Le secret des géraniums du bon docteur Octopus Quichotte 

Photo : la chanteuse Zaz, dont  l’écosystème capillaire possède le plus fort taux de biodiversité après le Pérou et la forêt amazonienne. 
Alors voilà ce qu’on appelle un sacré titre ! “Le secret des beaux géraniums du bon Docteur Octopus Quichotte ” Ça sonne bien, ne trouvez-vous pas ? On croirait le titre d’une comédie new-yorkaise par Woody Allen. Ou d’un film d’horreur…
Durant mes études, j’ai fait un stage chez un vieux médecin généraliste un peu bileux : il n’aimait plus personne. Les juifs, les “bamboulas”, les arabes, les “pédés”, les ours, les loups, les zadistes, les agriculteurs, les vieux chanteurs, les jeunes chanteurs (surtout la chanteuse Zaz, mais ça je comprends…), les politiques…
J’ai retenu une chose de mon stage chez le Docteur Quichotte : il y a pire qu un médecin généraliste aigri. Il y a la femme aigrie du médecin généraliste aigri. Tous les midis, nous mangeons tous les trois et si Quichotte se plait à détester le genre humain, son épouse a une cible plus attrayante : sa famille.
Elle tacle « Tante Quechua », elle taille « Cousine Bécassine » elle égratigne « Oncle Ben s »… Elle est inépuisable de méchanceté.
Avec une femme comme elle, tonton, tata et cousine n’ont pas à se chercher d ennemis.
Moi, pendant le déjeuner, quand elle réussit la gageure de manger tout en déversant sa bile, j’admire les géraniums du bon docteur Octopus. Ils sont beaux.
Il en prend soin, le docteur Octopus. Déçu des hommes, il a tourné son affection vers les plantes.
Ses géraniums poussent drus, tendres et colorés.
Le secret de leur lustre ?
Je l’ai découvert le dernier jour de stage : Monsieur Ajax, soixante-quatre ans, consulte au cabinet pour un certificat lambda. Il souffre d’hémochromatose : il a trop de fer dans le sang. Cette maladie l’oblige à faire des saignées régulièrement. Environ 1/2 litre de sang tous les deux mois.
Monsieur Ajax sort de son cabas deux poches de sang et les pose sur le bureau. Le bon Docteur Quichotte se jette dessus avec avidité.
Devant mon air interloqué, il explique :
– C’est pour les géraniums. Y a pas mieux comme engrais.
Étrange et triste : il soigne ses plantes adorées avec le sang des patients qu’il n’arrive plus à aimer…

78 réflexions sur « Le secret des géraniums du bon docteur Octopus Quichotte  »

  1. titou59

    oui c’est triste, surtout de se dire que si le bon docteur octopus avait eu une femme douce, gentille, accueillante, ouverte (sur les autres, sur sa famille, sur tout le monde en fait …), peut-être que ce bon docteur, nourris à l’engrais de l’empathie de sa femme aurait été différent … peut-être ….
    Je reste persuadée que nous “poussons” comme les plantes, avec “l’engrais” de nos relations avec autrui.

    1. Marine

      Pourquoi ça serait de la faute de sa femme ??? Et si c’était lui qui avait rendu sa femme comme ça ? Ou si ils s’étaient juste “bien trouvé” ????

      1. Baptiste Beaulieu

        Le jour où les gens liront vraiment ce que j’écris je crois que je pourrais pousser un soupir de soulagement.
        Je n’ai pas écrit que c’était la faute de sa femme, j’ai juste dit qu’elle était pire que lui…
        Des bises quand même…
        Signé : Le type fatigué de se justifier parce que les gens lisent pas ce qu’il a écrit, mais imaginent des choses à la place.
        Des bises quand même,
        Pleins !
        Baptiste

        1. annaick

          Ne te fâche pas, je pense que Marine répondait à Titou59 qui pense que ‘humeur chagrine du toubib vient -être de l’aigreur de sa femme ! Tes écrits ne sont pas en cause !
          L’humeur chagrine ou aigrie, c’es triste mais en en recontre plein des gens comme ça, je crois que les aigi(e)s sont les pires, ils sont tellement malheureux qu’ils se délectent du malheur des autres….pour les contrer, quand j’en rencontre, je ris à tous leurs propos, comme s’ils racontaient des blagues, ça les désarçonne et ils finissent par se taire !!!

        2. genevieva

          c’est vrai que les gens ne lisent pas vraiment ils parcourent, mais ce bon docteur est vraiment bizarre, mettre du sang sur ses géraniums, moi ils sont beaux je leur parle et les touche avec mes mains, merci Baptiste d’être là, je ne réponds pas toujours à vos post mais les lis tous comme vos livres, j’attends le prochain,
          *

  2. Danlalune

    Bouh ! Ca sent la déprime ! D’ailleurs, j’espère que ce stage n’a pas duré trop longtemps… Je comprends votre peur de vieillir. Surtout comme ça…

  3. DOMINIQUE

    Je trouve ce portrait très drôle, et la chute pour le moins inattendue. Humour noir quand tu nous tiens. Je trouve que justement, s’il nourrit ses géraniums avec le sang de ses patients qu’il ne supporte plus, au moins il les tolère pour les vampiriser.
    J’avais une grand-mère comme son épouse : à 7 ans, mon père m’amenait chez elle pour y passer un mois de vacances, et devant cette sinistrose, même pas de géraniums, j’ai craqué, me suis accrochée à mon père et refusé de rester. Il s’est fait incendier (je sais, c’est ta femme, c’est ELLE qui l’a montée contre moi), mais devant mes sanglots, il m’a rembarquée.
    J’ai toujours le souvenir de cette aigreur, de ces récriminations, de ces “ah, devine qui est mort ?” avec un air gourmand…

  4. Isabelle

    Le plus étrange est que les gens continuaient de consulter ce médecin qui ne devait pas avoir une capacité d’empathie aussi luxuriante que ses géraniums, et qu’en plus ils lui faisaient même des “cadeaux”…

    1. Libellule

      si c’est en zone rurale, y a pas toujours le choix du médecin malheureusement.

      Et puis peut-être que le 2ème secret de beauté des géraniums, c’était l’urine de certains patients (urée = engrais aussi)… déjà vu sur un rosier splendide à côté de la porte d’un dentiste indélicat : un patient et voisin venait chaque soir uriner sur la porte et ça coulait jusqu’au rosier 😉

  5. Grand33

    Bonjour Bibi,
    Octopus Quichotte ou Raymond Souplex : ” Bon sang ! mais c’est bien sûr !!!”
    Je ne suis pas sûr que les moins de 40 ans la comprenne, celle-là……
    La bise

    1. Cath

      Ben même les plus de quarante printemps n’y entravent que pouic … Sauf que maintenant j’ai pigé pourquoi mes géraniums sur le balcon de ma chambre pétaient la forme quand moi je m’étiolais (c’était même plus une baisse de fer mais carrément la chute). Ça m’apprendra à les dorloter, tiens. Et que je te donne de l’engrais, et que je te retire les feuilles et les fleurs fanées, et que je t’arrose….;)

        1. marie

          de pire en pire ….limpode? what else? ça a à voir avec les pieds ….SOUPLEX…. Maigret? Là je fait brasse coulée, je me nouaille….

          1. Cath

            Bé, une salade doigts, ça arrive à tout le monde, méme aux octopus… Mais j’ai toujours rien pigé moi. Et le Grand qui s’est barré en nous laissant mariner.
            Bon, puisque c’est comme ça,
            En un lugar de la Mancha de cujo nombre no quiero accordarme…

    2. Grand33

      En fait je voulais parler “des cinq dernières minutes” policier de la première chaine, mais la vraie tirade s’était “mais bon dieu … mais c’est bien sûr”.
      J’ai transformé dieu par sang pour faire plaisir à Hervé…..
      ou parce que je me suis trompé et fais un peu de mauvaise fois !!!
      la bise

  6. Libellule

    Les géraniums avaient de la chance et ne sont peut-être plus aussi beaux à ce jour.
    En Bretagne, où l’hémochromatose est relativement plus fréquente qu’ailleurs, l’Etablissement Français du Sang (“don du sang”) a enfin le droit d’utiliser le sang de leurs saignées pour les besoins des patients en produits sanguins… si ça se trouve, ça requinque les anémiés encore mieux que le sang des autres donneurs ?
    En tout cas, vu qu’on en manque, on ne gaspille pas, on ne jette plus 🙂

  7. philo loup

    n’est ce pas difficile parfois de ne pas devenir aigri en étant spectateur de tous ces gens qui déversent leurs petits et grands malheurs?
    qui peut garder son enthousiasme s’il ne cherche pas à le cultiver? (à défaut on se tourne vers la culture des géraniums, plus facile sûrement)
    ce pauvre médecin qui pensait devenir le notable fort respectable de son coin n’entend que les maux crado de ses voisins…
    sinon courage et repos pour toi, que la force revienne vite

    1. untel

      Il me semble que c’est une question d’état d’esprit personnel et de distanciation, même si c’est plombant certains jours. 🙁 Mais c’est le cas dans bien d’autres métiers : huissiers, assistants sociaux, enseignants … Tout ce qui touche à l’humain, je crois.
      Mais il y a plein de petites joies à qui sait les voir. Là où je travaille, c’est une personne âgée qui reprend du poids, une autre qui remarche, une qui a l’air heureuse, tout simplement. 🙂
      Bisoux à tous.
      Baptiste, que la force soit avec toi.

  8. Paulette

    Baptiste, il n’y a pas à vous justifier, vous n’en finiriez pas… vous êtes clair dans ce que vous écrivez!
    Vous aussi, prenez soin de vous, la fatigue de passer d’une ville à l’autre pour rencontrer vos admiratrices , teurs, c’est la rançon de votre succès et c’est fatiguant! essayez de vous ménager des petites plages de repos rien que pour vous!
    c’était un vrai plaisir de vous rencontrer à l’hôtel de Massa à Paris! vous détonniez, au milieu des trois autres médecins, par votre ” spontanéité presque candide”, et surtout, ne changez rien à ce que vous êtes!
    ça fait tellement de bien…
    Paulette

      1. Elemm

        Parfois, quand t’as pas le temps d’aller sur une île, y a la méditation. Tu voyages gratos et c’est tellement bien ! Si t’es pas bouddhiste, on fait ça aussi à la laïque, ils appellent ça mindfulness en anglais, pleine conscience en français. Tu ne luttes plus contre ta fatigue, et ça change la vie !
        Je t’embrasse Baptiste, tu sais que nous te préférons absent et heureux qu’avec nous et épuisé. <3

  9. annaick

    Personne ne t’en voudra si tu prends quelques jours pour décompresser un peu, juste te poser, écouter les oiseaux, regarder pousser les bambous comme le dit Barbara Constantine dans un de ses livres , prends soin de toi !

  10. Agnès

    Un petit quelque chose à te demander Baptiste; Prends un peu de temps pour toi, uniquement pour toi.
    Je te fais un énorme Hug de maman.

    1. Libellule

      Va savoir… Baptiste ne nous a pas dit ce que Mme Quichotte leur servait au repas ! 😉
      Je sors aussi (mais je reviens côté jardin)

    2. chollet daniele

      Merci Soulalune, je ris de bon coeur à votre réplique !!! :-))
      Effectivement ! Il aurait pu !
      Avec sa Madame Chonchon comme cuisinière assistante?

      Génial ! ça peut pas s’inventer une histoire pareille, de plus, aussi bien transmise aux lecteurs ! Mots choisis pour une ambiance réussie…
      Si un jour je vois de trop trop magnifiques géraniums chez un Doc, c’est sûr, je penserai à cette possibilité de fertilisation. Beurk !

  11. celine

    eh oui Baptiste . je confirme .
    il y a de ça bien longtemps quand vous étiez encore en couches culottes ou meme pas né,et que le vih ne sévissait pas encore, en fin de journée les GR bien gorges d’hémoglobine finissaient dans les plantes vertes de notre labo. nous étions dans une serre tropicale;tout poussait!!!! et les biologiste n’étaient pas encore devenus aigris.

  12. Darlinguette

    Pour Baptiste :
    Tu touches du doigt la grosse différence entre l’écrit et l’oral . Quand tu écris un texte , il n’y a pas d’intonation , pas de possibilités de discussion avec l’autre, tu es dans ton état d’esprit qui n’est pas forcément celui de celui ou de celle qui va te lire. La lecture est subjective : chacun y met de son vécu , plus ou moins consciemment, alors que la même histoire racontée de vive voix à quelqu’un de vivant en face , ne provoquera pas les mêmes ” incompréhensions “, ou réactions. Tu n’as pas à t’expliquer, encore moins à te ” justifier” . Tu écris , tu lances une bouteille à la mer, après , cela ne devrait plus être ton problème.
    Si tu peux , pars quelques jours , loin de tout, sur une île déserte, n’importe où, mais sans téléphone, sans ordinateur, sans montre … Sinon , c’est toi qui va consulter pour épuisement moral et physique !
    Prends soin de toi.

    1. Rofine

      Je suis à 100% d’accord avec vous Dirlinguette.
      J’espère que Baptiste suivra vos conseils à la lettre…
      Nous l’aimons beaucoup et avons besoin de le savoir en bonne santé et heureux. 😉 !!!

    2. Mésange

      Sauf Darlinguette qu’à l’oral, il y a le ton de la voix… et que quelquefois le ton de la voix n’est pas celui que croit avoir celui qui parle, notamment si les émotions ne sont pas bien maîtrisées… et là, ça peut avoir un effet totalement inattendu sur celui qui écoute ! Et sur celui qui parle lorsqu’il s’en rend compte… trop tard.

  13. Michel

    Le tableau du couple Quichotte est si joliment caricaturé que ça fait triste, d’autant qu’on en connait tous.
    Mais sans avoir ni le don de dessiner, ni le don d’y mettre le mélange de tendresse/lucidité/souffrance du bon Dr Bibi. Merci d’avoir ressenti ça, l’avoir mémorisé et écrit. A coup sûr, ce mélange tendresse/lucidité/souffrance implique des moments de blues, de convalescence. Merci de vous les … prescrire ? consacrer.
    Sincèrement, pour moi, la vie serait moins belle sans ces caricatures, sans ces billets d’humeur, d’humour et d’humanité. Merci !

  14. Babelou

    Euh, petite question pratique : ce n’était pas trop puant dans les géraniums ???

    J’ai découvert votre blog par hasard il y a quelques jours, je suis fan ! J’ai dévoré toutes les pages (vraiment toutes) en quelques soirées.
    Merci pour toute ces tranches de vie qui débordent d’humanité (et reposez-vous quand même un peu).

  15. Hervé CRUCHANT

    Des trucs qui viennent en vrac. Les adeptes qui ont des problèmes mentaux avec les dieux qu’ils ont créés parce que ceux-ci ne répondent pas à leurs attentes, considèrent que seul l’esprit vaincra le mal et la noirceur de l’homme paien qu’ils haissent par tradition. Le spirituel passe par les gonades, évidemment; on ne refait pas l’homme. Alors ils s’habillent en habits de lumière, torturent un taureau spécialement élevé pour çà, pendant des heures, l’épuisent et le tuent puis lui coupent les couilles et le reste qui peut être coupé, les oreilles, la queue… Le sang répandu ensemencera la terre, a cinco de la tarde. Que de beau magnifiques textes pour dénoncer ce rituel abject ! … Cabrel… Brel… Ce Brel qui parle de “ces gens là…” toujours responsables de ce qu’on ne sait pas et ne peut pas faire.
    Il y a trente ans (“putain, trente ans !”) je participais à des envolées de ballons stratosphériques pour photographier le Terre et voir si je vous voyais de là-haut à l’improviste. L’un des types qui travaillait sur ce programme râlait tout le temps. Je dis râlais. Genre agonisant, quoi. Pas ce syndicaliste mariné à la 33 Export ou l’Amstel qui gueule contre le capital; çà, j’aurais compris; j’aurais même remis une tournée. Non, là, le lascard rouscaillait tout le temps. Un peu dans le genre “Boîte de merde. Incapables. Des connards. Pendant qu’ils sont derrière leur bureau, nous on se démerde. Jamais personne pour prendre une décision…”. Du vraiment banal. Alors, pourquoi parler de çà ? Mais parce que c’était sans fin ! Le matin, au “Bonjour, çà va, toi ?” il répondait “Putain font chier….”. On aurait pu l’appeler “ON-OFF” si on avait su comment le passer ne serait qu’en STD-BY ! Bon. Trente ans après, j’avais oublié. Et depuis longtemps. Or, me voilà en train de vider ma mémoire, balancer la moitié de mes affaires à la benne de la déchetterie comme un qui aurait décidé de tuer toute sa famille, brûler son chien et flinguer son député avant de louper son suicide et de partir en hôpital psy. Comme à la télé. Mais je suis un petit homme banal, ma chère. Foin de ces conneries. Quand je peux plus bouger dans ma baraque, le déclic s’opère, je déprocrastine -et alors ? il est liiiiibre max!- et je jette tout. Si je te disais… bon, une autre fois. Je vais donc à la décharge vider une bagnole entière et une remorque et demi (faut savoir leur parler, aux remorques, elles acceptent des trucs….) et me présente face au trou béant dans lequel notre consumérisme effréné s’ongloutit vers des lendemains qu’on n’ose pas imaginer tant notre esprit est anesthésié par une culpabilité de riches qui utilisent sans compter l’obsolescence programmée alors même qu’ils râlent contre elle ! Râler ! J’entends un mec râler ! et hop là, me voilà trente ans plus jeune, mademoiselle (si!) et sans boire une seule goutte de sang frais. T’as deviné : c’était le gars qui gonflait les ballons de ma belle période adulte. Pire ! il avait amené sa femme. Un truc grisâtre tout plissé qui râlait autant que lui. Un couple qui avait quand même réussi à s’engueuler avec tout le monde sur la plateforme en un quart d’heure douche comprise de passage devant les bennes. Nous, les retraités (il y a que des retraités en journée et on rencontre des anciens profs de ceci, des conférenciers, maîtres, avocats, et… que t’as vu en pingouins jadis parader sous les sunlights et qui viennent balancer des joyaux de ringardise …); nous les retraités, donc, qui avons pris comme devise “on ne se casse plus le cul pour quoique ce soit et de moins en moins”, on n’a pas eu le temps de réagir. Ils étaient déjà repartis en râlant sur les gardiens -des gens vraiment sympa avec lesquels je déconne tout le temps, c’est dire!- en les traitant de “ces gens là” sous prétexte qu’ils sont français de souche constantinoise. Je te demande un peu !…
    Quant à ne pas comprendre ce dont nous gratifie notre Bibi National du 8 maiS, il devrait se dire que c’est là, justement, le génie littéraire : faire comprendre aux lecteurs ce qu’on est infoutus d’écrire ! … mais ceci est une autre histoire.

    1. Rofine

      Hervé, c’est toujours un régal pour moi de te lire. J’ai souri, j’ai ri et je me dis tous les jours que j’ai vraiment de la chance de te connaître.
      Bises à toi

  16. Sofie

    Du sang pour des géraniums éclatants, d’accord.
    Mais le secret, c’est bien du varech pour des cheveux en pleine santé, merci Zaz!

  17. marie

    Aigre-maigre…peu d’appétit vital
    Cachexie cérébrale.
    Détourner son esprit,
    Se cristalliser ailleurs
    Voilà c’est ça
    Ailleurs…mes géraniums.
    Elle est devenue comme ça, fiel-bile
    Vieille et vilaine fille.
    Un mariage et puis rien,
    Un blanc !
    Un énorme vide.
    Voilà, c’est ça, c’est vide.
    Alors elle se remplit d’acre liquoreuse verdure
    Pendant que je nourris au sang, mes régénéraniums
    Vilaine fille, mauvaise gamine
    Aigre-maigre
    Elle a perdu son cœur bon, en chemin,
    Ne lui reste que sa vésicule félono-pléthorique
    Ça a débordé jusque dans mon âme, cette poisse.
    Bon sang ! si…si et si !
    Avoir tout faux,
    S’être trompé
    Mais quand ?

    1. Michel

      Je voudrais comprendre juste, même si c’est pour être juste proche, voire silencieux.
      Partager le poids des questions, les entendre… J’ai bien connu !
      Le faux ne saurait occuper tout vous. Ou faudra m’expliquer !

      1. marie

        il y a des gens qui naissent un jour comme nous tous mais qui ne sont pas vivants ou qui l’ont été mais pour un milliard de raisons se sont éteints…ont stoppés sur un strapontin de fac, sur le quai d’une gare, dans les couloirs d’un hôpital ….ils continuent en s’inventant un quotidien de survie…ils donnent le change mais si on creuse, c’est vide … il faut juste retrouvé le fil de l’histoire, le moment où tout est parti en live…résilience , certains n’ont pas cette chance et ils fièlent à longueur de temps,à longueur de vie alors qu’ils ont probablement un énorme sac de nœuds à défaire et qu’ils n’ont pas eu la chance de rencontrer quelqu’un pour leur donner les clés . Monsieur et Madame Quichiotte sont morts avant le trépas .

        1. marie

          oui j’aime bien aussi Boris Cyrulnik et là ça n’a rien a voir avec les regeneniums c’est une maman qui a perdu son fils et qui voudrait qu’un mot existe, qu’il soit inventé. Comme orphelin pour les enfants qui n’ont plus leurs parents, un récit qui est paru dans psychologie magasine d’avril 2015
          http://caneseditpas.wesign.it/fr

  18. KG

    Tiens, ça me rappelle une histoire (ou une BD) dans laquelle une sorte de société secrète tue avec une vierge de Nuremberg les traîtres à sa cause, et leur sang va couler aux pieds de roses magnifiques. Donc, le sang, il n’y a pas mieux comme engrais !

  19. Rofine

    Dame Nature est très bien faite “rien ne se perd, toute substance humaine, animale, végétale se recycle…”
    Les bons jardiniers connaissent cette règle pour obtenir les plus belles fleurs.

    Belle journée à vous !

  20. Lise

    Baptiste, je n’aime pas te lire à cran comme ça …
    Ne va pas au-delà de tes limites, prends un peu de temps pour toi et reviens-nous vite en pleine forme et empli de belle énergie …

    Lise.

  21. Laitue Sévère

    Chaton, tu connais :
    “Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.”
    CQFD
    Passe donc fumer un pét à la maison 1 de ces 4, tu verras, ça déstresse.

    Bisous.

  22. Justine

    Tu nous a raconté cette histoire lors de ta venue à angers et je m’étais dis : Les gens sont fous quand même, on voit de tout ! Et c’est vrai que dans notre métier on voit de tout, tant avec les patients qu’avec les soignants.
    Parfois qu’est ce que ça peut être étrange !
    Ton maitre de stage (car il me semble que c’était ça) avait un petit grain de folie dirais je ^^

  23. jeveuxdusucreetdugras

    Alors Bibi…Je te laisse un message, excuse§moi si ça n’a rien à voir avec l’article…C’est juste que j’ai vu monsieur le docteur chargé de tuer les boutons d’acné, que ces salopards ont tant et si bien résisté pendant dix-sept ans ans qu’il ne nous reste plus qu’une solution à tester : régime sans sucre et sans gluten.
    J’ai pensé que ce serait facile car je ne mange pas de bonbons, je bois jamais de coca, jamais de macdo….
    MOUHAHAHAHA.
    Ça fait une semaine que j’ai envie de casser des trucs et de tuer des chatons.
    Et surtout, tous les matins, j’ai mal à la tête.
    Après avoir ingurgité des clémentines, un bol de lait à base d’amandes, de la purée de mangue-sans-sucre étalée sur de la brioche sans-sucre-sans-gluten, j’ai ENCORE FAIM. Le soulagement ne vient qu’à midi, heure sacrée du blanc de poulet-ratatouille-courgettes.
    Alors je me hasarde timidement à te demander : comment fais-tu? Que manges-tu? (en dehors de la chocolade, que je cherche pour le moment sans succès:))
    poutoupoutou, en espérant

    1. Margot

      Il y a plein de recettes sans gluten sur internet. Courage! Tu vas pouvoir te faire un livre de recettes et t’adapter! 🙂 (et ne pas hésiter à manger du salé le matin!).

      1. jeveuxdusucreetdugras

        J’ai regardé sur internet et j’ai l’impression qu’il faut se serrer la ceinture à fond les ballons(mais peut-être que je me trompe?). Le petit déj ça va encore, avec des oeufs brouillés….

    2. lectrice boulimique

      Pour un petit déjeuner varié, délicieux et nourrissant, valable pour tous ! recette de muesli dite “Budwig” ou “Kousmine” selon les sources.

      Je t’indique la variante pauvre en gluten; je ne peux pas te jurer que le gluten est à zéro pourcent, fais vérifier par ton doc, mais sur moi ça marche depuis 15 ans – je ne suis pas allergique mais manger moins de gluten a significativement amélioré mon état général
      Chaque élément est important pour l’équilibre donc n’en omettre aucun, varier les quantités selon goûts, besoins, réactions corporelles…

      Muesli “budwig” ou “kousmine”:
      – un fruit ou morceau de fruit de saison: choisissez selon lieu saison, goût, disponibilité (NB la banane riche en sucre lent est conseillée à ceux qui tombent facilement “ds les pommes” de fringale matinale)
      – éventuellement ces mêmes fruits séchés si pas de frais
      – de l’agrume : soit chair d’1/2 kiwi, soit quartiers d’une mandarine, soit du jus de citron, pamplemousse, orange FRAICHEMENT PRESSE (peut être bu à part si tu n’aimes pas le liquide acide dans le muesli)
      – du laitage: fromage blanc ou yaourt nature non sucré (pour les intolérants au lactose. prendre “laitage” à base de soja ?)
      – de l’huile de premiere pression à froid, indispensable à la bonne assimilation par l’intestin: huile de lin (laxative), de noix (constipante), de colza; d’olive c’est tout aussi sain mais ça donne un goût marqué, quasi salé (teste si tu aimes)
      – des graines oléagineuses au choix: noix amandes etc – moulues ou non mais c’est mieux moulu; évite les graines de lin ou de noix si tu prends déjà huile de lin ou de noix… ceci dit je cumule les noix sous les deux formes et ça ne me fait pas de mal jusqu’ici
      – des céréales au choix MAIS POUR REGIME PAUVRE EN GLUTEN choisir du SARRAZIN (dit aussi “blé noir”) ou du MILLET, eventuellement de l’ORGE MONDé

      ATTENTION LES GRAINES DOIVENT ETRE FRAICHEMENT MOULUES >>>> ç-à-d par toi-même, dans un petit moulin à café (électrique), au moment du repas !
      Les muesli tout préparés sont bourrés de sucre ajouté et les grains déjà moulus prêts-à-l’emploi ont perdu bcp de leur qualité entretemps. Les jus en bouteille idem.

      Si le matin vous êtes mal réveillés ou pressés par le temps, anticiper: préparer son muesli la veille au soir et le conserver au frigo jusqu’au lendemain matin. Mais ne faites pas de parts pour toute la semaine, il faut que ça reste frais.

      Bonne santé et bon appétit

      1. jeveuxdusucreetdugras

        Tout d’abord pardon pour ma réponse tardive, et ensuite merci beaucoup pour cette recette, j’ai tourné dans le magasin bio, je ne savais pas quoi prendre, maintenant je saurai.
        Car entre ce qui est autorisé, ce qui ne l’est pas, ce que tu peux payer, ou pas…
        C’est un peu la révolution dans la cuisine cette histoire. Mes respects à ceux qui pratiquent ce régime depuis plusieurs années !
        (mais où est la chocolade, diantre!)

        1. Cath

          Faudra que j’essaie aussi.
          Je viens de me faire pirater ma tranche de jambon du soir par trois poilus qui miaulaient façon roumain quémandant un ou deux euros, s’il vouuus plaiiiit, snif ( les s… de poilus à quat’pattes se sont quand même farci leur dîner y’a pas 10 min). Et en plus, z’ont le culot de vouloir vérifier si mon potage de courgettes ne leur plairait pas. Vais les mettre au régime pauvre en gluten, ça leur fera les pattes, c’est vrai quoi ! 😉

          1. Libellule

            malheureusement le jambon et la courgette contiennent 0 gluten (il y en a uniquement dans les produits des céréales européennes : blé orge froment => farine, semoule, pâtes, pain, etc. issus de ces cérales)
            désolée c’était la minute scientifique pas drôle de ma journée 🙁

          2. Cath

            Merci Libellule. Je crois -et j’espère- que grâce à ton petit laïus, je vais enfin me rappeler où se cache le gluten. La magie des mots et de leur agencement. Comme quoi, il n’y a pas d’heure pour apprendre et tous les moyens sont les bienvenus. 😉
            Le problème, c’est que j’aime les pâtes. 🙁
            Et puis aussi mes poilus 🙂

          3. Libellule

            (désolée si la réponse arrive en double ???)
            “pâtes” à la farine de maïs, de châtaigne, de riz ou de soja (nouilles chinoises), de quinoa, de sarrazin : 0 gluten
            pâtes à la farine d’épeautre : il y a du gluten (céréale d’Europe), mais très très peu

            pour les chats, tu peux leur dire qu’ils contiennent 0 gluten et que tu vas les passer à la casserole s’ils insistent 😉
            mais s’ils sont intelligents ils vont vite s’apercevoir que la menace est bidon…

  24. Emilie

    Premier commentaire juste pour te dire que c’est incroyable, comme d’habitude. Tu as la richesse du monde entre tes lignes, entre tes mots, entre tes doigts. Prends-en soin, prends soin de toi. Tu fais trop de bien autour de toi pour ne pas t’en faire un peu aussi. Voire même un peu plus qu’un peu si l’humeur y est ! Merci pour ce que tu fais, même si tu ne te rends surement pas compte de l’impact positif, la bise à tes lignes, tes mots, tes doigts.

    Emilie

Répondre à Babelou Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *