Les deux frères.

Alors voila Mr. P., 72 ans, algérien, libraire, plus ridé que Jeanne Moreau, qui vient pour une large plaie du bras. Suturer nous laisse le temps de discuter. Il roule les “r”, me tutoie.

– Il faut lire “Corps et Âme” de Conroy. On n’a jamais rien écrit de plus beau sur l’Homme et la musique.

Moi, du tac-au-tac :

– Alors il vous faut lire “Cent ans de Solitude” de Garcia Marquez. On n’a jamais rien écrit de plus beau tout court. Jamais.
(Je suis toujours très nuancé et mesuré, jamais excessif).

On parle religion. Il ne pratique plus : “ce n’est pas parce que je suis mécréant, c’est parce que j’aime trop Dieu pour l’enfermer dans le dogmatisme étriqué des Hommes.”
Il a tout compris le papi.

Il est effondré par le conflit israélo-palestinien :

– Sais-tu qu’Abraham a eu deux fils : Ismaël, qui donna les premières tribus d’Egypte, et Isaac, qui donna le peuple hébreu. C’est une guerre entre frères, Romulus et Remus au XXIème siècle. Ceintures d’explosifs et grenades remplacent le glaive. Le sais-tu ?

Oui, Mr P., je sais. Mais il est bon, parfois, de le rappeler à la mémoire de tous.

Il s’en va et devra lire “Cent ans de solitude”. Moi, je filerai chercher “Corps et Âme” après ma garde : il y a pire comme devoir à la maison. Très peu de chances qu’on se revoie un jour, lui et moi, c’est sûr, mais nous lirons ces livres. Et nous penserons à Isaac et Ismael, main dans la main, autour d’un bon feu, discutant bouquin en partageant un bon repas halal et casher.

J’aime les petites rencontres enrichissantes de notre métier, je veux dire : j’aime VRAIMENT les petites rencontres enrichissantes de notre métier.

“Mais avant d’arriver au vers final, il avait déjà compris qu’il ne sortirait jamais de cette chambre, car il était dit que la cité des miroirs (ou des mirages) serait rasée par le vent et bannie de la mémoire des hommes à l’instant où Aureliano Babilonia achèverait de déchiffrer les parchemins, et que tout ce qui y était écrit demeurait depuis toujours et resterait à jamais irrépétible, car aux lignées condamnées à cent ans de solitude, il n’était pas donné sur terre de seconde chance.”

G.Garcia Marquez, Cent ans de Solitude

Si le site vous plait, donnez-nous un coup de pouce, partagez sur FaceBook, c’est juste en bas à droite de chaque article… Et rejoignez-nous sur la page FB “Alors Voilà”…

3 réflexions sur « Les deux frères. »

  1. AMINA

    Ah si tout le monde pensait comme Mr P. ….
    Et oui nous sommes tous Frères, nés de parents différents mais tous Frères.
    On a peut être rien en commun mais on partage Cette Chose qui s appelle la Vie.
    Et il faudrait peut être la respecter ..

  2. Cendan Martinez

    Vous n’êtes pas du tout excessif: ” Cent ans de solitude” est une merveille !

    D’ailleurs, je viens de vous entendre sur RAdio Classique, c’était très émouvant (la histoire de la fillette de 16 ans et du nouveau né de l’autre côté de la ville…) Du coup, je me suis précipitée sur Internet; Il est trop tard pour me rendre à la rue Convention et je dois me résigner à mes copies… Dès demain je cours chez mon libraire chercher votre livre.
    Merci de ce début de soirée si agréable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *