Toute petite réponse pour Très Grande Victoire.

(L’anecdote c’est S., l’écriture est moi. Juste merci !)

Alors voilà S., Interne, qui reçoit M. K., 83 ans, pour des troubles cognitifs.
S. est satinée. Les vieilles personnes l’adorent : c’est le copié-collé de la petite fille parfaite.
– En quelle année sommes-nous ?
– Hé bien ! En 1912 !
– Et la première guerre mondiale ? En quelle année est-elle arrivée ?
– En 1914, bien sûr !
– Il y a un problème.
– Pourquoi ?
– Comment peut-on être en 1912 quand vous dites que la première guerre mondiale a eu lieu en 1914 ?
– Pourquoi ? La guerre n’a pas eu lieu en 14 ?
S. qui décide de reprendre du début :
– En quelle année êtes-vous né ?
– 12 janvier 1930.
– Et en quelle année sommes-nous ?
– Je vous l’ai dit, en 1912…
S. commence à perdre le fil :
– Vous ne pouvez pas être né après la date d’aujourd’hui !
– Je ne suis pas né en 1930 ?
– Si, si, mais…
Changement de tactique de la part de S. :
– Qui est le président ?
– François !
– François qui ? dit S. qui se demande s’il va dire Hollande, Mitterrand ou François Premier.
– Francois… Mitterrand ? demande M. K. en hésitant.
– Vous êtes sûr ?
– Attendez, non, c’est Francois Hollande ! crie M. K.
Les deux se regardent en jubilant.
S., très heureuse d’obtenir enfin une bonne réponse.
Mr K, 83 ans, très heureux de l’avoir donnée.

Il n’y a pas de petites victoires dans la vie, je veux dire : il n’y a VRAIMENT pas de petites victoires dans la vie.

(Demain, c’est promis, Chef Viking revient !)

“Je voudrais perdre la mémoire, pour ne plus avoir à changer de trottoir quand je croise mes souvenirs”
de G. Moustaki

(Les illustrations sont trouvées sur les réseaux sociaux où elles sont libres de droit ce qui n’est pas le cas sur CenterBlog. Si vous connaissez les artistes, on veut bien connaître leurs noms et l’afficher ! Redde Caesari quae sunt Caesaris)

Si le site vous plait, donnez-nous un coup de pouce : partagez sur Facebook ! C’est juste là, au coin en bas à droite de chaque article ! Et rejoignez nous sur la page Facebook (lien colonne de droite) ou sur Twitter à “Alors voilà”…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *