Ma petite boîte à outil

Petite leçon de vie venant d’une sage-femme !
Alors voilà, en tant que sage-femme, je me dois de me former régulièrement.
Or, il y a 3 ans, j’ai entrepris une formation en accompagnement émotionnel, avec une sage-femme : Ariane Seccia.
Cette formation a changé ma pratique auprès de mes patientes, et plus largement ma vie…
À ce point !
En trois mots, j’y ai appris que bébé, on se construit sur les bases du contexte dans lequel on arrive. Vous, moi, tous les bébés. Grossesse désirée ou bébé « ohlala ! » ? Bébé fille : après trois grandes sœurs ou après trois grands frères ? On se construit aussi sur les cartons familiaux (pas ceux des déménagements, ceux qui percutent – Bim !), sur plusieurs générations.
À partir de 2 ans environ, notre mental prend les rennes et met en place des stratégies de survie pour ne pas revivre les mêmes impactages émotionnels (ceux qui étaient dans les cartons). Le perfectionnisme en est une : « Je fais tout parfait, tout bien, rien qui dépasse, comme ça, on m’aimera… ».
Ça vous parle ? Je sens que oui…
Si vous saviez le nombre de perfectionnistes qui peuplent cette terre …
Mais, ce n’est pas le tout de comprendre d’où l’on vient et pourquoi le mental fonctionne ainsi. L’idée, c’est quand même d’arrêter de se prendre la tête.
C’est là que j’en arrive à ma petite boîte à outils. Oh, ce sont des petites phrases de rien du tout, mais remises dans leur contexte, elles fonctionnent comme des mantras, capables de tordre le cou à ce p…. de mental qui nous pourrit la vie avec ses stratégies de survie.
Le plus universel ?
« Je fais de mon mieux, dans le respect de moi-même, avec les cartes de l’instant, le reste appartient à la vie ».
Hein que ça ressemble à des petites phrases de rien du tout, mais quand vous faites de votre mieux, TOUT EN VOUS RESPECTANT (c’est là que tout se joue), avec le contexte dans lequel vous êtes, eh bien, vous lâchez toute culpabilité, toute pression, toute peur de mal faire puisque vous faites de votre mieux, et que le reste appartient à la vie.
Il y en a un que j’aime bien aussi : « Et alors ? ».
Vous êtes épuisé, vous vous affalez dans le canapé (respect de vous-même ! ) au lieu d’affronter votre table à repasser, et votre ado part au lycée le lendemain avec un T-Shirt chiffonné.
Et alors ?
Ben alors rien…
Ah si, les gens vont penser du mal de vous (même pas sûr)…
Et alors ?
Ben alors toujours rien…
Si les gens pensent du mal de vous, il y a un autre outil intéressant : « Le mode grillage ». Imaginer qu’on est un morceau de grillage et que tout jugement vous passe au travers sans même vous faire plier…

Je suis tellement étonnée des bienfaits de ces petits outils que j’en ai une boîte complète dans mon sac à main (de l’avantage d’être une femme), pour les distribuer autour de moi, dès que quelqu’un que je croise a le cœur qui vrille à cause d’un mental en mode survie.
Du coup, avec ma double nationalité « sage-femme / romancière », j’ai également décidé de saupoudrer mes romans de quelques outils, comme ça, l’air de rien, puisque mes personnages, aussi réels que dans la vraie vie ont un mental tout pareil que nous…
Et figurez-vous que ça leur fait du bien aussi, à mes personnages

Alors, si je n’avais qu’une chose à vous dire, c’est de faire de votre mieux en prenant soin de vous respecter, et si ça ne convient pas aux autres, mettez vous en mode grillage et dites-vous « Et alors ? », au fond de vous, tout au fond de vous, en cachette de votre mental…
Le reste appartient à la vie…
Agnès Ledig

[Agnès Ledig est sage-femme et écrivain. Ses livres s’arrachent comme des petits pains (Prix maison de la presse il y a deux ans !) et c’est un honneur pour moi qu’elle publie dans mes colonnes. Ses deux derniers livres sont sortis ce mois-ci. « Pars avec lui » et « 13 à table » qui est un recueil de nouvelles dont les recettes iront aux Restos du cœur. Merci à elle de participer à une meilleure compréhension entre le monde des soignants et le monde des soignés !]

33 réflexions au sujet de « Ma petite boîte à outil »

  1. Libellule

    Tous les commentaires ayant disparu semble-t-il, j’espère qu’Ahava a eu le temps de noter le mail de Mésange ???
    Ahava, continue STP à nous donner des nouvelles. Prends soin de toi.

  2. Ahava

    Avec le monde ça va bien, c’est à l’intérieur que ça coince.
    A Hanoucah on a coutume de dire : “un grand miracle a eu lieu là-bas”.
    Pour une mèche d’huile restée allumée 8 jours qui ne devait brûler qu’une nuit dans un temple en ruines.
    Alors je vais essayer de faire du feu.
    Je suis désolée pour ce que j’ai écrit, on ne doit pas pas écrire des choses pareilles.
    Continuez à croire au Père Noël, je suis sûre qu’il viendra pour Docteur et pour vous tous!

    1. Libellule

      Je pense que tu as bien fait de tout écrire au contraire.
      Faire émerger ces choses terribles que tu vis les rend conscientes, tangibles : d’une part cela te libère d’un poids, d’autre part cela te permet de réfléchir à des solutions pour te préserver. Le chemin pour t’en sortir sera sûrement long et il peut y avoir des pauses, voire des régressions, mais au final je suis sûre que tu vas aller vers le bout du tunnel.
      Courage et douceurs

    2. Crevette

      On ne devrait pas avoir à penser / dire des choses pareilles c’est vrai, mais quelques fois, malheureusement, on le pense et alors on DOIT le dire ! pour pouvoir avancer, aller mieux, ne pas être seule… Après je comprends que tu veuille que l’on passe à autre chose… que l’on ne pense pas uniquement à cette parole en pensant à toi …
      Je te fais confiance, tu reviendras en parler si de nouveau ça ne va vraiment pas, prends soin de toi !
      (NB : j’espère que le tutoiement ne te gêne pas !)

        1. Mésange

          Surtout du reste hein ! ;-D
          Ahava, tu hantes ce blog depuis bien trop longtemps pour qu’on oublie l’Ahava des autres coms qui nous montre tout son humour et son dynamisme… entre autres.
          Je rejoins tout à fait Libellule et Crevette : tu as bien fait de parler, ça n’est pas déchoir de dire sa détresse ou son désespoir. Désormais, si ça ne va pas, tu as un plan B et tu sais que tu n’es pas seule.
          Nous qui ne fêtons pas Hanukkah (désolée pour l’orthographe égratignée), ou peut-être que si, on a allumé un grand feu dans la cheminée et on s’est collé/serré autour de toi, histoire de te transmettre aussi notre chaleur : si tu as pu te réchauffer suffisamment pour continuer à avancer, alors tant mieux… mais on reste là, à portée de voix si besoin.
          Caresses de plumettes à tous

    3. Michel

      Je confirme : “merci, AHAVA, d’avoir écrit cela” ! Vous avez ainsi créé une proximité avec ceux qui sont passés par là, et fait une place en vous : pour accueillir les réponses, les pistes d’espoir. Je confirme qu’il y a, en vous, une force pour survivre, vivre cela, et écrire demain.
      Merci d’avoir ré-écrit après que le compteur de commentaires soit reparti de zéro.

  3. Myriam FdF

    Oui, Ahava, continue à écrire…. nous sommes sans doute bien plus nombreux que tu ne l’imagines à penser à toi, à espérer pour toi. Ne soit jamais désolée de vider ton coeur en écrivant ce que tu ressens : toi, ça te fait du bien, nous, ça nous mobilise, même si ce n’est qu’en pensées, mais le plus important, c’est que tu n’es plus seule.
    Fais du feu, ma belle, les miracles existent.

  4. Simili

    Je n’ai pas pu le message d’Ahava je n’ai donc pas tout compris … Mais bien sûr je me rends compte que je suis un peu décalée …. en signalant qu’on prend les rênes de sa vie et pas les rennes sauf si on confie son destin au père Noël.
    Je sais il y a des choses plus graves …

    1. Mésange

      Mais non mais non, Simili… aucun problème ! Les rennes du Père-Noêl et les rênes de la vie, ça avait été signalé… et peut-être même corrigé, avant que notre hôte tout à sa joie de savoir son éditrice enthousiasmée par son second BB, ne fasse une fausse manip et vire le billet d’Agnès Ledig et les commentaires des lecteurs… alors forcément, on ne peut qu’être décalé si on n’avait pas suivi ces commentaires. Comme dirait Agnès.. “et alors ?”… alors, rien…

  5. Ahava

    Bonsoir à tous : je viens dire que je vais bien et que j’ai encore un ami qui vient de m’appeler; je ne suis pas seule. J’ai eu un vilain coup de fatigue mais une fois qu’une décision est prise on se sent mieux.
    Je crois qu’après le moment de crise, les choses vont aller en s’arrangeant, même si ça ne se fera pas en deux jours.
    Je reviendrai déconner comme avant.
    Merci encore à vous!

    1. Cath

      C’est celle décrite par Agnès Ledig, avec des fleurs et des papillons, et qui dit qu’il faut pas se prendre le chou pour des futilités balancées par gens qui sont peut-être bileux… Histoire de vivre sans les boulets, et surtout de ne pas les transmettre.
      Exemple que j’aime beaucoup ( de mon crû) et qui a fait des adeptes parmi les lecteurs du blog ( on se demande pourquoi d’ailleurs 😉 :
      Quand on me fait remarquer sournoisement que je n’essuie pas la vaisselle que je laisse égoutter, je réponds simplement que je suis pour la ” méthode non violente”, et je passe à autre chose de plus important. La vaisselle est propre, c’est l’essentiel, non ?

  6. Math01

    Oup´s ! Je crois , même avec mon petit niveau d’orthographe que des fautes se sont glissées dans ce texte qui est malgré tout pleins de vérités .

    1. Libellule

      Allez savoir… les rennes par exemple, c’est peut-être l’esprit de Noël ou un message subliminal incitant à venir visiter la Bretagne ! 😉

  7. Ting ting jahe

    Je vous laisse la merveilleuse phrase que ma fille me dit régulièrement à moi le petfectioniste-maniaque-obsessionnel : C’est pas très très grave ! Je vous promet que ça marche.
    A revoir : la scène du rétroviseur dans La belle verte.

      1. Cath

        Oui-da. Mais pour trouver le DVD, comment qu’on fait, hein ? Je vais encore retenter l’aventure, mais c’est pas facile de trouverr les films de Colline Serreau.
        😉

        1. marie

          petite exception heing? EN LIGNE à la fnac le livre+le dvd ça date quand même mille noeud cent quatre vingt seize!!! bouzigue ça nous rajeuni pas !!!!

  8. Marie-Jo

    merci pour ces lignes… Il est vrai que ce n’est pas grand chose, mais cela fait tellement du bien de les lire. Kiss et meilleurs Voeux pour 2015. A chacun son chemin.

  9. KatiD

    une perfectionniste chasseuse de coquilles passe par là.
    C’est le Père Nowel qui prend les rennes ; le mental, lui, prend les rênes 😉

  10. christelle02

    Je suis une grande fan de votre blog, et une grande fan d’Agnès Lédig, dont j’ai dévoré les livres !! Merci pour cet article, pour cette boîte à outils…
    Je vais courir acheter votre dernier livre (j’avais aimé – beaucoup – le premier), et vais suggérer à ma libraire préférée de vous inviter…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *