Journal de soigné

Jour 3
J’ai testé pour vous « Le Tramadol »
Hier, moi sur le ventre et elle derrière, j’ai dit à Corinne Humanité : « La douleur est là ».

Elle l’a bien remarqué : j’ai la ride du lion, les yeux crispés, les muscles congestionnés, et posé sur tout ça, le visage d’un comédien tragique.

On a parlé médicaments. 

« C’est que moi, tu vois, j’ai pas l’habitude des antalgiques ».

Oui, j’ai pas l’habitude. Mais voilà : ma vie a trébuché et j’suis tombé dans ce corps douloureux (qu’un chirurgien réjoui a trouvé bon de sauver en me croquant le croque-monsieur à coup de bistouri…).

Pour étrangler la peine qui criait dans la plaie mieux que Saint Jean dans sa plaine, j’ai pris du « Tramadol LP « . Résultat ?

« Je flotte un peu, Corinne. J’ai chaud, je suis bien, je vole très haut. Mieux que voler : je plane. Je suis à deux doigts de poétiser ». 

Corinne Humanité sourit. Corinne Humanité écoute. 

« Combien de fois en ai-je prescrit, de cette merde, Corinne ? Pour moi, Tramadol, c’était juste un mot écrit à la va-vite sur du papier. Et vl’a qu’en deux jours, c’est mon nouveau meilleur ami ! »

Corinne Humanité sourit. Corinne Humanité écoute.

Et je conclus en riant : « Moi je te le dis, Corinne : l’École de la Vie a ouvert, et la salle de cours est dans mes fesses. »

44 réflexions au sujet de « Journal de soigné »

    1. Matthieu

      Mdr, j’ai eu à en prendre 3 par jour pour soulager la douleur post opératoire de mon genou (ligaments croisés) et je n’ai eu aucun mais aucun effet secondaire me rendant accro ou me faisant planer.

      1. Oona

        Comme quoi nous ne sommes pas tous égaux devant les produits, merci la génétique notamment (tous mes ancêtres fumeurs d’opium ayant balisé ma route depuis trèèèèèèèès longtemps !) En revanche, je ne suis pas du tout accro au Nutella (mais pas du tout) comme quoi …

  1. Oona

    (Zut, mon message n’était pas fini : ) bon courage en tous cas, et profite bien de ton petit nuage, tant qu’il flotte tout la haut … mais bon, zero douleur vaut mieux que 2 tramadol, non ?

  2. Myriam FdF

    Pas évident de tester tous les médicaments avant de les prescrire. Pas recommandé, non plus : j’ai connu un élève infirmier qui faisait un stage en HP, il a voulu tester un comprimé qu’il donnait à un malade 4 fois par jour. Il en a pris 1/4… et a dormi durant 48 heures…
    Si le tramadol te soulage Baptiste, et bien, continue à planer… ce n’est que pour un temps, pour juguler la douleur. Sinon, teste l’auto hypnose, c’est le top du top !
    Courage, bises

  3. Moineau

    « …me croquant le croque-monsieur… »… T’es trop mimi quand même ! Comment tu fais ??? Celle-là, je la ressortirai à Bonescient. (Un pote à moi…)
    Allez, courage ! On pense à toi.
    Dans ton malheur, t’as eu la chance de rencontrer Corinne. Alors, n’oublies pas de dire MERCI !
    Bien à toi,
    Moineau

  4. Rainette

    Ben j’en ai 2 boîtes et c’est vrai que pour l’effet c’est …. planant ! ( en plus d’être antalgique !)
    J’en ai pris 2 !
    Même avec une migraine à pleurer ( en fait je vomis, mais je dis pleurer, c’est moins ….) je n’ose pas en reprendre de peur d’y prendre goût ou de ne plus pouvoir conduire ou bosser le lendemain !
    Ca me fait penser au bon dr House et l’oxycodon !
    Ca aurait donné quoi Gabin disant à Michele Morgan « t’as de belles fesses tu sais ! »???

  5. Lys18

    J’en prends depuis longtemps…
    Mais ça ne me fait pas planer,je suis triste!
    Bon courage,mais avec Corinne,ça devrait aller mieux très vite…

    1. Oona

      Des patients m’ont souvent vanté les effets de l’IXPRIM … sauf que chez moi, la douleur reste et qu’en plus elle est accompagnée d’une humeur de cabinet …

  6. Carine

    Certes, ce serait formidable si les toubibs essayaient sur eux les médocs qu’ils prescrivent, mais le Tramadol ils ne prennent pas grands risques…
    j’aimerais bien savoir si un(e) seul(e) psychiatre a essayé sur lui (ou elle) les neuroleptiques…
    Comment le Tramadol peut il vous faire autant d’effet ? Vous prenez des doses pour éléphant ???
    Bon rétablissement
    Votre blog, sympa, me rappelle un grand papier publié par Kervasdoué, qui en son temps a été directeur des hôpitaux, à la suite d’un accident, il a vécu l’hosto de l’intérieur, il a mieux compris….

  7. Maritrez

    Ah oui Tramadol, on a fait un court chemin ensemble et c’était merveilleux mais c’est pas un bon compagnon, n’oublie pas de t’en séparer le plus vite possible !

  8. Franck REMY

    Bonjour mon (deuxième )médecin préféré. Je suis plein de compassion à votre égard. D’autant plus que je suis un « douloureux « chronique que soulage plutôt bien le tramadol depuis 20 ans.
    Je crois bien qu’il n’y a pas de petites ou grandes douleur mais seulement des gens qui ont mal.
    Donc votre douleur à autant le droit de citer que la mienne ou celle de X ou Y…
    Pour ce qui concerne l’auto hypnose sédative que je pratique parfois elle ne me semble utile que pour gérer une poussée violente de douleur, pour éviter que celle ci n’envahisse tous les « circuits »! Je suis plus dubitatif lorsqu’il s’agit d’une douleur chronique.
    Hormis ces considérations que l’on pourra trouver « vaseuses » je vous souhaite du courage.
    Continuez à alimenter votre blog:la communication est un moyen efficace de dompter la douleur.

  9. Lili

    Ha, la dernière fois que j’ai plané, c’était avec un type qui fait des gros câlins dans des librairies, un toubib qui a une belle plume. L’effet a duré quelques jours, c’était bien !

  10. Ciboulette

    C’est trop drôle ta chronique sur la découverte du statut de malade. Pour moi le tramadol ce fut d’une violence abominable, l’impression d’avoir un énorme mal de mer, une envie de vomir persistante, l’horreur quoi ! Comme quoi, d’une personne à l’autre….
    Bon courage et merci encore pour ces bons moments passés en ta compagnie par l’intermédiaire des mots.

  11. Fredo

    Au départ, tu planes, et puis il y a accoutumance alors prends garde à toi (bis) !
    Ton histoire rappelle celle d’Oliver Sacks dans « Sur une jambe » : les rôles sont inversés et il observe son ressenti et le comportement des différents soignants.
    Je relis tes archives depuis 2 jours : ça fait sourire et ça remonte le moral.
    Bravo.

  12. Marie Noelle

    Oui Tramadol moi aussi j ai pris.. mais j ai vite arrete.. malaise vagal…pas bien du tout.
    Alors apres je suis passee au Lyrica, petite dose d abord.. et les doses ont augmente, la douleur s est estompee.. mais j etais un zombie.. shootee..
    Ca soulage…le temps d effacer le souvenir de la douleur..et les crispations d anticipation…. puis il faut arreter des que c est possible . Ce sont de faux amis comme disait mon prof d anglais
    Bon vol ! L hotesse a l air sympa et a un beau derriere, .. je veux dire un un beau derriere de tete…

  13. mlm

    Bonjour je lis votre blog depuis que je vous ai vu au JT un midi, j’aime bien votre tournure d’esprit.
    Je suis en train de lire « alors voila » ;c est réellement du bonheur ; des petits bonheurs/malheurs qui permettent de relativiser les bobos quotidiens.
    Tramadol est mon ami depuis 5 ans il me permet de vivre avec des douleurs « chroniques « ,je ne plane plus ‘,j’ai trouvé la juste dose avec quelques autre pilules ; je me fais juste l effet d être dépendante.
    Je me permets de vous écrire , d abord égoïstement pour vous demander de continuer d écrire et pour vous souhaiter des jours meilleurs.
    Je sais comme’peuvent compter que tous les petits mots des uns et des autres

  14. Benoît Jacques

    Pourquoi avoir besoin d’écrire vulgairement « cette merde » ? pour parler d’un médicament qui soulage tant de malades et de douleurs. Parce que c’est un médicament ? Tic verbal ou suggestion nocebo involontaire ? Faut-il avoir l’habitude de prendre ou de prescrire des antalgiques et les « autres » pour les encenser ? Mon maître m’avait dit: « le docteur doit savoir prescrire pour les indications, il doit savoir ne pas prescrire si contre indication et il doit savoir refuser en cas de non indication ».
    J’en prends moi-même depuis 4 ans et je ne sais plus vraiment si je suis en manque quand je l’oublie ou accro si je n’en ai plus besoin ? Impossible ! Pourtant je me pose la question au bout de trois jours sans les prendre, où les douleurs allodyniques deviennent telles, que ne dors plus et que ne sais plus me déplacer. Alors oui, c’est aussi mon meilleur ami parce que je peux alors vivre.
    Courage pour ces quelques jours de soins. La douleur n’est pas nécessaire pour vivre, heureusement, mais elle existe malheureusement, et merci infiniment aux hommes de science qui ont pu l’atténuer ou la faire disparaitre.
    Au passage, j’ai admiré le talent et ressenti le sens de ces belles envolées lyriques et poétiques. Merci. Je me souviendrai longtemps de « la ride du lion, les yeux crispés, les muscles congestionnés, et posé sur tout ça, le visage d’un comédien tragique », et de  » Pour étrangler la peine qui criait dans la plaie mieux que Saint Jean dans sa plaine »; et de « la salle de cours est dans mes fesses ».

  15. Nikau

    Bonjour. Je prends 2 X 200mg de Tramadol LP tous les jours depuis 5 ans et je n’ai jamais plané. Ça calme juste modérément des douleurs chroniques sévères dans tout le corps, sans les faire disparaître complètement, mais au moins ça me permet de me lever, de faire ma toilette et quelques bricoles de rien du tout au lieu d’être plié en 8.

  16. bluetit

    j ai plané tout comme toi t impossible de me lever , nausées
    c était en 99 jamais repris depuis
    tu te souviendra de ta fesse joyeuse
    tu as une infirmière au petit soins
    bisous bonne soirée

  17. Béatrice

    Testé pour une rage de dents un week-end de travail d ‘ une infirmière qui adore soigner les fesses .. les collègues ont adoré mon côté zen moi qu’ils ont surnommé la ronchonneuse …ils attendent avec impatience mon prochain shoote au tramadol. ..Bon courage à vous

  18. Rodjeur69

    Je dois être un mutant ; le tramadol, ça ne me fait aucun effet rigolo… Mais au moins, j’ai moins mal. Et même, je suis passé à la lamaline. Rien non plus, à part l’analgie (?).
    En tout cas, bon courage et serre les dents, à défaut de pouvoir serrer les miches !

  19. Arlette Bonnet

    Tramadol ça fait planer ? Ben zut alors ! J’en prends parfois mais ça ne me fait jamais cet effet ! C’est rageant quand même, moi aussi je voudrais bien me promener sur un petit nuage !
    Enfin tant mieux Baptiste si ça te fait oublier ta triste condition humaine pendant un petit moment ! Allez courage ! Moi j’ai un truc, quand j’ai très mal, je visualise comme je me sentirai bien quand ce sera fini, ça m’aide !

  20. Pilou

    Tramadol est surveillé étroitement par l’AFSSAPS pour effets secondaires importants et addiction sévère. Pour ma part, je l’ai testé, catastrophique, idem avec Lamaline, Codéine, Lyrica, Rivotril, Laroxyl, idem, et sans effet sur la douleur, vertiges, nausées, confusion j’ai tout arrêté avec une Algoneurodystrophie. Depuis je serre les dents…..et le reste.
    Tant mieux toutefois si d’autres l’apprécient pour les aider à calmer la douleur, aucune critique de ma part, chacun réagit à sa façon devant la douleur, le principal est de ne plus souffrir.

  21. Véronica 35

    Je ne suis pas adepte férue du tramadol mais il faut bien avouer que parfois (opération ou crises de CMT) ça aide….les éléphants roses au plafond j’adoreeeeee. C’est mieux que de se déplacer la mâchoire à cause de la douleur…Courage Baptiste, après cette épreuve , tu vas encire augmenter ton taux d’empathie…

    Meilleure santé!

  22. Mamzelle B.

    Cher docteur B.,
    Votre mésaventure m’a rappelé celle de Louis XIV et sa fistule ! Reste à savoir si, comme lui, vous avez malgré vous créé une mode : vos fans se seront-ils fait trifouiller la partie charnue pour vous imiter et vivre ce que vit leur idole ?
    Je vous souhaite prompt et doux rétablissement mais apparemment vous êtes entre de bonnes mains avec Corinne Humanité.
    Bise (sur la joue, hein !) 🙂

  23. Nathalie

    Coucou Baptiste, tous mes voeux de prompt rétablissement pour cet accident de fesse! Trop drôle ton expérience au TramadolJe pense que tu sais que quel que soit le produit administré contre la douleur, la façon et la conviction que le soignant y met compte autant que le médicament! Après, le Tramadol compte autant d’ « intolérants » … aux effets secondaires que de satisfaits, alors fais-toi du bien!

  24. 40

    Ce qui s’appelle sentir les choses de l’intérieur, ou passer de la théorie à la pratique. Durs moments, très formateurs.
    Sinon, leTramadol te va bien et t’inspire, tu nous trouves de magnifiques images, très parlantes.

  25. GM

    Je suis de celles qui ne toucheront plus jamais au Tramadol : moi ça ne me fait pas planer, je dégouline de sueur, je vomis tout ce que j’ai mangé et même ce que je n’ai pas mangé, j’ai l’impression que je vais tomber dans les pommes et non, pourtant ce serait bien, au moins je serai inconsciente un petit moment, je gémis en me demandant combien de temps dure la « diffusion lente » de ce p*** de médicament et, puisque je ne m’évanouis pas, je souhaite mourir. Bref, la prochaine fois que je m’éclate le fémur, je hurlerai ma douleur à pleins poumons mais je ne prendrai pas de Tramadol (et maintenant je connais tous les noms sous lequel il est vendu car je me suis fait avoir DEUX fois).
    Sinon, j’ai une cicatrice de quelques centimètres sur la cuisse suite à un « abcès de fixation ». Je ne m’en souviens absolument pas, j’avais un peu plus d’un an mais ma mère, qui voulait rester auprès de moi quand l’infirmière changeait la mèche, était tombée dans les pommes.

    1. Morgane

      Never Again Tramadol !

      Après une seule prise, j’ai eu les mêmes symptômes que GM (sueurs, malaise, teint vert…), donc très loin de plâner. Plutôt les symptômes du manque en fait.
      J’ai dormi des heures en pleine journée au point t’inquiéter mon compagnon (je suis une petite dormeuse).

      Bon courage pour la gestion de votre douleur. Reposez-vous bien, prenez soin de vous.

  26. Jean-Luc

    Bonjour Baptiste,
    Force est de constater qu’après avoir testé la chir. tu testes les médocs, mais où vas tu t’arrêter !
    D’accord c’est une expérience comme une autre, mais fallait-il se donner tant de mal ?

    Tu devrais tester Lamaline, utilisé en chirurgie dentaire c’est très efficace avec beaucoup moins d’effets secondaires que le Tramadol, les retours des patients sont plutôt satisfaisant sur cet antalgique combiné de classe II qui a remplacé avec bonheur le très utilisé Diantalvic aujourd’hui retiré du marché. Que tu peux alterner avec un AINS pris au cours du repas si ce n’est pas suffisant (si pas de contre-indication bien entendu)

    Soigne toi bien et bon rétablissement.

  27. Jade

    Bonsoir baptiste ,
    Jamais laissé de message devant vos si beaux verbe , mais moi le tramadol Que je connaissais déjà avant, qui m’a fait planer juste au début , je le chéris encore plus d’exister, il m’a permis de rester auprès de mon mari de 30 ans au funérarium sans dormir pendant 6 jours ( Bon je l’avoue avec des prises plus qu’il n’en fallait pour être sur de pas dormir et de m’avoir pris une réflexion si je m’étais drogué …), à ne pas perdre une seule seconde du temps à rester avec lui , il y quelques semaines .
    La magie de la chimie d’attenuer tes douleurs , et d’attendre avec mon homme les anges .

  28. Vero

    Eh oui c’est bien pour ça que bien des patients n’arrivent plus à s’en défaire du « TRAMADOL-Drogue »;
    à nous les soignants de bien avoir cette notion en tête ;

  29. Anne-Claire

    Tu planes vraiment Baptiste : je crois que c’est la première fois que tu utilises la même photo pour 2 post consécutifs !
    Bon courage

      1. Eulalie

        Ah ça y est ! J’ai passé du temps cet après-midi à jouer au jeu des 7 différences mais c’est bien plus facile maintenant 😉 !
        Bises le lion et un grand merci à toutes les Corinne.s Humanité.. même celles qui ne s’appellent pas Corinne, vraiment.

  30. Lili

    Suite à d’énormes douleurs à la fesse (grosse grosse chute dans les escaliers avec hématome de la taille d’une pastèque), j’ai aussi goûté aux joies du Tramadol pendant deux semaines. Je compatis complètement à ta douleur. J’étais aussi clairement à l’Ouest et j’avais l’impression de planer complet (d’ailleurs, j’ai découvert Doctor Who à cette période, autant te dire que c’était une sacrée expérience !), avec l’impression de gérer malgré tout… La semaine suivante, une collègue qui m’avait eu au téléphone pour prendre de mes nouvelles m’a avoué que je me mettais en moyenne 5 secondes à répondre à chacune de ses questions, alors que j’avais l’impression de donner le change et de répondre du tac au tac…
    Un très bon rétablissement à toi (je me permets, je te tutoie, mais après toutes ces années à te lire, c’est un peu comme si on se connaissait).

  31. De passage

    Tu as bien de la chance… On m’en avait prescrit quand je suis sortie de l’hosto après ma double fracture tibia péroné, j’étais tellement mal avec que j’ai préféré faire sans antidouleur! Vomissements tournis…

  32. De passage

    Sinon LE médoc qui fait planer à fond et pour lequel je re-signe quand vous voulez pour en reprendre c’est le kallinox / protoxyde d’azote. Bref le gaz qu’ils m’ont collé au visage pour faire une « réduction » (joli terme quand il s’agit de faire disparaître ce vilain angle à 45° qui est apparut au milieu du tibia).
    Je comprends mieux les gars qui se shoot à la bonbonne de Chantilly…

  33. Cath

    Aprés avoir lu l’apocalypse selon St Jean, je me disais que le mec avait dû fumer la moquette grave. C’était sans doute une overdose de tramadol ? Mais lui, il ne fait pas rire du tout. Toi oui 🙂

  34. 40

    Sonnet pour Baptiste

    En sonnet, Du Bellay regrettait son petit Liré
    Shakespeare chantait ses doux et beaux amis enfuis
    Manciet, encor, ses amours d’autrefois et d’aujourd’hui
    Baptiste s’y mettrait, oui, si tout ne se délivrait.

    Car Tramadol c’est son dol, son ami et son bourreau,
    Sa came si exquise qui fige tout en banquise.
    D’en bas, plus rien ne sort, d’en haut juste parfois un rot,
    Au secours le clavier pour oublier la mouise !

    Ta main si secourable douce et patiente Corinne !
    Ta mèche qui au tréfonds de son âme tambourine !
    Redis bien le pouvoir du temps qui ici ne chagrine.

    Enfin, c’est à cette heure la très grande débâcle,
    Foin du tambour, son ventre plus du tout ne renâcle.
    Jour radieux, soulagement, paix de tabernacle.

  35. Rapsodie68

    C’est bien utile aux patients un médecin qui passe du côté des souffrants , ça réfléchit à deux fois avant de répondre : – ah bon ? Vous ne supportez pas le tramadol ? Comme c’est étonnant !!
    Alors oui , il y a le groupe des heureux patients qui seront soulagés , sans être shootés ( bibi par exemple ) et le groupe des « crispés « , avec ride du lion et râle permanent , qui vomissent , tournent comme un derviche .. et ont toujours mal
    Pour ceux là je me pose la question du retour de l’Antalvic , sans le combiner au doliprane
    Rendez nous le dextropropoxyphène !!
    Alors nous serons moins frustrés devant nos patients en échec de traitement antalgique ( et moins pressés de mettre tous nos vieux arthrosiques sous oxynorm ou autre palier 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *