Erreur :(

Salut à tous, je suis en Inde et ceux qui me suivent sur Facebook ont pu constater que j’éprouvais quelques difficultés à poster (un euphémisme !)
Je posterai donc dès que j’y arrive ! En gros j’ai pas mis à jour mon IOS et WordPress me le fait payer en refusant mon presse-papier électronique (capish ?)
Prenez soin de vous,
B

PS : dates de dédicaces ICI

14 réflexions au sujet de « Erreur :( »

  1. Julie

    Ah, je mettais ça sur le compte du décalage horaire ! Et non, rien capish du tout mais je veux bien te croire ! Ne t’inquiètes pas, on est patients. En attendant: Enjoy !!
    Et vivement les autres dates pour les dédicaces. 😀

  2. marie

    “IOS et WordPress me le fait payer en refusant mon presse-papier électronique (capish ?)” je capish mais alors rien de rien du tout, je te croyais à Taiwan te dire et Ios, dans mon monde c’est une superbe petite île grecque de la mer Égée où il y a des myriades de cailloux bref le paradis…
    envoies un petit selfie de connection indienne s’il te plait et pries GANESH, SARASVATI, SHIVA…et prends IMMODIUM, INTETRIX…

        1. marie

          les indispensables!!!!! quand tu dégustes un jus de canne fraichement pressé dans les rues de Bombay c’est bon…. mais RADICAL pour te pécho sur le champs , une tourista d’anthologie , ceci dit intétrix semble interdit maintenant et réserver vraiment que pour le traitement des amibes ….mais jadis il te le mettait sur l’ordo systématiquement quand tu disais que tu partait en indes tout juste s’il te fournissait pas en cadeau bonux , le rouleau trois feuilles lotus , c’était….un peu le casse joie du départ à part si tu partais faire une thèse “étude comparée des latrines en asie méridionale”.

          1. Cath

            Et pourant…
            Un souvenir qui me fait de la peine maintenant.
            On visitait la ville d’Alep, et on a fait un stop aux alentours du souk pour utiliser les ” latrines” publiques, un trou au milieu d’une pierre… Bref, on se débrouille comme on peut en étant femme, avec le pantalon et l’équilibre sans toucher les murs. Et au sortir de la guitoune, des jeunes qui nous attendaient avec le flacon de liquide vaisselle et le tuyau d’arrosage pour qu’on puisse se laver les mains. Juste pour qu’on puisse se sentir à l’aise, sans demander de pourboire, rien. Juste de la gentillesse et des sourires.
            Je me demande toujours ce que sont devenus ces gens croisés, ces jeunes, ces familles souriantes. Et j’ai de la peine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *