Une famille

Une famille

Alors voilà, le médecin traitant l’a envoyée en disant :
– Elle a mal au ventre, je ne l’ai pas examinée, trop de patients, trop de retard et pas assez de temps, rappelez-moi pour me dire ce que c’est. Il était 17 heures 34 minutes 23 secondes.
Elle, elle avait 16 ans, une vie de lycéenne, un père et une mère.
L’infirmière est entrée dans la chambre, a soulevé le tee-shirt très ample, a vu l’abdomen enflé par la vie à venir, a fait sortir les parents, s’est retournée vers la gamine :
– Depuis quand es-tu enceinte ?
La jeune fille a dit que c’était impossible, que l’infirmière racontait n’importe quoi, que c’était hors de question, que son père la tuerait et que sa mère mourrait de chagrin.
[…]
Dans le hall des urgences, la mère pleure, frappe sa poitrine, griffe son visage.
Le père, lui, lève le poing très haut : contre le ciel, contre sa fille et son ventre, contre l’homme qui a fait cela avec sa fille et dans ce ventre. Il maudit le monde entier.
– Je te renie ! hurle-t-il. À partir de ce jour, tu ne porteras plus mon nom, tu ne seras plus la bienvenue sous mon toit et tu ne partageras plus notre repas. Ne reviens jamais.
Il gagne la sortie, se retourne vers son épouse :
– Tu viens ?
Sa femme le regarde, baisse la tête.
Le père claque la porte, la mère reste.
[..]
Le médecin traitant rappelle :
– Alors, ces douleurs abdominales, ça donne quoi ? C’est une appendicite ?
L’infirmière annonce :
– Non, docteur, c’est une petite fille.
[…]
Il est 19 heures 56 minutes 45 secondes.
Elle, elle a 16 ans. Elle a perdu un père, gardé une mère et gagné un enfant.

Aux Urgences, le temps passe vite, je veux dire : le temps passe vraiment très vite.

Toutes les familles heureuses se ressemblent ; chaque famille malheureuse est malheureuse à sa manière.
L. Tolstoï

Comme pour la Gay-Pride (ICI), j’ai poussé un petit coup de gueule dans le Huffington Post qui m’accueille tous les mercredi dans ses colonnes. Cela n’a pas sa place ici, mais c’est important là-bas.
Suivez le guide :

http://m.huffpost.com/fr/entry/4307777

Désolé pour les bugs de connexion, mais le site est victime de son succès (dimanche, plus de 70 000 visiteurs uniques dans la journée, un record !). La super-méga graphiste qui a créé le site est en train de fixer le problème !

127 réflexions au sujet de « Une famille »

  1. Blonde Paresseuse

    Moi je peux pas venir… pas maintenant, pas pour l’instant.
    Mais comme on attrape plus de monde en faisant des poissons d’avril au mois d’août, je le veux bien virtuel, le free hug …
    Un grand merci pour tout et un grand bravo pour le reste
    (silencieuse souvent ici, alors que bavarde partout ailleurs… c’est dur de commenter intelligemment sur ces histoires bouleversantes)
    (je suis blonde)
    (et facilement bouleversifiable)

  2. Miss P

    Touchée par la photo, par l’histoire, par la tribune…

    Beaucoup d’émotion à vous lire, aujourd’hui. Votre tribune est excellente. Tellement vraie, tellement percutante, tellement juste, avec de l’humour bien placé. Merci de faire avancer la cause commune avec votre si jolie plume, à la place de ceux qui devraient le faire et ne le font pas. J’espère que cela aidera à faire se bouger ceux qui ont la responsabilité d’agir. Merci pour votre citoyenneté.

  3. La sage-femme boîte-à-musique

    Je viens de lire (enfin !) ton article dans le Huffpost !…
    Merci Baptiste !…. t’as tout dit !
    J’avais déjà écouté et relayé François Morel…
    je vais te relayer aussi…. Pour faire réfléchir !
    Tu veux que je te dise ?
    t’as un joli courage au fond de toi… un joli courage, des jolis sentiments humains, et une magnifique façon d’exprimer tout ça…
    Continue !….
    (TU ES LEGITIME POUR LE FAIRE !!! 🙂 )

    1. Fany

      J’ai pensé exactement la même chose… Il faudra qu’elles soient fortes toutes les 3 car la suite sera sans doute encore plus terrible hors des murs de l’hôpital (leur avez-vous conseillé de changer de médecin traitant ??) …

  4. Cilou

    Ah, c’était plus gai quand ta collègue annonçait à la gamine qu’elle était enceinte, et que tout le monde la contragulait…
    Pauvre gosse, j’espère que son père lui reviendra. En tous cas sa mère est restée, ouf ! Moi aussi j’ai eu peur qu’elle le suive.

    Petite anecdote racontée par un médecin avec qui je bossais. Il a reçu un jour une ado dans son cabinet, accompagnée de sa mère, motif douleurs abdominales intenses. Il laisse la mère en salle d’attente, examine la gosse, puis évidemment explique que là son cabinet n’est pas adapté pour les accouchements et qu’il va falloir aller d’urgence à la maternité. La jeune ne veut pas qu’on le dise à sa mère, mais le doc lui explique que là il ne voit pas bien comment l’envoyer en salle d’accouchement sans que sa mère ne s’en rende compte ! Donc il fait revenir la mère ds son cabinet, lui explique le plus délicatement possible la situation. La mère se jette par dessus le bureau, et commence à étrangler le doc, en hurlant “qui est le père, qui est le père ??”
    Tout ce qu’il a trouvé à répondre, entre deux gargouillis, c’est “ce n’est pas moi ! ce n’est pas moi!”

    Quand je dis que les soignants devraient avoir une prime de risques…

    Des bisous. Plein !

  5. Sido

    ça me rappelle la fois ou… le bébé est né en salle d’examen… je veux dire… le bébé est vraiment né !
    On t’attends à Metz de pieds ferme; ce serait rigolo dans le hall de notre hôpital tout beau, tout neuf ! Et sinon, on a de chouettes librairies aussi !

  6. Grand33

    Il faut espérer que ce père ai réagi sur le coup de la surprise et de la colère, puis que les choses se sont arrangées par la suite. Ce papa qui renie sa fille dans l’instant, aidé par la maman aura tôt fait de faire machine arrière. L’amour d’un Papa pour sa fille doit rester le plus fort car au final, quoi de plus beau que d’accueillir la fille de sa fille et de les accompagner tout au long de leur vie.
    Pour avoir connu un peu la situation à l’inverse, qu’est ce que c’est bon les retrouvailles !!!!!!
    La bise

  7. Herve CRUCHANT

    ” Les mecs”. Les mecs, ils ont un vice de forme. Ouais. Un sérieux vice de forme. La nature leur a donné tout ce qu’il faut pour qu’ils gouvernent gentiment le monde comme ils le veulent. Mais ils n’ont pas trouvé le mode d’emploi.
    Tiens, leur organe sexuel; ils pensent que c’est le nec plus ultra du mode reproductif mais font un tel complexe à son égard qu’ils en deviennent quasiment impuissants; dérivent leur virilité vers des imbécilités navrantes. Et leur intelligence; ils pensent que leurs croyances sont la vérité; ils règlent la vie des autres à leurs mesures; ou les méprisent. Leur force est suffisante pour qu’ils puissent survivre et progresser; mais n’arrêtent pas de se faire la guerre; d’inventer et d’accumuler des moyens de détruire tout ce qui existe sur la planète. Ils sont sensibles, émotifs, artistes, amour; mais ne savent pas quoi en faire; ont décidé que tout sentiment humain était avilissant.
    On aurait pu croire que l’éducation familiale, paternelle, par exemple, allait modifier la vision de ce demi peuple planétaire. Mais comment un père pourrait-il enseigner ce qu’il ne sait pas lui-même; ou trop tard?
    On aurait pu croire à l’enseignement des mères. Mais comment une mère pourrait-elle enseigner à une fille qu’elle considère, de génération en génération, comme une rivale? Comment pourrait-elle enseigner l’amour à un fils qu’elle considère, de génération en génération, comme le roi du monde et l’élève comme tel, macho, idiot, obscène et décadent?

    Alors, voilà qu’arrive la société des Hommes. Qui met une morale à la place de l’inconscience et a vite fait de vous inventer un dieu pour-mieux-vous-culpabiliser-mon-enfant. Alors, voilà qu’arrive la prière et le repentir indigeste et vain. Qui opiomise toute conscience. Qui délègue les responsabilités et les dignités. Rejette les progrès au rang d’échos d’hôpitaux psychiatriques.

    Quand verrons-nous enfin un jour des humains, mecs, filles, pères, mères, enfants, conscients d’eux-mêmes, nantis de la seule volonté de vivre dignes et debout? Nus et n’ayant crainte de leurs nudités. Frigorifiés et n’ayant crainte de partager leur manteau? Nul besoin de Livre ou de sacrifices ultimes; pas de messie et pas de souffrances divines. Dignes et debout; solidaires. Maintenant.

    C’est pas si dur qu’on vous le martèle ! J’ai bien envie de rattraper ce père en colère et de lui dire qu’il peut être heureux d’avoir une petite fille non désirée. Il PEUT être heureux. Nous POUVONS TOUS être heureux.
    N’est-ce pas notre destinée d’humains? Wake up for your rights !

    1. P.

      C’est mon tour de poster dans tous les coins !

      Tout à fait d’accord, pour moi il ne faut pas laisser le quand dira-t’on et la honte guider nos choix, parfois il faut juste faire ce qui est juste ou bien, peut importe les conséquences.
      Mais bon j’ai 20ans (un peu plus mais shht), j’ai encore la fougue de la jeunesse de mon côté et des idéologies pleins les yeux !

      1. marie

        et tu les garderas toute ta vie si elles sont essentielles pour toi comme l’air que tu respires et l’eau que tu bois, ce chemin (“le contre courant”) n’est pas toujours évident mais tellement tellement riche, tu verras.

    2. patiente

      Hervé, t’es un râleur, mais tu es adorable !!! Continue comme ça. Des hommes, nus, dignes et debout pour construire un monde solidaire !!!! Pile-Poil ce monde dont je rêve !!! Mais ce n’est qu’un rêve sans doute …

  8. Davina

    C’est dommage , au moment ou elle va avoir besoin le plus de ses parents .. J’espère sincèrement que c’était sur le coup de la colère !

    Il y a des parents qui n’acceptent pas que leurs enfants aient à leur tour des enfants . Ma tante ne parle plus à son fils car elle estime qu’il l’a rendu grand mère trop tôt , elle ne verra pas grandir sa petite fille pour un problème d’ego ! Elle vient juste d’être de nouveau grand mère , et c’est la même chose …

    Beaux textes , pour ne pas changer 🙂 Merci !

    1. Rofine

      @ Davina : je suis choquée par l’attitude de votre tante vis-à-vis de son fils et de ses petits-enfants. De quel droit peut-elle priver ses petits-enfants de l’amour de leur mamie? C’est une position égoïste de sa part. Elle ne voit pas grandir ses petits-enfants, ne profite pas du bonheur qu’ils savent donner et rend son fils malheureux.
      Je suis mamie d’un petit garçon qui est mon rayon de soleil !!! Nous sommes très complices et passons ensemble des moments inoubliables.

      Je vous embrasse

      Mamie Rofine

      1. Grand33

        Ha les mamies … ( perso je disais mémé) , je n’en ai connu qu’une mais qu’est ce que je donnerai pour pouvoir passer un moment avec elle !!!!! pensées pour toi Juliette <3
        et merci Rofine de m'avoir fait penser à elle
        la bise

  9. Celle qui n'existe pas

    Je viens de lire ton article sur le Huff…

    Je suis jalouse. Je n’ai jamais su écrire comme cela.
    C’est beau, c’est grand, c’est VRAIMENT grand.

    Je vais faire parvenir ce texte à mes amis et connaissances et même à ceux qui trouvent Madame TAUBIRA trop noire, pas assez blanche (et oui il m’arrive d’avoir des connaissances comme cela, elles ont pourtant un bon fond mais ne réfléchissent pas assez) si tu le permets.

    Et je vais garder ton aphorisme en mémoire :
    “si la bêtise humaine était comestible, personne au monde ne souffrirait de malnutrition” pour le ressortir à mes meilleurs ennemis, ceux qui pensent qu’ils sont les plus forts car ils sont les plus blancs (en fait roses).

    Continue à écrire comme cela et à nous faire monter les larmes aux yeux d’émotion et de tendresse pour tes “personnages”.

    Merci.

    P.S. : Moi j’ai le teint “Manouche” alors que mes sœurs sont pâles. La génétique nous joue des tours ou nos ancêtres. Qui sait tout ?

  10. marie

    1972…début de ma carrière ide en chirurgie -premier accident de la route ..des jeunes de ma génération ..à peine plus jeunes que moi …des morts ..et parmi eux une jeune fille de 17 ans ..faut l’annoncer aux parents ….oui mais elle était enceinte…personne ne savait ..moment de solitude !!! 60 ans après je n’ai jamais oublié ce moment ..

  11. E.

    Ca me rappelle une anecdote de prof dans l’autre sens:
    A. élève de 4ème, plutôt bonne élève, 13 ans, se plaint de fortes douleurs abdominales. On appelle la mère.
    Je tiens à préciser que cela se passe dans une ZEp (Zone d’Education Prioritaire) rurale… pleine campagne, petites gens, petits moyens, petite éducation… mais petite fille très sérieuse qui veut s’en sortir.
    On téléphone donc aux parents, la mère décide de venir la chercher, elle débarque en robe de chambre et chaussons, les bigoudis sur la tête (il est 11h30), et flanque une gifle magistrale à sa fille assortie d’un “T’es pas enceinte au moins? Parce que on garde pas ça chez nous, on fait passer, y’a s’qui faut dans les médicaments des bêtes !”
    Je pense s

  12. E.

    Je pense souvent à A. et sa gatro, ellea
    Et je me dis aussi que des fois je devrais éduquer les parents !

    PS. Désolée pour le poste en deux fois, une grenouillette de 5 mois a validé mon commentaire avant que j’ai fini de le taper
    PS2: J’adooore la photo du ptit Bibi et des chocolats blanc et noir, ça respire le bonheur !

  13. greg

    Vous imaginez la pilule à digérer!! Le père réagit “normalement” si i revient vers sa fille après. Dans le deuil il y a la colère, nous soignants devons le savoir car i faut l’accepter et la guider vers un autre stade.

  14. Fred

    Baptiste , je t’ai rencontré à Toulon, je viens de lire ton article sur Huffington. On reconnait ta plume à des millions de Km .
    Meme en politique tu ecris des merveilles de verité , de justice , d’humanisme et de tolerance …..et je suis pas du meme bord que Taubira .
    heureusement qu’il ya des gars comme toi pour faire avancer les choses !

    t’es un gars bien , ……je veux dire……….. , t’es vraiment un gars bien …….
    🙂
    Fred

  15. P.

    Si j’ai toujours eu une certitude au sujet de mes parents c’est qu’ils m’aiment no matter what, comme disent les anglais, ou sans condition, comme nous on dit. Il y a eu des crises de larmes et des crises de rire, de la fatigue et du ras-le-bol des deux côtés, mais jamais d’abandon.
    Si j’ai douté de beaucoup de choses dans ma vie, je n’ai jamais douté de cela, si je me suis débattue dans le carcan qu’ils ont voulu me mettre, j’ai toujours su que c’était “pour mon bien” et ça l’était, je veux dire, vraiment. J’ai hurlé pour qu’on me laisse faire mes erreurs, prendre mes décisions, ils m’ont entendu. Finalement ils m’ont laissé faire mes propres choix, et je savais que si je me plantais ils seraient toujours là, c’est tout ce qui compte.
    J’espère que cela s’est arrangé pour cette fille, j’espère qu’elle a pardonné à son père, j’espère que son enfant a un grand-père en plus d’une grand-mère. J’espère qu’elle a un père aussi.

    1. Rofine

      @ P c’est vraiment beau ce que vous dites sur vos parents : ils vous aiment, ne veulent pas que rien de mal vous arrive. Mais leur expérience ne peut pas vous protéger. Vous avez besoin de faire vos propres erreurs et choix pour avancer dans votre vie en sachant qu’ils seront là en cas de besoin.
      N’oubliez pas de leur lire ce que vous écrivez sur le blogàbibi, ils seront très fiers de vous.
      Bonne continuation sur votre chemin de vie!!!
      Je vous embrasse

      Mamie Rofine

      1. P.

        @Rofine
        merci, ils ont fini par comprendre, ça ne sait pas fait sans heurts 😉
        Vos enfants et vos petits enfants ont une chance formidable ! (non pas que je me plaigne de mes grand-mères 😉 )

  16. Cath

    Chouette photo. Et je me félicite parce que j’avais bien identifié le petit Baptiste sur une précédente photo.
    Si, je crois même que j’avais écrit que le petit bouclé qui s’esclaffait dans le fond devait être notre lion rasta. Suis bien contente.
    Par contre beaucoup moins de lire la réaction paternelle décrite dans le billet du jour. Triste, vraiment triste.

  17. Cmoi

    Comme le dit si bien Celle qui n’existe pas “je suis jalouse car je n’ai jamais su écrire comme cela” mais ce que je t’envie surtout c’est cette faculté que tu as d’écrire aussi joliment avec cet amour des gens et d’énoncer autant de vérités sans aucunes insultes et sans jamais tomber dans l’extrême, même si sur certains sujets ta colère doit être grande, oui Baptiste j”envie cette force et la capacité que tu as a faire monter chez les gens autant d’émotions, de tendresse et n’en déplaise a certains les larmes aux yeux, je suis heureuse de savoir qu’il existe des personnes comme toi et surtout d’avoir fait ta connaissance et de faire partie des gens qui aiment te lire.
    Quand a la jeune fille de l’histoire il faut espérer que son père après s’être calmé et avoir réfléchi reviendra vers elle, car a choisir ne vaut-il mieux qu’il ait une fille de 15 ans jeune maman plutôt qu’une fille de 15 ans atteinte d’une leucémie ou d’un cancer.
    Des bisous a tous et les plus gros pour TOI.

  18. Dr Virginie

    Merci pour le Huff, Bibi. Vraiment merci. Chez nous c’était moi la différente, car sur la même photo ( tu es trop chou d’ailleurs) je suis la petite blonde au milieu du colombien, de l’équatorienne et de la roumaine. La seule à ne pas pouvoir mettre de croix sur le globe terrestre lumineux pour marquer ma ville d’origine à l’autre bout de la sphère! Merci d’écrire ce que nous, nous pensons sans savoir l’exprimer.
    A part ça, je note pour le Free Hug à Lyon ou Saint Etienne! Longue vie au livre et longue vie à Bibi !

  19. LdelaP

    Oh la vache ! ça va moucher rouge dans le journal Sud Ouest, suite à l’article sur Huffpost… Bibi tes VRP sont là !!!
    Grand33 et Italo34 se sont transformés en chevaliers de la table ronde….
    C’est nul les gens critiquent, ils ne connaissent pas ni ton blog ni ton article. Pufff…
    Au fait, moi j’adore comme toujours…
    Bises Bibi

  20. Albigène

    Baptiste,
    Comment écrire des choses intelligentes après t’avoir lu…? Vouloir dire beaucoup et pouvoir peu quand tout est déjà dit ?
    L’amour paternel de ce père (s’il en est…) ne devrait il pas être la nécessité de laisser émerger le meilleur de lui même, même dans une situation qui le dépasse, qui sort du cadre de référence qu’il s’est construit ??? Pourquoi tant d’amours qui mutilent souvent ? Et c’est valable dans tous les domaines de la relation à l’autre. Comme l’écrit Grand33 dans son commentaire, il faut espérer que depuis, il a fait du chemin et que sa fille a retrouvé sa place avec sa petite fille.
    Je vais reprendre les mots d’un humble écrivain (qui d’après ce que je sais est aussi un médecin humaniste) : “Je déteste comment certains gamins tirent les mauvaises cartes en naissant, je veux dire : je déteste VRAIMENT comment certains gamins tirent les mauvaises cartes en naissant.”
    Comme la photo est tendre… ! J’aime beaucoup le chocolat.
    Merci encore Baptiste d’être une sentinelle de référence et d’alerter toujours avec rage et tendresse ici ou sur le Huffington Post.

  21. Claudia

    Ben pour ma part je trouve que ton article du Huff a sa place ici aussi… partout en fait. La réconciliation humains/humains n’est pas pour demain mais c’est avec des mots comme les tiens que l’on s’en rapproche, un peu au moins.

  22. C.d'Argentine

    J’ai beaucoup aime ton article et le post ci-dessus…mais je me permet d’evoquer aussi L’IMPORTANCE DE LA PREVENTION ET DE L’EDUCATION…la reaction de ce pere est en effet bien pathetique,et les moments de tendresse perdues ne se remplacent jamais,meme si on peut essayer de compenser en reconstruisant des liens pere-fille avec le temps…mais je pense aussi a ce NOUVEAU-NE A VENIR…ici,les filles de 14-15-16ans enceintes recoivent certes leurs bebes avec amour,accompagnees ou pas par la famille,(surtout les premiers mois),mais combien de ces bebes devenus enfants,on retrouve plus tard,obliges a mendier ou a fouiller les decharges pour manger…certains bebes sont adoptes par des familles aimantes comme la tienne Baptiste…mais combien restent sur la touche…et sans parler,s’ils arrivent avec des capacites differentes ou des malformations congenitales…ALORS OUI,JE CROIS QUE LES GOUVERNEMENTS ONT AUSSI UN BUDGET ENORME A DEDIER A L’EDUCATION SEXUELLE ET GENERALE…ET C’EST MALHEUREUSEMENT LOIN D’ETRE LE CAS…parce que je crois que c’est mieux qu’une fille de 16 ans n’ai pas a avoir la responsabilite d’un bebe(avec ce que cela implique),a un age,ou elle meme,n’est pas encore adulte…Tres jolie ta photo de famille…merci pour la partager…

  23. Mésange

    Sur Sud Ouest, ça décoiffe sous l’article signalant le post de Baptiste dans le Hufftington! Il est même question de la légitimité de notre Doc à émettre un avis sur un prob de société! Fi donc!
    Je savais bien que je retrouverai Grand dans la défense de Bibi… quand on est 33 ici ou 24 là-bas, SO est souvent une lecture quotidienne. Il y a aussi un Italo34 qui me paraît bien au fait de ce blog…
    Ha ha! Grand, ressemblez-vous donc tant à Brad Pitt???

    1. P.

      j’ai essayé de poster un message sur le huffington post, je n’y suis pas arrivée, ça ma saoulé, par contre je n’ai pas trouvé ça sur sud ouest O_o, mais il va apparemment que je me fasse une raison face à ma quichitude !
      Donc tout ça pour dire : soutien psychologique de loin pour Bibi et ceux qui le défendent, et cramage à distance et raleries intempestives pour les contres !

      (désolée pour ces néologismes :p)

      1. Grand33

        @P. sais tu que la quiche est lorraine ? et des lorraines sur ce blog je n’en connais qu’une……
        Je t’embrasse Cilou 😉 et toi aussi bien sûr

        1. P.

          Alors bonne fête Cilou !!
          @Grand33 : il faut croire qu’être lorraine n’est ni une condition nécessaire, ni suffisante pour être une quiche, ou alors je suis très très très forte 😉
          Zoubiii

          1. Albigène

            @Mésange
            Pour aller sur le site de Taina le simple fait de cliquer sur son pseudo ouvre le lien hypertexte et son site. Je confirme : Grand33 c’est Brad Pitt mais en plus grand… Je parle de son coeur. A bientôt mes anges.

      1. Albigène

        C’est une évidence Baptiste. Si tu savais combien de tickets de métro ont servi de marque page ;
        Tes talents d’écrivain, on connait le secret maintenant…

        1. Mésange

          Merci Albigène pour le clic sur le pseudo… v’là qui ne me serait pas venu à l’idée! Mon neurone informatique aime quand il y a de grosses flèches qui lui disent quoi faire, et même que des fois, il doit rejoindre le neurone de Cilou pour une belle sieste prolongée sous la chaleur des Tropiques!!!
          La bise à tous

  24. Laurence

    Il y a des gens qui ont une volonte de vie impressionnante ! Ils arrivent sans qu’on ne les invite, ils s’imposent, ils obligent les autres a leur faire de la place, ils bouleversent tout sur leur passage.
    Ce petit bebe fille fait partie de ces gens courageux et derangeants. C’est dommage que son grand-pere n’ait pas realise tout ce qu’il aurait gagne a la frequenter.

  25. C.d'Argentine,d'Abrazos d'amour...

    @Baptiste,auteur de ce blog:…PARCE QUE(je te cite…)”la vie est courte et que j’ai envie de m’amuser”…:Si PAR HASARD,toi,le DOC-ECRIVAIN-POETE,tu vas manger SAMEDI MIDI(…histoire de pas etre a cran lors de la seance de dedicaces…)avec un groupe d’admirateurs(jalouse,moi????meme pas…)…TU DEVRAS LEVER TON VERRE AU MILIEU DU REPAS(et,JE PRECISE QUE TU SERAS VETU D’UN T-SHIRT MOUILLE…)…en disant:A TOUS MES LECTEURS/-TRICES,QU’ONT PAS PU VENIR AUX DEDICACES…JE VOUS ENVOIE PLEIN DE FREE HUGG…et tu recevras des milliers(…les autres lecteurs assisteront aux dedicaces…)d’ABRAZOS VIRTUELS DE NOTRE PART…Nan,mais…nous aussi,on a envie de rigoler…

    1. P.

      Tout à fait d’accord ! Y en a marre des gens qui peuvent se déplacer et qui ont leur week-end ! nanméo comme dirait un ami !
      Par contre je ne suis pas sûre pour le t-shirt mouillé, il fait froid dehors ! (et puis pudeur et tout), mais le free hug virtuel j’en veux un !

      1. C.d'Argentine,d'Abrazos d'amour...

        @P.:Le tee-shirt mouille c’est pas une idee a moi…c’est le Doc dans un autre post qui a dit que les filles devaient venir comme ca…ou alors j’ai reve…un genre fantasme,de voir les abdominaux de l’ecrivain qui mange les tartes aux citrons sans gluten??clin d’oeil amical a toi aussi P.(quelle chance tu as avec le froid…ici,on a TROP chaud…).

        1. P.

          @C.d’Argentine (bon sang qu’il est long ce pseudo, je m’arrêterais là !)
          Je me disais aussi, je trouvais que ça sortait un peu de nulle part, mais je ne l’ai pas vu ça sur le blog, ou je l’ai loupé, un espèce de blocage ? T-shirt mouillé = black out pour mon cerveau ? C’est possible aussi…
          “L’herbe est toujours plus verte ailleurs”, je rêve d’un peu de chaleur *o*

    2. patiente

      Ca va pas non !!!!!! CedA, un tee-shirt mouillé et notre Bibi est bon pour une bronchite ! Ici ma belle, il fait un froid de canard !!! Alors pour tes fantasmes … on attendra des jours meilleurs ! Heureusement que je suis là pour veiller sur le Doc ! Et MamBibi qu’est-ce qu’elle dirait si son petit est malade à cause de toi ? Tu y as pensé ??? On t’embrasse CedA

  26. Cath

    Oui, effectivement j’ai lu l’article du Huffington P. ainsi que certains commentaires vaseux de père la vertu. Bof. La couche est vraiment épaisse, et je ne suis pas certaine qu’en grattant on trouve autre chose que de la boue. Rien au grattage, quoi.
    Il y en a un seul qui a compris le message : en insultant cette femme, on insulte la République et par voie de conséquence la démocratie et le verdict sorti des urnes. Et ce n’est pas acceptable. Il faut reconnaître qu’une partie de la populace et des élus s’est acharnée sur Madame Taubira dès sa prise de fonction de la manière la plus abjecte qui soit. Que ces handicapés du bulbe ne se soient pas levés pour faire part de leur soutien moral ne me surprend pas.
    C’est vrai qu’on se souvient de Badinter et de Veil, de leur courage et de leur ténacité pour porter de grands projets qui font avancer les choses. Mais ces gens-là dérangent.
    Quant aux intellectuels, et les autres, qui prennent le train en marche, ma foi, mieux vaut tard que jamais. Mais leur sincérité ne m’émeut guère.

    Suis-je dure ? Je ne sais pas, mais ce que je sais c’est que ma vie est courte et que je n’ai pas de temps à consacrer aux pisse-vinaigre de tout poil et de n’importe quel horizon.
    Juste un truc malgré tout : on critique à tout va la pub Banania. Ben moi, j’ai racheté une boîte qui reprenait cette image parce que lorsque j’étais petite, le bonhomme noir qui souriait aux éclats me rassurait, et je l’aimais bien. Je n’y voyais rien d’autre, et cela ne me serait pas venu à l’esprit d’y voir autre chose ou de m’en prendre à d’autres enfants pour leur sortir des horreurs. J étais plutôt du style à partager mon goûter, question d’éducation ?
    Mais je sais que d’autres enfants répétaient à l’envi ce qu’ils entendaient, sans faire le lien avec ce que lisait le prêtre à l’église… Je sais, je n’ai jamais rien compris à l’évangile ( j’écoutais cela comme des histoires magnifiques) ou au marxisme. Selon le principe KISS ( keep it simple stupid), on respecte les gens et les animaux. Vais pas chercher plus loin.
    Alors keep going Baptiste. On se sent moins seul à vous lire.
    Et pour Grand 33, j ai trouvé pour les accents ! Un rien suffit à faire mon bonheur 🙂

    1. Grand33

      @ cath : Moi aussi quand j’était petit je disais Ya bon Banania !!!! et c’était ce qu’il y avait dans la boîte qui était bon, toute les autres connotations nous passaient bien bien bien au dessus de la tête……
      la bise

      1. Albigène

        @Grand33

        Salut l’ami… le dession publicitaire a été créé pendant la guerre 14-18 et représentait un tirailleur sénégalais avec un sourire qui se voulait être le reflet des bienfaits de la colonisation…
        Ces tirailleurs français venant d’Afrique Noire et du Maghreb, frères de sang des “bien de chez nous” pendant les deux grandes guerres mondiales mériteraient que l’on s’interesse un peu plus à eux. Et leur sacrifice, seul, devrait imposer le silence à ceux qui jugent sur la couleur…..

  27. Laetdelire

    Et bien pour trouver votre livre, c est galère ici en Belgique. Non dispo dans les librairies. Je l ai commande une 1e fois, on m a tel 10jours après pour me dire que ce ne serait pas possible. Je l ai commande il y a une semaine ailleurs, j attends des nouvelles 🙁 Je pourrais commander sur le net me direz vous….. Mais que voulez vous, j aime les librairies et faire vivre les petits commerces,j aime les livres papier a toucher…. Mais bon, au prochain désistement , tant pis hein, je commande sur le net! Sinon votre blog m éclate! Merci

  28. plumedepapillon

    Petit commentaire à propos du post sur huttington:
    BRAVO Bibi!
    Il y a des cons de toute couleur et des parents qui ne savent/peuvent/veulent pas accepter que leurs enfants sont un peu comme eux: pas parfaits! Nous faisons des erreurs parce que nous sommes des animaux pensants… Nous pouvons nous relever, corriger, accepter, poursuivre, oublier, nier parce que nous sommes humains.
    Mais il y a des valeurs que chacun devrait faire vivre et transmettre: le respect de chacun, la tolérance.

    Ce que notre cher Bibi essaye de nous insuffler avec tendresse à chaque texte…
    Bravo!

  29. kath de Belgique

    Bon et si je faisais la promo de ton bouquin en Belgique – ou alors as-tu déjà des contacts. Les seuls qui comptent sont les HYPER SUPER libraires de chez Filigranes. Just tell me- je serai au taquet

  30. Rofine

    Baptiste,
    Ton billet indigné sur huffington est magistral, criant de vérité et d’humanité. Certains en prennent pour leur grade et d’autres reçoivent une leçon de civisme bien méritée.
    Tu as choisi une photo personnelle pour illustrer l’histoire d’aujourd’hui : voilà une famille heureuse avec des enfants désirés!
    Ce n’est pas le cas pour la famille de ton histoire. Cette situation est encore vécue en France en 2013.
    Certaines familles ne veulent pas voir leurs filles grandir. Les parents ne parlent pas avec elles de sujets qui les intéressent comme la contraception. L’information est pourtant diffusée au niveau de l’école, du planning familial. Mais le poids des traditions culturelles, religieuses peuvent être un facteur favorisant une grossesse non désirée.
    L’attitude du père montre bien qu’il n’accepte pas la vie amoureuse de sa fille : elle est devenue femme et mère sans son autorisation.
    La mère, en tant que femme, comprend mieux la situation et reste pour aider sa fille et sa petite fille.
    J’ose espérer que le temps passant, cette petite fille réconciliera son grand-père et sa maman.

  31. Cilou

    Moi je voudrais dire plusieurs choses :
    d’abord, qqn a des nouvelles d’Evelyne et de son mari ? Il avait eu une méningite à purpura fulminans pour mémoire, et elle nous tenait un peu au courant de l’évolution, mais depuis 2 semaines plus de nouvelles ! Tu en sais qqch Bibi ? J’espère que l’adage “pas de nouvelles, bonnes nouvelles” vaut pour leur situation ! J’espère, vraiment. Dis nous si tu sais comment ils vont !

    Ensuite, juste un mot pour faire des bisous, plein, à tout le monde. Je vous trouve tous supers, à commencer par Bibi naturellement, tellement doux et fort en verve, mais aussi tous les autres : mes amours de la fine équipe qui s’inquiètent pour moi lorsque je mets trop de temps à répondre, les commentateurs qui encouragent Bibi et répandent leur tendresse, les silencieux qui sont aussi des héros très discrets… Plein, plein, plein de bisous à tous !
    Cilou

        1. Albigène

          @Cilou,

          Bonne fête !
          Sté Cécile, patronne des musicens : Chante, chante Cilou… fais venir le soleil !
          Je tenvoie une cargaison de bisous à mon tour.

          1. Cilou

            Merci mon Kinder 😀
            Je chante à tue tête, mais c’est la neige qui a fait son apparition… je ne sais comment le prendre… 😉

    1. Mésange

      @ Cilou
      Je pensais à Evelyne hier soir et me posais les mêmes questions que toi après être allée voir X fois depuis plusieurs jours sur le post où elle intervenait.

      Bonne fête à toi! Euhhh… j’ai vérifié sur mon calendrier des fois que j’aurais mal compris!
      Et un poutou sur chaque joue!

  32. quelque part

    je suppose que le médecin traitant savait très bien ce qui se passait. Il a pris la décision que la scène qu’il n’aurait peut-être pas pu gérer tout seul ne se passe pas dans son cabinet, devant les voisins du quartier. C’est triste à dire, mais ce n’est peut-être pas la mauvaise option.

    sinon, François Morel s’est excusé d’avoir insulté une gamine.

  33. jos

    @Cilou doudou : je trouve que ce petit surnom te va comme un gant. Les patients qui croisent ta route comme celle de Bibi ont de la chance. Les messages câlins me font du bien pour la journée personnellement, même s’ils sont virtuels. Merci et pleins de bisous en retour à tous.

  34. jos

    Et pour moi aussi la boîte de chocolat en poudre “ya bon Banania” remue en moi pleins de bons souvenirs doux et chauds. Quel dommage qu’à l’heure actuelle, tout devienne si laid et méchant. Comment des gens peuvent-ils devenir si immondes et, en plus, inciter leurs enfants à le devenir ? Du coup, j’ai le moral aussi gris que le temps !!! shit !!!

        1. jos

          @Grand33 : Babania ?!!! Me fait penser au baba au rhum : miam, ya bon aussi !!
          Bon désolée Bibi, on est un peu hors sujet.
          Et c’est quoi cette histoire de Brad Pitt ? J’ai raté quelque chose moi ????

  35. Lise

    des frissons tout partout à le lecture de ce post, et une envie irrépressible de hurler à ce père de regarder la vie avec un plus beau regard que celui-là ….
    heureusement, certains pères savent ouvrir grands leurs bras et leur coeur, quelque soit la situation …
    l’une de mes meilleures amies a mené, à 16 ans, une grossesse inattendue et cachée jusqu’au jour de la naissance … elle a accouché seule, et c’est une fois l’enfant venue que ses propres parents ont réalisé …
    cette enfant, élevée avec l’amour de sa maman et des ses grands-parents, s’apprête en décembre à mettre elle-même un tout petit au monde …
    la vie, plus forte que tout ….

  36. Rofine

    @ Cilou : Je suis aussi en attente de nouvelles d’Evelyne et son mari. Je ne les oublie pas non plus. Je leur envoi plein de courage, force et bisous.
    Je t’embrasse.

  37. Julie

    Premier post dans ce blog que j’ai beaucoup de mal à lâcher depuis sa découverte…
    Pour dire bravo Bibi, et aussi, faire une confession : j’aime bien lire les commentaires des gens sur les sujets de société et m’indigner des propos haineux, ça me donne une dose d’adrénaline :p (haters gonna hate comme ils disent)
    Et bien en venant ici, je me rends compte que c’est aussi bien, et même mieux, de lire les commentaires encourageants, respectueux, oserais-je dire aimants, de tout le monde. C’est comme une cure de bonne humeur et de tendresse, un free hug général et ça regonfle pour la semaine.
    Merci qui ? Merci Bibi ! (et tout le monde en fait !)

    ((et aussi les parenthèses dans les parenthèses c’est bien, et re aussi j’ai cru voir un(e) autre Albigois(e) passer par là, et c’est encore mieux))

    1. Albigène

      @Julie
      Merci pour la parenthèse à refermer à cause des courants d’air au vu du temps qui sévit aujourd’hui…je me sens moi seul ! Mais j’avais échangé il y a quelques mois avec une concitoyenne. Que ce mot est laid ! C’est comme concubinage… à bannir de nôtre belle langue, non ?

      1. Julie

        @Albigène

        Certes, autant te dire que si en plus tu es une albigeoise exilée à Paris, tu te les gèles encore plus (d’où la double parenthèse) ! Et donc ça fait encore plus plaisir d’échanger avec un concitoyen, comme tu dis.
        Étant la geek férue de linguistique que je suis, j’ai plongé dans mon Larousse pour trouver un synonyme ou autre et… déception, y en a pas de plus joli. Je crois qu’on va devoir le garder…

        1. Albigène

          @Julie
          J’ai été exilé à Paris cinq ans mais je suis revenu au pays il y a longtemps….Et pour reprendre ton expression étant albigeois et non albigeoise..je me les gèle. Of course.
          La bise….

    2. Albigène

      @Julie
      re-bonsoir Julie, voisine ; ce n’est pas ma journée ! Les températures proches de zéro ont pour impact de neutraliser mes neurones. Déjà que…..
      Je voulais écrire : “je me sens moins seul” et non “je me sens moi seul” ce qui, dans le contexte n’a aucun SENS….

  38. Claire

    Bonsoir Baptiste,
    je rentre chez moi, ouvre la revue “La vie” à laquelle je suis abonnée, et tombe sur… toi !
    Une belle surprise ! Je n’est pas été s’y surprise de te trouver là (c’était d’ailleurs une question que je t’avais posée par mail)… Très beau texte… Photo un peu grave, mais là, tu l’avais, ta belle chemise à carreaux !
    Je te souhaite un bon WE !

    1. Isabelle

      C’est amusant de lire exactement ce que je m’apprêtais à écrire… Un grand article en pleine page plus une photo grand format, la chemise et tout et tout … une jolie surprise ! Merci.

  39. marie

    tu sais Cilou on est un paquet à penser à Evelyne et à André , ils ont tant à affronter, pris dans la tornade on pare au plus urgent, je souhaite des nouvelles bien sûr mais plus que tout qu’ils dépassent ce chaos que la guérison suive son cours même si c’est long, même si c’est dur. JE PENSE

  40. marie

    je pense aussi à cette petite fée à naitre, les bouddhistes vous diront que les enfants sont nos maitres (pas nos tyrans, hein, nos maitres pour Vraiment nous apprendre) et qu’ils choisissent leurs parents pour régler des problèmes karmiques , elle n’est pas née que déjà elle met en colère son grand-père, sacré tempérament!

  41. Pauline

    Coucou B.
    Je suis ton blog avec attention et je suis admirative du fait que tu veuilles réconcilier le personnel médical avec les patients.
    Je te propose de lire ce joli témoignage si tu as le temps pour montrer qu’il y a encore beaucoup de chemin à faire … http://www.madmoizelle.com/fausse-couche-temoignage-213160
    Merci pour ton blog. Peut être auras tu quelques mots réconfortants pour cette jeune femme qui a perdu son bébé, je crois qu’elle a vraiment besoin de soutien et je pense que tu peux lui en apporter en quelques mots.
    Merci à toi et je te suivrai jusqu’à ce que tu te lasses de ce blog 🙂

  42. Crickette

    Merci pour ce merveilleux instant … merci pour la dédicace … merci de m’avoir redonnée de la motivation avec le livre … bonne continuation avec énorme succès … MERCI MERCI MERCI MERCI !!!

  43. Marie M.

    Pauvre gamine !
    On peut supposer un problème dans la communication familiale… peut-être que ce père reviendra sur sa décision… Je lui souhaite.

  44. Noelle

    Triste histoire… Et très belle tribune sur le Huffington Post, malgré la petite coquille rajoutée par le site en intro! J’ai lu ce matin dans La Vie un très beau portrait de vous, Baptiste.

  45. germinou

    salut , les free hug de l “auguste poisson du moi avril” , tu le fais en pyjama mouillée 🙂 desole pardon .Entouka pour la tranche de vie , réel , présente, un grand Merci monsieur.

  46. La mouette

    On parle du livre dans le Elle de ce mois-ci!!
    Bon ça c’était pour la parenthèse…

    Merci pour la séance de dédicace de samedi, pour ce gentil mot pour mon papa chirurgien… Il sera très ému j’e suis certaine… Pour ta belle écriture, oui oui messieurs dames, en plus de bien écrire, le Docteur Bibi écrit très bien à la plume!
    Merci pour le free hug, pour tes voeux et ta gentillesse…
    Longue vie au Dr et à l’Auteur!

  47. MA

    Lectrice silencieuse et fidèle, toujours touchée par vos posts, je commente pour la première fois, parce que c’est la première fois je crois que vous parlez si clairement, par la photo de ce post et par le post du huff, de votre famille “vanille-choco” (ou “choco blanc-choco noir”)… Le coeur franchement serré ce soir, car pour les fillettes noires, adoptées ou pas, les cours de récré ne changent pas 20 ans après ce que votre soeur a vécu. J’ai réussi à la tenir la mienne, 7 ans, à l’écart de ce qui a été dit à Mme Taubira mais je sais qu’elle en subit. Notre rôle de parents est d’expliquer, de défendre, d’apprendre à se défendre, mais en être là en 2013 c’est, en un mot, “gloups”. Merci pour votre témoignage et votre coup de gueule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *