L’ÂME ET LA MATIÈRE.

(L’anecdote, elle est arrivée à Chef Viking il y a 25 ans. Quand il en parle, sa voix, les pauses qui interrompent son récit, sa façon de déglutir comme s’il avait des graviers dans la gorge… c’était hier.
À vrai dire, pour lui, ça fait 25 ans que c’est arrivé hier…
L’écriture, c’est moi. Merci Chef Viking !)

Alors voilà la 205 qui a été coupée en deux : 102,5 d’un côté, 102,5 de l’autre.
(De la tôle.)
D’un côté, le frère de 18 ans, de l’autre la sœur de 14 ans. Les deux têtes coupées sous l’impact. En même temps. Partis ensemble. Il ne reste plus rien.
(De la chair.)

Deux heures après, à l’hôpital, les parents arrivent :
– Bonjour, nous venons prendre des nouvelles de notre fils et de notre fille. On nous a dit qu’ils ont eu un accident de voiture.
(De la peur.)

Le maire, les gendarmes, les pompiers, l’équipe. Tout le monde a merdé : personne n’a rien dit.
(De la petite lâcheté.)

Chef Viking prend les parents dans son bureau. Il les fait asseoir, ferme la porte et…

[…]

“… la mère a voulu voir les corps, les serrer une dernière fois. Je lui explique que la loi nous oblige à les laisser dans les sacs mortuaires. Je mens, bien sûr, mais les têtes se sont envolées alors…
Nous mettons vite de la mousse solide à la place. La mère arrive, serre l’un puis l’autre, les embrasse, disant au revoir à de la mousse sous du plastique.”

Pour elle, dessous, c’est son fils, c’est sa fille.
Ce sont VRAIMENT eux.
Sa vie, c’est de la mousse sous du plastique qui s’est envolée de chaque côté d’un platane.

« Avec l’amour maternel, la vie nous a fait à l’aube une promesse qu’elle ne tient jamais. »
Romain Gary

Si le site vous plait, donnez-nous un coup de pouce, partagez sur FaceBook, c’est juste en bas à droite de chaque article… Et rejoignez-nous sur la page FB “Alors Voilà”…

6 réflexions sur « L’ÂME ET LA MATIÈRE. »

  1. Alice

    Je n’ai rien d’intéressant à faire aujourd’hui alors j’ai décidé de lire ton blog en entier comme je suis arrivée en court de route et que EN PLUS j’ai loupée quelques anecdotes par-ci par-là. Hé ben jusqu’ici c’est la plus dure que j’ai lu.

    Le titre…ce titre… De tous les titre de la Terre c’est le plus adapté.

    Je continue mon marathon. (Merci pour ce travail de retranscription, j’adore lire tout ça, ça rend plus humain).

  2. Alise

    Idem qu’Alice, je viens juste de découvrir ce blog, et je le grignote en commençant par 2012.

    J’ai eu les larmes aux yeux plusieurs fois. Elles ont coulé quelques fois.
    Mais cette fois, j’ai explosé en sanglot.
    14 ans. L’âge que j’avais il y a 3 ans. 18 ans. L’âge que j’aurai dans 6 mois.
    Ca fait 20 minutes que je pleure, en me rendant compte que, bordel, je suis en vie. Malgré tout ce que j’ai pût faire subir à mon corps, tout les risques que j’ai pût prendre, je suis en vie.
    Et je ne l’avais pas pleinement réalisé avant ça.

    Ce blog est une putain de catharsis, et pas que pour toi.

  3. Coyote

    Je parcours le blog depuis 3jrs. J’ai ri et pleuré.Mais là je dois bien avoué que j’ai eu du mal à terminer de lire ce post (trop de larmes et la boule au ventre) Je comprend pourquoi c’est encore un souvenir difficile pour le Chef Viking! (une pensée pour lui même si je ne le connais pas) Y’a des situations comme ça dans notre boulot qui nous marque à jamais.

  4. Elle

    Un pieux mensonge pour atténuer une horrible épreuve…
    Merci Chef Viking
    « Amours de nos mères, à nul autre pareil. »
    de Albert Cohen
    Extrait de Le Livre de ma mère

  5. C.Liver

    j’arrête pour aujourd’hui (2 heures au moins que j’essaie de rattraper mon retard dans la lecture de tes posts !!)
    pour m’y retrouver, je note la date : 21 janvier !
    jour de la mort de Louis XVI … tu l’as fait exprès ???

    promis demain, je fini sur un rire
    biz

Répondre à C.Liver Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *