Le stakhanoviste du toucher vaginal…

Petit souvenir de l’externat :

Alors voilà le dernier jour de stage, service du grand Professeur A.
Prof. vérifie que nous ayons bien effectué tous les gestes cliniques exigés par la fac. Mes co-externes et moi avons tout fait sauf le sacro-saint toucher vaginal.
Pr. A s’emporte : “Quoi ? Ce n’est pas fait ! Vous ne quitterez pas le service sans l’avoir fait ! Toi tu vas chambre 112, toi tu vas chambre 113, toi tu vas chambre 114, toi tu vas chambre 115…”
L’externe : ” Mais la 115 c’est un homme !”
– Alors chambre 116, et toi, me fait-il, tu prends la 117. Et n’oubliez pas de bien palper le col utérin.
Chambre 117… : Mme Z., parkinsonnienne, démente, le regard flottant et toujours inquiet. Une pauvre et minuscule petite chose… Je referme sa porte, doigtier lubrifié au bout du doigt, nausée au bord des lèvres. Je le fais ? Je le fais pas ? J’attends en souriant à Mme Z. Je lui tapote la main pour la rassurer (temps moyen estimé d’un toucher vaginal digne de ce nom : 5 min).
Au bout des 5 min, je ressors de la chambre.
“C’est fait”, je lance au Pr A. en mentant de façon déconcertante.

Il me tape sur l’épaule. Cela fait vieux Sioux fier du jeune indien après son rite de passage, celui où il a été enduit de miel et attaché à un poteau avant d’être livré toute une nuit aux morsures des fourmis rouges pendant que sa tribu danse autour de lui en égorgeant des poules.
Et moi, à ma grande honte, de penser : “je demanderai à ma copine. Après tout elle me doit bien ça : le mois dernier elle a menti en faisant semblant d’avoir validé la pratique du toucher rectal prostatique”…

J’aime pas trop les rites de passage, je veux dire : je me méfie VRAIMENT des rites de passage.

(On les dénoncera QUAND, ces genres de comportement ???)

Si le site vous plait, donnez-nous un coup de pouce, partagez sur FaceBook, c’est juste en bas à droite de chaque article…

8 réflexions sur « Le stakhanoviste du toucher vaginal… »

  1. Louna

    Pourquoi ne pas avoir dénoncé le Professeur A? Il n’est pas légal de faire un toucher vaginal à une personne incapable de donner son consentement et qui n’a pas besoin de cet acte à des fins thérapeutiques. C’est un acte condamnable. Ne pas dénoncer officiellement ce comportement n’est-ce pas le cautionner et accepter que ce soit la norme Baptiste?

  2. Marie-J

    Bonjour j’espère que vous lisez vos commentaire parce que voilà, hier j’ai eu sous les yeux cet article du blog Marie accouche là, que je suis de très près et je voulais partager avec vous ce texte (faisant écho au précédent article du même blog, sur les violences faites aux parturientes dans le cadre médical).
    http://marieaccouchela.blog.lemonde.fr/2013/11/18/milgram-dans-la-salle-daccouchement/
    En parallèle je mets également un lien de votre blog sur son site, parce que franchement votre prose fait du bien, et je suis une de celle qui aurait besoin de se réconcilier avec le monde médical et de croire qu’il existe encore des humains sous les blouses blanches.
    Bien des choses à votre Mamie!
    bisous docteur!
    mj

  3. Psyelodie

    Donc si j’ai bien compris , pendant ton externat tu as fait un TV a ta copine en échange d’un massage prostatique…
    Et vous êtes mariés depuis ?!

  4. Anne MM

    Bonjour,
    Étudiante infirmière, en 3ème année, j’ai moi-même été choquée par le manque d’humanité et les jugements qui règnent dans les hôpitaux. Heureusement, parfois, on rencontre de belles personnes… Voilà, bref, j’ai fait des recherches pour comprendre certaines choses. Donc j’ai lu cet article qui fait peur. En lisant le votre, il m’est revenu à la mémoire. L’avez vu déjà lu? “Que faire des violences rapportées par les étudiants ?” par Karine Parent
    Un autre très intéressant aussi s’intitule “L’étudiant en médecine, un apprenant en violence” de Charles-Edouard Notredame
    Est-on vraiment obligé d’en parler par là?

  5. Marie-Noelle

    J’ai vu que Katia avait aussi mentionné Martin Winkler. Je n’ai pas encore acheté son livre mais il est sur ma liste. C’est rassurant pour nous, patients, citoyens de voir que des jeunes médecins dénoncent les abus du corps médical. Merci Baptiste, merci Martin…
    Si quelqu’un pouvait me dire pourquoi il y a un Conseil de l’Ordre pour les médecins, les avocats, les pharmaciens, etc.. et pas pour les maçons ?? C’est comme l’IGPN … on lave son linge sale en famille…

Répondre à Marie-Noelle Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *