Vergogna !

Alors voilà, on ne comptabilise pas les morts dans les EHPAD.

Quel prétexte ? Ce serait difficile de savoir si la personne est morte de vieillesse ou si elle est morte du Coronavirus.

C’est commode, hein ?!?!

Dans le même laps de temps, tu as 20 personnes âgées fiévreuses qui meurent en toussant dans un EHPAD des Vosges, 15 dans un EHPAD dans le Doubs. Mais non, « on ne peut pas certifier que c’est bien dû Coronavirus ».

Quelle blague !

Évidemment qu’on ne peut le certifier puisqu’on n’a plus de test ! Et que le personnel qui s’occupe de ces personnes âgées n’a pas suffisamment de matériel à disposition pour les protéger d’une éventuelle contamination…

Tout est fait pour alléger le chiffre journalier du nombre de morts, et par la même alléger l’ardoise gouvernementale.. Ne pas incriminer davantage les politiques de santé publique insensées qui, se succédant, ont conduit à ce désastre…

Oublier nos anciens. Les effacer eux et l’origine de leurs décès… Faire passer ça pour de la vieillerie. Puis les enterrer seuls, sans famille, confinement oblige.

Mais quelle honte ! Mais quelle ignominie !

C’est dégueulasse. Je n’ai pas les mots. C’est PROPREMENT dégueulasse.

23 réflexions sur « Vergogna ! »

  1. Christine

    Ma Mère est morte mi novembre 2019. Plusieurs pathologies, Alzheimer, depuis 2 ans en longs séjours APHP. Elle ne souffrait pas. Elle avait de la visite tous les après midi + dîner avec un de ses (vieux) enfants dans sa chambre pour la stimuler, sinon elle ne mangeait pas faute d aide. J aurais tellement souhaité qu elle vive encore quelques mois, quelques années. Plus maintenant. Elle serait morte en se sentant abandonnée, à cause de l interdiction de visites suite au covid19. Je pense à toutes ces personnes très âgées, très malades, souvent sans famille et sans visite, laissées aux « bons soins » d aides soignants, d infirmier/êtes, hôtelier/es pas toujours sympathiques et bienveillants, et tout ça pourtant bien connu des cadres de santé/direction. Tous ne sont pas aussi investis que ceux que l on applaudit tous les soirs à 20h et qui risquent leur vie. Loin de là à l APHP. Que vont penser le gouvernement, les caisses de retraite de ne plus verser de pensions suite à cette hécatombe? Et nous sommes en France en 2020. Un pays qui ne veux plus s occuper de ses aînés est un pays qui perd son âme.

    1. Abadie

      Mon papa malade Alzheimer placé durant 6 ans au moins est décédé en juillet 2019..J’aurais tellement culpabilité qu’il decede sans visite, sans accompagner….

  2. Lecornu Maite

    Honte à eux ! Nos politiques, qui se pavanent devant les micros, à qui mieux mieux, et qui n’ont rien à faire de nous et nos problèmes ! Mais à quelle race appartiennent-ils ? pas à la même que nous certainement ! Ils n’ont pas un brin d’humanité ! Ils ne pensent qu’à faire les “beaux” et à ramasser le plus de blé possible !

  3. MAGALI

    Oui, c’est écoeurant.
    Et surtout c’est de l’assassinat.
    On sait que les personnes âgées ET les personnes à risque (cancéreux, diabétiques etc. bref toutes les personnes à 100 pour cent sécu, donc assez faciles à repérer quand même ! auxquelles il faut sans doute ajouter les obèses) SONT à risque, risque létal, tandis que le reste de la population résiste assez bien, non pas en n’attrapant pas le virus mais en s’en remettant en général. POURQUOI alors confine-t-on tout le monde (dont une majorité de gens qui peuvent attraper cette grippe et en guérir et être immunisé ensuite, donc bien utiles ) à égalité avec des gens pour qui être contaminé risque fort d’être un arrêt de mort? On aurait pu prendre la décision d’un confinement hyper strict et encadré des gens à hauts risques: seuls chez eux s’ils vivent seuls ou en couple, (PAS dans leur famille, avec des gens plus jeunes qui vont récupérer le virus à la moindre sortie), ou dans un lieu dédié, enfermés, nourris et soignés par des gens superéquipés et super formés pour ne pas les infecter. Dur pour eux, mais pas plus que le confinement des résidents en EHPAD, qui meurent de trouille et d’ennui tout en se faisant contaminer à tour de bras par un personnel soignant qui n’a pas adopté tout de suite de vraies et efficaces mesures de sécurité. Au lieu de ça, “aller s’occuper de proches âgés ou malades” (sans formation ,,sans équipement spécial, en leur faisant courir le risque maximum !) fait partie des dérogations de l’attestation de sortie ! A côté de ça, nous connaissons tous des octogénaires fringants, pas prêts du tout à renoncer à aller aire leurs courses deux-mêmes, incapables de se rappeler les gestes barrière… Bref, des gens statistiquement en sursis, dont on devrait avoir bouclé la porte et auxquels on devrait apporter des repas qu’ils le veuillent ou non ) . Internement abusif? Nettement moins que la destruction totale du code du travail opérée par nos députés il y a deux jours, jetant aux orties les 35h et le droit de grève ou de retrait.. Ecoeurée?, Oui, mais aussi très très très indignée.

  4. MarionLR

    Il me semble qu’hier, le professeur Salomon, qui fait le macabre décompte quotidien à la télévision le soir, a précisé qu’il rajouterait les décès en ehpad dorénavant.
    Peut être la communication en ces temps difficile a t elle du mal à se mettre en place tout simplement…. pensez vous vraiment que dans une démocratie où internet fonctionne à 200%, on puisse vouloir cacher quelque chose comme ça?
    Bullshit!!!

    1. Etienne Muller

      Pour répondre à Marion en vitesse.
      Vouloir cacher ? Oui des gens le veulent
      Pouvoir ? Ça peut être plus difficile mais ça peut être tellement dilué, transformé, interprété… que ça peut rester caché.
      Prenez soin de vous. Et des autres

    2. christine

      @MarionLR …Pensez vous vraiment que dans une démocratie où internet fonctionne à 200% … le sort, la mort, des personnes âgées, voire très âgées, malades, en Ehpad ou en hôpital gériatriques, intéresse vraiment les utilisateurs d internet a 200% où les autres?
      Vous même vous préoccupez vous de ce qui se passe réellement en Ehpad ou en hôpital gériatrique?
      Pensez vous vraiment que tous les personnels soignants, cadres, direction en Ehpad ou en hôpital gériatrique soient pour la plupart motivés par une réelle mission?
      La France devra ouvrir les yeux sur cette catastrophe humanitaire que sont les structures d accueil payantes des personnes âgées malades.

      1. Lena

        Oui, Christine, je crois que la plupart des personnels dont vous parlez sont motivés et ont choisi de travailler avec et pour les personnes âgées.
        Nous aimons notre métier mais nous détestons les conditions dans lesquelles on nous contraint à l’exercer. Cela n’enlève rien à notre humanité et notre amour pour les personnes âgées.

        1. Christine

          @Lena Ma Mère a vécu plus de 3 ans dans un Ehpad neuf, nouvelles normes, chambre de 20m2 et salle d eau privative. En Ehpad si les familles constatent des déviances c est plus facile à faire remonter l info à la direction et à prendre des décisions pour le bien du pensionnaire. Cela n a pas empêché ma Mère de faire une chute non suivie de soins comme le réclame les protocoles et d être obligée d aller aux soins intensifs en APHP gériatrique. Les soins intensifs: bravo. Bravo aux médecins, soignants, hôteliers. Ensuite le suivi de soins intensifs: la c est déjà nettement moins bien surtout au niveau du comportement de certains soignants et hôteliers. Ensuite les longs séjours (payants: pour ma Mère 2900€/mois pour une retraite de 2300€/mois. Après on dit que « les vieux » coûtent chers. Les longs séjours: comment dire. On y trouve l excellence (très peu) la moyenne et surtout des soignants et hôteliers pour lesquels on se demande: que supporte la Mère quand je ne suis pas là. J ai été harcelée pour avoir voulu dénoncer cela. J ai fait partie du Conseil des familles et des proches. On a surtout voulu me faire taire. Le reportage télé d hier soir sur un Ehpad m a donné la nausée. C est l arbre qui cache la forêt. C est là où on peux dire: bullshit !

      2. Aline

        Croyez vous que cela se fera? (Votre dernière phrase) Moi pas. Pourquoi tout d’un coup, les gens s’indigneraient? Avec ce chouette gouvernement qui sera sans doute reconduit, teeeeellement il aura bien géré les choses, ce sera reparti pour un tour, le merveilleux monde de la prise en charge de la personne âgée dépendante, les boîtes à fric où sont rognées les moindres dépenses (mais avec des beaux décors, hein, des belles entrées, de jolies cadres de santé bien coiffées…). Il y aura quelques beaux discours larmoyants comme hier soir, sur les personnes âgées, parce ça ils savent faire. Et ça repartira, comme avant. Sans que ça indigne grand monde, comme avant.

      3. MarionLR

        Oui Christine, à titre personnel, la situation des personnes âgées, en ehpad ou ailleurs m’importe énormément. Et j’ai moi aussi accompagné des proches, en USLD, en hôpital gériatrique, et je m’angoisse aujourd’hui pour 4 de mes parents très âgés et à domicile.
        Si je comprends bien votre propos, vous m’objectez que, bien que l’information soit disponible , certaines personnes ne s’y intéressent pas? Je ne peux qu’être d’accord avec vous….
        Mais je ne fais que donner mon avis par rapport au texte de Baptiste, et particulièrement « oublier nos anciens. Les effacer eux et l’origine de leur décès »
        Mon propos est juste de dire que l’information est disponible et visible. Et que statistiquement la corrélation entre l’augmentation anormale des décès en ehpad et la presence du covid 19 ne permet pas de cacher l’origine des décès à grande échelle…
        les journaux télévisés bouclent sur l’information, les articles se partagent sur les réseaux sociaux… que des personnes s’en fichent, je ne le mets pas en doute, mais je pense juste qu’on ne PEUT pas le cacher (Étienne je suis d’accord sur le changement de verbe) et c’est mon SEUL propos dans ce post.
        Les conditions de vie en ehpad, que vous abordez ici, sont un autre sujet, très vaste et très important…. mais ce n’etait pas le mien ici…
        Je vous souhaite à vous Christine et à tous les autres beaucoup de courage pour cette période difficile

  5. Erwan

    Bonjour,

    je voulais juste signaler cette analyse qui explique plutôt bien comment et pourquoi les politiques de santé en Europe ont mené à ce désastre : http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/03/18/covid-19-fin-de-partie-305096.html

    Ma modeste opinion: plus tard on va beaucoup entendre que ce type de crise sanitaire était imprévisible :
    1) c’est faux, tous les épidémiologistes savent que ça peut arriver à tout moment
    2) on entretient une puissante armée constamment préparée à des types de crises bien plus improbables, pourquoi pas un système de santé ?

  6. Fred

    Les morts…qu’ils soient dans les ehpad,dans le tiers monde..par manque de moyens,Par faits de guerre…Ben c’est toujours triste.Mais c’est pas nouveau..
    Une proposition de loi de MrAlphonse Allais pour alléger le code civil :-article unique : le scandale étant permanent,tout ce qui n’est pas scandaleux sera sévèrement réprimé.

  7. Muriel Comas

    Si j ai bien compris, on enlève à nos aînés le droit d’être comptabilisés parmi les morts du covid 19. Comme si leur mort ne comptait pas puisqu ils sont vieux .
    Beaucoup sont en maison de retraite non par choix mais par obligation. Ils finissent leur vie dans une petite chambre avec le peu de meubles et de souvenirs qu on leur a autorisé à prendre. Ils sont déboussolés puisque plus chez eux. Ils ont peu voire pas de visiteurs. Et là ils sont confinés seuls loin de leur famille . Pour ceux qui ont contracté le virus, ils sont conscients qu ils vont mourir sans avoir pu embrasser une dernière fois un fils, une petite fille.. Ils appréhendent la souffrance physique et morale sans leur entourage familiale pour les aimer et soutenir. Ils affrontent leurs derniers instants sur cette terre dans la solitude la plus complète. Qui sommes nous devenus pour laisser faire ça ? Comment pouvons nous être aussi inhumains ?
    Et ne me dites pas que la mort d une personne âgée est moins choquante que celle d un enfant. Les 2 sont tout aussi tristes et horribles pour leurs proches. Il n y a pas de comparaison à faire.
    Bref c est bien triste et honteux que l état trie selon des critères déplorables les victimes du covid pour diminuer ses statistiques. Même dans la mort, nos aînés sont exclus de la société. C est dégueulasse

  8. Lena

    Bonsoir à tous, ce petit message pour témoigner que, oui, la plupart des personnels en EHPAD sont investis, aiment les personnes âgées et leur travail, qui consiste à prendre soin d’eux. Un simple témoignage : ma collègue et moi travaillons en USLD – EHPAD à des postes administratifs, mais en contact quotidien avec les résidents. Nous avons choisi de continuer à travailler sur place et à ne pas télétravailler, pour continuer à prendre soin d’eux et tenter de les entourer et les soutenir au mieux en cette période où ils sont coupés de leur famille et de leur entourage. Nous avons fait ce choix au risque d’être contaminé nous-mêmes. Ce qui est arrivé pour ce qui me concerne. Mais depuis le début, nous les protégeons et adoptons les mesures nécessaires. A ce jour, tous nos résidents sont indemnes. Ce qui me fait hurler par contre, c’est qu’il n’y ait aucun dépistage. Nous sommes trois personnels, dont deux soignants, à être « suspect Covid » , je ne comprends pas et n’admets pas qu’au moins l’infirmière contaminée n’ait pas été testée puisqu’elle a été en contact très rapproché avec les résidents en donnant des soins. et qu’alors d’autres tests soient effectués pour nos résidents. Je suis très inquiète car je sais que si le virus rentre dans nos bâtiments, nous allons perdre beaucoup de ceux que nous aimons. chapeau à cet Ehpad où les soignants ont choisis de se confiner avec les résidents pour mieux les protéger !!!

  9. Pat

    Oui Chapeau et Merci à toutes ces personnes qui soignent avec dévouement et elles sont très nombreuses , heureusement . Quand j’ai entendu le mot “guerre” cela m’a choquée , on ne risque pas de prendre une bombe sur la tête mais on tremble pour tout un chacun et les parents des soignants ressentent la même peur que les parents des soldats envoyés au front . Pourvu qu’elle ( ou il ) passe à travers ce terrible fléau .Pour ma part , c’est elle , après avoir été aide-soignante , elle a démarré sa carrière d’infirmière début septembre 2019 . C’est ma seule enfant et …elle fait partie de ceux qui accueillent et soignent les personnes atteintes de cet abominable virus …

  10. mimi

    Ca va être comme pour la canicule, on aura les chiffres des mois et des mois plus tard, comme ça ce ne seront plus que des chiffres.
    Autour de Mulhouse, où je suis, je vous laisse imaginer la situation des Ehpads, mais aussi des IME. Les conditions de travail des libéraux. Naïvement, je me disais, bah si Macron se déplace, c’est qu’il a une besace pleine de premières nécéssités (un avion plein de masques??). Spoil : non. Mais “ça va venir !!!” (euh…trop tard, ici?)
    Le vocabulaire guerrier ne me choque pas, en ce sens que les soignants sont envoyés au front comme de la chair à canon. Je l’entends comme ça, je le vis comme ça.

  11. bbloisirs

    Quel mépris pour nos aînés, quel mépris pour le peuple
    J’espère que tous les électeurs se souviendront de ce mépris lors de prochaines élections
    Que veulent-ils cacher ? leur incompétence ? leur manque d’anticipation ? Eux ils peuvent se tester, la preuve pour le ministre de la culture !! Mais le bas peuple est-ce vraiment utile ? Malgré les morts nombreuses il en restera toujours assez….
    C’est DEGUEULASSE ! Ma belle-sœur aide soignante en EHPAD, ma belle-fille médecin généraliste n,ont aucune protection, mais je suppose que le médecin de l’Élysée a tout ce qu’il lui faut pour protéger nos politiques si peu soucieux de nos aînés qui meurent seuls et méprisés ( de vieillesse bien sûr, pas de ce Connard de virus !)
    Je suis comme tant d’autres : en colère et confinée mais je reste confinée par respect du travail des soignants. Il est vrai que je pourrai mourir : j’ai 70 ans, je ne sers plus à grand chose pour la nation après l’avoir servie pendant 40 ans dans l’Éducation nationale ! Je pourrais peut-être aller cueillir des fraises selon les injonctions de “si bête ” puisque je ne fais vraiment rien.

  12. angot

    Encore, les enterrer seuls, passe… c’est dur pour nous, mais pas pour eux. Mais les laisser mourir seuls, sans pouvoir être auprès d’eux, ça c’est terrible. J’ai eu la chance de recueillir le dernier souffle et le dernier sourire apaisé de ma mère, morte dans un Ehpad il y a deux ans. Comme j’en suis heureuse, pour elle et pour moi! La médecin de l’Ehpad m’avait prévenue que la fin était proche et j’ai pu ainsi être présente pendant les dernières heures. Avec des masques – si on en avait! – la même chose serait possible aujourd’hui. Honte à tous les “gestionnaires” de santé publique!

  13. Guy

    vous avez raison, mais moi je crois que le gouvernement et les services de l’état font le maximum dans ce contexte de crise, comme la plupart des pays du monde: manque de masque, de test, de personnel, de ventilateur, idem en chine a époque (croyez vous au chiffre de 3000 décès annoncé la bas) idem au usa idem ….
    je ne vais pas non plus accuser les soignants qui avant le confinement le 17 mars ont contaminé les patients, pourtant depuis janvier on savait ce qui se passaient en chine. je n’emploierais pas non plus le mot dégueulasse, et si le nombre macabre des morts en maison de retraite n’est pas officiellement annoncé ils devront le faire dans la semaine je crois, ces résultats seront tout aussi faux mais dans un mois ou deux ils seront validés comme les 3000 morts en chine ou les 8 morts a pékin selon l université américaine Johns-Hopkins
    quand j’étais en Ehpad ce n’était pas rare d’avoir des décès en séries surtout en intersaison, bien sur sans commune mesure avec ce qui se passe actuellement, je m’imagine les difficultés de mes anciens collègues et je suis de tout cœur avec eux
    merci pour votre blog

  14. Sarah

    La gestion de cette crise est une vaste blague depuis le début : entre le maintien des élections, les polémiques entre grands pontes sur la chloroquine, le manque de masques, le confinement à géométrie variable, le gouvernement qui persiste et signe dans sa volonté de ne pas tester à large échelle (alors que le système semble faire ses preuves en Allemagne), c’est à pleurer. Et maintenant le drame des Ehpad où nos anciens crèvent sans avoir même la dignité d’être comptés dans les victimes du Covid19.

  15. Guy

    le parisien le 26 03 2020
    Seize morts sur un total de 84 résidents. Soit un pensionnaire sur cinq dans cet Ehpad privé du groupe Korian basé à Saint-Germain-en-Laye. Les chiffres font frémir, et la direction, si elle confirme qu’il y a eu des décès, refuse d’en donner le nombre précis ni même de dire combien d’autres personnes (pensionnaires ou soignants) sont atteints par le virus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *