Le mystère des femmes, PARTIE II

Photographie des sieurs Benjamin et Isidore Juveneton de Adieu et à Demain.

[…]

Madame Pêche était partie avec son noyau depuis longtemps quand l’interne et le chef reçoivent Madame Pasdebol. Derniers mois de grossesse. Son premier bébé.
Elle entre en s’appuyant sur une canne, se dandine péniblement jusqu’à la table d’examen et s’y échoue en poussant un petit cri de souffrance.
De jolies tâches de rousseur dessinent la carte de l’Australie sur ses joues. Elle connait bien son obstétricien : c’est lui qui a posé le diagnostic de sclérose en plaque.
(Si tu changes beaucoup de lettres à sclérose en plaque, ça fait : “cherche sur Google parce que Baptiste est fatigué”).
Devant elle, le chef explique à Jiji : madame Pasdebol se portait comme un charme lorsque, peu après la fin du deuxième mois, elle a ressenti des fourmis dans les jambes et a perdu le tonus de ses membres inférieurs.
Voilà : première grossesse et première poussée de sclérose en plaques.
On ne sait pas pourquoi chez certaines femmes la grossesse sera protectrice ou pourquoi, chez d’autres, elle déclenchera une pathologie auto-immune sagement endormie auparavant.
– J’ignorais c’qui me tombait dessus… D’toute façon, même si j’avais su, j’changerais rien. Je le voulais ce bébé, plus que tout au monde.
Elle sourit :
– Même maintenant, oui, même si ça veut dire qu’un jour je ne pourrai plus marcher. Je le voulais.
Posant sa main sur son ventre, elle adresse à son médecin cette phrase magnifique :
– On ne lui dira pas, hein ?

Non, on ne lui dira pas.

Et puis, que dire à cet enfant sinon qu’il se passe des choses mystérieuses dans le ventre des femmes enceintes.
Je veux dire : il se passe VRAIMENT des choses mystérieuses dans le ventre des femmes.

Comme la femme enceinte ne sait pas ce que son ventre prépare, nous ignorons quelles merveilles peuvent encore surgir du développement de la complexité cosmique.
Hubert Reeves

Voir un monde dans un grain de sable
Et un Ciel dans une Fleur sauvage
Tenir l’Infini dans la paume de la main
Et l’éternité dans une heure.

William Blake

82 réflexions sur « Le mystère des femmes, PARTIE II »

  1. Grand33

    Bonjour bibi,
    Voilà une maman qui malgré cette destinée malheureuse saura donner tout son amour à cet enfant.
    Et si c’est une petite fille je suis sûre que lors d’une visite aux urgences elle lui dira :” bobo la foufounette et pas mal à la chatte” 😉
    Deux histoires qui nous prouvent bien que Dame nature fait bien ce qu’elle veut, mais que l’amour maternel est souvent le plus fort et c’est tant mieux.
    la bise

  2. jos

    Merci Baptiste. Ce texte me touche profondément car j’ai une personne de ma famille qui, elle aussi, n’a pas hésité à avoir son deuxième enfant malgré les risques d’aggravation de sa sclérose en plaque. On est mère dans son ventre, dans son cœur, dans sa tête, dans toutes les fibres des son corps, et ça c’est un vrai cadeau de la nature. “On ne lui dira pas ?” : juste envie de serrer cette maman dans mes bras !!
    Bisous à tous.

  3. Corbin Dreuc

    Merci Baptiste. Je suis bien d’accord. Et n’oublions pas ces vers d’Aragon :

    L’avenir de l’homme est la femme
    Elle est la couleur de son âme
    Elle est sa rumeur et son bruit
    Et sans elle il n’est qu’un blasphème
    Il n’est qu’un noyau sans le fruit
    Sa bouche souffle un vent sauvage
    Sa vie appartient aux ravages
    Et sa propre main le détruit

    Je vous dis que l’homme est né pour
    la femme et né pour l’amour
    Tout du monde ancien va changer
    D’abord la vie et puis la mort
    Et toutes choses partagées
    Le pain blanc les baisers qui saignent
    On verra le couple et son règne
    Neiger comme les orangers.

    Dommage que certaines personnes les ignorent…

  4. Cath

    Magnifique. L’histoire et Aragon.
    J’ai une migraine carabinée, mais le bonheur de lire B et A le matin, c’est mieux que le paracetamol. Une BA en somme, merci à vous deux.

  5. greg

    On ne lui dira rien, pourtant, quelqu’un s’en chargera, pour sur, le non dit lui fera porter toute sa vie le poids d’une culpabilité. Mais c’est une autre histoire….

  6. Herve CRUCHANT

    Ils en parlent tous mais aucun ne dit la véritable histoire du gars qui est dans le ventre de sa mère. Et vous toutes attendez de savoir ce qui s’y passe vraiment, pour jamais le raconter à personne, mais plutôt murmurer de ces choses magnifiques comme l’amour maternel ou la tendresse formidable qui baigne toute cette affaire.
    Auparavant, je dois dire que je viens d’assister au lancement du satellite “Gaïa” depuis la Guyane, pour laquelle j’ai une affection personnelle et particulière, et que ce voyeur d’étoiles est en route vers son point de Lagrange, promontoire en Soleil et Terre, d’où il enverra des images de l’univers. Les points de Lagrange sont, “en changeant quelques mots et en allant sur Wikijoli”, des endroits privilégiés du cosmos, où l’on peut passer une éternité à glander en équilibre, sans jamais être attiré plus par une planète plus qu’une autre. Il y a un point entre la Terre et la Lune et le Soleil où ces trois masses attirent à égalité; on ne peut plus tomber ni sur l’une ni sur les autres. Si on n’a pas de vitesse, on peut passer l’hiver tranquillement à cet endroit. Gaïa va se mettre en apesanteur de la Terre et du Soleil et d’autres trucs qui pourraient le faire redescendre quelque part sur ce point particulier dit “point de Lagrange”.

    Et puis faut aussi démonter quelques idées reçues véhiculées par le Corps Médical (majuscules, barons, car j’ai encore besoin de lui, me dit-on). C’est que les connaissances et outils qu’il emploie pour nous rassurer son de la rigolade. Moi qui vient de l’an 3013 après JC ((Jean-Claude (Vendamme)), je trouve vos protocoles bien rigolos. De la fumée de synthèse.

    La vérité toute nue, la voilà : nous passons tout notre séjour intra-utérin en apesanteur. Comme sur un point de Lagrange. J’en entends d’ici faire des bons mots sur la grange et compagnie. Billevesées ! J’ai vu des jumeaux jouer aux cartes, des filles se farder pour pouvoir sortir après avoir tendu une image de ces petits êtres destinée aux ultra sons sur la paroi de la bulle amniotique. Pourquoi croyez-vous avoir de ces petites douleurs soudaines genre “chéri, mets ta main…tu sens bouger le bébé”? c’est le scotch qui opère. J’ai même vu une photo d’un ventre rond avec un pied en relief; vu des l’extérieur, bien sur ! Du grand art ! Il y avait une répèt’ pour le plus Grand Cabaret du Monde ce jour là et ce sujet voulait être antipodiste. Il s’en passe des choses, dans vos ventres, médamemanman danpalontan ! Inracontables, évidemment. Qui oserait parler de ces bacchanales, même sur le blog à Bibi.

    Gaïa est en route, coolos, pour aller observer les étoiles. Et vos rejetons en apesanteur pour admirer vos corps célestes; température idéale, salinité et subsistance à foison; la vie percole … on lui dira quand on sera dehors que c’était tellement bien dedans. Avant de plonger à poil dans l’eau froide du grand bain.

    Heureusement, dehors, il y a plein de ciloux cachés partout. Je sais où il y en a.
    “On ne leur dira pas, hein ?”

    1. marie

      Nos ventres sont donc des endroits privilégiés du Cosmos où nos petits sont en apesanteur VOUS alors vous! vous feriez un malheur dans les salles d’accouchements .
      la bise de madamaman depuisunpeudetemps

    2. Catherine d'Argentine

      @Herve-nedeleg laouen…(merci Gand33,pour me souffler des mots en Breton…j’espere que c’est pas des insultes,car j’ai pas verifie dans mon dictionnaire multilingue-polyglotte…):Ahhh,Herve,on voit ceux qui ont des copines PERIPATETITIENNEs,qui leur raconte de belles histoires….bon vent,Herve…que le vent de la MERE(pas celui de l’ocean…maintenant que tu nous a explique la difference…) te ramene vers nous,avec ton bonnet plein d’embruns et d’inspiration pour commenter les histoires du DOC.,a qui je souhaite de joyeuses fetes et du repos bien merite…abrazos chaleureux a tous et toutes…

      1. http://www./

        Hola, gente soy de Brasil quería ver la tercera temporada, pero no sé cómo.alguien enviarme la escena o un sitio para ver la escena sin pagar nada!por favor por favor por favor por favor por favor………….gracias

  7. Lise

    merde baptiste, t’en as pas marre de me faire pleurer ????
    non ?
    moi non plus en fait …..
    c’est tellement bon ces émotions en réalité … 😉

    on ne lui dira pas ?
    non, on ne lui dira pas ….
    ou alors, on lui dira, mais plus tard, quand, devenu Homme, il ou elle comprendra que l’on donnerait TOUT à ses enfants, ses nuits, ses jours, l’usage de ses jambes, jusqu’à sa propre vie ….

  8. vivie29

    Une amie aussi a déclenché une SEP lors de sa 1° (et seule) grossesse, elle est restée paralysée des jambes pendant 6 mois et s’est battue pour remarcher. Son fils a 6ans maintenant et elle n’utilise plus ce maudit fauteuil roulant. Elle souhaite avoir un autre enfant au détriment de sa santé…
    Sacré courage !!!
    Je connais malheureusement bien cette maladie car ma maman en est atteinte depuis 16ans…
    Et, si: on lui dira car c’est la plus belle preuve d’amour !!!
    Kenavo Baptiste, je cours comme promis acheter ton livre 😉

  9. Albigène

    Madame Pasdebol consulte pour sa grossesse et les premiers signes cliniques sont apparus au 2ème mois nous dit Baptiste. Mais la maladie débute bien avant l’apparition des premiers symptômes. On peut donc penser que ce n’est pas la grossesse qui a déclenché une SEP…Rassurez moi !!! Je savais que la grossesse présentait un facteur de risque et une aggravation d’une SEP déjà installée.
    L’instinct et/ou l’amour maternel sont plus forts, en effet. Mais comme l’écrit justement Greg on peut craindre qu’un jour, le “non dit” soit payé au prix fort…

  10. Fol2

    Bonjour!
    Merci Dr Bibi et Merci Hervé Cruchant pour ce parallèle entre Gaîa (la Terre-Mère) et l’enfant…..un pur délice que de vous lire tous les 2 🙂
    Belle journée à tous (et toutes)

  11. Bulle d'O

    Bonjour Baptiste 🙂
    On peut le lui dire justement afin que ce futur bébé, enfant puis adulte ne porte pas inconsciemment cette fausse culpabilité d’avoir rendue sa maman malade… Car il lui apporte(ra) tellement de bonheur, de joie et d’amour ( et des emmerdes aussi, comme tous les gamins si si.. ) que la maladie n’est rien en comparaison. Je n’ai pas une SEP mais la maladie de Crohn depuis 14 ans bientôt, celle-ci s’est déclarée alors que j’entrais dans mon troisième mois de grossesse, c’était mon 3ième bébé et jamais je n’ai eu le moindre regret de l’avoir désiré. La preuve, j’en ai eu un quatrième plusieurs années plus tard contre l’avis des médecins bien sûr et après une fausse couche. Je voulais que la vie gagne. Je suis têtue et obstinée en plus d’être infirmière 😉
    Merci pour ton Humanité et ton Humour Baptiste… et merci pour ton livre aussi.

  12. Solide gaillard

    Salut bibi pour ma chérie c tout l inverse qui ce passe pendant ses deux grosseses le champignon pas magique : (si tu change beaucoup de lettre ça fait SEP )lui a foutu une paix royale ! Même qu elle voulait ce transformer en lapine et faire des petits à tour de bras (Oui je sais c pas avec les bras qu on les faits). Pour les 2 ewoks qui se portent à merveille cela aurait été dommage de ne pas prendre le risque malgré la maladie.
    La biz passe nous voir dans nos nouveaux locaux !

    1. marie

      pareil pareil , une sep depuis 20 ans et un beau garçon de 10 ans, une grossesse de rêve, je ressemblais à une baleine survitaminée légère (vous voyez quoi!), et sur, si je n’avais pas tant tarder à le mettre en route il aurait eu des frères et des sœurs, j’ai eu la chance d’avoir un staff médical “joueur” et courageux primipare – 42 ans – SEP , mais où est le problème? et je confirme “cela aurait été vraiment dommage de ne pas prendre le risque malgré la maladie “.

  13. vivie29

    @ Albigène:
    Pour mon amie justement si: c’est la grossesse qui a déclenché la maladie!
    (qu’elle avait évidemment dans ses gènes…)
    Elle n’a rien compris à ce qui lui arrivait car en effet n’avait jamais été diagnostiquée auparavant :/

    1. Albigène

      @vivie29
      Merci pour cette précision. Quelle complexité que le corps humain et les hormones.. ! Et malgré 10 années et plus d’études les Docs Bibi & co en apprennent aussi chaque jour….
      Bien le bonjour au Finistère !

  14. ANNE

    “on ne lui dira pas” … bon je crois que ce bébé est déjà au courant là où il est ; par contre ce sera bien que la maman lui dise quand elle se sentira mûre pour cela, qu’elle mette les mots dessus (en tant qu’être humain on en a besoin) pour éviter les flous et non-dits asphyxiants.
    A part ça quand j’ai vu qu’il y avait la 2e partie, ouiiiii ! enfin !!! et merci pour ces belles pages et aussi tous ces commentaires (bien Aragon ! bien Gaïa ! bien bon sympa)
    Et ce serait bien qu’il y ait un mystère des femmes 3, mais pas “réducteur” à la maternité. Si nous n’étions pas des femmes, nous ne serions pas des mères.
    Etre mère de 3 merveilles est l’une des 2 plus belles “choses” que j’ai vécu, mais si je n’avais pas été femme … ça n’aurait pas été possible (wahh pendant que je vous écris j’ai Sonny Rollins qui souffle et swingue si bien, génial, c’est open jazz)
    Merci Baptiste
    Mille bises
    (j’espère que tu fais le break pendant les fêtes, que le privé reprenne le dessus ça fera du bien)

  15. P.

    “Parfois c’est les mamans qui ont raison de s’accrocher”
    Moi aussi j’ai une histoire, ce n’est pas la mienne, c’est celle d’un ami à moi :

    C’est l’histoire d’un papa et d’une maman qui souhaitent de toute leur force avoir un deuxième enfant, les années passent et les fausses couchent s’enchainent, et finalement le miracle se produit, maman est enceinte et bébé est bien accroché… Mais voilà, on lui annonce que le bébé sera surement déficient mental, en effet il présente un bourrelet étrange au niveau de la tête. Papa et maman décident de s’accrocher, ils savent que trop bien ce que c’est que de perdre un enfant, ils ne veulent pas prendre la décision de perdre celui quand ils n’ont pas eu le choix pour les autres.
    Bébé nait, tout va bien, mais le bourrelet est bien présent, ce n’était pas une erreur à l’échographie. Pas grave, papa et maman (et la grande soeur) sont heureux c’est tout ce qui importe. *Pif Paf* 3 jours plus tard le bourrelet se résorbe, les médecins ne comprennent pas.
    Bébé grandit, et tout va bien pas de retard mental, pas de retard moteur, tout va bien dans le meilleur des mondes.
    Je préfère les histoires de miracle, je préfère les histoires de parents qui espèrent, mais c’est parce que je vie dans le monde des bisounours, tout le monde le sait !

    (p.s: un jour je vous raconterais la grossesse de ma maman, c’est pas triste non plus :p)

  16. Julie

    Toutes ces histoires douces-amères, ça me fait penser à la marmelade de ma maman pour Noël. Et comme je suis pas maman, ce genre d’histoire, ça me donne envie de dire merci à la mienne, et à mon papa aussi remarque, il y est un peu pour quelque chose (ahem)… Mes parents donc, qui ont patienté pendant 10 ans et se sont accrochés de déception en triste événement, pour deux (jolies !) filles à 11 ans d’écart. Et comme ils disent “ça valait le coup”, je suis aussi d’avis qu’un jour, il faudra lui dire, car savoir que tes parents sont prêts à braver les statistiques et les difficultés pour avoir une chance de te mettre au monde… Tu pars dans la vie avec une dose d’amour qu’on ne pourra jamais t’enlever.
    Alors pour eux, merci Baptiste !
    En plus tu cites Hubert Reeves (je dois l’avouer il te détrône (mais pas de beaucoup) dans les gens pour qui j’ai fait la queue pour avoir une signature) et je te souhaite autant de sagesse, autant de douceur et de bienveillance que ce grand monsieur (même si en vrai il est tout petit). Et aussi comme lui, de garder la tête dans les étoiles et les pieds sur terre (oui c’était facile).
    J’espère aussi que tu as du temps pour toi et les tiens pendant les fêtes, des bises, et bon canard ! (plus que quelques jours avant le retour à Albi-la-rouge, désolée, j’ai des obsessions/hallucinations olfactives et gustatives, mea culpa…)

    1. Albigène

      @Julie

      Bonsoir Julie “ahem” c’est l’onomatopée qui veut dire “hum” (in English ? ). il faut être une sacré acrobate pour garder la tête dans les étoiles et les pieds sur terre. un grand écart que Baptiste peut se permettre… Jeune et souple !
      Il me plaît de faire un coucou à une albigène… !

        1. Julie

          Ouh là là mais ça chambre à Bordeaux ! Au moins le temps des vacances, il y a au moins deux habitants à Albi qui ont de bons goûts littéraires (plus, je suis sûre, plein d’autres discrets) !
          La bise, et bonnes fêtes !
          Pour tout le monde d’ailleurs…

      1. Julie

        Bonjour également cher compatriote !
        Oui pardon ahem/hum hum en français, j’essaie d’éviter le franglais mais c’est une (mauvaise) habitude difficile à perdre…

  17. céline

    (Si tu changes beaucoup de lettres à sclérose en plaque, ça fait : « cherche sur Google parce que Baptiste est fatigué ») : attention, le surmenage pointe le bout de son nez…non ?

  18. Cmoi

    Encore une histoire magnifique qui prouve s’il en avait besoin qu’ une maman peut tout mais vraiment tout supporter pour son petit, et je trouve les vers d’Aragon tellement vrais et beau ils parlent parfaitement de la femme et de la mère qui sommeille en elle et même si pour certaines la grossesse n’est pas un “long fleuve tranquille” elle sont prêtent a donner leur santé ou leur vie pour leur enfant.
    de gros câlins pour Baptiste et a vous tous de merveilleuses fêtes de Noël avec tous ceux que vous aimez,

  19. Nanou

    Comme c’est touchant ! L’empathie et le soucis de comment ce mini deviendra grand!
    Je suis puéricultrice en Neonat et, sans parler des parents qui ont des enfants pour traiter le lupus de leur maman, nombreux sont ceux qui donne la vie pour la norme sociale : boulot stable ca c’est fait
    conjoint j’ai,
    Maison c’est fait
    Bébé avec le kit poussette trois roue, la chambre Ikea et le transat avec iPads de chez Fisherprice ( non ça c’est pas encore possible)

    Tout ça pour dire que l’on peut s’émerveiller de la vie malgré les épreuves et savourer l’infime petit moment de bonheur, oú voir la vie comme une longue liste de choses a faire et a rayer lorsqu’elles sont réalisées. Dans le dernier cas le moindre petit grain de sable empêchant de rayer pour passer a la chose suivante est stabilotée et mise en avant autant que les petits bonheurs sont soulignés dans le premier!
    Deux façons de vivre
    Merci pour toutes ces pépites d’empathie et d’humanité un vrais bonheur de vous lire Monsieur BiBi
    Nanou

  20. patiente

    A vous tous qui aimez vous retrouver ici sur ce blog pour partager les belles histoires que nous écrit notre ami Baptiste, je vous souhaite une très belle fête de Noël.
    Et à toi, le passeur d’émotions, je t’adresse mes très sincères remerciements pour tout le temps et l’énergie que tu as consacré à ce blog. Grâce à toi, nous sommes aujourd’hui une Fine Equipe, liée par une vraie et sincère amitié. Car outre le fait que tu sais guérir les corps et les âmes, tu es aussi un super entremetteur d’amourité. Merci à toi et je te souhaite une belle fête de Noël avec ceux qui te sont chers.

    1. Martine

      @patiente. Merci pour tes bons vœux à mon tour je te souhaite un bon bout d’an ainsi qu a toute le fine équipe de ce blog et bien sur à Baptiste .

  21. Sophie

    Alors voilà : j’ai fini, à l’instant, votre livre. Je n’ai pas pu le lâcher avant de l’avoir terminé. J’ai beaucoup aimé sa poésie, votre poésie dans ce monde de brutes malheureuses que nous sommes parfois, souvent… Oui, votre ouvrage réconcilie l’Homme avec l’Homme. Et votre blog est top, aussi, dans son genre! Bonne continuation. Des bisous!

  22. pantherspirit

    Entre les deux futures mamans, s’érige la passerelle de pathologies auto-immunes qui jouent, de façon inexplicable, aux Jokers, protecteur ou déclencheur lors de leurs grossesses respectives. Là, je dois de faire des excuses à Madame Pêche, lui ayant, un peu trop aisément et arbitrairement, attribué un côté disons « frivole». Point n’était le sujet et en lisant cette deuxième partie, je réalise mon erreur…Sourires, mea culpa, mea culpa !
    Quant à madame Pasdebol , elle aura peut-être la chance ultérieure de faire une seule et unique poussée ainsi que cela se voit de temps en temps, et sera alors ravie de regarder s’évaporer son Joker peu enchanteur bien au loin tout en pouponnant !
    Mais pour les deux futures maman, je reprendrai ce proverbe chinois : « Les enfants d’une mère sont comme des rêves. Aucun n’est aussi merveilleux que les siens.»
    Secrets de femmes, secrets de femme…
    Merci Baptiste de nous en avoir livré ces deux opus …
    The Bise, Ami

  23. lafloflo

    Bonjour à tous,
    lectrice fidèle depuis des mois, j’ai dévoré chaque article de ce blog avec un plaisir et une émotion renouvelés, comme je dévorerai le livre qui attend sagement dans son emballage d’être déposé au pied du sapin (la magie a ses impératifs!)… Aujourd’hui, cet article me touche plus particulièrement, car je suis une maman, et atteinte de SEP. Je voulais juste partager quelques réflexions avec vous tous qui formez une belle communauté d’âmes autour du magicien Bibi:
    Tout d’abord cette future maman est très touchante, dans son envie de protéger son enfant et de l’aimer sans limites; je pense toutefois qu’il faudra lui dire (un jour, dans longtemps, quand il sera capable de l’entendre) que s’il a bien malgré lui été à l’origine de la première poussée de sa maman (c’est donc de son fait) il n’est en rien responsable de cette maladie (j’avais écrit “mamadie”!) (ce n’est pas de sa faute). Important pour lui éviter de se trimballer des casseroles pleines de culpabilité!
    Parce qu’en ce qui concerne l’amour inconditionnel de sa mère, il le sentira bien vite, ce p’tit chou. Mais je crois que ça ne suffit pas… Je parle en connaissance de cause…
    Voilà, vous dire aussi que les enfants sont le meilleur des moteurs d’espérance, qu’ils vous boostent quand votre moral est au ras des pâquerettes et votre énergie pas du tout-Duracell, qu’ils sont une force de vie et de joie sans limites. Un jour, où je demandais à mon aîné si ce n’était pas trop difficile d’avoir une mère-au-rabais-qui-se-trâine-sans-énergie-tout-le-temps, il a eu cette réponse magifique (oui, si vous prenez les lettres de magique et de magnifique, ça forme ce néologisme):
    “tu rigoles? t’es vachement plus cool depuis que tu es malade!!”
    Les enfants aussi, ils soignent drôlement bien! Il se passe des choses mystérieuses dans leur tête… VRAIMENT mystérieuses, hein.
    Des bises givrées à tous!

  24. Cath

    A lire tous ces témoignages, moi qui ne suis pas mère (juste tantine ou auntie, selon que le mouflet s’exprime et renacle à faire ses lignes d’écriture en anglais ou en allemand), je me dis que Platon et Socrate avaient compris bien des choses dans “le banquet”. Il est vrai qu’une femme remarquable y prend la parole… Je vous rassure, le gamin aime bien sa tantine, même si il ne la trouve pas toujours cool (entendez qu’elle ne s’en laisse pas conter ni plumer).
    Je vous souhaite à tous de joyeuses et heureuses fêtes.
    Cath

  25. Cilou

    J’ai offert ton livre pour Noël à ma soeur jumelle… j’ai hâte qu’elle me dise ce qu’elle en aura pensé !

    Après une semaine, vraiment, vraiment, VRAIMENT de merde, me revoilà prête à embrasser l’année 2014 et les joyeuses fêtes à venir avec fatigue mais sérénité (du moins on essaie). Je vous souhaite à tous de belles fêtes avec ceux que vous aimez, parce que finalement il n’y a que ça de vrai.
    Bon en ce qui me concerne c’est noël au boulot, je ne serai là que pour regarder les enfants déballer les paquets avant d’aller dormir… Mais c’est toujours mieux que rien !

    Des ciloux en pagaille, à tous !

    1. ANNE

      bon courage Cilou, c’est sympa de partager avec ta jumelle. Tu (ou elle) partageras aussi son avis, pour croiser vos ressentis ? Bises et bonnes fêtes

      1. Cilou

        Pour l’instant sa première impression est bonne, elle m’a envoyé hier par texto “j’ai commencé le bouquin suis écroulée de rire à chaque page”. Elle n’avait pas encore commencé la montagne russe des émotions, j’attends avec impatience qu’elle me donne son ressenti 🙂 c’est ma jumelle, ma twin comme on s’appelle, un morceau de moi même, alors son avis m’intéresse au plus haut point ! j’avais hâte que noël arrive pour lui offrir le livre…

  26. marie

    à tous ceux qui sont couchés, à tous ceux qui sont debout, au mieux de ce que l’on pourra ; des traces de pas dans la neige; des pluies d’étoiles, des yeux brillants , des flocons blancs, la bise de Noël à Everybody in the World , voilà.

    1. doume

      A voté, docbibi bien sur (pas très juste pour les autres que je ne connais pas, étant bien éloignée du Gers …).
      VOTER BIBI, il n’est pas (encore) en tête des élections !
      NB le manteau de docbibi, euh, comment dire ? , original ?

          1. Claudia

            Hum, l’absence de rond à côté de B.Beaulieu explique donc sans doute que je n’ai pas trouvé où cliquer… D’ailleurs il n’y en a à côté d’aucuns noms sur la page… Un mystère au moins équivalent à celui des chaussettes ! ^^ Et merci de me ” déquichiser ” mais à la fois c’est un état assez fréquent pour moi, la ” quichitude ” 😀 (Serais-je entrain d’inventer un concept ??? ), et ça va, je gère !

          2. marie

            à Claudia, alias quitchounette revendiquée, il faut voter dans la partie grise intituler “sondage” , la liste des “nominés” apparait alors avec des ronds blancs sur fond gris devant chacun d’eux. voilà voilà

          3. Claudia

            Ah ben j’avais compris pour le coup, à peine le concept quichien est-il lancé que déjà je le met en échec, pfff j’ai envie de te dire. Mais mon problème persiste, j’ai beau rafraîchir la page, la fermer, la rouvrir, l’univers veut pas que je vote ! Life is a bitch !

      1. Fol2

        Bonjour!
        @ Doume: A voté également docbibi, of course! Même pensée que toi au sujet du manteau…qui semblerait sorti d’un autre temps? Faut bien chambrer notre B.B, n’est-il pas?
        Pour Joyeux Noël, c’est râpé (j’étais super occupée dans les fourneaux), mais j’ai préparé une méga hotte de pensées positives, de tout plein de bonnes choses, et de poutous qui pètent pour tous et toutes 🙂

    2. Albigène

      @Dadbibi & Mambibi
      Merci pour ce petit mot à la veille de Noël. Baptiste nous a offert à travers son roman un magnifique cadeau bien avant l’heure. Je pense que son plus cadeau cette année sera le succès de son roman qu’il savourera d’autant plus ce soir qu’il sera très bien entouré…..

    3. pantherspirit

      @Dadbibi et Mambibi…et bien sur , Baptiste :
      Étant panthère, donc j’ai sauté de mes 4 pattes à ressort ( même celle dont le Gnou est un peu mité, mais cela lui fait un bon entrainement ) sur le lien dont vous nous avez donné les coordonnées ….Et je ne vais pas me contenter d’une tentative !!
      J’en profite pour souhaiter à toute votre famille de très joyeuses fêtes de Noël avec plein de lumière dans les yeux et le cœur !
      Et comme le dirait notre Catherine d’Argentine :
      ABRAZOS, ABRAZOS !

    4. marie

      soit ils sont tous partis au ski soit ils nous font une quichouneïte aiguë mais le compteur Sud-Ouest ne dépasse pas les 20% , ça va pas le faire….le pool position est à 25% debout là dedans…Hop, hop, hop faut affoler le compteur.
      ah oui je sais il pleut fait froid raison de plus cliquer sur BB

      1. Cath

        Je viens de rentrer de France et j’ai voté. – j’avais pas internet à la maison.
        Pas d’affolement, le doc Bibi dépasse les 45% et caracole en tête des sondages. Les autres vont crier au scandale et dire qu’on a truandé… Mais si on peut voter tous les jours, c’est un peu comme dans l’île de mes ancêtres où on peut voter dans les cimetières à ce que dit la légende 🙂
        Mais c’est vrai que le manteau de la photo est “.?/ç!!!”. J’espère qu’au moins il est chaud ? Ou alors, c’est sentimental ? Mon pépé, il en avait un comme ça….Je plaisante, enfin juste un peu quoi.
        Sais pas si Bibi lit le Canard enchaîné, mais il y avait un dessin de Cabu assez drôle pour les urgences à l’hôpital le soir de réveillon. Je le mets de côté, pour le faire rire (si il aime Cabu).
        Et tant que j’y suis, un bon réveillon, de joyeuses fêtes et une heureuse année à tous, mais de grâce, soyez prudents et ne prenez pas la route si vous avez fêté et arrosé le passage en 2014. Rien que pour nos yeux, siouplaït ?
        La bise, et bien sûr, ciloux à tous (le mot de l’année, sans conteste possible!), ciloux avec un X, parce que ça rime avec douX.

        1. Catherine d'Argentine

          @Cath:…j’vote aussi pour”ciloux”mot d’l’annee,MAIS ex-aequo avec ALORS VOILA,quand meme,parce que sans le blog du DOC,on s’innonderait pas de ciloux pour feter la nouvelle annee,n’est-ce pas…clin d’oeil,a toi,Cath et a tous ceux qui ont accompagne le Doc-Ecrivain,et qu’on a croise,grace a sa generosite…et comme le dit si bien Cilou: ”des cilouX en pagaille”,des brassees entieres de cilouX a tous.

    5. Martine

      J ai vote pour la première fois de ma vie sans connaître les autres mais votre fils j ai l impression de le connaître depuis que je le lis alors je n ai pas l impression de commettre une injustice ( car j ai horreur de l injustice) Je vous souhaite un bon bout d an Dadbibi ainsi qu a toute votre petite famille

      1. Grand33

        Un petit vote tous less jours sur les tous les ordi à ma portée…… c’est un peu du trucage mais bon , c’est qui qui sera le gersois de l’année ????
        A bise

  27. Grand33

    Bonjour Bibi,
    Alors Voilà, aujourd’hui je vais faire mon original : Je te souhaite de trés belles fêtes de fin d’année, un joyeux noêl que j’espère familial et ressourçant, VRAIMENT.
    J’associe à ces souhaits toutes les belles personnes qui interviennet sur ce blog grâce à toi.
    Je vous invite à partager ma bûche de noêl fourrée de sollicitude et enrobée de bienveillance.
    JOYEUX NOEL Baptiste, JOYEUX NOEL à toutes et tous !!!!
    Prenez bien soins de vous
    La bise

  28. Mésange

    J’y vais moi aussi de mon pépiement entre 2 préparatifs du repas familial de ce soir.
    A tous, DocEcrivain qui nous enchante, nous réunit et nous permet de si belles rencontres, Dad et MamBibi et leur famille multicolore, amis lecteurs du blogàBibi, je souhaite un merveilleux Noël au milieu des Vôtres (même si c’est juste pour regarder les enfants ouvrir les cadeaux comme Cilou!) et d’excellentes fêtes de fin d’année.
    J’ai été ravie qu’Evelyne nous donne de ses nouvelles et de celles d’André sur la page FB d’Alors Voilà : merci Evelyne et plein de douces pensées à vous deux.
    Poutous hyper chocolatés à tous!

        1. Mésange

          Nouvelles d’André et Evelyne pour ceux qui ne vont pas sur FB : copié/collé du “mot” d’Evelyne sur la page FB d’Alors Voilà
          “pour les personnes qui m’ont soutenu ..
          André a résisté a tout ….et oui
          il s’en est sorti il s’est battu et il a survécu…
          ça fait 10 jours qu’il est sorti de réa après 55 jours de guerre contre cette bactérie
          maintenant transférer en rééducation il va devoir apprendre à vivre avec une jambe , un pied et la moitié d’une main en moins mais …………….il est là
          merci pour votre soutien et vos petits mots qui m’ont aidé
          ne jamais perdre confiance même si …parfois c’est désespéré
          bonne fêtes de fin d’année à vous tous
          merci evelyne ”
          Douces pensées à tous… sans chocolat pour ne pas rajouter un poids à vos estomacs sur-sollicités!

  29. Claudia

    Joyeux réveillon de Noël à tous ! En espérant que vos yeux scintilleront au moins autant que toutes les lumières qui habillent nos rues en ces temps de fête, je vous souhaite de beaux moments de partage et d’humanité, en conscience. Des bisous plein !

  30. Vivi

    Je pense qu’enceinte on peut tout supporter meme la mort. Sa propre mort, je me vois encore en train d’hurler “ouvrez moi si bebe ne va pas bien, m’en tamponne de l’anesthesie ou de crever mais je veux qu’elle vive”.

  31. Hermine

    C’est beau ce que tu écris, et bien vrai… il se passe de grands mystères dans le ventre des femmes.
    Il paraît que lorsqu’on est enceinte avec ma maladie, les symptômes s’atténuent, la douleur court se cacher dans un coin. On verra, peut-être.

  32. ombeline

    on ne lui dira pas et pourtant toute sa vie il vivra avec cette culpabilité… moi non plus on ne me l’a pas dit et pourtant, 34 ans plus tard, je sais que sans moi, peut-être elle serait encore là et que peut-être elle n’aurait pas eu à souffrir comme elle l’a fait!!!

    1. Cath

      Sans vous, Elle serait ” peut-être” encore là. Peut-être.
      Avec vous, elle a surement connu une grande joie puisque vous êtes là et qu’elle vous a mis au monde. C’est ce bonheur que vous devriez aussi garder à l’esprit pour contrebalancer cette tristesse qu’elle n’aurait sans doute pas voulu vous voir éprouver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *