La femme qui buvait du thé.

L’histoire c’est L., l’écriture c’est moi. Merci !

Alors voilà, elle entre, fringante et blonde, le teint presque blanc, presque morte même, mais la plus belle morte que L. ait vue en dix ans d’études médicales. Elle a de longs cheveux blonds. Elle sourit beaucoup.
L. pense “manque de soleil-carence en vitamine D”, mais la patiente réclame un “décontractant musculaire.”
– Vous avez mal ?
– Pas moi, mes clients.
– Vos clients ?
– Ils n’osent pas aller chez leur médecin, alors j’espérais que vous me donneriez deux ou trois boîtes d’avance.
L. apprend avec stupéfaction quel est le métier de Madame Masson.
– Ils me payent pour boire du thé sur leurs dos. Rien de plus. J’entre, ils sont à quatre pattes, nus. Je bois mon thé, puis je repars.
– Ils parlent ?
– Jamais. Ce sont des tables, docteur !… Enfin, ils veulent être des tables…
– Combien ?
– 200 € de l’heure. Je suis bonne à ça, très bonne même. Je fais “malencontreusement” tomber quelques gouttes de thé brûlant sur leurs dos quand je me sers, puis quand je bois.
– Ils ne font rien ?
– Je vous l’ai dit, ce sont des tables. Le mobilier, ça ne parle pas.
– Mais c’est tout, vous ne faites rien de plus ?…
L. pense infections sexuellement transmissibles, etc.
– Il y a des extras, mais c’est rare. Vous savez, il n’y a pas d’êtres humains sans névroses, il n’y a pas d’êtres humains sans fantasmes. J’ai des cadres supérieurs. Être rabaissés au rang de meubles, ça apaise une tension chez eux. Quelque part, je suis soignante.
[…]
– Au revoir madame.
– Au revoir docteur. (Elle hésite.) Vous voulez une carte ? J’ai des médecins parmi mes clients…
– Non merci, vraiment, je fais du tennis.
[…]
Plus tard, quand il m’écrira cette histoire : “Je ne sais pas pourquoi j’ai répondu ça. Du tennis ? C’est idiot, hein ? Mais j’ai pas pensé à autre chose. C’est sorti tout seul, comme ça… Je ne sais pas trop si tu feras grand chose de cette histoire, mais voilà…”

J’adore l’être humain, je veux dire : j’aime VRAIMENT l’être humain.

Si vous aimez, partagez sur Facebook ! C’est en bas à droite de chaque article ! Bonne journée à tous,
Baptiste Beaulieu

143 réflexions au sujet de « La femme qui buvait du thé. »

  1. Cath

    Tables à thé ?
    Thé brûlant ? Pas de thé glacé alors ?
    Moi qui ai trouvé une table à thé chez un antiquaire chez qui je m’étais réfugiée parce que je gelais sur pied (- 15), je m’en vais la regarder de l’oeil de Pygmalion pour sa création. Des fois que…

    Bon, la photo est abominable.

      1. Julie

        C’est bête, une fois envoyé on ne peut plus modifier notre commentaire. Je voulais compléter le premier, tant pis j’en fais donc un deuxième.
        J’ai repensé à la photo de l’animal (oui ça perturbe) et j’en arrive à deux conclusions:
        – je note la finesse de l’humour noir
        – j’apprécie le travail de Photoshop.
        Non finalement, je valide cette photo.

        1. Cath

          Sais pas sil y a du photoshop, mais je veux croire que la personne qui a pris l’écureuil en photo a pris le temps de venir en aide à la petite bête (et le premier qui dit “qui monte”…)

          1. galinette

            Ce n’est pas photoshopé.
            c’était sur la page Facebook de la Caisse d’Epargne Auvergne-Limousin. La photo était accompagnée de ce message : “Parce que les accidents n’arrivent pas qu’aux autres, la GAV (Garantie des accidents de la vie) de la Caisse d’épargne prend aussi en charge les séquelles temporaires…”
            j’ai bien rigolé

  2. Claire

    Mon Dieu que mon esprit est étroit ! JAMAIS il n’aurait pu imaginer ce que tu nous racontes !!!!
    Moi aussi, j’adore l’être humain 😉

    Quant à l’écureuil… Il a beau ne pas être humain, il a droit à toute ma compassion 😉

  3. Grand33

    Bonjour Bibi
    Perso, j’aimerai mieux faire canapé plutôt que chaise mais bon …. et vraiment une pensée particulière pour ce pauvre écureuil qui perd ses noisettes.
    Tennis attention quand même c’est comme le ping-pong mais on est debout sur la TABLE !!!
    La bise

  4. annaick

    Tous les fantasmes sont dans la nature, ceux la ne font de mal à personne (sauf peut être à leur porte-monnaie) qui sommes nous pour dire ce qui est bien ou pas ? Tant que tout se passe entre adultes consentants, nous n’avons rien à y redire….et ça fait travailler les kinés et les ostéo !!!!

  5. Mésange

    Alors là… je suis totalement schtroumpfée!!!
    Etrange métier et étranges aussi, les personnes qui font appel à cette dame. Non que je les condamne loin de là : j’aimerais juste comprendre ce que cela leur apporte d’être réduits à devenir une table nue, immobile et muette, supportant parfois des gouttes de thé brûlantes sur son plateau-dos-nu sans broncher…
    Si par hasard l’une de ces personnes passe par ici, cela me ferait plaisir qu’elle m’explique ce qu’elle ressent et en quoi cette dame peut se dire quelque part soignante.
    Pour le reste, à mes yeux, chacun est libre de vivre la vie qu’il souhaite tant qu’il ne fait de mal à personne.
    Hum… je ferais plutôt volontiers une caresse de plumettes à la table-dos-nu ou un énorme koacâlin ou un cilouguéritout… Sans extra. o:-)

    1. Cath

      Mésange, l’histoire du câlin me rappelle un extrait d’une pièce des Branquignols, muette, mais la salle hurlait de rire.
      Un jeune homme a pris la place d’une statue qu’il a malencontreusement brisée dans un musée. Bien entendu, un Apollon quelconque, tout nu. Donc, il prend la pose lui aussi, et le public admire la statue de dos, immobile. Arrive Colette Brosset en peintre du dimanche, qui pose son tabouret, s’assied et commence à dessiner le bel Ephèbe toujours immobile, de dos. Passe le gardien de musée, Jacques Legras, qui surveille, qui repasse, et qui s’arrête derrière Colette Brosset pour admirer son oeuvre. De fait il est entre le peintre et son modèle, et détail qui a son importance, il a un plumeau à la main… Inutile de dire que pendant que le gardien fait la poussière distraitement, la statue prend vie 😉
      Cela dit, une table, c’est plat.

  6. Julie

    Je vois ça comme une forme de thérapie pour certains de ces hommes. Pour d’autres, une forme de plaisir. Moi qui dois vernir ma table basse ce week-end… Je vais le faire avec beauuuuuucoup de douceur…Hé hé hé.

  7. Myriam FdF

    Savoir comment ils justifient les brulures (du thé bouillant, ça doit laisser des marques, non ?) à leur compagne, s’ils en ont une…. ça aussi, j’aimerais qu’ils l’expliquent…. 😉

      1. Myriam FdF

        Ou alors elles sont la crème des crèmes (celle que l’on met sur les brulures ou celle que l’on met dans le thé, selon tempérament) et ferment les yeux sur les travers de leurs hommes… histoire de ne pas être obligées de se mettre à boire du thé à outrance. J’ai lu plus bas que ce n’est pas bon pour le bronzage. On peut être compréhensive et coquette 😉

    1. Louve

      Je doute que ça laisse des marques, théoriquement le thé noir s’infuse à 70° et le vert à 60, et ça refroidit très vite !
      Et à ce prix là, je pense que madame sait préparer le thé bien comme il faut ;-).

  8. penelopem

    Ah ben mince ! moi qui aime et bois beaucoup de thé… je n’aurais pas pensé que je pouvais faire fortune avec ma petite addiction… non, vraiment, et alors, pas du tout, mais pas du tout comme ça ! ça m’ouvre des horizons de reconversion…

  9. sylvie

    Vraiment excellent!
    L’être humain aussi d’ailleurs..ou d’ici..
    Nous sommes toutes et tous là pour se renvoyer la balle non?
    Ou l’ascenseur..
    Essayer en tt cas!

  10. soeursourire

    Perso, je trouve le contenu de ce billet d’une tristesse sans nom.
    Non la dame ne soigne pas le monsieur, elle est juste comme l’héroïne pour le toxico ou l’eau de Cologne pour l’alcoolique.

    NB 1 De toutes façons, j’aime pas le thé. 🙁
    NB 2 Fils n°1 est de nouveau amoureux, et ça c’est vraiment chouette ! 🙂

    1. Cath

      C’est vrai qu’elle ne soigne pas : elle tire parti de la situation, en tire bénéfice et travestit son activité du terme de ” soigner”. Cela dit, ce n’est pas un jugement, juste une description de faits. Mais elle ne fait de mal à personne de cette manière, alors… Nous vivons une époque bien singulière. Mais qui suis- je moi- même ?
      Mais 200 euros, p… comme dit Cilou.
      L’eau de Cologne pour alcooliques ? J’en avais vus qui en étaient réduits à l’alcool à 90. Triste souvenir. J’avais 11 ans, et je n’avais pas compris ce qui se passait sous mes yeux, je n’avais perçu que la tristesse que j’ai traduite plus tard par désespoir.

    1. Dragonfly (Libellule)

      vaste question… est-ce une possibilité ? un droit ? un dû ? qui le ferait et dans quel cadre ? nos voisins suisses ont bien réglementé la question, pendant qu’en France chaque lieu de vie pour des gens lourdement handicapés fait ce qu’il estime correct…

        1. marie

          océan de questionnements, vaste sujet mais déjà tout est limité dans le terme “assistance sexuelle” c’est froid , technique, dénuée d’humanité…je vote pour fille et garçon de Joie et de plaisir …sans aucune connotation péjorative parce merdas! si il n’y a pas joie et plaisir à quoi bon kamasoutrer!!!?

          1. Cath

            Je n’irai pas chez Angelina ce dimanche, et je le regrette bien : j’y aurais peut-être croisé une fleur bleue joviale et ça m’aurait fait un bien fou.
            Ce n’est que partie remise, qu’on se le dise !

        2. Dragonfly (Libellule)

          merci soeursourire, votre texte donne à réfléchir. Et la partie “assistance sexuelle et/ou prostitution” éclaire mes réflexion sur les relations entre la buveuse de thé et ses clients qu’elle dit soigner…

        3. Suze Araignée

          Encore une fois, le chapitre “Assistance sexuelle et/ou prostitution” montre bien un biais très fréquent lorsqu’on aborde ces deux questions. Finalement, lorsqu’on pense “besoins sexuels” (le “irrépressible” n’est d’ailleurs jamais bien loin) et “droit à la sexualité”, c’est avant tout pour les hommes…
          C’est oublier que la prostitution, on aura beau tenter de la montrer tant qu’on veut comme un service bisounoursesque, c’est un monde de violences, et un monde de violences où la négation de la sexualité et du désir des femmes sert l’idée (assez insultante pour les hommes au passage) que les hommes ne peuvent pas se passer de sexe, sont des sortes de bêtes en rut qui doivent à tout prix baiser sinon ils violeraient (vieille justification de la prostitution : “sans ça y aurait des tas de viols !” alors que c’est en réalité dans les pays et états où la prostitution est réglementée et encouragée qu’il y a le plus d’abus sexuels et de viols, à méditer…).
          Mais tandis qu’on parle du droit à la sexualité des assistés sexuels et des clients, on ne parle surtout pas de la sexualité brisée à jamais des putes (je peux dire “pute”, j’ai fait assez longtemps le trottoir pour avoir le droit), souvent avant même d’être putes (l’inceste et la pédophilie étant le vivier nécessaire à l’existence de la prostitution dite “libre” et “non forcée”…). On ne parle pas non plus de la transgression symbolique qui consiste, pour un homme, à acheter le silence et le sexe d’une femme qu’on souhaite toujours plus jeune, toujours plus fraîche, toujours plus “elle pourrait être ma fille”.
          “La prostitution est à la société ce que l’inceste est à la famille” écrivait un psychiatre (Jorge Barudy). Mais c’est forcément moins glamour que les élucubrations sans fin de journaleux, tartistes, acteurs, philosophes qui pérorent sans fin sur la grande liberté que serait le tapin (depuis leur chaise de privilégiés qui, s’ils sont parfois clients, ne seront jamais à la place de celle qui se fait passer dessus pour 40 euros la passe…).

  11. Grand33

    Allons @toinette, c’est pourtant simple : On voit bien la mangeoire à mésanges et que l’écureuil mâle, devenu femelle, se précipite sur les graines parce que Dadbibi a crié à TAAAAAABLE !!!!!
    ou pas …..

    1. Mésange

      Grand… Donc, il ressort de ton explication que Jules l’écureuil voulait me piquer mes graines de tournesol et, trop pressé par l’appel de DadBibi qui en fait m’appelait moi, la bestiole à plumettes, paf (euh plutôt… aïe! ouille!) l’a été diaboliquement puni, not’Jules trop goinfre!
      Ou pas… ;-D

  12. Julie

    L se demande pourquoi il a répondu qu’il faisait du tennis. N’aurait-il pas été influencé par le sketch des inconnus sur l’hôpital ?
    “Je dois partir j’ai un cours
    – A la Sorbonne ?
    – Non Roland Garros”
    C’est pas bien de se moquer des médecins hospitaliers !!

  13. 40

    J’espère que la table est très belle et qu’on se sert d’un plateau pour poser la théière, enfin, vous voyez, pas de théière brûlante directement sur la table…Et j”imagine la dame très chic dont le jupon est au niveau de la table basse, et ses talons vertigineux…La table ne voit rien du visage de porcelaine de la dame … Etrange histoire.

    1. Cath

      Poilant ! Je ne connaissais pas du tout.
      Merci, je suis gâtée avec la Mésange !
      Moi dans le musée de l’Acropole – je crois- tournant autour d’un merveilleux Apollon (? ) portant Dionysos enfant sur le bras. Je fais le tour de la statue ( plus de 2 mètres quand même) et me croyant seule avec une amie, je m’exclame qu’il n’y a rien a jeter, que le postérieur est aussi pommé qu’une belle laitue. Oui da, en terminant mon tour je tombe sur une brochette de rombières françaises – ma veine- qui s’étouffent d’indignation tandis que l’amie en question s’accroche au mur en chialant de rire. Bah, on a continué comme si de rien n’était. Mais je promets, je n’ai pas touché 😉

      1. untel

        Si mes souvenirs sont exacts, le thé est un chélateur du fer. Bu en grandes quantités, il empêche son absorption, nécessaire à la fabrication des globules rouges, donc favorise l’anémie, d’où la pâleur de la dame.

        1. Cath

          J’ai dû consulter mon dictionnaire, si, si. Je ne suis pas certaine d’avoir compris le principe de l’agent chélateur, zélateur etc – j’avoue, je séchais les cours de physique chimie au lycée, chut- mais en tous les cas je note : ça peut servir pour un scrabble ( j’en ai marre de prendre la pâtée).
          En tous les cas, cela explique la pâleur des dames d’outre- Manche.

        2. Cilou

          AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH OK…..
          mais c’est vrai en plus j’avais appris (et oublié), c’est vrai, qu’un traitement par Tardyferon ne doit pas être pris avec du thé. J’aurais dû faire le lien. Bien vu 😉

        3. lectrice boulimique

          Valable pour le thé noir mais le thé vert peut être bu par un(e) anémique. Bon pas 3litres par jour mais le thé vert est nettement moins “chélateur” que le thé noir.
          Quant au café n’en parlons pas c’est un tueur de fer 1ere catégorie. Cadenas sur le percolateur des anémiques !

      2. Lhuillier

        Arf!!! Je ne suis pas tres fidèle au net et je vois que les cerveaux se sont mis à bouillir et ont sorti une réponse des plus précises! Ça m’a fait du bien, ça remontait a quelques années et je n’aurais pas été capable d’une telle précision… Beau colloque, en tous cas!;-)

    1. NOTS

      non non, pas la seule, y a moi aussi…Et surtout je me demandais pourquoi les tables n’osaient pas demander des décontracturants musculaires à leur médecin…Bon, on va dire que c’est le “travestissement” de l’histoire à des fins d’anonymat qui justifie ça.

  14. sanchan

    Je n’aime pas du tout la photo, même si c’est du faux. Peut-être parce je répugne la domination, c’est facile de soumettre un animal qui ne peux pas s’exprimer (pendant qu’un enfant oui, les enfants parlent et peuvent dire non). Juste du mauvais goût.

    1. Cilou

      Euh… le rapport avec les enfants ? Ils ont le langage, donc les photos pédophiles sont moins choquantes qu’une photo retouchée d’un écureuil, parce que lui ne peut pas s’exprimer ???? Votre propos est soit très maladroit, soit carrément sordide…

    2. marie

      la domination ??????? En vrai dans la nature ce genre de chose peut arriver et ça s’appelle un accident, si la photo était authentique mon coté Bardot ferait interdire cette mangeoire accidentogène pour les animaux et mon côté écolo ferait interdire ces distributeurs en plastique qui ne sont là que pour engraisser quelque manitou du petfood et aliéner la faune sauvage…
      et non les enfants dominés pas plus que les animaux ne peuvent pas dire non parcequ’ils sont malheureusement dominés.

    3. Dragonfly (Libellule)

      Désolée Sanchan, mais cette semaine, faut pas me chauffer avec des âneries…
      Si vous lisez ce blog, vous savez que Baptiste Beaulieu est profondément bon et plein de compassion. En plus il s’est fait agresser dans son cabinet il y a 2 semaines, et n’a pas besoin d’une autre agression dans son espace, même virtuelle.
      Votre commentaire, soit c’est du 3ème degré et ça me dépasse, soit c’est du second degré et votre humour est au moins aussi mauvais que celui que vous critiquez, soit c’est du premier degré, et franchement l’apologie de la pédophilie et de la maltraitance infantile c’est odieux.

    4. Mésange

      Sanchan, Snorkette, vous avez tout à fait le droit de ne pas aimer cette photo retouchée et de le dire… gentiment.
      Mais, Sanchan, faire le parallèle entre soumission animalière et soumission enfantine lors d’une agression, avec en plus l’argument de parole/mutisme pour se défendre ou pas, est… j’hésite : particulièrement gonflé/montre votre méconnaissance des possibilités de réactions des animaux et des enfants lors d’une agression/ extrêmement maladroit/ totalement ignoble…

  15. Snorkette

    Quelle photo atroce !!! Pour faire une photo qui buzze sur le net, y a du monde, pour aider un animal qui souffre le martyr, là on sait plus trop…

    Honnêtement, ça m’étonne de vous Baptiste.

    1. Baptiste Beaulieu

      Cette photo est un fake. Et je ne cherche pas à faire le buzz. J’illustre une histoire.
      Un jour, nous serons tous politiquement corrects. Alors la création, l’humour et la poésie seront morts.

      À bon entendeur…

      Bonne journée ! Prenez soin de vous,

      Bb

      1. Cath

        J’espère bien que Bibi ne sera jamais au moule avec le QI d’une huître !
        Et si j’ai trouvé la photo “abominable”, ma foi, en y regardant de plus près, le montage était clair. Il ne me viendrait pourtant pas à l’esprit d’accuser notre blogueur favori de chercher la publicité ou de “faire le buzz” de cette manière. Celle-ci appartient à d’autres minables et n’a jamais eu sa place ici. C’est l’évidence même.

        1. Dragonfly (Libellule)

          J’abonde dans ce sens ! Et pour ceux qui en douteraient, le photoMONTAGE a été créé par les publicitaires d’une banque dont l’écureuil est le logo. C’était pour faire le buzz, et cela s’est retourné contre eux. Voir l’article ci-dessous qui précise bien qu’aucun vrai écureuil n’a été torturé pour cette image
          http://www.planet.fr/insolite-caisse-depargne-le-celebre-ecureuil-a-ete-malmene.476476.1470.html

      2. marie

        si un jour ça arrive et bein comme disait ma Mémé “j’espère que je les sucerais par la racines depuis longtemps”…elle parlait des pissenlits …

        1. Dragonfly (Libellule)

          Tu fais bien de préciser ! Après le fantasme de la table à thé, Grand33 transformé en canapé, les caresses style “mon truc en plume” de Mésange, le passage de pinceau “trèèèèès doux” de Julie, les Apollons à caresser du regard de Cath, Mésange et Ahava, et ce pauvre écureuil qui a une cock ring bien encombrante, j’avoue avoir eu l’esprit bien mal tourné à la première lecture de ton commentaire… 😉

          1. Dragonfly (Libellule)

            je l’ai assez souvent… mais moralement ça me gêne d’avoir dévergondé par inadvertance une respectable grand-mère 😉

      3. Julie

        Alors c’est bon, c’est pas pour tout de suite le “politiquement correct” ! Vive la création, l’humour (noir, aussi oui !! Mouhahaha!) et la poésie !
        Et un énooorme bisous à toi Baptiste (qui n’aime pas quand on tue des chats, quand on mange du poisson vivant, bref, qui aime bien les écureuils quoi). N’oublie pas qu’on t’adore hein, et continue à me faire rire please.

          1. Julie

            Baptiste, grand fou ! T’es adorable, et puisque la dame de la vidéo dit qu’il ne faut pas hésiter à le dire, alors…j’ose: je t’aime aussi !

      4. Soulalune

        Bien contente de lire que cette jolie petite bête n’a pas perdu POUR DE VRAI ses noisettes par excès de gourmandise !
        Mais Baptiste, avec toutes ces vidéos glauques montrant des animaux torturés qui circulent sur le net, il y a de quoi perdre son sens de l’humour, non ?
        Allez, dès le retour des frimas, pensons à donner quelques friandises aux si vifs écureuils !

  16. Dragonfly (Libellule)

    A tous ceux qui se demandent si la photo est un fake (retouchée par photoshop) ou pas, donc si on peut vraiment rire… rassurez-vous :
    A part chez quelques rares mammifères mâles comme le taureau, le bélier et le curé de Camaret (celui de la chanson, l’actuel j’irai pas vérifier), les attributs virils sont petits et collés à l’abdomen. Certainement une ruse de la nature pour éviter qu’à la moindre bagarre territoriale ou autre blessure, le mâle perde ses capacités reproductrices. Chez l’écureuil, ça ressemble fortement au chat mâle (plus facile à observer, qu’il soit castré ou non ne change rien), mais en beaucoup plus petit. Aucun risque qu’un écureuil ait VRAIMENT fini comme celui du photomontage !
    et pour finir ce commentaire tout en finesse : https://www.youtube.com/watch?v=CMlumy9FEl0

      1. Mamzelle B.

        Bonsoir ! (ben oui, il est 19.46 et… au fait, mais j’ai faim, moi !) Breeeeff ! Tout ça pour dire que je trouve VRAIMENT dommage, cher Dr B., que vous soyez obligé de vous défendre d’avoir posté une photo montrant (si elle n’était pas truquée) un animal souffrant abominablement. J’ai beau ne pas avoir de roubignoles, lorsque j’ai vu le cliché, j’ai eu mal (mais VRAIMENT mal) pendant deux secondes… et puis j’ai réfléchi ! 🙂 Eh oui, tout arrive…
        Rien à dire sur l’histoire en elle-même, j’avais déjà entendu parler de cette pratique et même si je ne la comprends pas, je ne vois pas ce qu’il y a à critiquer là-dedans. Comme dit la chanson, “Chacun fait fait fait, c’qui lui plaît plaît plaît”. (Et maintenant, vous en avez pour des heures à avoir cet air dans la tête ! gnac gnac gnac !) ((Ceci était un ricanement sardonique)).
        J’aime beaucoup vos textes, Dr B., je me demande si je vous aimerais beaucoup aussi IRL… Si ça s’trouve, vous êtes comme le Père Noël, vous n’existez pas ! 🙂 Bises quand même, au cas où !

    1. Cath

      Mince : ma tablette a perdu le son. Rien qui marche !
      Si quelqu’un peut m’indiquer comment réactiver ce truc ! Une mise à jour ce matin, tout baigne et quelques heures plus tard, couic, plus de son.
      Cela dit, chère Libellule Lulubelle, je me souviens de cerains matous non castrés, et je me demande encore ils faisaient pour s’asseoir.;-)

      1. Cath

        COMMENT ils faisaient pour s’asseoir.
        L’est un peu tard, c’est vrai, et j’ai réussi à retrouver le son de la tablette : je ne suis pas trop nulle et je vais pouvoir écouter la chanson du curé tant vanté par Brassens.
        La bonnenuit a tutti 😉

  17. Ahava

    Je le savais pour le tardyferon mais j’ai rien dit, ça aurait cassé l’ambiance. :p
    Paraît que certains écureuils meurent car ils ne se souviennent plus de l’endroit où ils ont
    caché leurs noisettes.
    Le vrai cynisme il est là, d’avoir choisi cet animal pour représenter un endroit où tu es sensé pouvoir retrouver facilement tes économies.
    (et sinon, j’en ai marre du lait de soja et du jus d’orange en remplacement du thé, le taux de fer a intérêt à remonter, diantre)
    (je m’en vais me bourrer de chocolat)

    1. Cath

      “Le vrai cynisme il est là, d’avoir choisi cet animal pour représenter un endroit où tu es sensé pouvoir retrouver facilement tes économies”

      C’est pourtant bien vu de la part des banques. L’imagerie populaire voit l’écureuil faire ses provisions et la banque sait que les noisettes ne sont pas perdues pour tout le monde : voir les comptes en deshérence et autres assurances vie pour lesquels on ne se presse nullement de faire des recherches ou d’informer les héritiers potentiels à la mort de la personne… La loi tente d’y mettre bon ordre, mais c’est fou ce que les banques sont lentes à comprendre en général. Cela dit, il y a des gens très bien chez les banquiers, ” y en a ” 😉

    2. Dragonfly (Libellule)

      Bon courage !
      Peux-tu substituer ton thé par du rooibos (aussi appelé “thé rouge”, mais naturellement sans théine car ce n’est pas la même plante) ?

    3. Mésange

      Mais tu peux boire du thé, Ahava… à distance de ta prise de Tardyféron (1 heure me semble-t-il). Evidemment, il vaut mieux que tu en boives moins que tes 3 théières maxi contenance quotidiennes!!! (je rigole, je ne connais pas du tout la quantité de thé bu par Ahava)
      J’avais baissé la quantité de thé/café, augmenté celle de jus d’orange, avalé des tas de kiwis, jamais pris de lait de soja, mais il m’a bien fallu 3 mois avant que la ferritine ne soit de nouveau ok. Ce qui n’a pas empêché des vidéos internes (kikijouelesbouffefer hein?) : la plus agréable, avaler une vidéo capsule et savoir qu’elle fait en vrai un film de votre système digestif ; wow! trop top!

      Quant à mes potes Jules… Y’en a un qui s’acharne à planquer noix et glands contre le rebord d’une porte sur le ciment de la terrasse mais… juste derrière un arrosoir, donc, c’est caché! Et pourquoi j’ai des chênes, noyers, noisetiers qui poussent dans mes plantes vertes hein? Jules toujours… sauf que les plantes rentrent en hiver… et pas les Jules (oui, y’en a plusieurs). Alors kikinourrit les Jules qui ne trouvent plus leurs provisions hein?
      Tout ça pour dire que heureusement qu’il est encore possible de rire pour des choses qui ne portent pas à rire… sinon, entre autres, “Intouchables” aurait été hué. Cela ne gomme pas la gravité de ce qu’on tourne en dérision, cela permet de prendre du recul par rapport à elle et cela la rend généralement plus légère et supportable.

      1. Cath

        Ben moi quand le fer a baissé et que je ne remontais pas la pente, on ne m’a pas dit de ne pas boire de thé avec les doses de fer qu’on m’a fait ingurgiter. Et en plus je me soulais au jus d’orange, mais rien à faire. Il a fallu passer sur la table… Et pour celles et ceux qui ont l’esprit mal tourné 😉 …

        1. Ahava

          Vous êtes tous et toutes trop gentils avec vos réponses vous savez? 😀
          La Mésange elle a un nid d’écureuils si je comprends bien?
          Ce que j’aimais c’était le thé à la menthe avec les vraies feuilles dedans!
          Et le thé à la vanille,
          Et le thé fraise,
          et…

          1. Mésange

            Wi… il doit y a voir un nid d’écureuils par là.
            Une fin d’été, nous avons vu un écureuil à l’oeuvre dans sa construction pour l’hiver. Il avait choisi le chêne le plus proche de la maison (et quand je dis proche, c’est vraiment très proche), choisissait et coupait soigneusement ses branchettes pour bâtir sa boule douillette (selon les critères écureuils!) à une fourche au sommet du chêne. C’était passionnant de le voir faire.
            Mais pourquoi si près des humains? Ben… à la mauvaise saison, je ne rentre pas mes supports suspendus de plantes d’été devant mes fenêtres.. et il y a un gros écriteau (hélas aussi décodé par les chats du voisinage!) “Restaurant pour oiseaux et écureuils” : petite aide pour eux et soleil pour mes yeux dans le gris de l’hiver!

          1. Cath

            Moi je ne riais pas du tout, vraiment pas du tout. Et bien sûr, dans ces cas- là, le sort s’acharne. Il y a même des amis qu’on a la trouille de voir : un regard, un mot, une situation banale avec le détail qui cloche, et c’est l’hilarité qui tue. Mourir de rire au pied de la lettre quoi.
            Enfin, les amis se sont bien tenus 😉 , sérieux et tout. c’était gentil et héroïque.

  18. Albigène

    Que d’étrangetés ! Ou queues d’étranges thés….
    Baptiste ne nous donne pas l’âge de la patiente. Mais on pourrait voir un scénario de film porno pour le 3ème âge :
    20.0000 vieux sous mémère avec le capitaine Nemo comme réalisateur…

  19. Lise

    Coucou ….
    Alertée par ma jolie mésange (moi aussi, j’aime les animaux …), me voici …

    Mais j’avoue rester dubitative devant certains commentaires ….
    Mon cerveau mouline, mouline depuis 5 minutes, et je cherche comment diable l’esprit humain peut en arriver à faire des parallèles aussi …. étonnants, oui c’est ça, étonnants …. pour ne pas dire … tordus ….
    Bref, bref, bref ….

    Pour en revenir à cette histoire de “corones” qui resteraient coincées, comme l’a très bien dit “dragonfly”, c’est tout de même assez peu probable, convenons-en … J’ai à la maison un gros matou à moitié sauvage, avec une paire de roubignoles littéralement extravagantes. Il est déjà revenu boiteux, à moitié borgne, l’oreille déchirée, mais jamais avec les coucougnettes arrachées !!! Ce serait faire bien peu de cas de la malice de ces petites bêtes (que l’on aime tous ici) que de penser qu’ils puissent se retrouver dans une telle situation, pas si bêtes ! 😉

    Allez, ciloux à tous

    Sinon ….. un petit thé ??

    1. Cath

      Moi j’ai pas osé décrire les matous comme ça – timide, si, si – mais c’est exactement ce que j’essayais d’expliquer à notre délicate Libellule 😉

      1. Libellule (la version douce de Dragonfly)

        “délicate” ! Mazette !
        J’en rediscuterai avec la véto. Et d’ici là, je vais sûrement passer pour une perverse car je ne pourrais pas m’empêcher de jauger les grelots de tous les matous que je croiserai :S

        1. Cath

          C’était bien le but de la manoeuvre. Rien de plus marrant que de regarder les libellules “dévisager” les matous.
          Allez, la blagounette de Pierre Desproges dans un de ses Tribunaux des flagrants délires…(j’étais au lit avec 40 de fièvre, mais il m’a fait exploser le thermomètre).

          Un type complètement bourré demande au barman de lui remettre un whisky bien tassé.
          Voici la conversation qui s’ensuit :
          – Je ne peux pas Monsieur.
          – Et pourquoi ça, hips ?
          – Vous êtes complètement saoul monsieur.
          – Hic, c’est pas vrai. La preuve, hips ? Vous voyez ce chat qui entre ? Eh ben, si ‘étais saoul, je lui-hic compterai quat-zieux. Là ! Et j’lui en vois que deux. Hips !
          – Ben justement monsieur.
          – Qu-hic donc ?
          – Le chat : y rentre pas, y sort…
          😉

  20. Cilou

    J’ai passé la soirée hier chez Soeursourire…
    Un vrai régal. Du pur bonheur.
    Soirée à thème : partage. Partage de nos vécus, de nos émotions, de nos rires et de nos peines, partages de confidences données sans crainte d’êtres jugées, d’écoute attentive et bienveillante, de sourires, de bonheur.
    J’ai été accueillie comme une reine par cet adorable petit bout de femme et par son mari tout aussi gentil. Même le chien est sympa chez eux ^^
    Mille bisous à toi et à tes hommes, Soeursourire. Merci pour l’excellente soirée. A refaire !!

    1. soeursourire

      Je ne suis pas aussi petite que tu le dis et le chien est une chienne.
      ET CILOU EST UN SOLEIL !
      NB : j’ai pas encore atterri de cette soirée, j’ai eu un sourire niais toute la journée au boulot !

      1. Cilou

        Haha 😀 et moi aussi je suis revenue transportée de cette rencontre ! Tellement de gens merveilleux à découvrir. La vie est un rêve dont il faut savourer chaque seconde.

      2. Julie

        Ah comme c’est bon de lire ça ! Finalement, l’appréhension de la première rencontre est vite passé ? Merci de nous faire partager cela. Preuve que le passage du virtuel au réel peut être très très bon… !

          1. Julie

            Ah mais avec grand plaisir ! Je suis près de Bordeaux. Mais peu importe la distance, si on est très loin, il suffit de profiter (voir de se créer) des occasions pour se rencontrer. La vie est courte. D’ailleurs, c’est pas Baptiste qui m’a fait découvrir un nouveau mot ? Yolo !! Donc, Cilou, ça me fera très plaisir de te rencontrer. Tu es loin de la Gironde ?

    2. Rofine

      Heureuse pour toi, Cilou, que tu aies fait une si belle rencontre !
      C’est la suite d’un certain weekend du mois d’août…
      Le blog à Baptiste permet de passer du virtuel au réel avec beaucoup d’humanité !!!

      Je t’embrasse fort.

  21. Lise

    @cilou

    bisous joli soleil flamboyant ….

    @cath

    timide, vraiment ? en même temps, il faut appeler un chat un chat !! 😉

    @libellule

    je ne pense pas que tu passes pour une perverse pour autant, car il faut reconnaître qu’il est bien difficile de faire autrement que de lorgner sur ces bijous de famille ! les gros “maroutes” ne peuvent pas s’empêcher de nous les mettre ostensiblement sous le nez à la moindre occasion !!!!

    ……

    ……

    …..

    …..

    non, c’est rien, j’ai eu un blanc en imaginant ce que serait notre monde si les humains en faisaient autant !!!! 😉

    Bisous !

    1. Cilou

      MDRRRRRRRRRRRR Ben notre Lise, sage mère de famille, aurait des faces cachées à nous révéler ??
      On veut tout savoir ! (et rien payer).

      Mille bisous tout doux adorable Lise <3

  22. Lise

    Oup’s, j’en ai trop dit ….
    Pardonnez-moi ces pensées “démoniaques”, qui se sont immiscées malgré moi entre la liste des courses, la lessive (ne pas oublier de la dépendre en arrivant ce soir), le sac de piscine du grand à préparer pour demain, le gros nounours du petit à raccomoder (car la “bourre” sort par gros paquet ….. tiens, entre les jambes, c’est marrant, on est en plein dans le sujet – décidément vous allez me prendre pour une obsédée, j’arrête ! 😉 )

    marie, libellule, cilou et ma jolie mésange : je vous embrasse …

  23. Lise

    oup’s, et re-pardon pour les fautes de frappe : “raccommoder” bien sûr, et par gros “paquets” avec un “s”
    essayons de ne pas trop écorcher notre jolie langue française, tant aimée et si brillamment utilisée par l’auteur de ce blog, voulez-vous ? 😉

  24. pigeonxxl

    jamais je m’en suis remis et jamais je ne m’en remettrai ! année 1999 après m’avoir attiré sur les actions pour me faire casser le nez , quand je vois ce pauvre écureuil accidentellement accroché a un poteau par les grelots , c’est a se demander si ce ne serai pas le taitement a réserver a ses gros cochons de patrons ! qu’est ce que vous en pensez la grande armée des couillonnés ?

  25. pigeonxxl

    vous aurez surement rectifié : un oubli s’est glissé c’est “traitement” il faut dire que lorsque l’on a paumé 60% de son pognon sur + de 15 années on peut etre perturbé vous en conviendrez !

  26. nadezda

    Au social, j’ai entendu parler de celui qui jouait au bébé, celui qui voulait être puni et aller dans le coin, etc…mais une table….ça s’est quand même surprenant 🙂
    Moi aussi j’aime les humains. sauf le crétin qui transportait des armes et à cause du quel nous sommes restés bloqués 9h. à la frontière hongroise(:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *