L’histoire du jeune médecin-romancier qui était trop naïf.

‪Alors Voilà, parfois, tu te dis qu’être médecin est le + dur métier du monde, puis la Fashion Week arrive et tu relativises vachement.

#quandtasvachementenviedepétermaisquetupeuxpas

#ondiraitmamerequandjelappellepas

#transformationsuperSayen

#tessûrequetumangeraspasducassouletavantledéfiléhein?

#foutezlapaixauxfemmes

.
.

Alors Voilà, parfois tu te dis que mannequin-accessoire pour styliste misogyne est le plus dur métier du monde, puis tu te souviens de cet idiot de jeune médecin qui avait cru qu’on pouvait parler avec les gens d’un sujet de société en se respectant et en accordant à l’autre la considération qu’il mérite en tant qu’être humain possédant son propre système de valeurs et de croyances (qui, pour différent qu’il soit du nôtre, n’en mérite pourtant pas moins d’estime qu’un autre…).

Cet idiot s’était fait déboîter et le résultat de l’expérience avait été sans appel :
Facebook : 1 – Humains : 0
.

.

Heureusement il avait tenté de prendre ça avec humour :
.

.
Mais finalement, ça n’avait servi à rien, puisqu’il se retrouva quand même à en avoir plein le cul. Littéralement. 

C’est ainsi qu’il écrivit sur son blog :

« Présentement à la Clinique de X. dans le Sud-Ouest de la France où j’attends de bénéficier au frais du contribuable (donc vous) d’une anesthésie générale pour qu’un chirurgien à l’air très doux retire d’urgence un abcès profond qui a poussé en trois jours… SUR MON CUL. 
‪Internet a eu ma peau, je crois.‬
(y a DEUX trucs que j’espère ne pas entendre dans la bouche du chirurgien si je me réveille en plein milieu de mon opération de la fesse :
« Prends ce foie, Oh Satan, et accepte ce sacrifice ! »
ET :
« OH merde ! Je viens de perdre ma lentille de contact ! »
Bref, je vous dirai ce que j’entendrai. )

.
#pleinleculdecesconneries

#sijamaisditesàmamamanquejelaime

#sijemeursditesquejaisautédunpontpoursauverdesbebesphoques

.

.

Toutes les histoires ont une fin. Celle-ci sera heureuse, je l’espère pour ce pauvre jeune nigaud qui a bien des défauts, oh ça oui, mais qui ne mérite pas de mourir d’un abcès de la fesse. 

Voilà. 
Vous saurez s’il s’en est sorti la semaine prochaine, dans le prochain épisode. 

126 réflexions au sujet de « L’histoire du jeune médecin-romancier qui était trop naïf. »

  1. Audrey

    Malheureusement, les réseaux sociaux ont permis à quelques personnes de mettre leur humanité au placard pour écrire simplement sur un clavier « va te pendre » et ce sans conséquences. C’est triste. Cela m’attriste pour vous qui avez simplement relayé des faits et un ressenti, sans culpabiliser personne. Aborder un tel sujet était difficile mais je vous remercie de l’avoir fait.
    Ps: si ce vilain abcès vous est fatal, je relayerai sur Facebook l’histoire du pont et des bébés phoques. Bon courage !

  2. grisette

    bonjour
    Mais non vous n’allez pas mourir d’un abcès de la fesse!!! ( ces hommes!!!), mais bon courage quand même, ce n’est pas drôle…
    toujours aussi naïf?J’ai beaucoup de mal aussi à comprendre les réactions violentes des facebook… je trouve ça vraiment effrayant
    Prenez soin de vous, faites gaffe à vos fesses ( au sens figuré et littéral)
    bisous

  3. Marion

    Ohhhhhhhh… des bisous tout plein et prends soin de toi… (j’aimerais te dire, ben, les crétins et les agressifs et les gens qui insultent on s’en fout, mais c’est juste que quand on est un humain doué d’une certaine sensibilité, c’est difficile de ne pas le prendre en pleine figure…)

  4. Chris

    Bon courage
    Ça se saurait si la distribution de cerveau et de cœur était équitable à la naissance
    C’est inquiétant de voir que des êtres ne savent plus ce que c est qu être Humain. Et ils votent ces gens là !
    Heureusement on tombe aussi sur Internet sur de vrais médecin romancier avec un énorme cœur d être humain qui nous permet d’avoir encore un peu d espoir en la vie .
    MERCI d exister ! Et surtout,si c’est trop lourd de supporter tous ces commentaires pourris…… Ferme internet ! C’est génial de penser aux autres mais parfois il est vital de penser à sois .
    Plein de bonheur
    Chris

  5. Virginie CATALAN

    Désolée pour toi mais tu m’as bien fait rire ! Tu m’as rappelé mon médecin de mari a la clinique la veille d’une petite intervention : blanc de peur et vert de trouille, il avait un teint d’extra terrestre ! Et au retour du bloc, tellement shooté sur son brancard qu’il pensait (tout haut) conduire une Ferrari ! Allez, les médecins survivent aussi aux AG, courage et bizzzouxx !

  6. Philippe

    Bonjour Docteur,
    Nous avons bien des « présidents avocats », des « politiques essayistes », des « basketteurs rappeurs », pourquoi pas des médecins romanciers.
    Comme dans tout, il faut savoir garder le bon et jeter le mauvais. Vu le nombre de personnes qui vous suivent, il ne doit pas y avoir « que » des gens de cet acabit.
    Albert Einstein avait très bien résumé cela : « Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue ».
    Vous faites partie de ces gens qui font du bien à beaucoup ne l’oubliez pas.
    Courage pour « l’autre mauvais moment »…

  7. kalou

    oh shit c’est douloureux mais je suis avec toi (et ton chir ) dans cette épreuve, et si une lentille se perd je viens lui faire la peau (des fesses) et puis relativise, facebook c’est pas tout le monde, et du monde, y en a plein qui t’aime et qui te respecte si tous les médecins pouvaient avoir ton « humanitude » on serait dans un monde médical tout doux, plein de paillettes et de licornes (sisi) avec plein d’amour/humour 🙂 le plus embêtant dans cette histoire c’est que du coup tu devrais t’asseoir sur une bouée car la zone sera douloureuse pendant quelques temps et pour écrire, ben c’est pas très pratique
    allez jeune nigaud, courage et laisse les imbéciles là où ils sont bien : au fond du trou !

    1. Martine GUYOT

      Mais si, mais si, on peut très bien travailler sur son clavier assis(e) sur une bouée, je l’ai testé avec une fracture du sacrum. Alors, pas d’excuses pour continuer à écrire, vu ?

  8. Anthony B

    Comme d’habitude, le médecin romancier doit accepter de ne pouvoir soigner la connerie humaine, malheureusement incurable…
    Et (même si je trouve bizarre d’avoir à l’écrire), il doit s’occuper de son cul :-p HAHAHHAHAHAHA #désolé #jenepeuxmempecherdememarrer
    Courage Docteur!!!!!

  9. CIARLO dominique

    Salut, Doc !
    Aucun doute possible tu en a certainement plein le… pull en laine mohair amoureusement tricoté par ta mère, ma pauvre « mite au logis » (piqué dans une chanson de Charles Trenet). Courage et reviens-nous vite !

  10. Micky M-Christine PELISSIER

    Cher Baptiste, des cons, il y en a plein le net et la liste que tu nous offres en ayant la délicatesse de ne pas laisser apparaître leur pseudo le prouve amplement. Bêtise, méchanceté, jalousie, ignorance crasse, voilà ce que révèlent ces pauvres commentaires. Sont plus à plaindre qu’à blâmer tellement le neurone unique qu’ils possèdent est racorni ou disparu.
    Ignore-les et continue ton chemin, le mépris est la pire chose que redoutent les imbéciles malheureux et surtout, ne cesse pas de partager avec nous tes sentiments sur la vie de tous les jours.
    Beaucoup d’amitié et d’admiration pour toi, et de dégoût envers ces gens qui ne savent que critiquer ce qu’ils ne connaissent pas.

  11. Kaylee

    Quand le corps somatise, on dirait… il arrive parfois que le corps réagisse à sa façon quand l’esprit a un trop plein de préoccupations, est agressé, je connais alors je compatis.
    Bisous, en tout bien tout honneur d’une fidèle lectrice, Baptiste (j’ai l’âge d’être votre grand-mère).

  12. 40

    Ouh la! Cela fait bobo! J’ai assisté de nuit à un perçage de furoncle dans cette zone mais accessible à l’oeil, tout d’un coup odeur insoutenable, soulagement immédiat, cela s’est percé tout seul une fois bien mûr, il y en avait un verre, après, la vie est belle.
    Courage, tu vas t’économiser le mûrissement. En attendant, je compatis très sincèrement.

  13. sandrine

    On ne peut hélas pas tout soigner .La bêtise et l’intolérance sont des maux incurables !
    Médecin romancier , ça va bien ensemble .Les Lettres pansent les maux …
    Ne changez pas et prenez soin de vous …

  14. muriel-Annick

    Chez ces gens là, Monsieur, on pense pas , non, on bave, on salit,on « ordurit », la pauvreté de leur instruction, entraine celle de leur langage. L’abcès qui te ronge n’est que l’accumulation de leur
    infecte pue, mais heureusement dans ta corporation il est, un chic type, qui vas te délester de tout ça.

  15. Myriam FdF

    « Les maux du corps sont les mots de l’âme »… dans ton cas, c’est limpide 😀
    Courage, Baptiste. J’imagine que ça ne doit pas être simple de te retrouver de l’autre côté de la barrière, mais fait confiance à ton confrère, je suis sure qu’il va bien s’occuper de ta fesse et qu’il te la rendra toute belle, toute rose… 😉
    Bises

  16. Laurah

    Bonjour Baptiste
    j’ai appris à considérer, et je le crois assez bien maintenant, que l’insulte est celle qui est reçue, plus que celle qui est envoyée. Quand je ne veux pas la recevoir, elle reste coincée chez l’envoyeur. J’ai appris à me fier à mon cœur, et ce cœur renvoie l’attaque en l’ignorant. Il rayonne.
    Vous rayonnez
    Merci

  17. Alain

    Tu as plus de supporters que de détracteurs, c’est bien là le principal. Ces gens indignes ne méritent que le mépris à la hauteur de leur haine et de leur dédain. Continue à nous faire réfléchir et apprécier ce que sont les vraies valeurs humaines… mais tu as le droit de continuer aussi à nous faire rire et sourire. Respect… Vraiment !

  18. Mathea

    Je t’envoie juste plein d’amour. Comme dans un cocon genre. Une bulle de douceur et de tendresse.
    Il y a des gens qui t’aiment profondément, j’ose te dire que j’en fais partie.
    Prends soin de toi Baptiste.

  19. LaetiM

    Coucou Baptiste!

    Voilà ce que je Te souhaite (enfin la longévité hein, pas le boulot de médecin jusqu’au bout…sauf si c’est Ton choix!) http://www.20minutes.fr/monde/2105943-20170718-japon-medecin-reste-activite-jusqu-age-105-ans-decede

    Comme quoi on peut être médecin ET médiatisé.

    Ton acte (parler des vaccins) fut courageux, sujet très délicat car les « deux camps » ont les mêmes peurs mais ne veulent pas vraiment les reconnaître…

    Bon courage à Tes fesses! Tu peux les rassurer : nous avons de très bons médecins en France!;-)

    Bizes,cher Baptiste!

  20. Marielle

    Pas facile de dire en face ce que l’on pense…
    Il est plus facile de se défouler caché derrière un clavier…
    De vous à moi, je vous avoue être restée un peu bête en vous offrant ce p’tit morceau de bois et cette citation de Zola et mes mots ne sont pas « sortis » mais votre élan empathique et votre sourire me tendant vos bras ont fait que… Vous étiez vrai:)
    Restez vous-même et si vous avez certaines envies qu’elles soient ou non conventionnées par la société, riez en plutôt que d’en rougir ou alors faites les deux 😉
    Plus sérieusement… Ne gardez que le bon côté de l’être humain ( ça, c’est mon côté bisounours… ) n’en déplaise à certains:)

    Prenez bien soin de vous:)

    Marielle.

  21. Sandrine La Rousse

    Tu en as plein le cul, Baptiste, de toute cette violence.
    Repose toi, prend soin de toi.
    Et concentre toi sur ceux qui t’aiment, leur énergie est bien plus forte que celle des autres, ils te portent.
    Bisous

  22. Lys18

    Ces pauvres idiots ne méritent même pas qu’on parle d’eux.Ne vous rendez pas malade pour ces avatars à 2 neurones!Ils ne  » vivent » que sur et par les réseaux sociaux,ils ne sont plus humains.
    Courage,ne vous laissez pas abattre.Nous avons besoin de vous.

  23. Lili

    Parfois le corps te fait des signes pour te protéger. Là je crois que ton corps te dit qu’il en a plein le c.. ! Sors un peu de Facebook et de toutes les conneries qui se disent. Je suis sûre que tu trouveras une meilleure façon de gérer ton métier d’écrivain. Fais toi aider, demande à d’autres écrivains de t’aider. Partage peut être moins sur les réseaux sociaux. Tu risques de perdre tout ton crédit si tu ne rectifies pas le tir. Quelqu’un d’hypersensible doit savoir se protéger. Voilà BB

  24. Alexandrine

    Bonjour Jean-Baptiste,

    laisse tomber, c’est un gros Cxx@&§ !!! Garde la pêche et tiens bon… j’adore ce que tu dis et écris (avec beaucoup de simplicité d’ailleurs). Que ton abcès disparaisse 😉 bises

  25. Pilou

    j’ai commencé par sourire des premières lignes de ce post, et puis vite j’ai continué, et ai terminé bouleversée par ce qu’on vous a fait subir, c’est monstrueux, inepte, alors que vous ne pensez qu’à nous aider à ouvrir nos esprits sur des choses importantes.
    Baptiste, n’abandonnez pas pour autant, tous les autres, très nombreux vous portent, vous soutiennent.
    Soignez bien votre fesse, je suis sûre que vos confrères et infirmières vous chouchouteront, maintenant que vous serez dans un lit et non devant, et surtout donnez-nous de vos nouvelles quand vous le pourrez, mais si vous le pouvez, abandonnez F B.

    Bisous bisous

  26. Arlette Bonnet

    Ne te laisse pas atteindre par la bêtise et l’obscurantisme qui se baladent en toute liberté sur les réseaux sociaux. Tous ces gens qui crachent leur fiel, le font parce qu’ils sont bien à l’abri derrière leur écran. Ce sont des lâches, et hélas, ils ont une telle haine au fond d’eux qu’elle est pour eux un moteur puissant et ils arrivent ainsi à submerger, avec des torrents de boue, ceux qui ne partagent pas leurs médiocres avis ! Allons Baptiste, j’espère que c’est juste un moment de découragement motivé par cet chose horrible, un peu rigolote aussi, j’avoue, qui te transperce la fesse. Bon courage et à bientôt pour la suite de tes aventures. Grosses bises

  27. CERISETTE

    Voilà ce que j’en pense
    – Celles et ceux qui s’expriment sur les réseaux sociaux ne sont pas représentatifs.
    – La nature humaine ne changera jamais, c’est tellement facile d’insulter quand on se cache derrière un ordi,
    – Peut être que le corps manifeste pour de vrai, les intentions du coeur, mais un furoncle l’été, ça doit bien se trouver partout…aux fesses quand on est assis pour écrire?
    Du courage, c’est arrivé à Louis XIV! et il en est revenu, les chir de l’époque n’avaient pourtant pas très bonne réputation!

  28. Imbert

    Je n’avais pas d’avis argumenté sur la question des 11 vaccins et j’ai trouvé votre vidéo très éclairante. Vous n’avez pas imposé votre avis, vous avez seulement posé des arguments sur la table et vous l’avez fait posément, sans agressivité…. alors laissez parler les i….. vous n’êtes pas responsable de l’immensité de la bêtise, de la méchanceté et de la lâcheté de ceux qui ont cessé d’être des humains à force de se cacher derrière leurs écrans. Encore bravo et surtout continuez… pour ceux que vous ne connaissez pas et qui vous aiment ! (Accessoirement, je suis secrétaire dans une maison de santé et 2 médecins sur 3 ne voient JAMAIS les représentants des labos, nous avons pour mission de les « jeter » ! Alors stop aux idées reçues.)

  29. PAPPO FRANÇOISE

    Profite de ton anesthésie (hypnose quand tu nous tient !) pour dire adieu à Facebook et autres réseaux supporters de malsains…. Ce n’est pas vital, mais le cul oui ! Prends soin de toi, de tes fesses, de ton moral, et M… aux connards !

  30. granier annaick

    aie, un furoncle sur la fesse, c’est l’horreur mais dès qu’il sera percé, tu te sentira mieux ! Bon courage, on ‘en a enlevé un un jour, sur le mollet, qui avait la taille d’une balle de golf (et sans anesthésie, s’il vous plait !)
    Qu’est ce que j’ai douillé !!!! mais j’ai survécu, et je pense sincèrement que tu survivra à cela et aux cons !
    Reposes toi bien après l’intervention et ne rumines pas trop sur la méchanceté de ce monde. attendons d’autres textes avec impatience .

  31. MarionLR

    Je ne sais pas pourquoi j’ai tout de suite pensé à ton post sur une liposuccion où le chirurgien était rentré en tapant sur le postérieur de la patiente en disant un truc du style  » le bon gros posterieur d’hippopotame  » alors que l’anesthésiste n’avait pas encore œuvré :-)))
    Pour le reste, rien ne me surprend: l’accessoiriste misogyne, les commentaires haineux, l’abcès sur le derrière du jeune médecin naïf… suis sans doute une vieille pas médecin blasée…
    Prends soin de toi et de ton postérieur !

  32. Cyclope

    Si il perd sa lentille dans ton abcès du cul, tu auras un oeil dans ton dos.
    Et ça, ça ouvre des perspectives vachement intéressantes. Penses-y.

  33. Aelle

    Bonjour,

    Ne vous laissez pas atteindre par ces vagues de haine, elles ne reflètent que l’opinion des plus bruyants, pas des plus nombreux.

    Il faut vraiment être mal dans sa peau/sa vie pour éprouver le besoin de se défouler comme ça par écrans interposés. Ils se permettent (anonymement) ce qu’ils ne se permettraient jamais en face à face avec leur employeur/conjoint/voisin de peur de se faire virer/quitter/casser la figure, s’ils disaient le dixième de ce qu’ils écrivent sur Internet. Pour d’autres il y a peut-être une part d’envie, vous leur renvoyez une image de ce qu’ils voudraient être et qu’ils ne sont pas/plus: un médecin qui continue à y croire.

    Prenez bien soin de vous. Et vérifiez ce que le chir pense de votre cumul des mandats avant de le laisser jouer du scalpel

  34. Gabrielle Leininger

    Cher Baptiste,
    Je me permets de vous appeler ainsi car depuis 2 ans que je vous lis et que je suis votre blog sans rien dire j’ai appris à aimer et estimer la personne que vous avez dévoilée dans tous vos écrits. Lorsque j’ai lu votre dernier post au sujet de la vaccination j’ai eu très peur pour vous. Vous nous avez donné votre avis fondé sur ce que vous croyez, ce que vous avez appris et vos réflexions personnelles. Je suis une grand-mère de 72 ans et je n’ai pas le même avis. Mais je ne me permettrais jamais de dire, penser ou écrire les torchons que vous nous donnez en exemple. Je comprends votre position, il y a des médecins dans ma famille et moi même j’ai une expérience professionnelle auprès de patients. Simplement la vie et l’expérience m’ont amenée à penser différemment. Je suis désolée qu’une aussi belle personne que vous ait été aussi malmenée simplement en faisant part de ses convictions. Continuez à être ce que vous êtes je vous en prie. Ni vous ni moi ne trancherons un sujet aussi controversé, mais merci d’avoir eu ce si grand courage de vous être exprimé avec votre franchise habituelle. Je vous envoie toute ma tendresse de grand-mère. Continuez à être ce que vous êtes.

  35. Castor

    Bonjour Baptiste.
    Ici c’est Castor, ton alter ego mais avec 20 ans de plus, un gros ventre et sans une plume (un clavier) de romancier ( ce que j’aurais voulu faire il y a 20 ans en rencontrant Martin Winckler dans un dîner en ville).
    Je suis aussi le doc qui met du PQ de haute qualité dans ses toilettes « patients » de son cabinet.

    Du haut de mon barrage fait à la force de mes dents, je te soutiens car tu es vendu au grand Capital comme moi, surtout en zone désertique (où je me trouve), pauvre vipère lubrique stipendiée à la solde honteuse de l’impérialisme de Big Pharma.

    Tu oses dire qu’il y a pas de Vérité !

    Celles & ceux qui prônent la liberté de ne pas se vacciner ou leur enfants sont des trumpistes honteux ou déclarés, amoureux des « fake news ».
    Ils sont pour le Centralisme Démocratique et la Dictature du Prolétariat: « le monde tourne de moi et j’ai la Solution ultime et révélée ».

    Ils peuvent choisir la maladie plutôt que son traitement , libre à eux tant qu’ils assumeront la portée de leur propos… Mais j’en doute beaucoup car comme tout paranoïaques ils trouveront illico une autre cible ou une autre causalité imaginée, toute prête sur laquelle rapporter leur gourme, Ce sont des « cry-babies » à qui tout est dû surtout le superflu, le calme et la volupté tout comme une bonne santé sans les servitudes qui vont avec.
    Ce sont des fascistes persuadés d’être l’Homme Nouveau et Achevé qui a tout compris de toute éternité, incréé ni engendré.
    Ceux qui abdiquent le Savoir absolu ne sont que des êtres faibles, mortels comme toi ou moi, indignes et méprisables, bon a jeter voire à mettre en camp et plus si nécessaire.
    Ils sont les avatars de la Vérité absolue qu’ils croient incarner.
    Le doute expérimental tres peu pour eux.
    C’est la Novlangue d’Orwell. C ‘est la république de Gilead de « The Handmaid’s Tales » : on y pend les médecins (cf. épisode 2)
    Bientôt ils tueront les cigognes pour faire baisser le nombre des naissances.
    Ils confondent celui qui montre le chemin du doute avec le Doute lui-même.

    Tu deviens un ennemi du Peuple : il faudra te rééduquer à la campagne pour entasser le fumier sur le tas de la Commune Populaire.
    Et si le peuple ne suit pas la ligne du parti, il faudra changer le Peuple et la Vérité (Pravda en russe).

    Ils ne pètent que des paillettes et leur étron c’est du loukoum à la rose. Ma foi, …

    Alors, reste ce médecin sérieux et respectueux de tes patients et surtout aimant tes mamies et autres cassés du biologique ou du psychisme.
    Reste justement fier de ce tu as écris car j’ai besoin de toi et tes œuvres pour avoir du poids face à leur certitudes.

    Tu as dis ce tu avais à dire et c’est tout, point barre.

    Je t’embrasse hippocratiquement et continue à faire ce que tu fais car je suis tout cœur avec toi et tu me vole les pensées et les mots de la bouche avec talent, mieux que je ne saurais le faire.

    Castor.

    1. Cath

      Tu vois Baptiste, il y a aussi parmi tes collègues des médecins qui sont extrêmement sympathiques à lire et qui apportent autre chose qu’un tombereau insultes au débat et à nos cogitations.
      Note bien que c’est la première fois que je vois un castor sans un désert, mais c’est la magie du blog qui veut ça je crois 😉

      1. Marie-Eve

        Quand il y a des gens immuno déprimés qui risquent de crever à cause de ceux qui ne se vaccinent pas pour des raisons débiles, il n’y a pas de place pour le doute et l’humilité. Quand un enfant meurt du tétanos à cause d’un « médecin » qui lui a fait un faux certificat de vaccination pour plaire à ses parents lobotomisés, il n’y a de place que pour la colère.

  36. Olivier S

    À part les Georges Duhamel, André Soubiran et tutti quanti, il y a quand même trois immenses médecins romanciers de langue française, deux que personne n’ignore, Rabelais et Céline, et un grand oublié pour délit de monarchisme, Léon Daudet (fils d’Alphonse), dont je vous recommande, parmi bien d’autres chefs-d’oeuvre, « Les Morticoles » et « Le voyage de Shakespeare ». C’est à lui que Proust a dédié « Sodome et Gomorrhe ». Les romanciers médecins dépassent de très loin les romanciers profs, diplomates et autres. Bravo, continuez !

    1. Aelle

      J’ignorais que Rabelais et Céline (et a fortiori Léon Daudet) étaient médecins, merci pour cette information!

      Je connais mieux les médecins-écrivains russes, Tchekhov et Boulgakov. Et pour les anglo-saxons, j’ai appris récemment qu’Arthur Conan Doyle l’avait été, ce qui me donne encore plus envie de lire ses mémoires.

  37. Souslalune

    Il y a eu des cons anonymes de tout temps non ? J’ai reçu une lettre anonyme il y a quelques années et j’en garde un bien mauvais souvenir, alors essuyer quotidiennement des commentaires plus homophobes et débiles que FB puisse produire … je comprends ta fesse et sa réaction inflammatoire !
    FB est un réseau social dépassé, déserté par les jeunes , mais de nombreux et nombreuses malfaisant(e)s y sévissent sous pseudo, à la manière de la lettre anonyme jadis reçue …
    Es-tu obligé d’y conserver un compte ? Personnellement je n’en ai pas et je n’ai pour autant pas perdu de vue ni mes amis ni ma famille …
    Courage pour ta fesse, et pense à ma question, tu as mon entier soutien, quoique tu décides !

  38. Lauriane

    Cher B., Un énorme câlin virtuel.
    Quoi que tu racontes ici, c’est ton espace, et je me réjouis de voir la communauté de gens bienveillants qui gravite ici.
    Quant aux cons, et bien, comme dit l’autre ; « laisse parler les gens ». Plus facile à dire qu’à faire, je sais bien, mais compte sur nous pour t’envoyer toutes nos bonnes ondes pleines de paillettes, de licornes et de Bisounours !
    Prends bien soin de toi

  39. Mathilde

    1) je suis pour la vaccination, je sais bien que je ne pourrai pas éviter toutes les maladies à ma fille mais si je peux certaines tant mieux!
    2) Si tu te poses des questions c’est que tu es vraiment un bon médecin, ce sont nos certitudes qui nous aveugles et qui dans ton métier peuvent être très dangereuses pour tes patients!
    3) Je citerai Audiard  » Si les cons savaient voler, il y en a qui seraient chef d’escadrille!! »

  40. Cec

    Bonjour Baptiste
    Pour ce que ça vaut , personnellement ça me fait grand bien de vous lire ! Tant sur le net que sur papier ( je viens de finir votre dernier bébé littéraire ❤️❤️❤️)
    Du bien à mes émotions , à mon sens critique, à mes préjugés , à mon petit cœur aussi , à mon humanité !
    Bref voilà… ça n’efface pas la violence à laquelle vous devez faire face mais sachez que pour certains ce que vous faites est précieux, vraiment
    Bisous (pas sur la fesse, ça risque de tirer sur les fils )

  41. Nostardamiss

    Facebook et les autres réseaux sociaux ont surement un intérêt.. je n’ai pas encore trouvé lequel.
    lorsque j’ai constaté que ça me prenait beaucoup de temps pour rien m’apporter, et qu’en plus, les gens, planqués derrière leur clavier y perdaient une partie de leur humanité, j’ai résilié mon compte.
    je ne regrette pas. Une chance pour toi, puisque je ne suis pas d’accord avec toi, mais que je n’ai plus de compte Facebook pour pouvoir t’insulter 😉
    Plus sérieusement, oui, les réseaux sociaux font du mal et sont pervers. Mais il n’empêche que ton message, même à moi qui ne partage pas ton opinion (mais pour des raisons que tu n’as pas évoqués, elles doivent être mentionné dans les 9/10 qui ne sont pas passés), a aussi était entendu par des gens bien, qui n’ont peut-être pas réagis. l’Humain à la fâcheuse manie de dire surtout quand c’est mal, pas quand c’est bien ! Et ton message à sans doute éclairé pas mal de monde…
    Bien à toi

  42. heliotrope

    est-ce que j’ose être un peu brusque ? affectueusement brusque
    « c’est celui qui le dit qui y est » vous connaissez la ritournelle des enfants ?
    oh … votre réaction de victime des méchants, alors que vous ne voulez faire que du bien (quelle mission !)
    ils n’ont que le pouvoir que vous leur donnez
    ils vous parlent A vous, mais ils ne vous parlent pas DE vous, pourquoi vous prenez ces insultes pour vous ? ils vous parlent de leur pauvre monde intérieur …
    encore un peu de travail personnel à faire pour arrêter de dire à tout bout de champ que les autres sont méchants et vous rendent malheureux,
    votre bien être ne dépend que de vous -j’ai mis + ou – 50 ans à le réaliser vraiment- alors je vous le partage, si vous voulez gagner du temps ;-)*
    bien cordialement

    1. Lili

      Oui c’est vrai heliotrope, mais c’est plus facile pour nous qui avons passé un certain âge. Je ne sais pas si on peut gagner ce temps sans avoir fait un long et douloureux travail sur soi-même 🙂

      1. heliotrope

        en tout cas Lili, je crois que c’est possible de se déclencher l’envie d’arrêter de souffrir, d’en chercher les moyens, et se rappeler devant les situations qu’on a le CHOIX, de se faire du mal avec cette situation ou d’apprendre quelque chose d’utile, d’y rester accroché ou de renvoyer l’énergie négative à l’expéditeur
        quand on me présente des situations comme « inévitables », ça me donne de l’urticaire … ;-)*

  43. Marion

    Coucou Baptiste. Et ben, je crois que j’aurais jamais cru ça possible, un tel déferlement de haine, alors qu’en plus tu avais largement pris toutes les précautions oratoires, et même plus, avant d’aborder le sujet… mais où vont-ils chercher de tels tombereaux d’horreur et le culot de les déverser ainsi ? (enfin si, j’ai bien une petite idée quand je m’entends parfois gueuler intérieurement sur certaines conneries et absurdités… sauf que je ne le crache sur personne et que j’en ris même après m’être défoulée un bon coup). Bref, Baptiste, tu ne pourras sans doute pas changer ceux qui n’y sont pas prêts (et d’aiileurs, pourquoi viennent-ils alors lire ton blog ?!? Des masos ?), mais tu peux continuer à te faire confiance et à nous faire penser, à regarder les gens avec humanité, rire et écrire avec talent tes chroniques et tes romans. Prends bien soin de toi et de ta fesse (je me permets !) et passe un bel été loin des réseaux sociaux.

  44. Fanny Burbaud

    Bonjour,

    Cela fait 3 ns à peu près que je lis ce blog…. Je crois que j’ai fait le tour de tous les articles…j’en suis à attendre avec impatience les suivants.
    Aujourd’hui j’ai choisis de laisser un commentaire ….
    Parce que les commentaires des autres dans votre article m’ont énervé (comprendre : m’ont BEAUCOUP énervé).
    Lire votre blog est une véritable prouesse pour moi….en effet je suis Hématophobe / trypanophobe…. au scrabble en mot compte triple ça fait des scores sympa mais dans la vrai vie c’est la zut.
    Aller chez le médecin c’est comme me demander de faire un parcours du combattant en 1 minutes chrono : Impossible….
    Allez voir un proche à l’hôpital, regarder les infos sur le don du sang, écouter tatie raconter ses déboires en matière de santé, etc….. c’est synonyme de crise pour moi (tétanie, malaise vagal…j’aime varier)
    Et quand j’en parle aux médecins (généralistes, du travail) il ne m’écoute pas
    et mieux encore me disent « ça vous dérange si je vous prescrit une petite analyse sanguine » j’ai envie de lui répondre « que oui ça me dérange car je vais me ridiculiser, me transformer en chose hurlante et faire une crise » mais je dit rien ….
    Et puis j’ai découvert votre blog
    J’ai lu vos articles, parfois en plusieurs fois
    J’ai lu votre livre parfois une ou deux lignes par jours
    Je ne suis pas guérie
    J’ai toujours peur
    Mais grace à vous je connais un peu mieux ce monde qui me fait tant peur
    Je progresse à petit pas

    Alors quand je lis qu’on vous dit de vous pendre
    ça m’énerve vraiment

    Merci
    Sincèrement

      1. Cath

        Tu crois ? Parce que je suis arachnophobe au point de rester prostrée devant ma porte d’entrée, incapable de rentrer chez moi parce que les chats ont aplati une araignée mahousse et l’ont laissée sur place. C’est le voisin qui a dû s’y coller… ;(

  45. Krakoucass

    Bah il y a une troisieme option, au moment de retirer l’abces il peut eternuer et aller un peu trop loin.
    Non non je ne cherche pas a t’inquieter.
    Pour le reste, j’imagine qu’en fait leurs vies est tellement miserable qu’ils doivent se venger en essayant de faire du mal aux autres. Et par miserable je ne parle pas d’un point de vue financier. Je prefere preciser.

  46. Guy

    J’adhère a tous ces commentaires. J’ai quitté un forum pour moins que ça et les critiques acerbes voir insultantes blessent quoi qu’on dise. Et puis on oublie et on passe a autre chose et on continue sa route surtout si elle est aussi belle que la vôtre. Toutes mon amitié.

  47. Clarinette

    Bonjour Baptiste,

    J’espère qu’au moment de mettre la magnifique blouse qui laisse le cul à l’air (tiens ça tombe bien pour vous!) vous avez pu retirer le kway couvert d’agressions

    Merci infiniment pour votre article sur la vaccination

    Prenez bien soin de vous et bon rétablissement !

  48. Christine

    Gros fou rire!!!!! Merci Baptiste!!!

    M’enfin je me pose toujours une question…. pourquoi quand les gens détestent une personne, ils s’intéressent à elle et prennent de leur temps pour commenter leurs affaires?
    Ya vraiment des nazes.

    Sinon, si tu me files ton adresse, je t’envoie une bouée canard! Ou licorne! Je trouverais….. si si! ou un lot de gommettes colorées pour masquer ta croute…

    Bisous! Et passe moins de temps avec les nazes, ils te pompent ton énergie, tu as mieux à faire!

  49. Castor

    Ici Castor !
    Je crois que j’étais en colère ( vraiment) que l’on touche à notre Baptiste à dorer ( au four de la méchanceté)
    Désolé pour celles & ceux qui craignent les vaccins. Mes sincères excuses d’homme et de médecin car on ne vainc en étant médecin mais on convainc, on propos et on impose pas et le médecin accepte aujourd’hui le refus parfois pour revenir sur le sujet plus tard si le patient est Ok après avoir parcouru son chemin de conscience et de vérité (avec un petit v) .
    Sinon on enkyste les inquiétudes dans la paranoïa (en raisonnant juste sur des prémisses fausses). On ne juge pas, on exprime son point de vue sans mépriser le + possible. Mea culpa.

    Enfant, j’ai eu peur des vaccins et de leur piqûre toute ma jeunesse ; mon père ( docteur) courrait après moi dans la maison pour me coincer…, je hurlais …
    Aujourd’hui encore, j’aime pas les piqûres mais je les ai subies puis les ai acceptées peu à peu pour une plus grand bien pas évident à saisir quand on est jeune.
    J’ai traité ma phobie en donnant mon sang dès mes 18 ans. Sacré pieu enfoncé dans le pli du coude ! (Apres l’ EFS m’a refusé comme donneur ce qui m’ a beaucoup navré, pour des raisons de troubles hépatiques…).

    La vaccination est une facette d’une éducation sociale et éthique où l’on a intégré le bien commun en nous (selon Kant ou Ricoeur) pour en faire profiter le plus grand nombre. Un parmi d’autres.
    Comme le service militaire ou la ceinture de sécurité, c’est pas parfait (loin de là , on en râle beaucoup) mais cela sauve des vies.

    Enfin, je pense à ceux qui une hépatite B et qui vont avoir cirrhose puis cancer ( très méchant), leur effectif augmente jusqu’à bien tôt atteindre plusieurs milliers de personnes versus les rares cas de SEP attribués au vaccin en France uniquement ( pas ailleurs en Europe ou dans le reste du Monde).
    L’hépatite B est la première cause de cirrhose du foie en Chine L’alcool ne vient que bien après…
    On meurt plus hépatite B que de SIDA en France. Le seul traitement efficace est le vaccin. On l’attrape à 30 % ( au moins) par des contacts proches non sexuels, sociaux au sein d’une famille, d’une collectivité (handicapés, pompiers, militaires) voire entre personnes de passages sans le savoir. C’est pas une maladie de drogués ou d’homosexuels masculins uniquement. Une personne contaminante (porteur »sain ») peut contaminer des dizaines d’autres surtout s’il ne connait pas son statut immunologique.

    Est-ce les anti-vax assumeront les actuels et futurs cirrhoses et cancers du foie à venir ?

    Donc la vaccination, c’est un acte citoyen, je m’informe, je réfléchis et je décide en connaissance de cause, comme le droit de vote ou payer ses impôts.
    C’est pénible parfois, mais c’est aussi la sécurité de vivre en communauté.

    Enfin, moi je dis ça mais je dis quand même parce que je le vis en moi comme Baptiste, un parmi d’autres, il ne représente que lui tout comme moi
    Pas de Big Pharma derrière nos paroles mais le sens du bien commun
    Baptiste continue !
    (et bien à toi)

    1. Cath

      Bien reçu Castor du désert. Ça permet de réfléchir, mais aussi de constater que vous êtes pugnace dans l’effort. Grande qualité au vu de la tâche qui est la vôtre.
      Moi, qui ne suis pas médecin et quis suis de moins en moins altruiste, je baisse les bras et je m’en vais. Il faut bien l’admettre : le monde n’est que plus vivable avec des Castors et des Baptistes.

  50. Verveine et Lin

    S’il perd sa lentille c’est moindre mal, s’il a des lunettes à monture métallique ça va glinguer à l’aéroport…
    Tentative d’humour pour que tu ne perdes pas la foi, nous soignants sommes déjà suffisamment malmenés pour que les réseaux sociaux ne s’en mêlent pas !
    Courage

  51. Eulalie

    Des pensées positives pour toi Doc !
    Ok, tu ne déconnes pas toi quand tu en as plein le cul, le corps suit, cohérence totale ! La grande classe 😛 ! Un peu de méditation pour vider complètement tout le pus accumulé ? Prends bien soin de toi. Bises

  52. Lise

    Baptiste,

    C’est « marrant », pendant que la page se chargeait dans mon navigateur, j’ai eu le pressentiment qu’il y aurait un message qui évoquerait à nouveau cette violence des messages qui te sont adressés.
    Je l’avoue, je ne suis pas une bien grande médium pour autant, c’était presque une évidence, cela devient récurrent …

    Parfois, je me dis que tu devrais cesser de venir sur le net, même si ce serait bien triste pour nous tous ici qui aimons te lire …
    Nous te savons tous si sensible, au beau sens du terme, que parfois, l’idée que tu sois obligé d’encaisser tout ça m’est intolérable …
    J’aurais à la fois envie de te dire « laisse tomber et retourne à une plus grand sérénité loin de tout ça » et « accroche-toi et nous serons là à tes côtés pour montrer que rien ne vaut mieux que la bienveillance et le respect de l’autre » …
    Ce paradoxe est une belle preuve de l’attachement que l’on se porte mutuellement n’est-ce-pas ? 😉

    Soigne-toi bien et pense à TOI !

    Lise.

  53. Véro

    Baptiste, pourquoi ne pas avoir le golf plutôt que l’écriture? D’accord, le golf, je ne le suis pas alors que vos mots sont suivis par « quelques » personnes dont moi. Mais ce qui est sûr, c’est que vous allez pouvoir vous asseoir sur toutes les inepties sorties des doigts puants à défaut d’être purulents de ces contradicteurs.
    Il y a quand même quelque chose qui me surprend: pourquoi perdre son temps à lire un blog dont on n’aime pas l’auteur… Faut être maso!
    Continuez Baptiste, à dire ce que vous avez envie et revenez vite poser votre séant , dans votre cabinet d’écriture, entre deux patients qui ont bien de la chance d’avoir en face d’eux un homme compréhensif! (Mon médecin n’est pas mal non plus mais je ne crois pas qu’il use de sa plume autrement que pour les ordonnances!)

  54. Julie

    Oh non pas l’abcès du cul!!!! Pauvre Baptiste… En même temps, l’avantage, c’est que si ya encore un relou qui te fait chier, tu dispose d’une arme énorme… Avec du pus extrait d’un abcès du cul, on peut déplacer des montagnes… Trêve de bêtises, remets toi bien et n’oublie pas tes antibios!

  55. Magali LD

    Coucou Baptiste ! Ma question est certainement très naïve : est ce vraiment indispensable pour toi d’être sur Facebook ? Je suis prof en collège et je suis témoin chaque jour du dénigrement, du harcèlement dont sont victimes beaucoup de mes élèves à cause cette zone de non droit et de défoulement que sont souvent les réseaux sociaux. Donc… Je t’embrasse sur les 2 joues et ton post sur les vaccins était si bien écrit, fin et respectueux . Merci !

    1. Baptiste Beaulieu Auteur de l’article

      Coucou
      De nos jours, si on veut mener un combat d’idées, comme la réconciliation soignant/soigné, on ne peut pas faire l’impasse de facebook.
      🙂
      Bisous

        1. Herve CRUCHANT

          L’utilité des oxymores n’est plus à démontrer. on ne peut se réconcilier qu’entre ceux qui ont déserté le concile. généralement à cause d’un fort antagonisme.

      1. .

        Tellement juste, Auguste!
        Pardon , Baptiste, pour cette arrivée un tantinet familière, mais, ta réponse est fondamentale.
        Il n’est pas possible de concevoir la construction de « La Société », en instituant des « Zones, , supposées, au Sommet de la conscience », comme ton blog, et la « Zone FB, signifiée, comme le summum de l’inconscience ».
        J’adapte ce propos, qui n’est pas de moi, mais il émane de Isabelle Padovani, lors d’une conférence initiée sur le net, et qui s’était trouvée bouleversée par l’attentat de Bruxelles, le 22 mars 2016.
        voici le lien de cette vidéo, elle dure 1 heure: https://www.youtube.com/watch?v=ibYxgKuGrTo
        Le titre est éloquent, » aucun bébé ne nait terroriste », cela est expliqué durant les 10 premières minutes.
        Donc, « Aucun bébé ne nait pour insulter et menacer sur FB, le doc BIBI quand à sa position sur le sujet de la vaccination, ou autre… »
        Il ne faut pas déserter les espaces de « communication » mais au contraire, il faut y apporter une « éducation avec pédagogie » comme tu t »y emploie, Baptiste; bien esseulé, au regard de l’ampleur de la tache.
        De surcroit, la récente période des attentats, fait croitre des paroxysmes, de part le quasi monopole du puissant moteur FB.
        Pourtant, il est également revenu, un message écrit sur papier, dans la nuit du 2 au 3 février 1975, par le poète Julos Beaucarne.
        « Ma Loulou est partie pour le pays de l’envers du décor, un homme lui a donné neuf coups de poignard dans sa douce peau. C’est la société qui est malade, il nous faut la remettre d’aplomb et d’équerre par l’amour et l’amitié et la persuasion.
        C’est l’histoire de mon petit amour à moi arrêté sur le seuil de ses 33 ans. Ne perdons pas courage, ni vous, ni moi. Je vais continuer ma vie et mes voyages avec ce poids à porter en plus et mes deux chéris qui lui ressemblent.
        Sans vous commander, je vous demande d’aimer plus que jamais ceux qui vous sont proches ; le monde est une triste boutique, les cœurs purs doivent se mettre ensemble pour l’embellir,
        Il faut reboiser l’âme humaine.
        Je resterai sur le pont, je resterai un jardinier, je cultiverai mes plantes de langage. A travers mes dires, vous retrouverez ma bien aimée ; il n’est de vrai que l’amitié et l’amour.
        Je suis maintenant très loin au fond du panier des tristesses.
        On doit manger, chacun, dit-on un sac de charbon pour aller au paradis, ah comme j’aimerais qu’il y ait un paradis, comme ce serait doux les retrouvailles.

        En attendant, à vous autres, mes amis d’ici-bas, face à ce qui m’arrive, je prends la liberté, moi qui ne suis qu’un histrion, qu’un batteur de planches, qu’un comédien qui fait du rêve avec du vent, je prends la liberté de vous écrire pour vous dire à quoi je pense aujourd’hui :
        Je pense de toutes mes forces qu’il faut aimer à tort et à travers ».

        Ainsi, un proche d’une victime au Bataclan, s’est écriée, « ils n’auront pas ma haine ».

        Alors, Baptiste, poursuit ta bienveillante quête, et je laisse Julos t’expliquer.
        « Un diamant, c’est un morceau de charbon qui a patienté. »
        Je t’embrasse, ainsi que Julos.

        Christian

  56. carolaluciole

    Cher Baptiste !! courage .. les Cons ça ose tout … c’est même comme cela qu’on les reconnait … évidement ce n’est pas de moi … 🙂 haut les coeurs …. et oui des bisous aussi ; car cela fait du bien !!
    Carol

  57. Herve CRUCHANT

    @carolaluciole. Cette phrase est d’une stupidité crasse ! Elle encourage les ventres mous, les godillots et les allergiques à toute prise de responsabilité pour soi comme pour les autres. Et peut aussi servir d’argument aux opposés à… la vaccination, par exemple. Encourage le fatalisme et le suivisme élitiste. Et j’en passe ! Enveloppez tout çà dans un ‘principe de précaution’ constitutionnalisé à l’appréciation discriminatoire de l’unique classe dirigeante, saupoudrez d’un Pasteur et autres Barnard et vous aurez une belle manifestation de l’absence de discernement qu’il est possible de sortir en société. remarquez, çà vaut mieux qu’un concours de celui qui a la plus grosse ou de celle qui a de plus appétissants têtons. Question apophtegmes, Audiard and Co en ont écrit de meilleurs. Décidément, on n’a pas le cul sorti des ronces.

  58. Marie Noelle

    D accord avec vous Herve…(meme si he n ai pas toyt compris j en ai ressorti la subtantifique moelle).. Tout depend de quel cote on se place. Qui est le con de qui ?
    Quelqu un a dit (Coluche ??) : « la minorite ce sont des cons ! La majorite aussi mais ils sont plus nombreux »
    Celle-la elle est bien non ? Donc a mon avis c est valable pour les pro et les anti vaccinations.. La verite est entre les deux ou ailleurs…comme bien souvent

    1. Herve CRUCHANT

      Excuser les fautes n’est pas de ma compétence puisque je ne les vois pas comme telles.

      Je trouve ceci dans l’actualité et vous la livre :
      disparition scandaleuse:
      http://actu.orange.fr/france/la-philosophe-et-psychanalyste-anne-dufourmantelle-meurt-noyee-a-53-ans-CNT000000LbIE5/photos/-270c800323b2bd35078bc57549f3d520.html
      qui avait écrit « Eloge du Risque » . Pour les frileux du vaccin en rafale et de la santé mentale. Bises. Hervé

      voyez l’interview de quelqu’un qui connaissait le chemin qui mène à la vie. Aujourd’hui, je n’aime plus Neptune.
      bises

  59. Marie-Noelle

    Oui j’ai lu l’info hier soir. Triste disparition mais j’ose avouer que je ne la connaissais pas.
    Mais si elle pronait le risque, ça va justement à l’encontre des pros de la vaccination en rafale cher Hervé… de mon point de vue.. Comme quoi, là aussi ça dépend d’où l’on regarde les choses.
    Je m’explique. La vaccination c’est le contraire de la prise de risque.. On ne VEUT pas être malade ! on a peur de la mort, de la maladie. Le vaccin c’est « SECURE »… ça rassure et si on tombe malade on pourra toujours se retourner contre les médecins, les labos. Au contraire, ceux qui refusent la vaccination obligatoire et systématique, prennent le risque de tomber malade, de mourir…et ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes…
    La protection à tout-va, interdiction de ceci, de cela, c’est, il me semble, ce contre quoi s’insurgeait Anne Dufourmantelle… Je me trompe ??

  60. Herve CRUCHANT

    @Marie-Noëlle. Oui, je crois que tu te trompes. Mais ce n’est pas grave vu de ma tête têtue. Il m’arrive de manger quand j’ai faim,de boire quand j’ai soif…etc. Il m’arrive aussi de mettre un KWay pour sortir sous la pluie, de mettre des pompes quand le vais courir ou flâner dans les rues… mais j’aime également courir et marcher pieds nus dans les endroits insécures pour mes harpions de diabétique deuxième dan, comme les chemins amazoniens ou les sols improbables… et jubiler sous la pluie et l’orage tellement fort qu’il te mettrait à poil en un rien de temps comme un tsunami perso portable mais bio. Voilà. Je choisis ou pas. Et ceux qui s’aiment et oublient leur préservatif ne sont pas forcément des suicidaires, même s’il sont bien imprudents, les bougres.
    Oui, je crois que tu te trompes. Parce que la fin de vie ne dépend pas toujours d’une règle de conduite, d’une sorte de dichotomie rationnelle genre organigramme informatique IF, THEN, ELSE. Mais ce n’est pas grave, Mais ce n’est pas grave vu de ma tête têtue.
    Quant à se plaindre, reporter la ‘responsabilité’ (?!) sur un tiers, je m’en tape ! envisager des plaintes qui enchaînent des procédures de dix à vingt ans qui n’ont d’utilité que de faire gonfler l’égo administratif des institutions, berk ! mon idée de la société, de la civilisation et de la citoyenneté ne passe pas pas un code civil.
    Alors, oui, je vais me faire vacciner ‘de ce pot belge’ comme je disais l’aut’jour. Tout est une question de point de vue, c’est sur; mais cette fade lapalissade lénifiante ne contient rien à l’exemple de tout proverbe, sinon à encourager l’apnée mental doré sur tranche. De l’époque de Gallien, notre médecine actuelle est une sorte de magie surnaturelle; de l’époque de Rendez-Vous vers le Futur, elle est du ressort du chamanisme et de la foi en dieux. Vu de ma tête têtue, le temps présent ne m’inquiète pas. Et puis il suscite le débat utopique et passionné. En effet, tout le monde exprime ses propres vérités mais personne n’est capable de les argumenter vraiment en absence de certitudes. Tu sais, ces certitudes qui sont les piliers de la science. Un jour certitudes en acier bleuté sorties d’ordinateurs intelligents, demain humiliées par de nouvelles certitudes prouvées par des moyens différents…
    Pour finir, je dirais que cette question de vaccination multiple ou solitaire me fait penser à la logique quantique et au Chat de Schrödinger que Bibi et moi aimons tant. Ce greffier universel et immortel n’existe uniquement que par un calcul basé sur les probabilités mathématiques. Autrement dit, pour faire bref, ce Chat est à la fois mort et vivant. (tel est le sujet du casse-tête einsteinien du jour). On ne saura son état dans la vie réelle que lorsqu’on l’observera. Donc quand on se mettra soi-même dans un état particulier appelé « observateur » muni de son outil à mesurer les chats. Avant? Après ce moment? Il est dans notre imaginaire ce matoula. Quel rapport avec les vaccins? Et bien faisons-nous vacciner. Et, si l’envie nous prend, entamons des analyses pour connaître l’effet des philtres. Ou restons morts. C’est peut-être aussi bien comme çà. Miaou…. Dites, zavez pas entendu comme un miaulement, là?

    1. marie

      Bonjour Frère sioux c’est la SUUUUUUUUUUUUUUUUUUuisse !!
      VOUS AVEZ RAISON TOUS LES DEUX!!!!!!!
      et ouhai
      imagines qu’on se fasse vacciner de 11 et que ce soit la 12 ieme qui passe par là et zou réincarnation express
      , pas en chat en voizeau pour baffrer à longueur de temps des tigres ailés version bzzzzzz moustic air lines on the lemon répulsif.
      take care dans les grandes prairies

  61. Hélène

    Cher Baptiste,
    En lisant vos lignes, je pense à Balzac. Octave Mirbeau rapporte que lorsque le grand écrivain était à l’agonie, après que son médecin l’eut déclaré perdu, il réclama Bianchon, son personnage médecin de la Comédie Humaine. Persuadé que lui aurait pu le sauver. Légende ? De mon côté je suis persuadée qu’il y a beaucoup de vrai dans cela. Continuez d’être médecin romancier ! Non seulement, c’est possible, mais en plus, cela peut faire des miracles.
    Merci pour tout,
    Hélène

  62. Cricri

    Bonjour et bon rétablissement, je suis moi-même en train d’essayer de croire en la guérison de mon œil droit, accidenté depuis le 21 un mai et complètement inopérant depuis cette date. Pas certain du tout que je retrouve l’usage de cet œil !

    Je souhaite de tout cœur une excellente santé à tous ces médecins, chirurgiens et autres personnels soignants, qui font le maximum et de leur mieux pour rendre la santé à nous les malades si malheureux(ses) quand tout notre bien-être s’écroule ! Nous avons tellement besoin de vous pour remonter la pente ! Pour croire en des jours meilleurs !

    bises

  63. Didique

    Oh ! Bibi pas de chance pour tes fesses ! En tant qu’infirmière, je sais (pardon pour oser une telle certitude !!!) que tu vas survivre ! hi hi !
    Par contre si, comme tu l’as écris plus haut dans les commentaires, tu penses qu’il est indispensable de faire passer les idées que tu veux défendre par les réseaux sociaux du genre FB, alors blindes toi ! Surtout si tu as décidé de lire TOUS les commentaires. Parce que là je suis inquiète pour toi ! (comme une mère peut l’être pour son fils, puisque j’ai peut-être l’âge de ta mère !)
    Des haineux, intolérants, jaloux, incapables d’envisager des avis contraires à leurs convictions pensant qu’eux seuls détiennent LA Vérité (la liste peut être longue !) il y en aura toujours, et oui ça fait mal !
    Alors prends l’habitude de te dédoubler quand tu lis les insultes et autres propos désastreux, et laisse la belle personne que tu es et la belle âme qui t’anime loin de toute atteinte.
    Je ne laisse pas souvent de commentaires mais je lis ton blog depuis bien longtemps déjà plutôt que FB, les commentaires ici sont bien plus respectueux ! Ceux qui te veulent du bien et qui te respectent sont sûrement plus ici que sur FB.
    Courage donc pour la suite de tes soins, et continue de nous abreuver de tes écrits si agréables à lire !
    Il est des livres qui laissent des empreintes indélébiles, la balade de l’enfant gris est de ceux là !
    Merci à toi !

  64. dubois martine

    Les réseaux sociaux c’est le moyen aux lâches de se défouler. On ne peut pas plaire à tout le monde mais je pense que les propos tenus par les lâches ne seraient pas aussi grossiers et virulents dits en face de la personne concernée. Est ce qu’un de vos patients s’est inquiété de savoir si vous étiez diplômés ? Faut il affricher son diplôme sur les murs concrets ou virtuels ? certainement pas. J’ai lu il y a quelques temps que Michel Cymes, chirurgien, animateur télé, écrivain avait clôturé son compte twitter à cause des insultes . Votre réussite est jalousée par des gens sans foi ni loi et surtout lâches.

  65. Jean-Marc

    Cher Baptiste,

    Vous m’avez fais sourire, rire, hurler de rire, vous m’avez ému souvent, fais pleurer aussi, envoyé dans un ciel plein de paillettes, de pansements, de folie douce et de mort; tout cela bellement écrit avec votre belle humanité.

    Pour tout cela je vous remercie et vous embrasse très tendrement.

  66. eric

    Bonjour
    Je compatis grave, j’ai eu ca il y a 20, mais moi cela a été sans operation ,et meche matin et soir, antibio a grosse dose et pas d’anti douleur , j’ai deguste mon ami courage moi cela a duré si je me rapelle bien un mois et demi, peut etre que vous ce sera moins, apre spour les zozos d’NRJ12 des series DEBILA on peu plus rien faire les neurones sont mortes.

  67. Martineduouaibe

    un Abcès à la fesse =plein le cul suis pas psychiatre même pas très intelligente mais j’ai une grande qualité suis logique et je sais quand le corps te parle ( fais attention ,arrête tout ce qui te dérange,te laisse pas faire n’écoute pas. Ne réponds même pas )enfin il t’envoi des signaux alors à toi d’écouter .
    Je t’embrasse .

    1. dupont

      Juste à propos du lien éventuel de causalité entre une maladie et … autre chose :

      Ma cousine était diabétique. Etait parce que décédée à 45 ans. La vie de diabétique, c’est difficile, parce qu’il faut tout le temps penser à sa maladie. Non seulement à chaque repas, mais aussi à chaque mouvement. Alors, bien sûr, de temps en temps, par exemple à l’adolescence, on envoie promener l’insuline. Et on le paie… par un oeil, un rein, un intestin, une main, un pied… et beaucoup de douleurs fantômes après chaque amputation. Donc, ma cousine éprouvait un léger sentiment d’injustice. Et s’est mise à chercher pourquoi elle, et pas moi, par exemple. Et quand on cherche, l’esprit humain est ainsi fait, on trouve : une grand-tante ne s’était peut-être pas très bien conduite pendant la guerre, c’est ce qu’elle a trouvé (sans preuves objectives) de plus pertinent. Et selon elle, sa maladie était une forme de réparation. (de quoi ?) Ce qui me faisait hurler (intérieurement) : parce que la maladie, c’est absurde et injuste, mais jamais au grand jamais, ça ne se mérite. Enfin, c’est mon opinion…

      Alors, bien sûr, il est plus prudent de ne pas trop boire ni fumer, et de sortir couvert… Mais quand la maladie se déclare, dire au malade : « c’est parce que…  » c’est charger inutilement le pauvre type. Parce que d’autres on bu et fumé, sans parler du reste, et sans conséquence.

      Il me semble que l’une des qualités de Baptiste est de se méfier de l’idéologie : « ce qui fera le bonheur de l’humanité, c’est ceci ou cela ». Lui, il s’intéresse à « l’individu individuel », qui ne s’accommode peut-être pas de ceci ou de cela.

  68. Marie

    Je reprends la lecture du blog après un bon moment …
    J’ai vu ta vidéo au moment où tu l’as publiée, elle est super intéressante, et tes recherches m’ont permis d’étoffer mon argumentaire avec les parents récalcitrants !
    Et là, je découvre effarée les commentaires haineux de certains internautes ! Je savais que certaines personnes n’avaient pas profité pleinement de l’éducation de les parents (à condition qu’ils en aient eu) … mais là, ça dépasse l’entendement !
    J’ai arrêté de lire les commentaires … dès qu’un article parle médecine, les commentaires critiquent (voire insultent) les médecins … Alors oui, il a peut-être des médecins « verreux » (comme dans toutes les professions), mais la plupart font leur travail pour aider les gens ! Et comme toujours, les quelques personnes malintentionnées jettent le discrédit sur toute la profession …
    Je suis dégoûtée par le monde dans lequel nous vivons actuellement … Les gens profitent de l’anonymat d’internet pour insulter et mépriser les gens !
    Alors oui, il y a des gens merveilleux mais, malheureusement, leurs propos sont souvent noyés dans la masse des propos des personnes aigries qui n’ont comme arguments pour s’exprimer que les critiques faciles, les insultes et la haine, qu’ils ressassent sans arrêt comme une prophétie immuable !
    Bon courage à toi … et continue comme ça, tu mets du baume au cœur à toutes les personnes merveilleuses qui passent inaperçues mais qui essayent pourtant de rendre la vie plus douce !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *