Un dernier verre pour la Route…

Alors voilà Mr. E., 46 ans, sa peau est jaune comme l’écorce d’un pamplemousse, il est en pleine gestation d’une ascite à faire pâlir de jalousie une parturiente enceinte de quadruplés. Mr E. est un peu prêtre : il a marié une cirrhose alcoolique à un carcinome hépatique. Ça a fait des bébés : métastases osseuses, pulmonaires et cérébrales. Mr. E. est un perfectionniste : “quitte à faire un cancer, autant le faire bien”. Il appelle ça ” réussir son grand Chelem…”.

On veut qu’il soit confortable, on lui demande ce qui lui ferait plaisir. “Un croque-monsieur et un dernier whisky pour la route.” On a beau chercher, le whisky n’est pas dans les recommandations de la Haute Autorité de Santé. Tant pis, on se débrouille pour lui trouver une bouteille, que nous faisons entrer clandestinement dans le service, cachée sous la blouse -pour ne pas déclencher l’hystérie sauvage des autres patients en pleine cure de sevrage. Mr E. mange son croque-monsieur, boit son verre avec délectation puis il meurt dans la nuit.

Au matin, quand on l’emmène, je vois qu’il a un sourire jusqu’aux oreilles. Il l’a eu, son dernier whisky pour la route…
Et Dieu sait si la Route est VRAIMENT longue.

Si le site vous plait, donnez-nous un coup de pouce, partagez sur FaceBook, c’est juste en bas à droite de chaque article… Et rejoignez-nous sur la page FB “Alors Voilà”…

4 réflexions sur « Un dernier verre pour la Route… »

  1. Attila

    Merci pour lui. … si le sentiment d’humanité existe, il doit ressembler à ça : un dernier verre pour un alcolo simplement parceque ça lui fait PLAISIR.

  2. Giroflée

    ça me rappelle une amie de mes parents qui avait regretté d’avoir refusé le dernier verre de vieux cidre à son mari ses derniers jours de vie… Vous avez fait un ultime cadeau terrestre à votre patient…La beauté de ce geste…et son dernier sourire est magnifique…Merci pour votre Humanité à tous…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *