Cherchez l’extincteur.

Souvenir de l’externat.

Alors voilà, je suis de garde avec Marcel Le Plombier. Il aime bien entrer dans les chambres des patients en disant : “Bonjour, je suis le plombier”. Je pourrais trouver ce chef drôle, s’il n’était pas aussi médiocrement macho.
J’explique : je reçois une vieille dame. Elle me raconte sa vie : son mari la violait tous les soirs et, pendant qu’il martyrisait son corps, elle fixait le crucifix au-dessus du lit :
– Je connaissais par cœur chaque trait déformé du visage de Christ. Il fallait bien attendre que ça passe. Le devoir conjugal, la Passion, c’est pareil…
[…]
Marcel rit dans la salle de soin : – Tu sais, les femmes exagèrent beaucoup. C’est dans la tête. Tota mulier in utero !
Je pense :
– Je vais t’enfoncer cet extincteur jusqu’au côlon sigmoïde, on verra qui exagère.
Je suis pacifiste et je refuse de faire souffrir un extincteur innocent, alors je dis :
– Ah.
Une autre fois, on reçoit une patiente excisée.
Marcel Le Plombier, égal à lui-même :
– L’excision, l’infibulation, ce sont des coutumes traditionnelles. Ça les empêche de se faire violer par des tribus voisines ! On n’a pas à juger…
Je pense :
– Je vais te suturer le prépuce avec des épines d’acacia après t’avoir charcuté le gland. Rira bien qui rira pas !
Alors je dis :
– Oh.
Mesdames, si un chef entre dans votre chambre en disant : “je m’appelle Marcel, je suis le plombier”
Fuyez ! Vraiment, FUYEZ !

Ou cherchez un extincteur (et de la vaseline : nous ne sommes pas des sauvages !)

http://www.ipu.org/wmn-f/fgm-what.htm

Si le site vous plait, donnez-nous un coup de pouce : partagez sur Facebook ! C’est juste là, au coin en bas à droite de chaque article !

5 réflexions sur « Cherchez l’extincteur. »

  1. Mona

    depuis maintenant quelques années, quand je prends rendez-vous pour un examen (radio, échographie….), je précise : “je veux quelqu’un de vraiment gentil”, “pourquoi ?” “parce que le prochain ou la prochaine qui m’annonce une mauvaise nouvelle sans y mettre un peu d’humanité, voir même avec méchanceté, je lui flanque une baffe : il ou elle prendra pour tous les autres, ça me coûtera ce que ça me coûtera, mais je le ferai”
    curieusement, ils/elles sont tous adorables (mais vraiment), depuis 😀

  2. Eva

    SI, un jour malheureux, je venais à croiser ce plombier, j’aurai le plus grand plaisir à lui revisiter la plomberie avec tout instrument me passant par la main… Tout cela bien sûr avec douceur, je ne suis pas sauvage non plus!

Répondre à KatiaD Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *