Le jour où F. a été médium (ou Le Mentaliste…)

(Pour O. et pour C. : de belles personnes. Et pour les jours impairs qui sont aussi de beaux jours.)

(Anecdote racontée par F., une IMG, l’écriture c’est moi. Juste merci !)

F :

“Alors voilà Mr. V., 32 ans, des biceps d’équarrisseur, la voix d’Uncle Ben’s quand il dit “it’s so good” à la fin de la pub pour le riz. Il est si grand qu’il pourrait attraper des oies en vol avec un rateau.

Agression, blessures superficielles. Il ne veut pas porter plainte, ne veut pas en parler…

Le plateau à suture est prêt.

Premier flash : F. enfile deux paires de gants l’une sur l’autre.

Deuxième flash à l’instant de piquer :
– Avez-vous une maladie dont je devrais être mise au courant ?
Moment de flottement, petite gêne, F. décide de donner un coup de pouce en posant LA question qui lui vaudra un procès s’il se trompe :
– Depuis quand êtes-vous séropositif ?
Lui, soulagé :
– Deux ans.
Troisième flash, deuxième procès s’il se plante :
– Votre copain le sait ?
– Oui.

F. le suture, parle pluie, beau temps, taux de CD4, trithérapie, des casseurs d’homos qui lui ont fait ça et pourquoi il ne portera pas plainte.

– Ils m’ont prêté, c’est vrai, mais vu ce que je leur ai rendu c’est moi qui pourrait finir en tôle !

Est-ce vrai ? Est-ce pour se rassurer ? F. n’a pas eu de quatrième flash…”

J’aime bien la phrase de C., je veux dire : j’aime VRAIMENT la phrase de C.

C. :
“Marguerite Yourcenar, Raphaël, Oscar Wilde, Virginia Woolf, De Vinci, Warhol, Michel-Ange, tous les autres… Si les gays et les lesbiennes n’existaient pas on serait encore à l’époque des cavernes. Et elles ne seraient même pas peintes…”

J’aime aussi la phrase de J. je veux dire : j’aime VRAIMENT la phrase de J.

J. :
“Aimez-vous les uns les autres.”

Si le site vous plait, donnez-nous un coup de pouce, partagez sur FaceBook, c’est juste en bas à droite de chaque article…

3 réflexions au sujet de « Le jour où F. a été médium (ou Le Mentaliste…) »

  1. Gabrielle

    En effet, c’est sans doute le plus bel enseignement. Mais nous oublions (ou bien souvent n’avons jamais su) que Jésus, tout grand homme et philosophe (et plus, selon certains) qu’il soit n’a pas été le premier à prôner l’amour au nom d’une religion. Il était juif, et ce commandement d’amour est issue de la Torah, il n’a pas été “inventé” par le christianisme, contrairement à l’idée si répandue: “Tu aimeras ton prochain comme toi-même” est extrait de Vayiqra (Lévitique) 19, 18 dans la 30e Paracha : Qéddochim “Soyez saints”.
    Juste parce que je déteste les idées fausses!

  2. Cath

    Ça ne fait jamais de mal d’apprendre et de connaître un petit peu plus ce qui nous entoure, les origines de notre histoire. Merci.
    Je vais me replonger dans “un certain Juif Jésus, les données de l’histoire” de John P. Meier. Une somme, et qui devrait plaire à tout esprit critique bien né. Où l’on apprend aussi que contrairement à l’image d’Epinal, le gars Jésus était plutôt bon vivant, paillard même, si relisez bien les Évangiles… Une lecture très sérieuse, mais rafraîchissante, même pour l’athéisme que je suis devenue.

    1. Cath

      L’athéïste que je suis devenue, bien sûr.
      Ce que c’est enquiquinant ces corrections automatiques qui vous sautent dessus sans crier gare !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *