Le mystère des femmes, PARTIE I

Photographie signée Benjamin & Isidore Juveneton de Adieu & à Demain, un site que je vous encourage à visiter parce que c’est SUBLIME.

L’histoire c’est Jiji, un interne, l’écriture c’est moi. Merci à lui !

Alors voilà madame Pêche qui vient en consultation de gynécologie. C’est sa troisième grossesse. Jiji la trouve rayonnante. Un teint de pêche. Sa peau est, littéralement, veloutée.
– C’est à chaque grossesse la même chose. Mon lupus me laisse tranquille;
Si tu changes beaucoup de lettres à lupus ( ET que tu donnes beaucoup de pixels à manger aux lettres ET que tu cliques sur ABRACADABRA), ça fait ça : ABRACADABRA.
(je sais, Houdini est une merde, JE suis un VRAI magicien !)
Madame Pêche montre des photos. Avant, pendant, après.
Jiji est subjugué ! Dieu que c’est beau, ce miracle opéré par les bébés sur le visage de leurs mères.
Comme le noyau qui, sentant la peau du fruit malade, en guérirait les chairs.
Jiji ne se lasse pas de regarder les photos. Lui aussi sait combien il est difficile de vivre avec un lupus, de porter ce masque rouge et douloureux.
– Cela a été très dur de tomber enceinte et de garder les bébés, j’ai fait beaucoup de fausses couches, mais une fois qu’ils sont là, bien accrochés, je sais que j’aurai un à deux ans tranquilles, sans poussée. Je pourrai me maquiller moins, sortir dans la rue et, même, me mettre un peu au soleil.
Voilà : trois enfants, presque six ans de répit et de vie “normale”.
– Mes bébés sont ma meilleure thérapie.

Jiji regarde cette femme. Il est content pour elle. Il donnerait tout pour passer une après-midi entière au soleil sans cramer comme un vampire. Même qu’il tomberait enceinte, juste comme ça, pour regarder la lumière en face. Juste comme ça.

FIN DE LA PARTIE I

La suite c’est… cette semaine !!! (Sauf si je meurs dans d’étranges circonstances et dans ce cas vous ne saurez jamais ce qui est arrivé à Jiji… Ce serait dommage…)

51 réflexions au sujet de « Le mystère des femmes, PARTIE I »

  1. P.

    C’est pour compenser l’article “eux” ce message d’amour d’une mère ? Ou pour rappeller la magie des enfants ?
    Je compatis avec Jiji, vraiment.

    PS: si tu trouves que le blog te prends trop de temps, pourquoi ne pas déléguer la validation des commentaires ? (oui solution toute simple à laquelle tu as déjà du penser ~~ Mais je n’ai pas mieux).

  2. Mésange

    Non mais, les étranges circonstances, sachez que Bibi a l’histoire de Jiji à finir de nous raconter, plein d’autres à nous faire connaître, des tas de livres à écrire, une montagne de patients à soigner, et en plus de ça, il a même une vie dite privée! Donc basta! Bibi, il t’est strictement interdit de chevaucher un poney multicolore (dans d’étranges circonstances itou!) … avant… hou la la! et encore plus que ça!!! Je te dis pas le grand âge que tu auras alors! Moi, vu mon déjà âge certain, je ne serai plus là depuis longtemps et ce sont mes enfants qui te liront!
    Et… je suis absolument ravie que ton roman soit un succès et qu’il y ait plein de groupies à tes séances de signatures.
    Poutous chocolatés (parce que c’est Noël ; en janvier, ils ont goût de galette des rois!)

  3. Cath

    Lupus, masque en forme d’aile de papillon.
    C’est en rapport avec le loup d’Arlequin ? Pas avec le loup du Gévaudan je pense ?
    Une bonne soirée et de diux rêves à tius.

  4. marie

    neuro- endocrino- psychodermatologie nouvelle piste de recherche pour décrypter les lupus, psoriasis et autres eczéma , véritables détresses silencieuses des hyper sensibles au stress et aux angoisses. un petit bébé en devenir est un chaman baignant dans un cocktail d’hormones qui soigne sa maman, oui mais alors que dire de l’état des mamans qui se parent de mille vergetures et arborent un masque de grossesse… Y’a des fois je m’en voudrais presque d’avoir été une buse à l’école pour ne pas être une neuro- endocrino- psycho quelque chose qui mènerait la vie dure à nos instincts de sous-vie. la bonne journée à tous

  5. Herve CRUCHANT

    et ben voila voila voila …
    tu veux un café ? un thé ? un joint ?
    bon. tu me dis, si t’as besoin de quelque chose …

    ah, j’oubliais : la mère Pèche… elle est enceinte.
    Si ! Ouais, son trois ou quatrième…
    elle a l’air ravie en tous cas.

    allez, j’y vais. à plus.

  6. Léa

    Voilà un article que me touche beaucoup (je suis une lectrice assidue de votre blog, même si je n’ai jamais commenté). Une des amies était atteinte d’un lupus. Je dis “était”. Une méningite l’a emportée en mai. Je ne sais pas si elle était liée au lupus, peut-être que ses défenses immunitaires étaient affaiblies et l’ont empêchée de combattre la maladie. 24 ans… Des projets plein la tête…
    Pendant 1 an et demi, depuis la déclaration de son lupus après un voyage en Afrique, elle n’a pas pu “regarder le soleil en face” comme vous dites si bien. Finies les frites salées car la cortisone fait enfler le corps. Un chapeau, des manches longues, un foulard toute l’année. Elle disait que quand elle serait enceinte, cela passerait. Pas le temps de vérifier si c’était vrai.
    Je ne t’oublie pas, petite A. Ton sourire perpétuel restera dans ma tête et dans mon coeur.

  7. Catherine d'Argentine

    Cette histoire m’a laissee mal a l’aise…je la lis et je ressens une Madame Peche,utilisant le fait d’etre enceinte comme un remede pour pouvoir se maquiller de nouveau,et recuperer une belle peau…je n’aime pas l’idee qu’elle fasse des enfants pour ameliorer l’etat de sa peau…meme si je veux bien croire que ses souffrances sont reelles…un enfant n’est pas ”une creme de soin”…j’exagere en le poussant a l’extreme,mais ca m’a choquee…sans rancune,Baptiste,car ta facon de raconter,n’est pas en cause…et j’espere que tu vas trouver le moyen d’alleger tes journees marathons…je trouve astucieuse l’idee de P. ,de deleguer la validation des commentaires de ton blog…abrazos.

    1. P.

      Ah ! J’ai décidé de voir le côté bisounours de la situation mais c’est pas faux que ce début d’histoire et cette maman peuvent ne pas être tip top niveau moral on verra bien *frustration* *frustration*

    2. pantherspirit

      @Catherine d’Argentine : Oh là là, je suis comme toi, j’ai un petit pressentiment qui m’électrise la crinière et qui rejoint ton analyse : Fichtre !
      Et puis pourquoi, oui, pourquoi, elle insiste sur SES photo à elle, et ne montre pas celles de ses trois bambins, ce qui serait la logique d’une maman (je suis belle en peau de satin-soie-velours lorsque je suis enceinte, mais regardez, comment le sont mes petits ! ).
      « 3 enfants, 6 ans de répit l » : ET 2 ans de peau de pêche après chaque enfant …Donc si je ne m’abuse un enfant tous les 2 ans… Étrange, dans le contexte , Mon Bon Watson !
      En tant que panthère fouineuse, je suis allée promener ma truffe dans les doctes horizons qui mentionnent l’association lupus et grossesse, et en premier j’ai sauté à pieds joints sur ABRACADABRA en hurlant « SÉSAME OUVRE TOI A MOI !! », et pour peaufiner la chose, j’ai fait itou sur une autre formule Abracadabrantesque …
      Là je m’arrête dans mon développement, certes Interpellée par ce que de ce que j’ai pu lire, mais je ne veux pas mettre la charrue avant les bœufs, et je resterai muette comme une carpe avant de découvrir la suite de cette histoire !
      Je suis dans le suspense …..Bibi, ne nous fait pas trop languir !
      Bises Ami

        1. Catherine d'Argentine

          @Panthere:Merci pour tes abrazos de tendresse…moi aussi je t’en envoie plein…et merci pour me faire sentir,avec ton com.que je ne suis pas forcemment ingrate,pour ne pas avoir reussir a dechiffrer LA BEAUTE dans les maternites repetees de cette femme.@Cilou: abrazos du coeur a toi,que je n’aime pas savoir triste…CILOU,ca RIME seulement avec SOURIRE,dans le pays de ceux qui t’aime…

  8. Anne-Sophie

    Ma Maman est lupique. Et quand elle est tombée enceinte, son médecin lui a conseillée d’avorter. Elle n’a pas voulu ça faisait très longtemps qu’elle attendait ça! Elle n’a pas eu de problèmes pendant sa grossesse, les médecins ont juste décidé de lui faire une césarienne au bout de 8 mois de grossesse afin d’éviter de trop grave complication. Et 18 ans après, elle va très bien. 🙂

  9. Marie-Laurence

    pfffff vous êtes dur là….nous faire poireauter comme ça….. 😛
    bon, pas l’choix , quoi! j’attendrai la fin de semaine comme des milliers, que dis-je des millions d’autres 😉

  10. Lucie

    Alors voilà moi aussi j’aurai le livre à Noël (can’t wait!) offert par mamie à moi la psycho en gériatrie…bon elle a pas forcément compris le contenu même quand même tout un symbole.

  11. Cilou

    Bon, on attend la chute, hein. Ne nous fais pas languir trop longtemps…

    Et ne parle pas de mourir, ce soir j’ai le moral à zéro. J’ai appris en venant bosser aujourd’hui qu’une résidente que j’aime particulièrement fort, avec qui j’avais une super relation, a fait un gros problème ce we, et là elle est en fin de vie. Je suis allée la voir, l’embrasser, lui dire au revoir. Elle était sédatée, bien entendu elle n’a pas réagi. Ca ne m’arrive pas très souvent car on apprend à se blinder, mais là, je porte vraiment le deuil… :'(

    1. Mésange

      @ Cilou
      Et si tu essayais de l’imaginer sur le poney multicolore de Bibi, cela ne t’enlèverait certes pas ta tristesse mais peut-être que cela te ferait un tout petit peu moins mal…
      Doux poutous chocolatés

    2. Albigène

      @Cilou

      Pensées pour toi mon AMIE face à ton désarroi ; malgré tes cilous qui guérissent tout, tu n’as pas pû vraiment dire adieu à cette dame. Elle aura eu la chance de t’avoir eu un temps, auprès d’elle.
      Des bisous pour toi et toute mon affection.

    3. Cath

      Cela ne console pas, mais même du fond de son sommeil, cette personne doit sentir votre présence et votre affection. C’est quelque chose que personne ne peut lui enlever, et c’est un sacré viatique.
      Ciloux à Cilou désemparée.

    4. jos

      Pleins de bisous à toi Cilou qui en a bien besoin en ce moment. On pense tous à toi. Tu lui as sûrement adouci sa fin de vie, elle a eu la chance de te croiser. C’est tout ce qui compte. Prends soin de toi.

      1. Grand33

        @cilou,
        Douce Cilou, tu es bien placée pour savoir que le détachement devrait être la règle dans vos métiers, mais on sait que les relations humaines n’ont pas de règles et l’attachement que vous pouvez avoir avec certains de « vos petits vieux » ne se commande pas. Tu sais, j’ai presque la même à la maison, et en ce moment elle accompagne chez lui, Mr L. 95 ans, qui ne peux plus ni se déplacer, ni quasiment s’alimenter, ni communiquer que par des râles incompréhensibles et tous les jours elle lui caresse la main et lui dit « vous êtes en paix Mr L., vous pouvez partir tranquille, dans la sérénité… » et pourtant je sais que le jour ou il partira faire du poney multicolore elle sera triste et malheureuse. Non les sentiments n’ont pas de règles et votre blindage parfois est fragile, alors je t’envoie plein plein de ciloux bisous guéritout.
        Et la magie de Noêl et tes petits bouts vont te redonner le sourire et l’envie !!!!!

    5. P.

      C’est B. qui a dit : “elle ne meurt pas, elle arrrive à la fin de sa vie.”
      C’est vrai que “mourir” c’est rempli de “jamais plus”, c’est tellement triste et définitif.
      Moi je dis: “nous sommes un million”, fait de tous les gens qui ont traversé notre vie en bien ou en mal. Je pense que tant qu’elle a une place dans ton coeur elle continue à vivre et tant que tu continues à vivre tu peux transmettre toi-même un peu d’elle-même aux autres. Aujourd’hui je suis donc un peu plus d’un million, je transporte avec moi une vieille dame qui vient de rentrer en fin de vie, je la garderais dans mon coeur et donc en vie un petit bout de chemin, un peu plus longtemps.
      Zoubi

    6. patiente

      @Cilou, j’imagine ta peine !!! Mais je sais que tu lui as donné un bonheur immense pendant sa fin de vie. Et c’est ça que tu dois garder en toi. Vous avez partagé de jolis moments et elle te laisse les souvenirs de cette super relation. Je trouve ça merveilleux car dans des établissements comme le tien, combien s’en vont sans un sourire, sans un peu de chaleur dans le cœur. Tu lui as permis de partir sereinement et elle a emporté avec elle tous les Cilous que tu as dû lui donner. C’est une très belle histoire. Elle est partie heureuse, même si son départ te laisse désemparée. Bisous Cilou, plein de bisous.

  12. Maya

    C’est très jolie cette histoire de Lupus… Cette femme tellement heureuse avec ses trois enfants , et le temps gagné sur la maladie , grâce aux grossesses , c’est beau… C’est beau comme tout ce que tu écris , beau comme un paysage , beau comme un poème , beau comme toi , comme tout ce que tu fais… Je crois que je vais arrêter là les flatteries , tu vas te blaser et peut-être te lasseras -tu de me lire ? En tout cas , une chose est sûr , moi , je ne me lasserais jamais… je suis contaminée ,tan pis pour moi , je n’avais qu’à pas te lire . Je ne veux pas que tu meurs non plus , pas maintenant… Plus tard , lorsque tu auras cent ans… Je t’interdit de mourir … Ange , gardiens de la terre… muchos besos .

  13. Albigène

    J’avoue ne pas trop connaître ce qui tourne autour de cette maladie. Je pensais que la grossesse pouvait présenter des risques pour une maman malade de lupus. Je viens de lire ceci : la prise en charge thérapeutique actuelle du lupus a permis à la femme d’envisager une grossesse avec un pronostic maternel et fœtal satisfaisant puisque 80% de ces grossesses se passent sans évènements majeurs et 90% aboutissent à des naissances vivantes.
    Donc si la grossesse permet d’avoir quelque temps une peau de pêche… Quid du revers de la médaille ??? Des bébés qui pourraient être mis au monde sans vie ???
    Et, Baptiste, tu nous fais le coup de la série à épisodes ? Pense au pauvre béotien que je suis… Les commentaires des delicieuses Pantherspirit et de Catherine CedA aux bras d’amour d’Argentine des 40° à l’ombre m’ont mis lupus à l’oreille..…

    1. Catherine d'Argentine

      @Albigene:…je ne m’inquiete pas pour tes puces a toi…je sais de source sure,que tu consultes les veterinaires,quand tu as mal a la gorge…clin d’oeil tres malicieux a toi,Albi,qui me fait sourire…(10h du matin: et deja 37°C…imagine mon humeur…)

  14. Ahava

    Ça soignera pas le lupus mais ça soulage:
    – huile de jojoba(pas le machin synthétique qu’on te refile dans les crèmes antirides, la vraie, qui à l’odeur des noix)
    – poudre de tepezcohuite(ça soigne aussi les brûlures)

    Ça paraît pas très sérieux et très Harry Potter, mais vraiment, ça soulage…
    Je précise que je suis pas illuminée ni écolo et que je me soigne aussi avec des vrais médicaments, hein. 🙂
    Si j’avais su je t’en aurais apporté. 🙁

    1. Catherine d'Argentine

      @AHAVA: et en cas de ”VAGUE A L’AME”pour not’copine Cilou,t’as pas une potion MAGIQUE???…On y glisserait des graines d’abrazos,de l’huile de poutoux,des elixirs de bisoux…Merci,Ahava, pour partager tes recettes-maison…moi,pour la peau et les brulures,je m’applique la plante d’ALOE VERA de mon jardin…effet apaisant instantane…

  15. Herve CRUCHANT

    Ya un de ces trafics dans ce blog ! Chocolat contre cilous, abrazos contre sitenveujenhai … Bibi a encore gagné : avec son suspense, il déclenche les mécanismes compensatoires, le malin !…

    (Céda ! t’as déjà tout mangé ?!)

    1. Catherine d'Argentine,sitenveujenhaiplu-jaitoumange...

      @Herve: moi,les TRAFIC,je les trouve plus sympa ICI,qu’a la douane en Argentine,parce qu’a San Lorenzo,ils ont deja”detruit”le paquet avec les calins de ma Moman(enfin,c’est ce qu’ils disent…moi,j’en crois pas un mot…)…c’est beau l’Argentine??…magnifique…mais y a une de ces corruption,que si tu donnes pas un billet sous le comptoir a l’employee de la douane,tu peux toujours courir pour recuperer tes trucs,alors pour me passer les nerfs,j’ai mange tous les chocolats que m’a envoyee Claudie…ouaip…mais,quand je vais venir en France en visite,je sais que y a des gentils lecteurs qui viendront me chercher a l’aeroport avec des chocolats plein leurs poches…et je pensais serieusement suggerer a BIBI,d’ecrire un blog pour la reconciliation ”expatriee/douanier”,mais j’ose plus depuis qu’il a ecrit manquer de temps….des kilos d’abrazos 99%cacao tout chauds,rien que pour toi le Gah…

      1. Cath

        Le douanier qui va essayer de me faire le coup du billet, se prépare une belle surprise. Et regrettera de m’avoir sur le paletot…
        Et Cath d’Argent, voici une consolation :
        Il y a queles années, celui qui a essayé de me coincer en voulant fouiller mes bagages au motif que venant de l’ouest, j’apportais forcément des cadeaux à taxer aux amis de l’est, n’avait pas tort, mais il n’a rien trouvé… J’avais porté tous les jeans à offrir, et les avais rangés dans la valise sans emballage, comme mes frusques. Il m’a demandé si j’avais des cadeaux, et j’ai répondu que oui en lui déballant mon tricot en cours d’achèvement. C’était du beau, bien sûr (j’aime bien les travaux d’aiguille), mais il ne pouvait pas taxer ce truc, et il s’est confondu en excuses, le pauvre.
        Et quand j’ai retraversé la frontière dans l’autre sens, la seule voyageuse dans le train qui traversait la campagne recouverte de neige (-20 degrés), entre ce qui est maintenant la Slovaquie et l’Autriche, la douanière de l’époque -du genre stalinien- n’a pas davantage vu ce que je ramenais et qui crevait les yeux, du cristal, des disques et une jolie mandoline.
        Eh oui.
        Cela dit, si les gens étaient payés correctement, je ne dis pas que cela guérirait de la corruption, mais cela aiderait certainement à la combattre.

      2. Cath

        A propos de chocolat, je sais que c’est la bonne saison pour en offrir, mais je ne peux m’empêcher de me souvenir…
        Mon père nous offrait à mon frère et à moi des boîtes de chocolats Leonidas en provenance directe de Bruxelles, à l’époque où ce chocolatier n’était pas très connu en France. Et sachant que j’avais un faible pour les chocolats blancs et les fraises en pâte d’amande, mon papa faisait remplir des boîtes de 1 kilo pour sa fille unique et préférée ainsi que pour le fiston.
        Mais c’est un fait bien avéré que les grands frères piquent les bonbecs des petites soeurs, même quand elles sont majeures et vaccinées. Ce Noël là, je me suis dit que le frangin ne me taperait pas un seul chocolat et j’ai tout mangé dans la soirée en regardant la télé…C’était après tout un repas de Noël comme un autre, non ?
        J’ai frisé l’indigestion, ça oui, et je n’ai plus touché un chocolat pendant quelques années, mais j’avais raison : le frangin a bien tenté de me croquer un chocolat et a été tout déconfit de trouver une boîte vide. La tête ! Ça n’avait pas de prix.
        Maintenant, je préfère, et de loin, partager avec lui, mais je dépasse rarement deux chocolats, et je n’arrive pas à manger le chocolat en pâtisserie, ce qui fait le bonheur des uns et de autres.
        Tout cela pour dire qu’il vaut mieux partager, y compris les peines et les soucis. C’est plus facile, et ça aide.

        1. Catherine d'Argentine,sitenveujenhaiplu-jaitoumange...

          @Cath…je me rejouis de voir que toi,aussi t’as mis un deguisement”salle d’attente”…et ton theme de papotage me ravit…j’avais oublie”les fruits en pate d’amande”…voila une autre douceur que j’adore…pour le partage,tu sais,je taquine Herve,en lui disant que j’ai deja mange les 7 enormes plaquettes de chocolat que m’a envoye une lectrice du blogaBibi…mais,c’est comme toi,avec le douanier,c’est un p’tit mensonge…et bien sur que partager c’est trop bon…mais taquiner(surtout Herve…)c’est plus fort que moi…et a mon age,difficile de m’oter mes petits vices…plein de sourires pour toi…la prochaine fois la douaniere,j’te l’envoie…tu lui retricoteras les idees a l’endroit…abrazos Cath…(avec l’evocation de tes-20°C…je me raffraichis en pensee…)

  16. Ahava

    Catherine, j’ai l’aloe vera aussi mais ça marche moins bien, je trouve! ça tire la peau.
    Le tepezcohuite marcherait, paraît-il, aussi pour les brûlures du 3ème degré (je n’ai pas eu la curiosité d’essayer et j’espère que je n’en aurais pas besoin…).
    Pour le reste…Il reste les bras des amis et ceux des amoureux…Les plantes qui enlacent.

    1. Catherine d'Argentine,sitenveujenhaiplu-jaitoumange...

      @Ahava:…on s’est deguisee en CONVERSATION DE SALLE D’ATTENTE”…on attend que Bibi,ecrive la suite,et on papote PATIEMMENT(Ouais,enfin BIBI,abuse quand meme pas,hein???)avec nos recettes de douceur…et t’as bien raison pour les bras des amis et des amoureux…et ca Cilou,je sais qu’elle a ce qu’il faut…et j’te raconte pas,quand ses p’tits loups lui chatouillent le cou…J’vais voir pour demander”tepezcohuite”en argentin…hummm,j’suis pas sure qu’il me comprenne du premier coup,mais bon…j’dirais qu’c’est toi qui m’a dit…si Bibi s’eternise,on peut imaginer des scenarios pour la disparition brutale de l’auteur”dans d’etranges circonstances”…alors,voyons…”poursuivit par une HORDE DE PAPARAZZI”…un conseil:evite le pont de L’Alma,a Paris…EUH,sinon…j’ai:”applati par une livraison de”1001 vies des urgences”,ou ”emporte par un JDI,extraterrestre,qui a besoin d’un gentil medecin sur sa planete…bon,mais j’arrete,la…qui dit,qu’il va mettre tant de temps????c’est un gentil,BIBI,y va pas nous faire languir,quand meme…il oserait pas…

  17. Cilou

    @ vous tous, qui avez eu un mot pour moi, par ce blog, par mail, par texto…
    Je voudrais vous remercier pour votre soutien, vos câlins, vos épaules offertes à mon chagrin.
    Je savais qu’en venant m’épancher ici je trouverais des amis attentifs et prévenants pour me consoler. Pi comme il y a déjà eu un décès la semaine dernière d’une petite dame toute discrète toute gentille que j’aimais bien, ça me fait du bien que vous soyez tous là…

    Ma Jolie Fleur comme je l’appelle est encore de ce monde ; toujours sédatée, elle chauffe (je pense que c’est central vu le souci qu’elle a eu), pas de pause respi pour le moment, mais elle commence à marquer. On attend. Comme je ne suis pas en service cette quinzaine (je suis en équipe mobile), je passe dans le service l’embrasser et prendre de ses nouvelles dès que je peux.

    Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule… On a appris aujourd’hui que l’ARS ne financera pas l’équipe mobile de gériatrie. Reste à voir si l’hôpital accepte quand même de continuer à nous financer, mais j’en doute fort. Je ne sais pas quand on ferme la boutique, mais on finira par la fermer. Ceci dit, ça semble bien futile aujourd’hui.

    Alors voilà, je me console en me recentrant sur ce qui fait sens en ces périodes bousculées. Mon mari et mes enfants vont bien, c’est l’anniversaire de mon père aujourd’hui, j’ai des amis précieux sur qui je peux compter (vous, entre autres), je suis en bonne santé et ceux que j’aime aussi (enfin, la plupart). Ne pas perdre de vue les choses importantes. Surtout ne pas perdre de vue. Une pensée pour les sœurs de Bibi dans son livre, qui pestaient car elles avaient renversé une tarte et il fallait tout recommencer. Il y a des choses plus graves dans la vie, et même ma patiente, elle va mourir certes, mais âgée, ayant fait sa vie, élevé ses enfants… Elle m’a offert la chance d’une belle relation avec elle, ponctuée d’éclats de rires, de bisous et de clins d’œils. On aurait pu se rater, ça aurait pu être plus grave…

    Je vous embrasse, tous, je vous serre contre mon coeur, en vous remerciant encore, chacun d’entre vous, d’avoir eu une douce pensée à mon égard. Vous m’êtes si précieux…

  18. Herve CRUCHANT

    lâche pas Cilou ! lâche pas !!!

    dans la région, quand çà merde, on fait un “mol” et on pousse comme des dingues. demande à ton homme de t’expliquer çà.
    et puis ya tes petits. que du bonheur sur pattes.
    la Bandà elle peut pas grands chose que t’envoyer…

    plein de ciloux.

  19. Mamzelle V.

    Bonsoir !
    En même temps, je ne devrais même pas vous saluer parce que tout est de VOTRE faute. Les bibliothécaires de ma ville m’ont parlé avec moult éloges de votre site, fait la pub de votre livre et conseillé de me connecter tellement c’est beau, drôlatriste et bien écrit (je suis prof de français). Alors voilà (oui, je plagie et alors ?) ((et oui, moi aussi j’aime bien les parenthèses)), j’y suis allée, j’ai passé trois jours à tout lire (même quand c’était écrit en tout petit) et j’ai a-do-ré. Résultat, je suis maintenant anecdotophile, voire anecdotophage et en ce moment en pleine phase de manque parce qu’on est déjà le 18 et que le dernier post date d’il y a 3 (TROIS) jours ! Tiens, pour un peu, je vous dénoncerais à l’ordre des médecins pour incitation à la dépendance… Je n’aime pas quand vous n’écrivez plus, je veux dire, je n’aime VRAIMENT pas… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *