Chabadabada.

L’histoire du jour, à partager, nous vient de S., médecin. Si vous voulez raconter, c’est ICI.

Alors voilà, je suis externe, une jeune femme d’une trentaine d’années arrive pour douleurs abdominales depuis 5 jours.

Interrogatoire.

Elle ne vit pas seule, même si son copain est absent pour la semaine.

– Me laissez-vous examiner votre ventre ?

Je palpe. La jeune femme présente un volumineux globe urinaire, sa vessie est un ballon de baudruche plein à craquer.

– Quand êtes-vous allée uriner ou à la selle pour la dernière fois ?

– À la selle ?

Là je repense à toutes les expressions utilisées pour dire “aller faire caca” : aller casser la faïence, aller exploser la céramique, re-cimenter le puits, débourrer un Twix, peindre un Picasso, lâcher la taupe du haut du toboggan, faire sortir Noir Désir de prison…

Elle me répond évasivement, j’ai du mal à comprendre. Alors, je m’assois un instant avec elle, discute de sa vie, de ses amours, de son travail.

– Je suis vraiment très amoureuse et c’est tellement triste quand il n’est pas là…

Après plusieurs minutes de conversation, quand je pense avoir réussi à établir une certaine connivence entre nous, elle me dit sur le ton de la confidence :

– En fait, je me réserve pour lui…

L’espace d’un instant, j’ai cru qu’elle parlait de sexe avant le mariage, mais non.

Avec son copain, elle ADORE les trips urologiques.

– Je dois faire quoi, Docteur ? elle dit en montrant son bas-ventre.

J’ai pensé “Faut secouer sinon la pulpe elle reste en bas !”, mais en vrai je me disais qu’il fallait vraiment que je revoie ma culture sexuelle…

Pour finir, elle a quand même ajouté qu’elle était “aussi constipée”…

Bref, ce jour-là, ma vision des êtres humains qu’on peut croiser dans la rue a changé pour toujours. 

——-
——-

Aucun rapport ++++ mais je serai samedi 18 juin de 15 heures à 18 heures, là, avec une chevalier-libraire qui vaut le détour :

30 réflexions sur « Chabadabada. »

  1. mimi

    Qu’est-ce qu’un “trip urologique” ?? Désolée mais je pense que ma culture sexuelle est également à revoir. Merci à celles et ceux qui voudront “m’instruire”…

    1. Grand33

      @mimi
      quand j’étais petit, avec la voisine du même
      âge, on jouait à touche-pipi. Peut-être que
      maintenant on dit trip urologique ?
      question d’époque….

  2. Ahava

    Oh la vache!!! Noooonnnn!!!!
    Je sais, faut pas juger mais c’est…c’est….
    Je sais pas, ça me rappelle le stylo ergonomique et le vodka-tampax mais je sais pas comment faire mon classement du top trois du P.P(Plus Pire).
    Ah et sinon tiens, une autre expression pour toi:
    Pour dire qu’on veut libérer le kraken, on peut aussi dire: “j’ai la taupe au guichet”.
    Ah, les taupes, je sais pas ce qu’elles ont fait de mal pour figurer illustrer l’étron sortant de la tuyauterie.
    Pour ceusses qui auraient pas compris, la madame elle va pas faire pipi ni caca car elle réserve tout ça pour son homme pendant qu’ils font la Chose.

  3. Nicole B.

    J’allais écrire qu’y a pas de mal à se faire du bien, ou alors qu’il en faut pour tous les goûts, et puis que les goûts et les couleurs ça se discutent pas, que là où y-a Eugène y-a pas de plaisir, mais j’ai rien trouvé sur les odeurs …. dommage !
    Pourtant ça doit participer au bonheur du moment, sans aucun doute !!!! /:=)

    1. Grand33

      Vaut peut-être mieux pas, parce que depuis le temps que ça “macère” on est vraiment dans le thème de l’illustration ; les EGOUTS et les COULEURS ne se discutent pas ….. et puis perso, je ne suis pas fan du jaune et du marron.

  4. Ahava

    Il y’a quand même des questions techniques qui se posent :
    – comment fait-elle pour se retenir
    – mange-t-elle
    – peut-être qu’elle ne mange que du riz?
    – comment ça se fait qu’elle ne délire pas encore ?
    – POURQUOI?

  5. 40

    Pas tout compris. Suis vraiment à la ramasse. C’est dangereux ces trucs là, ma mère , 92 ans, vient d’être soignée pour un globe.

    1. lectrice boulimique

      autre expression scato-artistique évoquant les beaux-arts et en particulier la sculpture en pleine “matière” : couler un bronze

      pour ceux qui veulent savoir comment on coule un vrai bronze (technique de la cire perdue): https://fr.wikipedia.org/wiki/Bronze_d'art

      et pour ceux qui préfèrent approfondir l’aspect linguistique de la chose,
      http://www.topito.com/top-des-expressions-pour-annoncer-son-caca-iminent
      (il y a le kraken, la taupe, le boudin et tout et tout. par contre aucune précision sur les trip(e)s urologiques)

      expressions auxquelles j’ajoute le très belge et contrepétant “torcher un chicon” 😉

  6. Nicole B.

    Baptiste, tu as fait très fort avec cette narration ! Ce que ça permet d’exprimer par chacun est un reflet sympa de mes souvenirs de médecin ! J’ai quelquefois entendu des faits si surprenants, j’ai été contrainte de garder une expression impassible, alors que j’étais en plein étonnement !
    Merci de me faire revivre tous ces souvenirs…. bons ….. à posteriori et me faire sourire en y repensant !

  7. Bulledesavon

    Oups, ça ne donne pas envie !! Et si son amoureux partait 1 mois, il faudrait bien qu’elle “coule un bronze” avant son retour, non ?

  8. Cath

    En amour comme en ragoût, chacun son cochon de goût… Mais je ne sais pas si je vais manger du ragoût avant longtemps maintenant.
    Et merci pour l’éventail d’expressions choisies qui manquaient à mon lexique 😉
    Cela dit, je suis ébahie, moi qui n’ai jamais tenu plus d’1 heure avant 1 échographie en ayant ingurgité 1 litre de flotte. C’est une question de technique ou quoi ?
    Bon, j’apprends tous les jours, mais je constate que je manque singulièrement d’imagination…

  9. lalie

    une fois, j’ai entendu: “j’ai le cigare au bord des lèvres”; il m’a fallu un moment pour comprendre de quoi il était question…

  10. genevieva

    alors là je ne connaissais pas tout ça finalement grâce au blog de Baptiste et à ceux qui écrivent je ne mourrais pas complètement idiote, j’ai 77 ans bises à tous et toutes

  11. Agathe

    Bonjour la lessive du week end, j’vous dis que ça ma p’tite dame !
    Et si l’envie vous prend sur une piste de ski, on dit j’ai envie de planter un bâton de berger.

    Ah, ce retour à la période pipi, caca, lolo m’a fait un bien fou !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *