La femme qui me serrait la main.

Alors voilà la vieille et sage Me M. de J.
Son nom est compliqué car elle a, au cours de sa longue vie, gagné le droit d’ajouter une particule honorifique.
– J’ai beaucoup aidé en Asie, ils m’ont remerciée comme ça. J’y tiens, à cette particule.
Moi, je tiens à cette vieille dame. D’abord, elle est pleine d’humour. Ensuite, intellectuellement, elle est top : Jean D’Ormesson en jupe et rouge à lèvre.
On parle beaucoup.
La dernière fois, le chirurgien est passé. Il l’a interrogée sans ménagement et s’est montré très rude.
Devant lui, elle a été cinglante :
– Pour un professeur, vous me décevez beaucoup : autant d’études et si peu de diplomatie.
Sitôt parti, elle s’est mise à pleurer, je me suis excusé de l’attitude du big boss. Il a une blouse avec un badge bleu où il y a écrit “DOCTEUR” dessus. Comme c’est écrit très gros, il pense ce statut définitivement acquis…
Madame M. De J. progresse bien, je l’encourage à marcher quand je la croise dans le couloir : ce n’est peut-être rien, mais quand elle me voit, elle lâche le déambulateur pour me serrer la main. Je prends ça comme une grande marque d’affection : elle risquerait pas de se péter le col du fémur pour n’importe qui.
Madame M. de J. vit avec sa soeur et sa cousine. Peu avant sa sortie, elles sont venues nous dire :
– Gardez-la encore un peu, s’il vous plaît. Trois jours, deux jours, même un seul, mais gardez-la un peu. On respire enfin…
Et les deux vieilles colocataires de me peindre un tout autre tableau de Madame : acariâtre, autoritaire, directive, insultante. Un vrai tyran domestique.

En réalité, Mamie Nova est Tatie Danielle. Il y a de l’amertume dans ce yogourt au miel.

Je n’y ai vu que du feu. Peu importe, j’aime toujours autant sa compagnie et ses traits d’humour. Parce qu’elle me serre la main dans le couloir et que le reste ne me regarde pas. Je veux dire : cela ne me regarde VRAIMENT pas.

Etre humain est un long travail d’illusion.
Bernard Noël.

Alors j’en connais qui sont des travailleurs acharnés.

B.B.

91 réflexions au sujet de « La femme qui me serrait la main. »

  1. jos

    Jolie histoire. Toujours avec ton regard, élégant, chaleureux. Cette vieille dame paraît avoir sa sensibilité, peut-être aigrie par la vie. Tatie Danielle aussi était touchante ! Bel échange.

  2. céline

    c’est vrai certaines personnes nous donnent l’illusion d’etre bons et quand on creuse un peu et bien on est très très surpris et on comprend mieux les attitudes de leurs proches!
    C’est dommage pour Paris si ça avait été le we je serais venue volontiers mais c’est un peu court .
    Bonne continuation Bibi

  3. Lili

    Oh comme c’est vrai. Combien de fois je n’avais pas des ME M.de J comme la tienne , qui étaient si douces avec moi et pourtant quand venait la famille, le discours était tout autre. Mais pareil je m’en fichais, car mes ME M de J. à moi je les aimais puis c’est tout ^_^

  4. helenem

    C’est bien possible ! qui sait jamais ce que sont les gens dans la “vraie vie”, avec leurs proches ?! tant d’année de malentendus et d’incompréhensions peut-être, de petits conflits, jalousies ou grosses rancunes… mais on n’est jamais qu’une seule facette… (je suis bien bien tentée par la soirée à la librairie !)

  5. Estelle

    Merci pour toutes ces belles histoires qui font sourire.
    Je voulais venir jeudi soir, mais je ne serai pas dispo… Donc je pense que je passerai la veille acheter un livre, et mettre un petit post-it. Ca sera le 3eme que j’achète ! 😉 Le premier était pour moi, et les 2autres sont des cadeaux. J’aime beaucoup ce livre et j’ai envie que tout le monde autour de moi le lise, qu’ils soient soignant (comme moi (je suis infirmière)) ou non. 🙂
    On se rencontrera une prochaine fois alors ! Merci de venir affronter le froid de la capitale, j’en connais une qui aura un beau cadeau sous le sapin !
    Bien à vous,
    Estelle

    1. Fol2

      Bonjour!
      Mon père m’a bercée avec ce dicton…. à l’époque, je lui ai demandé quel était l’équivalent d’une livre…. il m’a répondu que dans toute une vie on ne mange pas une livre de sel…..
      Des Taties Danielle, il y en a partout……faut trouver la faille pour les apprivoiser 🙂
      Belle et douce journée et gros poutous à tous (et toutes)

        1. Cath

          Merci Doume et Marie pour la crise de fou rire que je viens de me prendre.
          Punaise et tudieu, cornegidouille et palsembleu, morbleu et autres jarnicoton…d’accord.
          Mais le Gandalf et le Saroumane arrangés de deux phrases aussi lapidaires, c ‘est trop. M’expliquera-t-on un jour ce je ne sais quoi qui provoque le fou rire ?

          1. marie

            merci VRAIMENT Cath de ce message parce qu’aujourd’hui les armées de Soron himself se sont bien liguées pour me pourrir la vie , alors jarnicoton et jarni tant d’autres merci si j’ai pu via l’aide de Doume vous faire rire, ce fut ma Lumiére du jour itou pour Francis et Fol2 et bien sûr le Doc BIBIIIIIIIIIIIII sans qui cela n’aurai pas existé.
            PS “Jarnicoton” c’est vraiment trop la classe

          2. Cath

            Pour @Marie : il faut écouter le “pornographe de la chanson” de Georges Brassens (j’suis l’pornographe du phonographe, le polisson de la chanson). Il y a une belle brochette de jurons, mais je crains que Doc Bibi ne me censure si je les égrennais.
            Pour @P : c’est dingue cette page sur le Seigneur des Anneaux, complètement déjanté. Je ne connaissais pas, mais j’ai bien ri. Je recommande la lecture de “Blanche Neige contre Merlin l’enchanteur” de Catherine Dufour, tome 1 et 2. Le deuxième tome est une vision assez exceptionnelle du Seigneur des Anneaux . Effet garanti du génie en action.
            Quant à Tatie Danièle, ma foi, j’étais allée la voir au cinoche avec ma mère, celle que je me suis choisie, 94 printemps aux prunes. En sortant, je lui annonce tout de go “je vous préviens, si vous virez comme la vieille, je vous flingue”. On entend un cri de souris effarouchée, on se retourne et on voit deux pimprenelles BCBG, la soixantaine et des bien sonnée, qui me regardent d’un air épouvanté… Et ma Marguerite à moi de s’esclaffer et de me balancer “d’accord, tout de suite ?”. C’est vite taillé un costard…

          3. P.

            @Cath
            J’adore Catherine Duffour *ç*, j’ai lu blanche neige et les lance-missiles, un vrai bonheur, mais je penserais à acheter ceux que vous me suggérer !
            @doume
            Je le sais bien ! Je le sais bien ! J’essaie de motiver les gens et d’adapter mon emploi du temps mais c’est pas simple… En tout cas, ce film est sur ma check list !

  6. Violaine BELOUARD

    Bonsoir. C’est une belle histoire car souvent on croit connaître même un petit peu les gens et finalement on se fait attraper. ..le pouvoir de l’illusion est fort chez certains. ..si vous passez par Cholet ou Angers un jour ça serait génial.

  7. c'line

    impossible d’être là jeudi. j’en pleurerais!
    perso, j’en suis à 5 exemplaires achetés – c’est bientôt Noël – et ce n’est pas terminé!
    pour votre Tatie Danielle, ça a dû lui faire du bien d’être aimée… quand on est tyran domestique, ça doit être rare.
    peut-être l’avez-vous changée ?
    je vous embrasse, Bibi, et vous remercie encore pour cette année passée (silencieusement) à vos côtés.
    ne changez rien !!!

  8. Francis Benveniste

    Je ne crois pas que le Bibi se fasse attraper. La et maintenant, dans les couloirs d’hopital, dans sa chambre, elle est comme ca. Dehors, ma foi, on s’en tape. Et qui peut dire avec certitude que ca ne sont pas les deux colocs qui sont des Miss Dragon, des langues de vipere, deguisees en agnelles ce jour la?

  9. helene

    Et une réplique de tatie Danielle alors?! Il n’y a que l’embarras du choix…
    “- Elle est gentille ma fille hein?
    – Oui… Mais qu’est c’qu’elle est l’aide ! ” – Tatie Danielle

  10. Darlinguette

    N’est-ce pas le lot de chaque être humain d’avoir 2 ( ou plus) facettes ? C’est tellement bien de pouvoir être plusieurs personnes , selon l’interlocuteur…On peut ” jouer ” des rôles avec plus ou moins de réussite, en fonction de la personne avec qui on est. Et puis, ne pas oublier l’effet miroir …Tout ça pour dire qu’on ne connaît jamais vraiment l’autre, car quand est-il vrai ???? Quand il joue au tyran, ou quand il joue à la douce et tendre personne qu’on voudrait trop consoler ? Garder un sens ” critique ” et ne pas se laisser déborder par un excès de sentimentalité : la compassion oui bien sûr, mais sans oublier la lucidité .

    1. Anna

      J’allais dire un peu la même chose : depuis quand les gens se divisent-ils entre “les gentils” et “les méchants” ? On n’est pas chez Disney… Dans la vraie vie, on peut être l’un ou l’autre, selon les circonstances.

  11. Albigène

    Dans la mesure où les opinions et jugements des “autres” se fondent sur leurs propres systèmes de valeurs, de convictions et de perceptions (il n’y a rien d’universel en la matière) je pense qu’eux aussi ont de fortes chances de tomber dans l’interprétation abusive, le jugement hâtif…
    Et comme je dis souvent : “il y a des défauts aimables et des qualités détestables”… selon celui qui regarde.

    1. Grand33

      Salut ami d’Albi,
      j’aime bien “défauts aimables et qualités détestables”
      Merci de me faire penser que je peux être d’une détestable amabilité……
      La bise

  12. P.

    Je pense que ce qui importe c’est la manière dont les gens se comportent avec nous en premier lieu, après si on veut apprendre à les connaître un peu plus les personnes, oui il faut prendre en compte la façon dont elle se comporte avec les autres, mais aussi la façon dont les autres se comportent avec elle… Tout est une question d’équilibre !

      1. P.

        Définition même de l’équilibre non ? ça tangue d’un côté…. puis de l’autre… le tout c’est de pas se casser le gueule (ou de se faire casser la gueule, tout dépend de quelle côté de la ligne on est :p)

  13. Grand33

    Bonjour Bibi
    C’est souvent comme ça, on perçoit une personne telle qu’on la voit dans un contexte précis et on ne peut pas ou veut pas voir la face cachée…..
    je citerai Bossuest : “Le pire des dérèglements de l’esprit, c’est de croire que les choses ne sont pas ce qu’elles sont, mais ce que l’on voudrait qu’elles soient”
    La bise

  14. Fol2

    @Grand: ce cher Bossuet avait parfaitement raison…mais est ce réellement un dérèglement de l’esprit? N’est ce pas plutot un problème d’ego?
    Sur ce, priez pour moi: demain je passe une ETO sous AG (il vaut mieux, sinon je croquerais le tube) et comme m’a dit mon big boss: “à jeudi….si vous êtes encore en vie” (quel gougnafier!)…le seul hic, c’est que l’IDE m’a appelée ce soir, et vu que je suis seule, elle ne veut pas me lacher le soir pfffff l’anesthésiste ne m’a rien dit de tout ça!!!!! Alala il y a vraiment très peu de Doc Bibi!!! J’ai la nuit pour réfléchir si j’y vais ou pas…. 🙂

    1. P.

      @fol2
      J’ai presque faillit faire une blague déplacée, on ne se connaît pas encore assez pour ça je pense :p
      Alors je ne sais pas trop ce que tu as, j’ai juste compris AG, bon courage en tout cas !

      1. Fol2

        @P. Vas y, dis moi ta blague (suis très friande des mises en boite)
        @Mésange @Marie merci pour vos messages de réconfort, mais après mure réflexion, j’annule tout: j’ai perdu toute confiance…
        Lol pour google et le foot. Pour info: ETO= échographie trans-oesophagienne, pour voir le coeur au plus près de ses caprices 😉
        Belle journée à tous (et toutes)

        1. P.

          @fol2 : Si tu meurs tu me donnes ton ordinateur (s’il est bien ou tout autre objet de valeur :p) ?

          Je suis désolée d’apprendre que tu as tout annulé, je comprends que tu es perdu courage, mais des fois il vaut mieux savoir de quoi il retourne plutôt (c’est souvent pas grand chose), que de prendre le risque d’attendre un peu trop et de ne plus pouvoir rien faire.
          Zoubi !

        2. doume

          Perdu confiance en qui, en quoi ?
          Tu peux peut-être en discuter avec ton généraliste ou ton cardio, car en terme de bénéfices-risques cet examen est intéressant, si je me souviens bien du problème qui a fait demander cet examen …

    2. Mésange

      @Fol2
      Et bien, nous (foin du gougnafier!) nous t’attendons jeudi pour nous parler de ton expérience de la relation soignée/soignants lors de ton ETO!
      Je suis sûre que tu te serais bien passée de cet examen (et de ce qui t’a amenée à le subir) mais tu viens quand même d’augmenter mes connaissances médicales… et footballistiques puisque Google semble fou d’un certain ETO’o, footballeur de son état!
      Je ne suis pas très prière alors, en lieu et place, je t’envoie plein d’ondes positives.
      Poutous et cilous pour t’entourer d’un cocon apaisant et très doux.

      1. jos

        @Fol2 : pareil que Mésange : je t’envoie mes ondes positives gardées en stock pour les amis.
        Bisous “avé l’accent du Midi”.
        Au fait, où est donc passée notre petite Lorraine préférée qui a donné son surnom aux bisous du BlogàBibi ?
        Et notre petite Argentinette ? Bisous à toutes les 2.

        1. Catherine d'Argentine,qui mange PRESQUE du BON chocolat,grace a Claudie...

          @JOS:…Cilou et moi on etait cachees,A L’ARRIERE DE L’ARBRE de Noel…mais on faisait pas pipi,j’te jure….Merci vraiment pour tes bisoux…je les emporte volontiers et t’en depose plein d’autres dans des jolis paquets avec des noeuds en forme d’ailes multicolores…

    3. Grand33

      @fol2
      T’inquiète pas sa va aller, aujoud’hui on est le 11 12 13, cela ne peut que bien se passer 😉
      On pense à toi aujourd’hui et demain tu nous dira……. si Samuel Eto’o est toujour aussi bon au football.
      la bise

    4. Catherine d'Argentine,qui mange presque du BON chocolat,grace a Claudie...

      @Fol2..JE T’ACCOMPAGNE AVEC DE TENDRES PENSEES…(et pour ma moman,qui aussi se fait operer demain…)…et apres on fetera en grand,ton bon retablissement…@Bibi…la vie est une eternelle quete…trouver le BON COTE DES ARBRES pour faire pipi au bon endroit…et savoir discerner,sans apprioris,le BON COTE DES GENS pour les accompagner,le temps d’un sourire…

  15. Nathalie

    Je serai là jeudi. Avec mon cadeau de Noel que ma maman m’autorise à déballer pour l’occasion. Ensuite il faudra que je refasse le paquet et que j’attende jusqu’à Noel. 🙂

  16. Oreclemage

    N’avez-vous pas peur en étant si proche de vos malades de n’avoir pas le recule nécessaire pour les diagnostiquer ou pour prendre la bonne décision (médicalement parlant qui pourrait être en contradiction avec la bonne décision d’un point de vue plus empathique) ?

  17. Herve CRUCHANT

    Faut pas être très net pour être un vrai médecin. Faut être extrémiste. J’allais écrire “extrémiste à mort”. Ben non, justement, “extrémiste à vie”. N’importe quoi, question logique et bon sens humain, le fond de la Médecine.

    Voilà deux types qu’on amène, juste bien cassés là où il faut. Tous les deux pareils, comme des jumeaux du désastre. Deux “pronostic vital engagé”. Deux pareils. Sauf qu’ils ont des uniformes différents. L’un, bel uniforme ‘vérité-justice’ et l’autre, uniforme caca type ‘dictature-pourriture’. Médecin, tu soignes les deux pareillement. Tu les sauves pareillement. Et deux ans après, ils arrivent -enfin- à s’entre tuer définitivement convenablement sur un champ de bataille stratégique préparé à l’avance.
    Médecin : c’est un super spécialiste technicien ET un super humain sensible. Qui peut ouvrir le ventre d’un type sur le bord d’une route si c’est nécessaire pour le sauver. Mais ne peut pas faire un point de suture sans trembler à son propre petit.
    Sont nazes ces médecins ! Ce sont eux qui se sont enfermés dans cette histoire extravagante dont on ne revient pas, comme on dit dans les livres. Un truc initiatique. Faut des années et des années pour y parvenir et tout juste commencer soi-même à y croire. Des heures de veilles et de fatigues indescriptibles. Des morts qu’on n’aurait pu éviter, d’autres qu’on aurait peut-être pu ne pas voir. Jouet de la mort-salope.
    Des masses de choses précises, mesurées et prouvées en laboratoire entrées dans la mémoire… pour aboutir à un diagnostic où doit entrer le doute et l’instinct. Chimie mentale. Je sais; je crois; il me semble que; essayons çà, on verra dans quarante huit heures; faudrait quand même pas qu’il meure guéri ! Tout le fond de commerce du Doctor House. Bien vu, l’artiste !

    Hier, je voyais le reportage-interview de l’insaisissable Fabrice Luchini organisé par Télérama. Toujours intéressant sous le pitre, le joueur ne manque pas une occasion de nous parler de Céline et de Nietzsche. Pour nous faire râler et nous provoquer un peu. Le premier, Ferdinand Céline, est connu pour ses pages antisémites abjectes; mais il a aussi écrit des pages entières à la gloire de l’humain, sublimes. Que personne ne veut reconnaître comme telles -sublimes. On doit être pourri ou pas. Dans le cas Céline, il ne resterait alors qu’un style. Comme l’arête d’une dorade dans un plat au moment du fromage. Que c’était là un beau poisson; dommage, vraiment qu’il soit mort! Quant à Nietzsche. “Ce nihiliste” !

    Il y a deux lectures, trois; une infinité de lectures des hommes. Faudrait-il reconnaître l’une d’entre elles comme seule véritable? Ou, pourquoi pas, faire l’exégèse de certains traits choisis à l’avance à fin que ces figures entrent mieux dans nos moules confortables et flatteurs? Des versets du Coran qui ne soient pas sataniques pour le rendre plus pur, plus près de notre invention déiste?

    Il aurait été bizarre de ne pas parler de Nelson Mandela à propos du billet ci-dessus paru en pleine débauche de paroles. Diatribes venues d'”amis”, de “je connaissais” Mandela, “je l’ai rencontré à plusieurs reprises”, etc. Aucun, qui le considérait il y a peu comme “un sale nègre rebelle, prétentieux et vieilli” (sic) ne voulant manquer dans la litanie des éloges hypocrites enregistrées pour l’histoire.
    Madiba, pour les uns (Bienaimé), lélihlahlah (“fouteur de merde”) pour les autres, bafana (“le copain basané”); terroriste pour Thatcher et Bush; et même négligeable, pour d’aucuns. Heureusement, nous savons toutes les affections et toutes les danses populaires qui ont fleuri dans les ghettos lors de sa disparition.
    L’un? L’autre? Ou extrémiste de l’humain? On a parlé de Gandi. D’un certain De Nazareth… Tous ces types qui gênent… ou ont gêné d’avoir posé l’humain sur son véritable socle : le doute.
    Réconcilier les esprits avec les corps en les réajustant. Réconcilier les soignants et les soignés. Réconcilier tous ces êtres autour de la seule certitude que l’on puisse avoir dans cette vie: qu’il n’y a aucune certitude. C’est bien une idée de Médecin, çà, tiens !

    Alors, extrémiste faisant le grand écart pour ressouder Tatie De Quidonelamin avec Tatie De Bouriquedomestic ? Peut-être. C’est même pas sur.

    Raviver les odeurs, les couleurs, la noirceur, enfin tout ce qui fait l’humain. Dignité. Perfs, stéto, analyses, touchérectal, sutures, bétadine, dodo… Recoller tout çà dans le bon sens. Respect. Dresser le machin encore bancal sur ses pattes de derrière -empathie- et lui dire, en substance : ” tu vois, c’est là-bas que tu vas, maintenant…”.
    Et lui faire croire que c’est vrai. Foi. Lui faire croire qu’il est VRAIMENT content car c’est peut-être vrai. Alors? Alors il y va.
    En termes simples on dit “le patient est soigné (j’espèrais tant qu’il soit guéri) il peut retourner chez lui”. Acte terminé. Au suivant…

    Et vous pensez pas que le médecin est un doux dingue de l’humain? Comme ceux qui ont pensé l’humain et se sont frotté à lui?
    Vous croyez peut-être que c’est facile, tout çà. Que çà se règle en dix ans de cuillère à pot? Pas si sur.

    J’ai bien vu que Bibi nous envoie un message subliminal, comme d’habitude.
    Ici, il nous dit “putain, j’ai hâte de voir la suite de Star Wars.” (Oui. Bibi dit des gros mots quand il est enfin seul dans son for intérieur avec lui-même. Il boit des bières et regarde aussi des trucs idiots à la télé en se grattant affalé sur son canapé seulement vêtu de reliefs improbables. Vie privée.).
    “Unifier La Force. Voilà la solution !” se ditilossi. Toubib jusque dans ses aspirations ludiques. Utopique jusque dans ses certitudes partagées:on peut (presque) tout faire. Exemple: peut-on prendre au sérieux un mage habillé en bambinette rose avec des petits nœuds et des “petits élastiques là” ?
    Mais si ! regardez la photo. Et si vous ne souriez pas, il faudra consulter. Un médecin!

    1. P.

      @Albigène
      Ca a fait *Kaboum* dans ma tête (encore, il va finir par ne plus rien rester :p), tu dis “l’insaisissable Luchini” et voilà, ça à fait *Tilt*, Luchini c’est toi en fait ! Tu parles, tu parles, tu digresses et c’est toujours beau ou rigolo.
      Facebook m’a pollué, j’ai envie de dire “j’aime” et c’est tout.

          1. P.

            Vous avez le même petit logo, il n’y a que la couleur qui change, je me suis faite eue…
            Un jour je vous dirait à qui vous me faite penser tous… C’est pas triste :p

    2. Grand33

      Salut @Hervé , je crois qu’il n’y a pas que le médecin qui est “doux dingue de l’humain”, je connais un gâh qui écrit bien dans le blogabibi, et un peu luchinien certes !!!
      La bise l’ami…

  18. Elle

    “Je n’y ai vu que du feu” dites-vous, je ne pense pas !
    Mme M.de J. est avec vous comme vous êtes avec elle, respectueux et attentionné et votre chef ne méritait pas mieux. Bravo Madame ! j’aime l’idée que parfois Il y ait “de l’amertume dans ce yogourt au miel”.

    Quel à-propos BB ! jolie réplique !…

  19. Estelle

    Je suis passée à la librairie aujourd’hui acheter le livre et laisser mon ptit papier pour la dédicace de demain.
    Le vendeur m’a dit qu’on était déjà une vingtaine à avoir fait ca ! Il va y avoir du boulot demain soir, cher Baptiste, faites chauffez votre plus belle plume ! 🙂
    Prise dans la précipitation à la caisse, je n’ai pas eu le temps de mettre ce que je voulais et j’ai laissé juste le nom de la personne à qui je veux offrir ce livre. Sniff, je suis déçue, j’aurai voulu vous laisser un ptit mot perso. Bref, Merci encore de venir sur Paris, merci pour ces beaux textes qui redonnent parfois l’envie d’aller bosser (jsuis IDE), et qui peuvent être compris de tous (c’est fort pour un médecin de parler et d’être compris de tous, de ne pas utiliser le jargon médical ! Allez, je vous charie ! 🙂 ). La personne à qui je l’offre a connu votre blog avant moi et continue de le suivre.
    Bises à vous

  20. Marie

    On ne connaît vraiment quelqu’un que quand on a été en son pouvoir. Vraiment. C’est la qu’on voit que l’homme est naturellement mauvais. Personne ne rate jamais une occasion de faire du mal. La seule chose qui retient les gens de faire du mal, c’est la peur de la punition. C’est tout. S’ils savent qu’ils ne seront pas punis, les gens laissent leurs instincts mauvais se déchaîner.

  21. Martine

    J adore Fabrice luchini mais je ne comprenais pas son culte pour Céline .Grace a vous Mr Hervé CRuchant je viens de comprendre . Céline c est tatie Danielle c est moi c est nous tous. Nous sommes tous des docteurs J et des Mister H

  22. Fol2

    Bonjour!
    Après en avoir parlé avec mon medium boss, j’y suis allée…quelle aventure! A l’arrivée, l’IDE voulait me faire faire une coronarogrphie…lui ayant expliqué que j’avais rempli le questionnaire (qu’elle n’avait pas lu), me voilà partie pour l’ETO…en salle d’ambu, les IDE et l’anesthésiste font le forcing auprès du doc qui ne voulait pas se déplacer parce que je n’étais pas à jeun (café au lait pris 3 h avant…j’ai appris que le lait n’est pas un liquide, mais un aliment)…finalement le doc arrive et veut “m’enfiler” l’endoscope “à vif” (avec sa douceur bien à lui…) n’y arrivant pas, et quelque peu énervé il a fini par demander l’anesthésie… Résultat des courses: pas d’athérome, pas d’embol, que dalle!
    Merci à tous (et toutes) pour vos messages d’encouragement (ça m’a beaucoup aidée!! Merci infiniment, vraiment!)
    @P.: mon ordi n’est pas à moi, mais au gougnafier, la seule chose de valeur que je détienne est un p’tit coeur “grand comme ça”, sinon je t’aurais volontiers couchée sur mon testament 🙂
    Douce journée et poutous à tous (et toutes)

    1. P.

      @fol2
      Ravie d’apprendre que tout va bien finalement \o/ et que tu as eu le courage/la force/la motivation (fait ton choix ou prend tout 😉 ) d’aller faire cet examen. Quant au docteur, je m’en vais le retrouver et lui cramer sa blouse ! Ca lui apprendra !
      J’ai perdu une proche parce qu’elle a refusé d’aller voir ce qu’elle avait. Je trouve ça con de mourir parce qu’on a peur.

        1. P.

          Non, mais il y a 9 chances sur 10 que si elle n’avait pas attendu le moment fatidique, là où elle a vraiment été obligé d’aller se faire soigner, elle serait encore en vie… Ca me rend dingue de savoir ça, je suis encore très en colère, mais un jour ça ira mieux.

          1. Fol2

            @P.Je comprends ta colère…mais tu n’y es pour rien (on ne peut pas soigner les patients contre leur gré)…le temps est ton seul allié: laisse le temps au temps pour “atténuer” ta douleur..

    2. Mésange

      Chic! Tu vas bien! Et je te trouve super courageuse d’avoir réussi à surmonter tes peurs…

      Mais encore une fois, il faut qu’il y existe des soignants qui défassent ce que Bibi est patiemment en train de tisser, le lien soignés/soignants! GRRRRRRRRR! gronda loup-mésange. Finalement, le gougnafier n’était pas tant ton big boss que ce médecin. Encore un qui devrait se retrouver côté soigné pour comprendre ce qu’il fait subir d’habitude… (allez, ch’suis sympa, pas pour quelque chose de grave!)
      Poutous chocolatés

      1. Fol2

        @Mésange…ce doc a la réputation d’être le meilleur dans son domaine…là est certainement sa faiblesse…on ne peut pas être le meilleur en tout..lol je n’ai pas eu la présence d’esprit de lui soumettre une consultation chez Doc Bibi… 🙂

  23. Grand33

    @Fol, Ce doc est bien un gougnafier ; “enfiler” “à vif”,même un endoscope, cela ne se fait pas à une dame. Un minimum de préliminaires est requis……… comme une anesthésie par exemple !!! Bref, ce que l’on retiendra aujourd’hui c’est : “pas d’athérome, pas d’embol, QUE DALLE !”
    C’est beau un p’ti coeur grand qui fonctionne !!!
    la bise ciliesque

    1. Fol2

      @Grand..quand je dis:”que dalle”, ça voulait dire: que dalle de ce qu’on recherchait (caillot), par contre j’ai une fuite (connue) qui s’est aggravée et qu’il faudra opérer certainement…c’est ça le problème en médecine: tu consultes pour une pathologie…et PAF! On en découvre une autre…

  24. Nuts

    Je connais cette version de l’ange/ tyran …en mon fils de 4 ans …adorable blondinet…
    Je n’oserai pas vous faire perdre de temps a me lire pour des caprices d’enfants ou des états d’âmes de mère débordée…mais si bons médecins, soignants, lecteurs que vous êtes, pensez un instant à la détresse si solitaire et si incompréhensible par les autres que nous l’entourage nous vivons.
    Même si j’en convient ce que vous écrivez est vrai cela lui fait du bien d’être vu si positivement par les autres.
    Rassurez vous il est traité et suivi pour ça mais justement les soignants qui l’entourent n’ont en deux ans encore jamais mesuré mon calvaire…ma réconciliation soignant/ soigné a moi passera par là…je l’espère un jour…

  25. Cilou

    Coucou à tous !
    Le grand Saturne a encore fait des siennes, j’ai cligné des yeux et quand je les ai rouverts il s’était passé une semaine. Moi aussi je vous fais des Bisous @Jos, et à tous ici que j’aime tellement !
    Pour le costume de Gandalf, perso je le verrais mieux sur ma fille (elle aussi), mais bon, comme disait ma mère, “les coups et les douleurs, ça ne se discute pas !”

    Et pour Mamie Nova / Tatie Danielle : moi aussi je me fais passer pour une gentille sur ce blog, mais en vrai je suis une chieuse finie. Suis machiavélique ^^

    Allez, je file j’ai un boulot monstre. Des ciloux à tous, en pagaille !!
    Cilou.

  26. Herve CRUCHANT

    Ce que je vais écrire maintenant n’a aucun rapport apparent avec le papier de Bibi. Quoique. Et puis j’aime bien écrire “ceci n’a aucun rapport”; çà me rassure dans ma jeune solitude vieillardissante. Bref. Voilà:

    J’aime beaucoup -et c’est peu dire- le gars qui s’est fait passer pour traducteur de langage des signes à la tribune des chefs d’états discourant à Soweto en l’honneur de Bafana Mandela. J’adore.

    Ceci, pour ceux qui voudraient vraiment savoir jusqu’où pourrait aller ma foie ordinaire. Sans intérêt. Mais réellement pour le geste de ce gars là. Vous avez certainement apprécié le Crieur de Buckingham, qui a annoncé cette manifestation royale extraordinaire consistant en la vue au monde d’un royal baby. Le gars était en représentation ! Si !
    Outre que çà rend ridicules les pontes qui se la jouent sur les estrades et voyages en jets privés à nos frais mais çà en met un sacré coup à la réputation des sociétés de sécurités diverses. Pour vraiment tout dire, çà me venge un peu -très très peu- de la vexation que j’ai moi-même ressentie quand un vigile m’a sucré mes 33cc de coca light que je comptais m’enfiler entre Toulouse-Blagnac et Lille-Lesquin. Pour la peine, il m’a fait un toucher vagal complet en me soufflant une haleine dégueulasse dans la tronche. En me bipant avec un machin en forme de plaque de chocolat-dessert made in Taïwan. Quelle faute de goût ! La honte ! Aurais-je un look de potentiel terroriste ?

    nb : si j’ai oublié de mettre un H à Gandhi c’est pas grave, c’est un H muet; si je suis encore comparé à cet inénarrable Luccini-le-Réac (c’est lui qui confirme) çà va faire mal ! non mais … çà me rend tout rouge.

  27. Herve CRUCHANT

    J’oublie tout ! J’aime aussi beaucoup la dernière phrase de Cilou : “Allez, je file, j’ai un boulot monstre”. C’est bien notre Cilou qui bosse en gériatrie ? De tout, je vous dis. De tout !

  28. Lise

    Cela m’inspire une citation, bientôt célèbre je l’espère, de … toi bibi !
    Qui dit ceci : “Certains jours, nous vivons lâches, vils et méprisables. Certains jours, nous vivons généreux, superbes et triomphants.”
    Ne sommes-nous pas tous un peu des “docteur jekyll” et “mister hyde” ?
    A la fois anges et démons ….

    Ciloux à tous

  29. Dr Ivana Fulli

    Le problème est qu’il y a aussi des familles qui mentent pour ne pas récupérer une personne handicapée à la maison ou même pour conserver plus d’espace.

    J’ai fait du bénévolat informel pour des personnes âgées sur des années jusqu’en 2009 et j’ai, par exemple, eu la stupéfaction de constater -au moment où une octogénaire mère de 3 enfants sur 4 très à l’aise financièrement partait se faire hospitaliser à ma demande en gériatrie-qu’elle ne possédait même pas une seule paire de chaussures mais seulement des chaussons. La famille qui me répétait -depuis au moins 4 ans – leur désir de voir ma patiente admise en maison de retraite correcte ne fut disposée qu’à la placer le moins cher possible soit chez des particuliers alors que ma patiente ne voulait qu’une maison de retraite avec la possibilité de soins de pédicure et un coiffeur de temps en temps… “A chacun sa vérité”

    Le patron du blog risque de me gronder mais j’ai même rencontré avec l’hospitalisation de cette patiente une aide-soignante qui faisait , devant le médecin psychiatre bénévole de l’autre, manger une dame en regardant un feuilleton débile à la TV face à la TV et côte à côte avec la patiente qu’elle faisait manger.

    Cette patiente là n’a pas eu de chance avec le service de gériatrie parisien mais surtout pas de chance que son docteur Ivana, comme elle m’appelait, soit trop naïve et ait fait confiance à la famille pour chercher une maison de retraite que la famille n’avait jamais commencé à chercher pour la bonne et excellente raison que la famille ne voulait pas la payer. Ils comptaient sur moi pour la placer le moins cher possible en long séjour.

  30. patiente

    Ça y est j’y suis de l’autre côté et pas du tout envie de philosopher sur la disponibilité et l’humanité des carabins. ! Quand on a passé 5 heures en 2 jours dans une salle d’attente, qu’on a eu face à soi le Dr Connard qui ne regarde même pas le malade qui est en face, qui vous parle avec un mépris évident “c’est vous qui décidez, moi je n’ai mal nulle part, à vous de choisir mais on va pas y passe l’après-midi” etc,…. J’ai vécu ça hier. J’ai dit à ce type ce que je pensais de son attitude. Résultat, je suis partie et je dois recommencer le parcours du combattant !!!!! De préférence avec un médecin, un vrai. Un qui a lu le serment D’Hypocrate. En attendant je vis une souffrance terrible, sans trêve… Alors oui Doc Bibi, ta mission de rapprocher les soignants et les soignés est loin d’être achevée… Et il y a des milliers de malades qui sont humiliés sans oser revendiquer le droit au respect. Je suis très en colère… Heureusement que la Fine Équipe est là pour m’aider dans ces moments difficiles et douloureux.

    1. Mésange

      C’est vraiment triste ce mépris de ceux qui sont censés détenir le savoir (et donc le pouvoir) vis à vis de ceux qui ne savent pas mais qui souffrent, sont stressés, angoissés, dans le doute et parfois la peur. Non seulement c’est décourageant mais c’est humiliant de ne pas être pris en compte dans son humanité et de se sentir maltraité.
      C’est vrai qu’ à tous ces Dr Connard, on aimerait oser enfin dire “ça suffit, vous êtes peut-être un excellent technicien mais que cela ne vous empêche pas d’être aussi un humain au service d’autres humains, et votre savoir ne vous donne pas le droit de me mépriser ; que vous cherchiez à vous protéger, d’accord, mais si votre mépris à l’égard de vos patients est votre seule protection, alors vous paraissez être un inadapté du monde du soin. Mettez vous un seul instant à ma place : accepteriez-vous de votre soignant de telles paroles, un tel comportement, un tel manque de respect?”
      DocBibi, peut-être as-tu aussi ouvert cette porte-là pour les soignés : oser dire “ça suffit!” à des Dr Connard.
      Je ne sais pas si alors que je me trouve réellement dans un état de faiblesse aussi manifeste, j’arriverai à oser me rebeller et dire ce que je ressens mais en tout cas bravo à Patiente d’avoir osé avec toutes les conséquences que cela a sur son parcours de santé.
      Toute mon admiration et plein de pensées positives pour toi, Patiente, accompagnées de poutous chocolatés.

    2. Catherine d'Argentine

      @Patiente:…ce qu’il oublie le docteur Connard,c’est qu’un jour,il aura peut etre aussi mal a son genou,a en pleurer…et qu’il n’y aura p’t’etre personne pour l’entourrer de compassion,de poutoux,de ciloux et tutti cuantou….tout SEUL,qu’il sera avec son grand badge de DOCTEUR malade…Toi,au moins,tu sais que tu nous as autour de toi…inconditionnels…que la force soit avec toi…on t’aime,Patiente…

    3. pantherspirit

      @Patiente :
      J’ai envie de faire fleurir un sourire =D sur tes lèvres .
      Alors, qu’arrive-t-il quand une panthère en blanc se retrouve de l’autre côté de la barrière ? Elle est transformée à l’insu de son plein gré en panthère rose dont tu peux imaginer les mésaventures en regardant ICI ( Après la longue pub de 50 secondes ) :
      http://www.wat.tv/video/panthere-l-hopital-panthere-rose-5tb8p_4xfu7_.html
      C’est à peine exagéré, je dois dire, et en tout cas certains passages ont une odeur du vécu !
      Allez, plein de courage en espérant que le Dr Connard soit allègrement remplacé par le Dr Lecharmant-Efficace !!
      Gros bisous

    4. Elle

      @patiente
      Je comprends votre colère et votre réaction.
      Une petite égratignure à son égo lui aura fait le plus grand bien à ce Doc qui n’avait “mal nulle part” LUI ! …
      Courage à vous

  31. patiente

    Mais des Dr Connard, il y en a plein !!! Ce matin une amie très proche m’a téléphoné en larmes. Un cancer au sein droit, il faut le lui enlever. Le rendez-vous pour l’ablation est prévu pour le 19 décembre. Hier, elle a reçu UN COUP DE TELEPHONE du médecin lui disant que les derniers examens ne sont pas bons. Métastases sur le foie et les deux poumons, donc l’ablation n’est pas d’actualité et il faut commencer la chimio tout de suite ! ET TOUT CA PAR TELEPHONE !!!!! Elle était seule chez elle avec ses trois enfants (17, 14 et 9 ans !!!) Une horreur ! Ces gens-là ne sont pas des médecins. Ce sont des mécaniciens du corps et il auraient la même attitude s’ils étaient dans un garage en train de réparer votre voiture !!! Aucune humanité, aucune compassion, aucune élégance, RIEN … Et cette jeune femme est atterrée car elle a appris avec cette brutalité que sa vie était menacée. Il était 15 heures hier après-midi. Son mari est furieux. Il n’a pus rentrer qu’ à 19 heures : sa femme et ses enfants étaient en larmes !!!!
    Comment peut-on faire ça ? Vous tous, docteurs Connards, êtes-vous sûrs que vous ne vous êtes pas trompés de profession ??? Relisez votre serment, il y a eu déviation dans vos parcours !!!!!!!! Je suis horrifiée

    1. marie

      il y a beaucoup de choses a réinventer ou à créer en médecine comme dans beaucoup de domaines, le coup du téléphone qui annonce le ” pire du moment” est dans le peloton de têtes . Le médecin de famille est le plus proche du patient dans la chaine de soins, celui qui connait le mieux le patient, ses réactions certains s’écroulent d’autres tiennent tête au mal; il serait souhaitable que ce soit eux qui fassent l’annonce ou que les hôpitaux mettent en place une “cellule psychologique” un espace qui vous dit que votre vie bascule quoi qu’il arrive, qui “démystifie la problématique” , un lieu de paroles, d’explications de la maladie, des soins, de l’environnement social d’entraide , un lieu d’où l’on sortirait combattant (e) pas détruit (e).
      changer la colère en carburant pour se battre.

  32. Nots

    Au boulot, on me charrie souvent pour ma “naïveté” avec les usagers ( les médecins surtout ;)), mais moi, je me dis que ça fait partie du jeu de se faire “balader”. Je DOIS leur faire confiance d’emblée, sinon, point de relation possible. Sans confiance, on n’entre pas en contact avec l’Autre. C’est Martin Winckler qui écrit là dessus aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *