J’ai vu

Alors voilà, j’ai vu le fils venir et la mère suivre le fils. Lui, 54 ans. Elle, 86.

« C’est pourrr le bilan de ma mèrrre, doctorrr. »

J’ai entendu le fils rouler les r (il est géorgien et il est là pour traduire notre échange à sa maman).

J’ai pris le document et déroulé, devant eux, les résultats :

— Globules rouges : ok.

Le fils a souri.

— Les reins : ok.

Le fils s’est fendu d’un « ahhhh » de soulagement.

— Le sucre : ok.

— Ohhhhh ! Tu entends mama ? Le sucre il dit OK !

— La thyroïde : ok.

— Ah ouiiiiiii ?

— Oui, oui.

Lui :

— Ahhhhhhh. Et le foie ?

Moi, après avoir regardé :

— Le foie c’est okidoki aussi.

— Alors elle va bien ?

— Ses analyses sont parfaites.

J’ai vu le fils lever les mains au ciel, se pencher par dessus le bureau, m’agripper l’avant-bras :

— MERCI DOCTOR ! MERCI MERCI MERCI !

Puis il s’est tourné, a attrapé le menton maternel, l’a serré tendrement puis l’a remué un peu, de gauche à droite, avec douceur et précaution, comme on ferait à un bébé :

— Tu entends, mama ? a-t-il crié parce qu’elle est un peu sourde. Tu vas bien ! TU.VAS.BIEN.

Et il l’a prise dans ses bras et l’a serrée contre lui et tous les deux ils ont basculé, encore avec douceur et précaution, à gauche, à droite, à gauche.

J’ai vu cet homme.

Il avait 54 ans et la pure joie d’un enfant qui garde encore un peu sa maman près de lui.

Je l’ai vu !

Et vous, le voyez-vous maintenant ?

62 réflexions au sujet de « J’ai vu »

  1. ManetteDuc

    Merci pour ce billet qui m’a fait oublier un moment tout ce qui nous entoure, les gens moches, les choses moches …
    Une fleur dans le désert.
    Merci ça fait du bien

  2. Sirine. B

    Baptiste,
    Dire que vous êtes une belle âme serait un euphémisme. Que ce soit dans vos très beaux romans ou vos articles de ce blog que j’attends avec impatience, vous portez et partagez une humanité rare. Merci , merci , merci de nous rappeller à tous que nous sommes humains, que la beauté se trouve dans les grandes choses mais surtout les petits gestes . Merci d’être un rappel constant de la beauté de la vie et de l’amour qui est présent partout même si on l’oublie vite.
    Alors voilà, je vous envoie de l’amour à profusion et vous souhaite une belle soirée 🙂

  3. Tsuvane

    Ouf, j’ai eu peur qu’une des questions ne récolte pas un “OK”. Heureuse pour cet homme et sa maman, c’est bien qu”il y ait aussi des moments comme ça dans votre métier !

  4. Fred

    Quand on a été aimé par sa Maman, on est toujours un enfant quand elle est là. Etant médecin, j’ai entendu à l’hôpital un très très vieux appeler “Maman, Maman”. Nous sommes tous les petits de notre Maman.

  5. Christine

    Oui je le vois plusieurs fois par semaine en étant auprès de ma Mère, 95 ans. J en ai 64. Je le vois ce regard qui s illumine, qui devient joie, amour et de où toute peur a disparue. C est tellement fort. Oui je le vois et je remercie la Vie, Dieu, pour ce moment de grâce partagée.
    Merci.

  6. lily

    Et moi à 39 ans je m’installe toujours sur les genoux de ma “toute petite maman d’amour” pour mettre le nez dans son cou. Alors elle râle en me disant que je suis trop grande et puis elle soupire d’aise en me gratouillant le dos ❤❤❤❤❤❤❤❤❤❤

    1. Sophie

      quel bonheur !!!! Je n’ai malheureusement plus la mienne ….. Profitez-en, faites vous câliner à profusion, on a toujours l’âge pour ça ! Je me permets de vous gratouiller sous le menton ! 😉

  7. Lys18

    Cet homme-là,cet amour-là,vous ne les oublierez jamais…
    Moi non plus,car je les ai VUS lui très émouvant et elle si belle face à l’amour de son fils.
    Je vous souhaite plein de moments aussi magiques,qui font oublier la laideur humaine.

  8. c'line

    Oui, je le vois, Baptiste! Grâce à toi.
    Et je vois aussi un homme en blouse blanche, tout pétri de bienveillance et de sensibilité.
    Et c’est tellement beau :-)))))

  9. Marie Helene

    Votre texte me fait monter les larmes… Ma maman a 93 ans bientôt, moi 57 bientôt… Elle radote, devient autoritaire, exigeante (l’a toujours été une peu). Parfois on se dispute, je m’énerve, elle s’énerve! Et je crie aussi fort qu’elle (même un peu plus parfois aussi). Mais je l’aime, c’est ma Maman ! Mais aussi après une séance de coiffeur, on va à la pâtisserie et on s’offre des petits gâteaux et on passe un bon moment et c’est tellement bon! Je me dis qu’un jour, plus ou moins proche, elle partira… Et si moi, je suis encore là (parce que oui, on ne sait pas de quoi demain est fait), je vais être malheureuse et triste! Parce que de la voir vivre seule ,se faire à manger, vivre tout simplement c’est tellement bon aussi!! Voilà Baptiste, votre texte m’a juste donné envie de vous parler de ma Maman. Parce que vos textes m’inspirent souvent et me font réfléchir. Je vous embrasse

  10. Chris

    Merci beaucoup parceque voilà aujourd’hui mon fils marchait tranquille dans la rue pour prendre son bus et il a croisé un gars …. Un inconnu qui lui a balancé un coup de poing dans la bouche, il a eu un point de suture 3 heures aux urgences, dépôt de plainte qui sera sans doute inutile mais bon voilà. Je rentre et je vois ce message alors voilà ça fait du bien. Merci beaucoup

  11. Souslalune

    Moi aussi je les vois bien … ils sont beaux !
    J’ai reçu une invitation pour aller t’écouter à St Ô le 12 avril. .. j’ai un conseil d’administration le mmême soir, mais je suis en train de faire des pieds et des mains pour m’y faire remplacer. .. Tu fais toujours des free huggs ???? Yeahhhh !

  12. Ana

    J’ai 48 ans, mariée, pas d’enfant ….maman 82 ans… suis la petite dernière, j’ai jamais coupé ce cordon et je ne veux pas le couper.
    Le jour où…….j’ose même pas imaginer ce vide
    Merci Baptiste de me montrer que je suis pas la seule dans ce cas

    1. Véro Bisontine

      Même si ta maman t’agace parfois, même si tu traines les pieds en allant la voir parce que sur l’instant tu aurais bien fait autre chose, même s’il faut répéter encore les choses, même si tu n’es pas sur la même longueur d’ondes qu’elle, même si il faut se comporter quelques fois en parent avec elle, même si tu es triste de voir qu’elle n’a plus les mêmes capacités qu’avant, même si…
      Passe du temps avec elle (le plus possible).
      C’est important pour elle, et c’est important pour toi maintenant et cela le sera encore plus, le jour où…

      J’ai fait le maximum en temps et en énergie pour ma maman, je lui ai dit maintes fois que je l’aimais, et que si j’avais du choisir une maman, c’est évidemment elle que j’aurais choisi.

      Et puis le jour où…est arrivé.
      Je sais que j’ai fait le maximum, mais quelques fois je me dis que j’aurais voulu faire encore plus, savourer encore plus, lui dire qu’elle était une personne extraordinaire, et qu’elle ne me quitterait jamais.
      Sur ce dernier point c’est vrai, elle est toujours avec moi.

      1. Sophie Laroche

        Très touchée par votre témoignage. Ma maman nous a quittés brutalement le 5 mars dernier, le lendemain de la fete des grands mères; je l’avais eue au téléphone, les enfants avaient envoyé des sms, elle savait comme nous l’aimions. Et pourtant, que j’aimerais un coup de fil, comme la chanson de Gauvain Sers, “quand elle appelle sa mère”

  13. Flo

    Une maman c’est pour la vie quelque soit l’âge que l’on a. Une maman soigne, réconforte, console, sèche les larmes, conseille, est toujours là dans les moments heureux comme malheureux. Une maman aime. Une maman est irremplaçable. On voudrait la garder pour toujours à nos côtés. Une maman éduque, élève, transmets….une maman est le ciment de demain.

  14. DOMINIQUE

    De temps en temps, je dis “maman” tout bas, rien que pour moi. Car je ne peux plus le dire en vrai. Alors, oui, ce texte à lui tout seul résume ce qu’un enfant peut ressentir pour sa mère.

  15. LORRAINE

    Oui je le comprend car mes deux parents sont partis de maladie et quelque soit notre âge, on les voudrait immortels.
    Baptiste, vous reposez quand? Entre les consultations, les promotions de vos livres, votre blog, vous avez des clones c’est pas possible

  16. suzy

    Ma Maman a 93 ans et moi 67 ans, il y a des jours “avec” où elle entend répond et j’y crois, et des jours “sans” elle ne parle pas elle a l’air triste et je ne sais pas comment faire.
    Elle a dit qu’elle vivra jusqu’à 100 ans, elle me prépare doucement à couper notre lien.

  17. Véronique

    L’amour des siens n’a pas de nationalité! J’ai 63 ans, maman a 88 ans. Lorsque je l’accompagne chez le médecin, je suis toujours autant rassurée de savoir qu’elle partagera encore mes joies et mes peines, même si je lui en cache de plus en plus pour la protéger.
    Alors, oui, je les vois; je sens cet amour qui part du fond du cœur et éclabousse le visage de réconfort et de tendresse. Merci de nous le partager!

  18. Pilou

    Et combien de mamans vont seules chez le médecin pour entendre de mauvaises nouvelles, affrontent seules des opérations, attendent des visites éclair sans compassion ? Oui les enfants assurent le côté pratique, mais côté cœur le grand vide ! Un simple câlin serait d’un grand réconfort pourtant, et la solitude est d’autant plus grande. Alors on se replie sur soi-même, on ne dit rien, ne demande rien et on pleure à l’intérieur. Votre article est à la fois poignant et réconfortant de voir qu’il existe de bien belles personnes. Merci

  19. Danielle

    Des larmes de joie et de respect devant cette chose si simple et si compliquée : l’amour.
    Merci. Baptiste pour votre amour de l”humain

  20. Oona

    Bah voilà, j’ai les yeux tout embués maintenant … j’ai pas le bon clavier, mais j’ai très très envie de faire plein de <3
    Merci <3

  21. Lectrice

    Beau à pleurer

    Hier j’ai accompagné maman, 89 ans, au cimetière.

    Depuis 2 mois, mes frère, soeurs et moi-même l’avons entourée dans la dernière étape de sa vie. Souffrant d’un cancer généralisé, elle a refusé une chimio “je préfère me préparer à partir” a-t-elle dit, et accompagnée de soins de confort palliatifs (Suivi médical extraordinaire par sa généraliste, sa kiné et le personnel de la maison de repos où elle vivait depuis un peu plus d’un an) elle a pu partager jusqu’au bout l’amour et l’affection de ses enfants, beaux-enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants.

    Dans le soin le plus important c’est pas les médicaments c’est l’amour
    Dans la relation le plus important c’est pas des gros cadeaux c’est une présence aimante et si possible tout au long de la vie !

    merci Bi-Bi

  22. Véro Bisontine

    J’aimerais tellement encore serrer ma maman dans mes grands bras et lui dire qu’elle va bien…
    Mais elle n’est plus là.
    Est-ce que là ou elle est, elle va bien?
    Je me pose souvent la question.
    Alors qu’elle est dans ma tête, dans mon cœur, des mes pensées, dans mes rêves.
    Mais j’aimerais tellement encore la serrer pour de vrai.

  23. Banane

    Le mien, du haut de ses 4 ans, m’a demandé il y a quelques jours si je serai morte quand il sera “un papa”. Je lui ai dit “pas tout de suite, mais quand je mourrai tu seras un papa, peut-être un papi”, et là les larmes dans ses yeux et son “mais je ne me souviendrai plus de vos câlins et vos bisous!!”
    Il a gagné un ticket pour des câlins/bisous jusque devant le collège, au résultat du bac, à la mairie pour son mariage, à la maternité devant sa femme, et tous les autres jours aussi… il ne faudrait pas qu’il oublie.
    😉

  24. Valentine

    Merci pour ce magnifique message que j’ai transmis à ma maman que j’aime d’amour! J’ai 27 ans et elle 65 et j’espère l’avoir auprès de moi pour encore de longues et belles années

  25. Frog06

    Oh que oui je les vois.. et ce precieux temps gagne encore une fois…
    Vivant a l’etranger, (tres loin de la France), je rentre au moins 2 fois par an, et 3 cette annee, pour passer le plus de temps possible avec ma petite Maman de 96 printemps.. A chaque voyage j’espere que tout coeur que ce n’etait pas le dernier… Et de voir son sourire s’illuminer encore au moins une fois..

  26. Martin Milin Nathalie

    Alors voilà Baptiste, c’est l’histoire d’une maman d’enfant autiste qui n’a rien à voir avec ton joli récit, sinon que c’est une maman. Je vous interpelle en commentaires parce que je ne savais pas comment m’y prendre autrement. Cette maman c’est moi et l’histoire c’est que j’en ai ras mon bol déjà pas mal plein qu’un médecin, le dr Ducanda , se répande dans les médias, les réseaux sociaux et maintenant le congrès des médecins généralistes de france, pour expliquer que l’autisme serait dû à une surexposition aux écrans. Aucune étude ne vient valider ses dires, mais comme c’est vendeur de faire peur tout le monde est friand de relayer ces fariboles. Tu comprendras qu’après qu’on ait expliqué à mon fils que s’il était autiste, c’est parce que j’étais une mère trop froide, ou trop chaude (j’ai vérifié ma température anale, 37, tout va bien!), maintenant qu’on le serine en supposant que c’est parce que je le colle devant des écrans 12h par jour parce que je ne suis pas capable de m’en occuper autrement,ça me chagrine un peu. Pourtant nous n’avons jamais eu La TV… pourtant je dois me battre pour qu’il puisse utiliser une tablette en classe parce que sans ça il n’y arrivera pas, ça s’appelle un moyen de compensation. Si tu pouvais faire un petit écrit sur la question ça nous aiderait vraiment, nous les vilains parents d’enfants pas comme les autres qui, comme les autres, sont des enfants. Merci et gros, mais alors très gros, bisous. Évidemment, je suis disponible pour te donner plus de détails.

  27. faribole

    Je l’ai vu. C’est beau.
    Et je me suis vue moi, qui n’aime pas ma mère. Aïe. Pas beau. pas taper.
    Ne m’a pas aimée, elle, ou plutôt très mal. Enfance nulle. Pas de maltraitance physique. Mais bon. Nulle.
    Finissons sur une note plus gaie : j’aime mes enfants, le leur montre et le leur dis.
    Donc, ça peut s’arrêter…

  28. Mongued martine

    Mais bien sûr que je l’ai vu…… comme toi comme moi qui espère encore un peu beaucoup garder sa mère comme toi comme moi qui a tellement peur de la perdre.
    Martine de la fine
    Je t’embrasse Baptiste .

  29. Gabrielle Leininger

    Quel magnifique portrait. Et me voilà en larmes devant mon ordinateur!! Merci Baptiste de votre sensibilité jaillissant direct de votre cœur, merci de savoir aussi bien le dire. Merci d’être ce que vous êtes. Une vieille Maman de plein d’enfants et petits enfants qui vous embrasse comme l’un d’entre eux.

  30. Je regrette Desproges. Vraiment.

    Mouais.
    Bon.
    Enfin, faut voir, ça dépend de la génitrice que l’on a eu. Toutes ne font pas des ”good enough mothers”, pas plus que le géniteur dans son registre.

  31. ALAIN

    Ma mère 82 ans, veuve depuis 10 ans, moi jeune sénior (moche comme appellation). Je ne sais pas lui dire combien elle est précieuse pour moi, je ne sais pas, ne peux pas dire mes sentiments, il faut les décrypter depuis toujours. Je l’aime infiniment & si peur de la perdre… je suis son petit garçon : as- tu le repas prêt ? Tu n’es pas assez couvert ! Les rosiers dans le jardin, as- tu pensé à les tailler ? Oui maman ! Pfff elle m’agace … mais que cela dure le plus longtemps possible !
    PS : je vais prendre des actions chez Kleenex, la faute au Docteur B.B !!!

  32. Fortner

    Oui je l’au vu, je le vois! Et je remercie cet homme aidant de vous avoir offert sans moderation ce moment de tendresse et de joie librement et tout simplement exprimee pour sa mere. Je remercie egalement le medecin que vous etes et qui a su accueillir avec empathie de tels geste et paroles. Il est des choses qui ne s’apprennent pas sur les bancs d’ecole et qui relevent de l’informel, du pur humain.
    ALORS VOILA un tout petit bout d’une grande histoire de VIE.
    Elisa.

  33. Céline

    Grand Bonjour

    Alors voilà … c’est l’histoire de Céline, qui, par une belle journée printanière, va donner son sang.
    Alors voilà … au détour d’un présentoir, un recueil attire mon attention, je le feuillette et succombe à votre plume gracieuse, poétique et émouvante.
    Alors voilà … vous avez gagné une lectrice, et moi, un auteur.

    Le soleil brille déjà bien haut dans le ciel, mais vous avez illuminé ma journée, et celles à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *