L’homme qui voulait qu’on prenne soin de lui.

L’histoire c’est Frottis, l’écriture c’est moi ! Merci ! Et la photo est authentique : Nancy Reagan sur les genoux de Mister T de “l’Agence tout risque.” Allez savoir…

Alors voila il est arrivé, la cinquantaine, plutôt sympa, le nez bien pris et des huîtres dans chaque narine à chaque fois qu’il se mouche.
Frottis l’examine, c’est la saison des rhinopharyngites et monsieur Huitre ne dérogera pas à la règle.
(((( Minute théorie du complot : sans les virus créés par les illuminati, les franc-maçons, les reptiliens et le lobby LGBT, nous les médecins nous serions au chômage et la paix régnerait sur le monde pour les siècles et les siècles. Donc, surtout, continuez à sortir sans mettre de gants, de bonnet, d’écharpe et en portant des tongs… Merci pour nous ! )))))
– Vous travaillez demain ?
– Oui !
– Vous vous sentez d’y aller ?
– Il faut bien, répond Monsieur Huitre, un peu blasé.
– Vous êtes à votre compte ?
– C’est ça oui, profession libérale.
Frottis demande :
– Vous faites quoi ?
– Je suis médecin.
Frottis croit avoir mal entendu :
– Zêtes quoi ??
– Comme vous, je suis médecin.
– Ah…
Monsieur Huitre se tortille sur le siège : devant lui, Frottis pense très fort quelque chose du genre “Depuis quand les boulangers vont acheter leur pain ailleurs que chez eux ?”
Alors Monsieur Huitre, gêné, regarde par terre et dit :
– Parfois, j’aime bien aller chez le médecin à mon tour. J’ai l’impression qu’on prend soin de moi et que ma santé intéresse quelqu’un.

Et quand monsieur Huitre est parti, il a insisté pour payer, ce qui ne se fait jamais entre confrères.
“J’insiste vraiment, a dit monsieur Huitre, si je ne payais pas ça gâcherait tout…”

PS : faites une bise de ma part à votre médecin la prochaine fois que vous le verrez. Ils le méritent… Sinon, depuis la création du blog, je cumule 5 258 278 visites sur le site.
Je suis content. Mon petit catalogue de l’humanité va continuer longtemps.
J’en profite pour dire que le premier livre est traduit en suédois et qu’il sort dans toutes les bonnes librairies de Suède (couverture ci-dessous) et que mon deuxième livre est à la correction…

Je vous kiffe,
Prenez soin de vous,
Baptiste Beaulieu

IMG_9707.JPG

55 réflexions au sujet de « L’homme qui voulait qu’on prenne soin de lui. »

  1. Grand33

    Bonjour Bibi,
    Alors là, on voit bien que tout est possible sur ce blog : Barracuda en père noêl !!! Alors là !!!
    C’est un bonne chose que tu es attendu septembre pour publier ce post, c’est connu les mois en R c’est mieux pour les huitres.
    Et je terminerai par : “GRATULERAR” pour la sortie de ton bouquin en Suède. (d’ailleurs message si tu y va dédicacer, je suis partant pour t’accompagner, juste pour les…….. paysages bien sûr)
    La bise

    1. Cath

      Je croyais que c’était pour se faire piquer par les moustiques, non ? Sont voraces là-bas.
      Un peu d’attention pour nos chers docteurs, ce n’est pas du luxe. Mais franchement, la description de la pathologie, je coince. Il y en a d’autres qui ont essayé de me piquer mes plateaux d’huîtres, mais alors là… Je ne lacherai pas – et je ne partagerai pas, question de principe ! Mais fAudra que j’oublie ce que je viens de lire !

  2. Sophie Laroche

    je veux le lion de la couverture suédoise ! Pas je voudrais, non, c’est pas non plus un caprice, mais un vrai coup de foudre !
    Très joli billet, j’aimerais être la patiente de ce médecin venu consulter. Et comme j’ai déménagé, j’en profite pour embrasser ici mon fantastique Docteur Lemasson de Maisons Laffitte qui me manque tant…

    1. Mésange

      Chic! le mois en R fait sortir un autre zoziau!
      De plumettes à plumettes… Colombe, je vois que vous avez aussi le nom d’oiseau que je m’applique souvent… linotte! 🙂
      A bientôt dans mon tilleul avec vos cousines palombes et tourterelles… ou sur le blogàBibi.

  3. Petit Prince

    J’aime beaucoup la couverture suédoise ! ça doit être vraiment sympa pour toi de voir, pour ta seule (pour l’instant) et même oeuvre plein de déclinaisons différentes, entre la traduction des titres et les couvertures choisies dans les différents pays… C’est comme si à chaque fois ton livre était éclairé sous un nouveau jour. Et ça lui donne encore plus d’intérêt.

    Tu as raison d’écrire en l’honneur de nos médecins. Je vais voir le mien depuis plus de 15 ans et à chaque fois je prends le temps de lui demander comment il va, s’il a pu voir ses petits-enfants, etc. Je lui fais totalement confiance et il est top, alors j’estime normal que l’intérêt et l’ “écoute” dans la relation soignant-soigné aillent dans les deux sens !

    Bises bibi

  4. NuAndA

    Enfin le livre en suédois, en voilà une excellente nouvelle!!Ca fait un bail que je parle du blog/livre autour de moi avec toujours cette frustration de ne pas pouvoir le partager avec mes amis/collègues en Suède.
    Bravo!!

  5. Margot

    Salut Bibi

    J’ai pensé à toi dernièrement (ah ah, j’avoue): j’ai vu un reportage qui suit de jeunes internes, “Médecins de demain”. En allant le poursuivre sur youtube (internet est mon ami) j’en ai découvert un autre en 4 films, “hotel dieu”. Et que de belles histoires (et de chouinements cachée toute seule chez moi…). C’est un peu ce que tu fais mais sans passer par le vecteur de l’écrit…
    La bise aussi!

  6. marie

    moi je te fais des bises, plein , plein de bises et des abrachauds pleins aussi … hier soir je pensais à toi , je voyais la lumière du soleil jouait doucement avec les feuilles des chênes, aucun bruit juste la douceur du soir, juste le bruissement de la nature qui s’endort …l’heure bleue…paisible

  7. soeursourire

    Et Docbibi, après son agression, est-il allé consulter un confrère, ou bien s’est-il juste auto-médiqué avec son Lexomil ? 🙁
    Take care, Baptiste, take care also . 🙂

  8. margueriiite

    Le 2ème bouquin, c’est “la suite” du 1er ? Ou plutôt “après ma thèse, je parcours la campagne française” ? Ou … ? On a le droit de se faire des commentaires sur le confort des salles d’attente suédoises vs les française ? Et ton projet en Inde, ça donne quoi ? (fin des questions :o)
    P.S. Merci pour tout. Si j’habitais par chez toi, tu serais mon médecin-référent.

  9. Mésange

    Autant mon précédent médecin avait fini par me hérisser les plumes en jouant à Monsieur-je-sais-tout-je-peux-tout-soigner-bla-bla-bla-patient-ce-que-tu-dis-ne-m’intéresse-que-fort-peu, autant ma médecin homéopathe (tant pis si c’est un mot grossier pour Bibi et Albigène! 😉 ) est attentive, à l’écoute, patiente, compétente et prête à passer la main à un confrère en cas de doute. Je la consulte depuis 4 ans et je l’apprécie de plus en plus… ma santé aussi!
    Hum… j’imagine bien sa tête si je l’embrasse la prochaine fois que je la verrai! Je ne manquerai pas de lui dire que c’est une recommandation d’un confrère… “vous savez, le jeune doc dont vous avez déjà entendu parler et par moi et par d’autres!”
    Caresses de plumettes ajoutées aux bises précédentes, Baptiste, parce que tes lecteurs aussi souhaitent prendre soin de toi.

  10. DaveG.

    Je rêve trop peut-être mais comme j’aimerais voir votre livre traduit en malgache (oui oui, en malgache!!!) juste pour voir. 🙂 En tout cas, bravo et prenons soins de nous entre nous.

  11. Myriam FdF

    Mon Doc Fifi me manque énormément depuis mon envol vers des cieux plus bleus.
    Je lui faisais la bise chaque fois que je le voyais, que ce soit pour une consult ou juste pour papoter… Je mesure la chance d’être devenue amie, au fil du temps, avec ce grand homme qui n’a jamais hésité à se remettre en question lorsque je n’étais pas d’accord avec lui ou lorsque je refusais tout net le traitement proposé (je suis une très mauvaise patiente).
    Je retrouve en toi, Doc Bibi, l’humanité et la tendresse du soignant que j’avais très vite repérée chez lui (et ça, c’est un compliment, foi de patiente chiante 😉 ).
    Beaucoup de médecins mettent une barrière infranchissable entre eux et leurs patients. C’est dommage. Quoi de plus normal de prendre des nouvelles de celui qui prend soin de votre santé ? Lorsque je voyais mon médecin fatigué, je le lui disais, lorsqu’il était enrhumé ou mal fichu, je me moquais (un peu) de lui en lui conseillant de changer de doc… des petits riens, mais qui créent des liens. Aujourd’hui, je ne me permettrais pas ce genre de réflexions avec mon nouveau médecin… parce que voilà…
    Mes bises sont pour toi, Doc Bibi. Parce que voilà…

  12. Julie

    Et bien, je ne suis pas du tout étonnée qu’un médecin aille consulter un confrère. D’ailleurs je pensais qu’ils le faisaient tous. Ce n’est pas le cas ? Pour le boulanger, ok, je comprends. Mais je trouve bien plus compliqué de s’ausculter soi même. J’imagine qu’un médecin malade doit avoir le catalogue de toutes les pathologies possibles qui lui passe par la tête. Et pas assez de recul certaines fois ? D’accord, pour une rhino, je suppose qu’il n’est pas nécessaire d’aller voir son confrère !! Je trouve touchant qu’un médecin veuille être un patient comme les autres. Etre de l’autre côté du miroir, je trouve cela même important; peut-être comprendra t’il mieux ses propres patients par la suite.
    Aujourd’hui j’assistais à un colloque sur l’éthique avec pleins de neurologues, philosophes, gériatres, etc. L’un des intervenants, soignant je précise, a sortie une phrase “incroyable” (vous le prenez dans le sens que vous voulez), ça donnait ça: “un médecin n’éprouve pas du tout d’empathie”. Il l’a dit dans le but de nous faire réagir bien sûr et pour évoquer la distance que mettent les soignants avec leurs patients, pour se protéger entre autres. Débat intéressant, j’ai pensé à toi.
    Ce médecin-patient huître, doit certainement être capable d’empathie, non ?

    Bon, sinon, je n’irais pas faire un bisous à mon médecin. Ce n’est pas que je ne l’aime pas, (il est doux, gentil, je ne comprends pas tout ce qu’il me dit et je repars toujours avec une ordonnance longue comme mon bras) mais je ne le vois jamais, même quand j’aurais besoin d’y aller (bonjour Madame la pharmacienne, je suis malade !) Ca fait des mois que je devrais y aller, je traine…. raaaah. Je tends la main à travers l’écran, ceux qui veulent peuvent me donner une tape (Ouch ! y’en a qui ont osé !!). Si je le vois, un jour, bientôt peut-être, je lui serrerais la main chaleureusement (pas assez intime pour un bisous).

  13. Cath

    Finalement, on blague sur ce blog, on attend ce que Bibi va nous livrer, tel le poussin ou l’oisillon guettant le bec nourricier ou la plume chaude et douillette. Mais il ne faudrait pas oublier l’essentiel et rendre le câlin à qui nous rassemble et nous accueille en se dépensant sans compter.
    C’est vrai.
    Ne pas oublier, entre deux rires, de rendre un peu de bonheur en retour. 🙂

    1. Julie

      Tellement d’accord. On blague, on se détend et on dédramatise, parce que ça fait du bien et qu’on en a besoin. Le blog rapproche les gens, ceux qui ne se seraient peut-être même pas croisés dans la vie, mais il me permet aussi de me rappeler que mes proches, ma famille, sont encore là et que je dois profiter de leur présence. J’avoue, plus facile à dire qu’a faire… Mais j’y pense plus souvent.

  14. Soulalune

    Aucun souci à embrasser mon médecin la prochaine fois , car en plus d’être sympa et d’avoir de l’humour (et des chocolat plein ses tiroirs …), il est très beau … ça aide !!!

    1. Cath

      Il y en a qui ont de la chance quand même. Mignon et avec du chocolat dans le tiroir en plus.
      Moi, je redécouvre le système français – c’est quoi un “médecin réferrant” ?- et tout ça…
      Bien entendu, je n’ai pas cherché et ne cherche pas ( mais je cherche un bon véto et c’est difficile dans ce pays). Il faudra que je m’y mette un de ces quatre, mais il n’y a pas le feu au lac 😉
      Mais je parie qu’avec la chance que j’ai, je tomberai sur un barbu, et là pas de bise même quand la bise sera venue, ou sur une pomme acariâtre. Bref… La bonne journée à tous 🙂

      1. Soulalune

        Tu cherches un véto dans quel coin Cath ?
        Le médecin référent est celui que tu as déclaré à la Sécurité Sociale. Si tu vas voir un autre généraliste que celui-là, tu seras moins bien remboursée … sauf si tu consultes en dehors du département (en vacances par ex). C’est aussi le médecin qui te prescrira des examens complémentaires chez un spécialiste. Si tu consultes directement le spécialiste sans être passée au préalable par ton generaliste, l’acte est dit “hors parcours de santé” et tu es pénalisée dans ton remboursement …

        1. Cath

          Le véto, je suis dans le 94. Je crois qu’il faut chercher dans les villes avoisinantes – et je cherche aussi une catsitter de confiance.
          Pour le médecin, merci pour les explications. Je n’ai encore rien déclaré à la Sécurité sociale puisque je ne connais absolument personne dans ce coin. Suis pas pressée de faire connaissance non plus, je l’avoue – pardon Bibi- J’ai l’impression qu’on va rire.

          1. Cath

            Excellent. Merci pour les références. Je vais localiser ça.
            Maintenant, mes deux grands lions sont plus doux que des agneaux, même si ils n’aiment pas les familiarités du véto, mais mon petit ( en taille) faudra que je leur explique… Plutôt dans le style lion enragé, et il fait pas des câlins dans ces conditions…
            Grand merci Marie la Bleue.

          2. marie

            de rien Cath, en plus dans les écoles vétos ils aiment bien recevoir des cats à part ça les aguerris parce qu’il ne faut pas croire? il en va des zhomes comme des animaux même combat! y’en a qui sont dociles et y’en a des avec leur caractère donc à Maison-Alfort ,Lyon , Toulouse et Nantes , allez aux consultes des écoles rapport qualité prix imbattable en plus…autrement ton petit chat il s’appelle Joé alias la teigne?????

          3. Cath

            Mon petit minou avait été nommé par l’éleveur ” Minimum Maximum” rapport à son frangin ” Maximum”. Original, non ? D’accord, l’éleveur ne parlait pas français ( mes chats sont nés près du Grand Nord), mais j’ai bien aimé le fait qu’il sauve le chaton handicapé et mi- portion, et l’élève ( même au biberon).
            Le frangin aurait dû s’appeler Mephistopheles selon moi. Rarement vu un chat d’une pareille beauté diabolique. Et d’une douceur…
            Bref, mon Minimum est toujours Minimum sur les papiers officiels, mais s’appelle en plus Louie ( je tiens au E qui adoucit considérablement le nom). Bien sûr, il ne répond pas à son nom, comme tout chat qui se respecte. Il est aussi expert es- câlins. Mais effectivement un samouraï, griffes et dents, en action si le véto se permet des privautés déplacées, genre thermomètre sous la queue ou coupe des griffes… 😉

  15. Melmanie

    J’adore attendre, puis lire, tes petits billets… Mais mon médecin à moi ne pourra jamais être détrôné, même par Bibi, et je me fais du souci pour lui chaque fois que je vais le voir (ce qui n’est pas très souvent) ou que j’entends quelqu’un dire du bien de lui (ce qui est bien plus souvent). Je pense qu’il ne le sait pas, mais j’espère qu’il le sent… Et ça me fait rire, parce que depuis des années, je crois que je ne quitte jamais son cabinet sans lui dire merci et prenez soin de vous… (c’est purement égoïste : s’il venait à tomber malade, comment ferais-je pour retrouver un médecin autant à l’écoute ?)

  16. clémousse

    Oh c’est chou !!! Eh oui, nous ne sommes “que” des humains !
    En espérant que tu te remettes du précédent post…
    Prend soin de toi Baptiste.

  17. Charline

    Que ça fait longtemps que je n’ai pas posté un commentaire… Le dernier était sans doute sur l’ancien site, même !
    Je ne loupe pas un seul article mais bon, noyé comme tu dois l’être dans le flot de messages, j’avoue que souvent je m’abstiens d’écrire !

    Et puis VICTOIRE, après des semaines de recherche infructueuse, j’ai enfin ton livre entre mes mains (je sais, les géants informatiques de commande en tout genre auraient pu me faciliter la tâche, en réduisant mon délai d’attente et de frustration, mais en multipliant mes données bancaires sur le web). Alors voilà, j’ai hâte de me plonger dedans, après tant de temps à lire les petites histoires de paix, de réconciliation, d’amour, de joie, de peine, d’HUMANITE que tu sèmes ici !

    Ps : je crois que c ‘est la première fois que je me permets de “tutoyer” un médecin, en général dans mon métier je les vouvoie. Et en tant qu’orthophoniste, c’est un pur bonheur de voir que tous les docteurs n’ont pas perdu le sens de la communication, du contact et de l’humain !! 🙂 (et si EN PLUS tu rédiges la bonne prescription pour les patients que tu nous envoies, alors là c’est le top !)

    Bonne continuation et bon 2e livre par avance, j’espère qu’il aura le même succès que le premier !!

    Charline

  18. Mésange

    @ Soeursourire et tous ceux qui demandaient des nouvelles d’Evelyne et André
    En positif : leurs vacances leur ont fait “énormément de bien” à tous les 2. André a fait d’énormes progrès ; il sera réopéré de la main la semaine prochaine.
    En négatif : le problème de l’argent pour l’appareillage… et peut-être du sombre à venir côté travail pour Evelyne.

    1. soeursourire

      Bon courage à André et Evelyne pour affronter chaque problème et vivre chaque jour, l’un après l’autre, sans trop anticiper sur le lendemain (sinon, ça plombe la tête).
      Il y a parfois des éclaircies inattendues 🙂
      Bisoux

  19. Nade

    Ce n’est pas l’envie qui me manque de faire la bise à ma médecin, je l’apprécie tellement, mais je n’oserai jamais …
    Dire que je dois déménager bientôt, ca me fout vraiment les boules de devoir la quitter !
    bises à toi

  20. Libellule

    Baptiste,
    depuis la semaine dernière, j’espère qu’un(e) gentil(le) confrère/consoeur prend soin de vous aussi bien que vous prenez soin des autres.
    Bises et free hugs

  21. chabou

    Merci Baptiste, pour tous ces beaux moments d’humanité ; au milieu de nos tourmentes personnelles, ce blog est une bouffée de rire et de compassion ! Muxu

  22. Suze Araignée

    Un deuxième livre arrive déjà ?! (Quand je pense que j’ai mis dix ans à écrire mon premier, et que je ne l’ai même pas encore envoyé à des éditeurs…)
    Ca veut dire qu’il faut que je lise le premier… et ça tombe bien, je viens de le dégotter chez une bouquiniste (au milieu de bouquins datant des années 70 quand c’est pas du début du siècle). Il est comme neuf, mais je l’ai payé trois euros. 🙂

  23. Elle

    « Depuis quand les boulangers vont acheter leur pain ailleurs que chez eux ? » A cette question je peux répondre :
    Depuis toujours Docteur, depuis toujours !
    Parce qu’il faut bien l’évaluer, le soupeser, le comparer et finir par le goûter … le pain de la rivalité ! 🙂
    Concurrence oblige !
    Parole de fille de boulanger.

  24. OliviaMurza

    Votre commentaire est en attente de validation.

    Bonjour,
    c’est super que ton livre soit traduit en Suédois ! J’habite justement en Suède, et mon homme va justement commencer ses études de médecin (après avoir fait un Doctorat sur les humains dans les montagnes avec leurs moutons, mais ça, c’est une autre histoire). Alors je voudrai le lui offrir, sauf qu’il lit tout de même plus en anglais ou en russe qu’en suédois pour ses loisirs, et je ne trouve pas la traduction de ton bouquin en anglais ou en russe… juste en espagnol !
    Tu sais quoi, ça serait super que tu fasses un onglet avec le titre de ton livre traduit dans les différentes langues, pour tes lecteurs internationaux ça serait fort pratique, et pour les autres, ça en jetterait !
    Ou bien tu (ou même un autre lecteur du blog) me donnes le nom traduit tout simplement ?
    Prends soin de toi, continue à nous éblouir avec tes histoires,
    Je continue à te lire…. merci !!
    Olivia

    (même commentaire que le précédent, mais sans les fautes d’orthographe 🙂 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *