La bibi-team. 

Alors voilà. 

Demain, à Paris, je présente le manuscrit de mon nouveau roman devant toute ma maison d’édition. Je porte cette histoire depuis des années. Y aura de la poésie, un enfant, un voyage mystérieux, et une mère qui trimballe un très lourd secret. 

J’ai assez peur, je dois vous dire.

(Mais je sais que vous êtes là ! Et pour ça, merci.)

55 réflexions sur « La bibi-team.  »

  1. Fabymary POPPINS

    Bises et tout ira bien, ton “bébé “tu vas le porter fièrement et eux l’adorer. A bientôt , je cartonne, dem dans l’hérault le 20 juillet, caramba faut se dépêcher!! passe un beau début d’été

  2. leslie

    Je suis sûre que les éditeurs vont adorer! S’ils ont un doute, ils n’ont qu’à faire un tour ici ou sur ton FB et voir à quel point tes lecteurs sont impatients de te lire 🙂
    Et puis tu sais si bien parler de ton livre! Après que tu m’aies raconté le pitch je n’avais qu’une envie: le lire ^^
    Courage et paillettes <3

  3. LN

    Perso, je ne suis pas inquiète pour ça, au contraire…
    ce qui m’inquiète, c’est que l’écrivain ne prenne toute la place…
    alors déjà qu’on a pas trop de bon médecins…
    Sinon continue j’aime ce blog

  4. AnneduSud

    Aucune inquiétude et heureuse de faire partie de la bibi team.
    Et puis je me dis que ce roman te fera peut être revenir à la Comédie du livre en juin prochain !
    Big hug 🙂

  5. mammouth

    Ah ben si, je suis là, depuis presque le tout début. Même si je ne commente pas souvent.
    Au plaisir de lire à nouveau un de tes livres.
    Quand on porte en soi quelque chose depuis longtemps et qui nous est cher, on peut s’inquiéter de la réaction des autres au moment du dévoilement. Ce qui est bien, c’est que ton envie de partager ton histoire est suffisamment forte pour que tu aies le courage de la présenter.
    Le reste, c’est de la dentelle.

  6. Grand33

    Bonjour Bibi
    Et 1 !!! Et 2 !!! Et 3 Romans !!!
    Et 1 !!! Et 2 !!! Et 3 Romans !!!
    Et 1 !!! Et 2 !!! Et 3 Romans !!
    Oui bon c’est foot en ce moment, alors Voilà
    célébrons…
    la bise

  7. Agnès

    Oh oui, ça va bien se passer, avec toutes les bonnes ondes que l’on va t’envoyer!!!
    Très gros bisous et au plaisir de te lire.

  8. Gentiane

    Je sais que tout va bien se passer pour toi et ton nouveau bébé! Tu n’as pas de soucis (çon..) à te faire LOL. Impatiente de te lire…

  9. Firewitch

    Go Bibi! Ça va être fabuleux, vous allez discuter et préparer la naissance de ton bébé de papier et mots, tout le monde va l’adorer! Plein de bises d’Écosse pour mon docteur favori.

  10. Sophie

    Hier j’ai acheté “JE TE DONNE”, 3 histoires d’amour.
    Parce-que j’adore votre écriture, je savais que je ne serais pas déçue.
    J’ai lu La jeune fille qui surveillait les enfants cet après-midi, j’ai été bouleversée.
    Emue aux larmes. Je vais lire les deux autres histoires et le faire lire à ma fille de 17 ans.
    Alors pour demain, je ne suis pas en soucis. Vous avez un réel talent pour l’écriture c’est indéniable.
    Sophie

  11. genevieva

    tout se passera bien, j’ai de bonnes ondes à vous transmettre, quand va sortir ce nouveau livre hâte de l’avoir dans mes mains et mes yeux pour le lire, vous avez vraiment du talent

  12. Myriam FdF

    ça va le faire, Baptiste. Il est normal que tu angoisses un peu, c’est ton bébé, tu l’as sorti avec tes tripes…
    Je suis tellement impatiente de le découvrir, encore plus depuis que tu m’en as parlé, je sais déjà que je vais me régaler. Et pleurer aussi, sans doute. Et entendre mon Doudou râler, parce qu’une fois ouvert, je ne lâcherai plus ton livre jusqu’à la dernière page tournée et qu’il n’aime pas parler dans le vide. 😉
    Vivement, vivement !!!
    Envoi d’ondes super positives de l’autre côté de l’atlantique

  13. nana630

    Cette phrase “j’ai assez peur , je dois vous dire” m a touchée en plein coeur ..c est tellement honnête et enfantin à la fois .
    Perso , j adore tout ce que vous écrivez: blog ou bouquins et je serai avec vous à Paris aujourd’hui par la pensée .
    Merci pour tout ce que vous nous offrez .
    Nana

  14. vizzarri

    Ce moment de trac est passé…
    Un nouveau chapitre vient de s’achever
    Pour laisser la place à d’autres riches de vos rencontres, de vos pensées…

    Au plaisir de vous lire très bientôt:)

    Marielle.

  15. Eulalie

    Youhouuu !! Présents !!!
    C’est aujourd’hui ! Je suis comme d’autres déjà attirée par tes quelques mots…
    Ton histoire va voir le grand jour et je serai heureuse de la rencontrer !
    Je te souhaite un beau moment.
    Merci de nous partager tes créations.

  16. Herve CRUCHANT

    Un livre, l’histoire qu’il contient, ne meurt jamais.
    Elle vient d’on ne sait où, cette histoire là; s’organise, se maquille avec des mots, des styles, des ponctuations ici et là. Quelques traits d’humour, peut-être, comme un trait bleu sur une paupière. Pour le spectacle, devient cohérente lisible.
    Il existait dans les rues, jadis, une tendance curieuse : des types se retrouvaient aux carrefours et, au lieu de dealer ou d’autres choses qui passent le temps, se mettaient à chanter doucement, chacun imitant un instrument a capela. Des histoires de la vie simple, d’eux-mêmes; de toi, de moi; comme leurs grands-pères chantent encore parfois un vieuc blues du delta.
    Plus tard, quand tout aura été dit du chant, de la demi pinte de vie, tout partira ailleurs. L’histoire du bouquin aussi, s’en ira tranquillement un peu plus loin. Jusqu’à ce qu’un jour, dans cette vie parallèle de l’esprit qui ne s’arrête jamais et nous échappe bien souvent, elle reviendra de son voyage et racontera ce qu’elle est devenue sous d’autres paysages.
    “…Trois petites notes de musique qui vous font la nique du fond des souv’nirs…”
    ou “C’est un’ chanson… qui nous ressemble… moi je t’aimais toi tu m’aimais…et la mer efface sur le sable…” une de celles qui revient de loin en loin : “on ne peut pas vivre ainsi que tu le fais, de quelques larmes et de quelques regrets… …mais tous les lilas, tous les lilas de mai, n’en finiront n’en finiront jamais…”
    Des lumières de fins de journées, presque soirs, au bord de la mer plage désertée, des ors et des bruns des verts… tout ce que le bleu nous cache pendant le plein jour… Le Vieil Homme et la Mer… et celui qui lisait des Romans d’Amour… Hemingway… un vers de Baudelaire. un cri de Vian dans la voix de Reggiani… jusqu’à ce que la dernière mouette rieuse sonne le couvre-feu…
    Que personne ne confonde avec de banals souvenirs, surtout, ces idées qu’on en a de ce qu’on croit avoir vécu.
    Rencontre nous souvent à propos de tout et de rien, à propos de tes livres et écrits aussi, si tu veux; nous, on t’aime. Raconte nous de ces mensonges de la vie qui nous font plaisirs. Nous feront d’eux des décors de cartons de théâtres, de ces secrets dépoussiérés de fausses connivences; merci de nous permettre de dire en toute légitimité ‘oh je le connais bien pour l’avoir rencontré aux Salons du Livre c’est un charmant garçon vous savez il en faudrait bien plus comme lui à cette époque tellement incertaine heureusement pour nous il n’est pas britannique uffuh” et tout le monde sera ravi. Les bulles en chandelles sauteront de curiosité dans les verres à champagne comme font les petits enfants derrière les planches du stade pour voir ce qui a provoqué la última ola…
    Quand je déambule dans une bibliothèque, si je tends les oreilles devenues presque entièrement sourdes, je perçois ces murmures de livres, assourdissants jusqu’à l’oxymore. Il me semble parfois entendre de tes œuvres parler entre elles d’amour, de tendresse, de simples humanités. Je regarde l’heure figée à ma pendule et je me dis “allons, encore un peu…”.
    Merci pour ce moment. Et tous ceux à venir. Abrazos.

    1. Christine

      Hervé, je lis souvent tes commentaires ici, et je t’aime. Beaucoup.
      Voilà ! C’est dit. Tu peux retourner à tes occupations normales !
      Bref merci pour les nombreux plus que tu offres.
      Et merci bien sûr au maître de céans pour sa tendresse, son intelligence, sa drôlerie et sa verve.

  17. Vero

    C’est trop bien cette appréhension! Cela veut dire que vous êtes loin d’avoir la grosse tête et donc que votre roman sera aussi naturel que vous. Votre éditeur va l’aimer, il ne peut en être autrement; je l’attends avec impatience!!

  18. Caroline

    Voici mon rituel, peut-être qu’il peut vous servir : On ferme les yeux, on inspire à fond, on expire leeennntement en pensant très fort “Tooouuut va bien se passer”, et on recommence. Jusqu’à ce qu’on y croie 🙂

  19. petit

    Fini le stress, bien compréhensible.
    En espérant que nous aurons bientôt le bonheur de dévorer ce nouveau roman .
    Merci pour le blog , je me réjouis à chaque nouvelle parution.
    Bel été à vous.
    Nicmo

  20. Joe

    Être là pour l’autre merci pour cette mission.
    Etre là pour l’autre c’est aimer, encore merci de nous donner l’occasion d’aimer

  21. kath de Belgique

    C’est une évidence pour moi même si cela n’en n’est pas une pour vous. Et tant mieux (l’inverse serait un désastre)

  22. Fantômette

    J’ai hâte de lire ce nouveau bijou
    Franchement il ne peut être que génial comme les autres!!!
    You are the Best Baptiste !!!

  23. Nadezda

    Ça va bien se passer mais je comprends votre trac, le jour d’un vernissage je m’!invente un tas de maladies pour y échapper 🙂
    Je me réjouis de lire votre bouquin.

  24. Act

    Bonjour Baptiste,
    Ce nouveau livre rejoindra la maison à son heure et comme les autres sera lu par la famille.
    Avez-vous un retourneur de temps ? Parce que déjà le métier de médecin est prenant, il faut y greffer ceux de chroniqueur, de webmaster, d’écrivain, de grand-voyageur ( pour les présentations des livres entre autre), l’humanitaire, la famille et les amis…
    Je suis admirative.

  25. marie

    Mon petit doigt a plume qui a FB m’a dit que c’est ok qu’on va pouvoir se délecter dune fabuleuse histoire des cet automne felicitations et papaoutes de joie, peace and love muuuuuum!

  26. Agnès

    Alors, Baptiste? Tu nous dis quoi, aujourd’hui? Sais tu qu’une place est déjà faite dans la bibliothèque? Et que je me réjouis à l’avance de pouvoir te dire encore ce que je pense de tes livres, de ton humanisme, de toi en fait au salon du livre de Paris, de Limoges ou d’ailleurs où l’on pourra encore échanger un free hug…
    Très bon week end et gros bisous
    Agnes

    1. Baptiste Beaulieu

      Présentation du manuscrit à la maison d’édition faite.
      Sont hyper enthousiastes .
      Si tout va bien, vous en entendrez parler bientôt.
      (Je vous dévoilerai la couverture en avant-première.)

      (Merci à tous , j’avais envie de vomir et je tremblais, mais ça s’est super bien passé. Vous m’avez porté !)

      1. Herve CRUCHANT

        tu as eu le rôle pour du vrai d’un patient qui vient te voir et te dis “heu.. je sais pas comment vous dire, mais…” avec un bout de patate chaude dans la bouche…
        la peur. toujours elle.
        peur d’avoir peur…

        et, pourquoi pas, maintenant,
        peur que la première de couverture…
        que ceci que cela…

        et pourquoi pas, aussi,
        peur que le Bibi Team t’oublie?

        c’est fou, la peur !

  27. Christine

    Baptiste, Je te fais immédiatement une place sur ma table de chevet… ce qui te rapproche dangereusement de mon lit !… Attention, je plaisante, hein ! Tu pourrais presque être mon fils (si je t’avais eu au berceau). Et puis frisson d’angoisse à l’idée d’un toubib sous ma couette ! (Qui s’explique peut-être par le fait que mon médecin traitant se paye la gueule de Léon Zitrone?) (je pourrais éventuellement réviser mon jugement le jour où il sera remplacé par le sosie de Daniel Craig…)
    Blague à part, un énorme merci pour tout ce que tu offres, Baptiste. Et il me tarde de lire ton prochain bouquin.

  28. Tortilla de Patata

    Baptiste, très bien ton titre. Enleve es 2 lettres à la fin.
    Aaaah , mon premier commentaire…
    #TopElegance
    😉
    La Biz Sir Bibi

Répondre à Joe Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *