Cherchez l’extincteur.

Souvenir de l’externat.

Alors voilà, je suis de garde avec Marcel Le Plombier. Il aime bien entrer dans les chambres des patients en disant : “Bonjour, je suis le plombier”. Je pourrais trouver ce chef drôle, s’il n’était pas aussi médiocrement macho.
J’explique : je reçois une vieille dame. Elle me raconte sa vie : son mari la violait tous les soirs et, pendant qu’il martyrisait son corps, elle fixait le crucifix au-dessus du lit :
– Je connaissais par cœur chaque trait déformé du visage de Christ. Il fallait bien attendre que ça passe. Le devoir conjugal, la Passion, c’est pareil…
[…]
Marcel rit dans la salle de soin : – Tu sais, les femmes exagèrent beaucoup. C’est dans la tête. Tota mulier in utero !
Je pense :
– Je vais t’enfoncer cet extincteur jusqu’au côlon sigmoïde, on verra qui exagère.
Je suis pacifiste et je refuse de faire souffrir un extincteur innocent, alors je dis :
– Ah.
Une autre fois, on reçoit une patiente excisée.
Marcel Le Plombier, égal à lui-même :
– L’excision, l’infibulation, ce sont des coutumes traditionnelles. Ça les empêche de se faire violer par des tribus voisines ! On n’a pas à juger…
Je pense :
– Je vais te suturer le prépuce avec des épines d’acacia après t’avoir charcuté le gland. Rira bien qui rira pas !
Alors je dis :
– Oh.
Mesdames, si un chef entre dans votre chambre en disant : “je m’appelle Marcel, je suis le plombier”
Fuyez ! Vraiment, FUYEZ !

Ou cherchez un extincteur (et de la vaseline : nous ne sommes pas des sauvages !)

http://www.ipu.org/wmn-f/fgm-what.htm

Si le site vous plait, donnez-nous un coup de pouce : partagez sur Facebook ! C’est juste là, au coin en bas à droite de chaque article !

5 réflexions sur « Cherchez l’extincteur. »

  1. Mona

    depuis maintenant quelques années, quand je prends rendez-vous pour un examen (radio, échographie….), je précise : “je veux quelqu’un de vraiment gentil”, “pourquoi ?” “parce que le prochain ou la prochaine qui m’annonce une mauvaise nouvelle sans y mettre un peu d’humanité, voir même avec méchanceté, je lui flanque une baffe : il ou elle prendra pour tous les autres, ça me coûtera ce que ça me coûtera, mais je le ferai”
    curieusement, ils/elles sont tous adorables (mais vraiment), depuis 😀

  2. Eva

    SI, un jour malheureux, je venais à croiser ce plombier, j’aurai le plus grand plaisir à lui revisiter la plomberie avec tout instrument me passant par la main… Tout cela bien sûr avec douceur, je ne suis pas sauvage non plus!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *