Un grand moment de solitude…

I. est déjà passée là : Plutôt Charlotte aux fraises que madeleine ? et là : “Et demain, je dors.”

Le retour de I. !

Alors voilà les crématoriums (quelle entrée en matière !).

Les fours incinérateurs des crématoriums n’aiment pas les Pace-makers : ça les fait exploser. Quand un patient meurt et veut se faire incinérer, il faut toujours retirer le pace-maker. Dura lex, sed Lex !
Et revoilà… I. ! Notre interne gaffeuse bien aimée !
Elle est appelée dans les services pour constater un décès.
Le service est plein : un patient a déjà remplacé la patiente décédée. Le corps repose dans le couloir, sur un brancard.
– Elle a un Pace-Maker et elle a réclamé une crémation.
– Il faut lui retirer avant que la famille n’arrive. Tu l’as prévenue ?
L’infirmière :
– Dans 20 minutes.
La nuit, on est amené à mal entendre ou mal expliquer : I. pense avoir entendu que la famille serait prévenue dans 20 minutes. L’infirmière pense avoir expliqué tout autre chose…
Sachez qu’un Pace-Maker, c’est très difficile à retirer. I. essaye, elle tire, elle force, elle bande tous ses muscles.

Vous sentez venir le truc là ?

Se mettre à califourchon sur le corps de la patiente, c’est difficile à oublier.
Se faire surprendre dans le couloir à califourchon sur la patiente par sa famille… VRAIMENT impossible à expliquer.

(Les illustrations sont trouvées sur les réseaux sociaux où elles sont libres de droit ce qui n’est pas le cas sur CenterBlog. Si vous connaissez les artistes, on veut bien connaître leurs noms et l’afficher ! Redde Caesari quae sunt Caesaris)

Si le site vous plait, donnez-nous un coup de pouce : partagez sur Facebook ! C’est juste là, au coin en bas à droite de chaque article ! Et rejoignez nous sur la page Facebook (lien colonne de droite) ou sur Twitter à “@AlorsVraiment”…

Une réflexion au sujet de « Un grand moment de solitude… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *