Le dieu des Rhino-pharyngites.

Alors voilà j’aime bien les personnes âgées, mais pas quand elles pètent dans mon bureau.
(quelle entrée en matière !… courte, efficace, un brin trop naturaliste, j’en conviens, mais nous sommes des machines à vapeurs et quiconque a une formation scientifique et connait son “cycle de krebs” sait à quel point la vie toute entière est littéralement une usine à gaz…)
Non, vraiment, je n’aime pas quand madame Cassoul, 86 ans, ce vendredi soir à 19 heures 30, vient s’installer toute guillerette dans mon bureau pour partager ses douleurs rhumatismales et ses flatulences. Moi, d’une élégance so british que je tiens de ma mère, je fais mine de n’avoir rien entendu, même si, très vite je me demande comment un si petit corps peut produire autant de gaz… miracle de la nature… Madame Cassoul est vieille et très sourde, ce qui présente peu d’avantages si ce n’est celui de ne pas s’entendre “chanter”. Je ne dis rien, je serre les dents, pince le nez, examine, prescris, souris, pense au patient d’après et là me vient un doute affreux : “et si le patient d’après croit que c’est moi ?”.
Vous vous direz sûrement que c’est idiot, que j’ai vu la mort, la sale, la vraie, celle qui déchire les familles, que j’ai même fait des stages en hématologie-pédiatrique (croyez-moi rien n’est plus dur au monde que l’hématologie pédiatrique, chapeau les équipes, chapeau bas…) et pourtant, à ce moment précis, celui où madame chante avec son colon sigmoïde, je ne pense qu’à une chose : “qu’est-ce que le prochain patient va penser de moi ?”
Madame Cassoul se lève, moi aussi, Madame Cassoul chante un dernier air en Do majeur (très réussi ce dernier chant… Trop ? Je me rassois, terrassé).
– Adieu, Madame Cassoul…
– Au revoir Docteur, je ne vous dis pas “à bientôt !”
(la blague préférée des patients… se lever et dire “je ne vous dis pas au plaisir de se revoir…)
J’ouvre une fenêtre, minuscule, la prochaine patiente arrive. Jeune et, en plus, “physiquement très intelligente”. Je me décompose… “Elle va croire que c’est moi, elle va croire que c’est moi, elle va croire que c’est moi…”
– Bonjour Docteur, je viens parce que j’ai une rhino-pharyngite, je n’arrive plus à respirer par le nez et j’ai les narines bouchées.

YEEEEEEEEAH !

God bless la rhino, je veux dire : que Dieu bénisse la rhino-pharyngite !

Amen !

Dieu a le sens de l’humour ! Regardez l’ornithorynque !
Dogma

Le haricot, c’est le piano du pauvre.
Le grand-père de Cicero, un lecteur !

116 réflexions sur « Le dieu des Rhino-pharyngites. »

    1. Mésange

      Autrement, vous pouvez aussi passer par Contact et laisser là vos remarques… c’est largement plus sympa!!! Et ça peut calmer aussi…
      Mais évidemment, ça fait beaucoup moins “je sais tout, je ne me trompe jamais et je le crie haut et fort”. Bref, péteur, comme dit Grand.
      Collier spécial pour vous, longues les perles : inspir, expir, inspir, expir…

      1. Annick énervée

        Pour fèr voar ça scie anse ceux lui là, y frais bon 2 savouar ce kil fou là ka dé non çé lès fotes , y doigt aitre à là fut , fô ekse cusé, temps fè pas Baptiste, l’un portant cè le con tenu !

    2. Rofine

      Celui qui se dècrète “correcteur” ne doit pas oublier les accents qui ont aussi leur importance : Voilà !
      L’arroseur arrosé…..

    3. Mésange

      Que t’es gentil Baptiste d’avoir remercié le Môssieur du 1er com! Tu ne vas peut-être pas être content de mon second pépiement mais il y a vraiment des attitudes qui hérissent mes plumettes.

      Au cas où tu ne le saurais pas, Baptiste, tu n’es pas le seul à écrire vite et à oublier des fôtes, ou des espaces, ou des majuscules, ou à avoir les doigts qui s’emmêlent sans faire exprès.
      Tiens, par exemple, sur le blog d’un certain JDF, en tête d’un article sur le radon au demeurant intéressant (copier/coller du 31 mars à 13 h):
      “Le radon est la principale cause de radioactivité naturelle. mais trop s’y exposer fait courir le risque de cancer du pouimonla découverte de la présence de radon dans la maison d’une assistante maternelle de la Haute-Vienne met un coup de projecteur sur ce gaz, principale source de radioactivité naturelle reçue par chacun d’entre nous.”
      3 p’tits trucs que personne n’aurait fait remarquer si…
      Comme dit le Môssieur, ça calme finalement… mes plumettes sont de nouveau bien lissées!
      Promis, Baptiste, je ferme mon bec sur ce sujet!

    4. Linda

      A vous de lire maintenant :

      Sleon une édtue de l’uvinertisé de Cmabrigde, l’odrre des ltters dnas un mot n’a pas d’ipmrotncae, la suele coshe ipmrotnate est que la pmeirère et la drenèire soeint à la bnnoe pclae.Le rsete peut êrte dnas un dsérorde ttoal et vuos puoevz tujoruos lrie snas porlbème. C’est prace que le creveau hmauin ne lit pas chuaqe ltetre elle-mmêe, mias le mot cmome un tuot.
      La peruve…
      Arlos ne veenz puls m’ememdrer aevc les corerticons otrahhgropqiues !
      C’est ce que mon fils vous aurez répondu ! Toute sa scolarité, on l’a em… Car il était dysorthographique ce qui ne l’empêchait pas d’avoir un Qi à + de 130 !

  1. Mamzelle V.

    J’ai bien ri ! Heureusement qu’il arrive parfois d’être sauvé d’un mal par un autre. J’en ai bénéficié moi-même le jour où un petit plaisant (avec la complicité de la classe) a lâché une boule puante dans la salle ((c’était une année où ce petit jeu était à la mode, j’avais été prévenue)). Souffrant à ce moment-là d’un rhume carabiné, j’étais “immunisée” et j’ai calmement attendu que les coupables se dénoncent car eux avaient cru que je me dépêcherais d’ouvrir les fenêtres et la porte… Hé hé !
    Bref, tout ça pour dire que oui, Dieu a le sens de l’humour.
    Mais c’est normal : c’est une femme cf Dogma 🙂

          1. Audrey

            Dogma ! LA référence quand on parle de Dieu, et oui elle a le sens de l’humour, cf le moment où elle fait “pouêt”

            C’est bon, je suis déjà sortie ! ^^

    1. Cath

      On se calme là !
      Pas de panique. Et posez votre briquet, vous allez vous roussir le paletot.
      On garde son sang froid ; British my dear, keep being British, if I may.
      Thank you 🙂

      1. Julie

        En accord avec Christian, en mode British on peut aussi s’en référer au Monty Python… 😀
        (Buuurn ‘er, Buuurn ‘er)
        Ou aussi keep calm and carry on, c’est selon les tempéraments …
        La bise

  2. Grand33

    Bonjour bibi,
    Trois petits vieux, potes de mme Cassoul, pensionnaires chez cilou, discutent sur un banc en prenant le soleil.
    Le premier dit : moi quand je pète ça fait un bruit terrible, !!! Ben moi dit le second : quand je pète ça pue mais ça pue !!! Le troisième dit : moi quand je pète ben on entend rien et on sent rien.
    Alors les deux autres se tournent vers lui et disent : Mais pourquoi tu pète alors ????
    La bise

      1. marie

        Krebs! le cycle de Krebs c’est une roue de réactions chimiques qui fait que quand tu manges tu libères de l’énergie et des vents

        1. Cath

          Merci Marie.
          Entretemps, j’ai fait un petit tour sur Wikipedia, et j’ai vu de jolis dessins. C’est pas pour dire, mais votre explication est quand même beaucoup plus simple et plus directe.

  3. Cicero

    Cher Bibi,

    Ca fait maintenant un moment que je lis ton blog/site. Un sacré moment même. Quand on atteint les années, on arrête de compter. C’est aussi mon premier commentaire après avoir tout lu, souri, ri été ému et tout ça. Ma mère a adoré ton livre, offert par mes soins pour son Xe anniversaire (après une année on ne compte plus). D’ailleurs tu viens faire des dédicaces en Allemagne?

    Premier commentaire sur un sujet scabreux. Que penserait de moi mon grand père… Pour m’assurer sa bienveillance depuis le royaume des poneys multicolores, je vais donc le citer, lui le Chaurien, amateur de cassoulet fait maison:
    “Le haricot, c”est le piano du pauvre”, disait il avant de s’en resservir une assiette.

    Merci pour tout Bibi, vraiment merci.

    PS: On dit aussi: “manger de la salade avec un cassoulet c’est tricher.”

      1. Cath

        Moui, je vois.
        Partition en do majeur pour haricot et orchestre, “les canons de Navarin” avec Cassoul au pupitre. De quoi faire un boeuf..

      2. Cicero

        Me voila rassuré. Peut être que mon singe en peluche ne sera plus caché par un grand père facétieux hors de portée, mais bien visible, du gamin de 5 ans que j’étais.

    1. Mésange

      🙂 L’avait bien raison, votre grand-père, Cicéro. Et avec le sourire, tout de suite, l’éventuelle petite gêne s’envole.
      Puisqu’on est dans les maximes de nos grands-parents… Ma grand-mère, elle, disait : “Mieux vaut péter en société que crever tout seul”. Moins rigolo mais bonne excuse aussi!

  4. LydieCor

    Tu as de la chance si ça s’est arrêté au bruit et à l’odeur. Ce matin, une mamie a réussi a repeindre le sol et le mur. Tout en étant assise au fauteuil. Et malgré un change et un slip filet. Le slip en est sorti intact. Je ne m’explique toujours pas sa force de frappe pour avoir pu exploser sa munition à travers la fente entre l’assise et le dossier du siège..

      1. marie

        et je rajoutes “le méthane avec ses petits bras musclés il prend tout ce qu’il trouve sur son passage et zou!!!! feu d’artifesses!!

    1. Cilou

      AAAAAAAAAAAAAAH le jour où tu comprends tu m’expliques. C’est comme les lits INNONDES avec protections sèches. Chez un homme je peux comprendre comment ils font. Chez une femme en revanche…

      1. marie

        je t’explique, les petits ruisseaux se jettent dans la grande rivière, et la grande rivière dans la mer à moins qu’ils y ai un barrage , d’où l’intérêt de leur mettre des mamie-drive …

      2. LydieCor

        Désolée Cilou … Pas d’explication et même désarroi … Tant d’application pour si peu de résultat ! Je suis quand-même heureuse de savoir que tu partages cette expérience… Le petit Dieu des Ide /AS nous fait des farces …

  5. Rofine

    J’ai bien ri en lisant ton histoire, Baptiste !
    Les médecins ne sont pas à l’abri de ces odeurs mais les professeurs non plus…
    Une année, J’ai eu une classe de garçons, des ados, qui se lançaient des concours de pets : je demandais alors à ouvrir en grand les fenêtres, j’ouvrais la porte de la classe et me postais dans le couloir, le temps que la pièce se ventile….
    A la fin de l’année scolaire, j’étais bien contente de ne plus les revoir !!!

  6. Ahava

    – Docteur, docteur, depuis que vous m’avez débouché les oreilles, je sais que je pète! ça fait plein de bruit mais heureusement que ça ne sent pas mauvais!
    – Maintenant qu’on a débouché le conduit auditif, on va s’occuper des sinus.

    1. Cath

      Malin !
      Je ne devrais pas vous lire après une journée de réunion, 4 heures de train, le dos cassé et la nuque raide. Une migraine carabinée en prime.
      Et pan, crise de fou rire.
      Mais ça fait mal, oh que ça fait mal à la tête…

  7. zigmund

    j’ai bien ri
    pas eu le temps de lire tous les comms peut être que qq l’a dit avant moi :
    dis tu sais qu’il existe des produits chimiques et nocifs qui noient ce genre de nuisances olfactives ?
    j’ai eu une fois une famille de “groseilles” qui empestaient mon bureau et ma salle d’attente et juste après un couple hyper chic où mr vouvoyait madame et a sorti un monocle pour signer son chèque en faisant mine d’ignorer l’odeur toujours présente

  8. Pivoine

    Bon, allez, vous y aurez droit : il y a qq années, me croyant seule dans mon grand bureau -mes collègues étaient partis déjeuner- je me suis laissée aller, non sans avoir vérifié en lançant un énergique “y’a quelqu’un ?”, que personne n’était demeuré dans le bureau jouxtant le mien et dont la porte était ouverte … 5 minutes plus tard, quelle ne fut pas ma surprise de voir une toute nouvelle collègue (embauchée de la veille) penchée sur le bureau et tordue de rire , dans la pièce d’à côté … honteuse, je me suis sauvée en pensant “et meeeeeerde”. Je termine en précisant que j’étais alors sa “Chef” ^-^

  9. Muriel

    il est très facile de neutraliser une odeur nauséabonde de méthane lâchée par un péteux. Il suffit de frotter une allumette. La flamme consumera le méthane et l’odeur disparaitra aussitôt. J’ai toujours une boite d’allumettes dans mes cabinets. C’est beaucoup plus pertinent qu’un aérosol parfumé.
    NB: Un briquet ne permet pas d’obtenir les mêmes bénéfices.

  10. BHB

    Ma petite soeur (maintenant interne) nous a ramené une perle a la maison pour ses douzes ans:
    “Qui ne pète ni ne rote est immanquablement voué a l’explosion”. En plus de l’aura de sagesse que confère l’utilisation de cette phrase, elle est très efficace pour calmer les angoisses des patients âgés qui degazent abondamment (quand ils ont ni le nez ni les oreilles bouchés).

  11. Claudia

    Puisque nous en sommes au partage des blagounettes et autres maximes j’ajoute ma pierre à l’édifice ^^ : ” Pète et rote, mieux se porte ! “

          1. jos

            @Marie : je la connais sous forme de poésie :
            “Un pet est un petit vent qui passe entre deux volcans et qui annonce avec fracas l’arrivée du Général KK”. Elle est belle, non ???

  12. Albigène

    Merci Baptiste pour cette tranche de vie si drôle. Mais tu es cruel…déclencher le rire chez moi alors que deux cotes hors services m’empêchent de le faire. Quoi de plus naturel en effet que d’évacuer un trop plein de gaz. La Nature….ou Dieu….fait bien les choses. A tel point que l’odeur est aussi présente. Pourquoi ??? Tout simplement pour que les sourds en profitent…’.
    Des cilous…..

  13. Y.

    Souvenir perso de patiente té(mé)t(h)anisée.
    Salle d’attente en fin de journée. Dernière patiente. Fin de la consult’ précédente, le patient sort. C’est à moi. Le toubib raccompagne la personne précédente, ferme la porte et pète devant la salle d’attente. Fort. Une fois, deux fois… plein de fois. Euuuuh, m’a pas vue ? M’a pas vue ! Je me recroqueville et tente de disparaître (me gazéifier ?) par la puissance de mon esprit. Échec. M’a finalement vue. Instant suspendu dans le vent…

  14. Herve CRUCHANT

    @Jd flaysakier . Ce petit pèteux…

    Sinon… pouvez toujours vous mettre une flamme devant la source… c’est un excellent dépilatoire. Sur le net, d’excellents moments, comme celui pendant lequel un type vachement propre sur lui américain fait un BBQ dans son jardin; une bonne âme filme le monsieur casquetté raides boules qui va placer les côtelettes (salut, JM, çà gaze, toi ?) sur le grill; suivez bien le mouvement; il prend une côtelette avec sa pince inox dans le plat à sa gauche, tourne de 90° à sa droite et place la barbaque sur la grille; bruit sympa, chaleur, vapeur, odeur; puis tourne à nouveau vers sa gauche pour réitérer; la caméra tourne toujours; dans cette nouvelle position corporelle, il a le postérieur à un pied et demi du foyer; sort alors une flamme énorme de son short immaculé -au sud, on dit volontiers “une flammasseu, con!”- car l’impétrant vient de lâcher une caisse monumentale à l’insu de son plein gré, manifestement. Avant que la séquence se termine, on peut entendre cette interjection : “ooohhh maille gode !!!”. Mais pour la traduction faudrait demander au procto Jd flaysakier …. (sur “YouTube”, évidemment !!! 🙂 )

    C’est pour tout çà que le GIEC a pondu (!) un rapport maxi-alarmiste sur les gaz à effet de fesses et que nous payerons la taxe carbone à partir de demain… PAS poison d’Avril (çà, c’est réservé aux 400-410 nm, intensité 50%, saturation 70 = cherchez pas, c’est du bleu marine).

    Que Mieux vous garde et … bons vents !

  15. L.

    mon arrière-grand-tante – que je n’ai pas connue, mais dont les mots sont devenus une expression familiale… – disait, dans cette situation :

    “ayez pitié de la vieillesse, qui ne peut plus serrer les fesses…”

    … bonne journée BB !

    L.

  16. Pivoine

    Hervé, tu livres ton commentaire avec Kleenex ? …
    Et bien oui, pour que ceux qui pleurent de dire (comme moi) puissent dignement s’essuyer les yeux !!

  17. Julie

    Alors là chapeau, c’est la cascade, oserai-je dire (oui j’ose) la pétarade d’éclats de rire…
    Ça me rappelle un commentaire entendu dans un film où il est dit que l’on peut juger sa relation avec les gens par sa réaction à leurs pets. Tant qu’on se poêle, tout va bien.
    Alors ici c’est beau fixe 🙂
    Merci Baptiste et les coms pour la rigolade !
    Des bises

  18. Juveneton Claude

    Du sérieux dans le travail, de l’humour dans la narration, un bon choix de citations et en plus chanceux. Que demander de plus……

  19. Valou

    Madame Cassoul pourrait-elle venir chercher son fils qui enfume allègrement mon bureau ? ^^
    non c’est pas que tout le service me prend pour une pétogirl mais presque :/

  20. Catherine d'Argentine

    Mon ordi a pete les plombs…mais de temps en temps j’arrive a te relire,tes recits sont toujours aussi savoureux et je les devore avec un reel plaisir.(je fais court,j’ai peur que le dieu de l’informatique me coupe le com…)Abrasilencieux…mais sincerement chaleureux…

  21. Fred

    Merci ! vraiment merci pour les larmes qui coulent de mes yeux. Rien ne vaut le rire mėdecin. Cela fait du bien, un lundi soir, de rire un peu.

  22. aurélia

    Ah ben moi j’ai toujours un spray d’huiles essentielles assainissantes , et je peux te dire que pour 5 euros ça me sauve bien des journées ou ventiler n’est pas suffisant ni assez rapide pour passer à autre chose avant le suivant… La bise Baptiste!

    PS: Les commentaires outrés sur une correction orthographique c’est un peu rude, je pense que c’était bien intentionné, alors oui il y a le MP mais bon de là à sauter sur les correcteurs systématiquement, ça peut être un peu maladroit ou sentencieux , mais je pense qu’il est bien que tout texte publié à fin d’être lu par le plus grand nombre soit corrigé, voilà voilà mais ce n’est que mon avis .
    aurélia

    1. Mésange

      Désolée Aurélia si je suis parmi ceux qui vous ont choquée… mais j’écrivais à quelqu’un qui m’avait choquée.
      En ce qui me concerne (et je ne serais pas étonnée si c’était le cas pour d’autres lecteurs qui ont réagi), ce n’est pas la correction orthographique qui m’a hérissé les plumettes mais le ton, le “Voila j’ai fait le chieur, ça calme !” D’où ma 1ère réaction.
      D’autant plus que ce monsieur ne serait pas un inconnu lambda… et que, si c’est le cas, lui aussi commet des erreurs qui sont tout autant à corriger que celles de Bibi… et qu’être connu n’empêche pas d’être sympa, me semble-t-il. D’où ma 2nde réaction.
      (Evidemment, si le nom n’est qu’un pseudo… gloups! et excuses au vrai! )

      Le spray d’huiles essentielles assainissant, ça vous transforme une maison en jardin odorant! Presque le jardin argentin de CedA. Mais il y a aussi des réfractaires aux odeurs d’huiles essentielles… pas vrai, Marie?

      1. Cath

        Marrant.
        En lisant ” Voilà, j’ai fait le chieur, ça calme”, j’avais plutôt compris que le commentateur reconnaissait qu’il avait été peut- être et très certainement agaçant, mais qu’il s’en trouvait depuis quelque peu soulagé. Comme un pet coincé en somme.
        Je ne l’ai pas compris comme une critique virulente.
        Mais bon, c’est une interprétation comme une autre.

  23. Cath

    Tout cela me rappelle une page de San Antonio, où le valeureux commissaire est en planque avec son fidèle Béru dans une forêt. Passe un cavalier sur un bourin péteur… Une page d’anthologie à se rouler par terre. C’est un fait bien établi que les flatulences m’engendrent pas la morosité de l’assistance 😉

  24. Ahava

    Baptiste, si tu passes à St Maur, je t’offre un livre. Obligé. J’espère que tu viendras. Ce sera sur les pets mais pas que, et c’est du Albert Cohen. Oui, le type qui a écrit Belle du Seigneur.

      1. Ahava

        Ok chef, je le fais, c’est à deux stations de RER de chez moi!
        (m’enfin si tu pouvais venir ni un vendredi soir ni un samedi mais n’importe quel autre jour de la semaine…tu serais bien urbain…MAis je ne sais pas si c’est toi qui décide. :))

  25. Maya

    ” El pedo es una cosa muy buena porque descansa el vientre ” Le sujet est passionnant et Madame Cassoulet aussi…! J’ai pas arrêter de rire , ton histoire est trop drôle…! Tu aurais du lui prescrire des plantes pour soulager ses émissions de gaz toxiques … Bonne chance pour la suite… Finalmente , tienes una profesion , yo creo , muy PELIGROSA… !!! Gracias por averme hecho tanto reir… Besos.

  26. Pivoine

    Comme le dit un très cher ami Alsacien lorsque par mégarde il s’oublie en public
    ” dehors ! … encore un qui ne payait pas de loyer”.
    Bon , avec la fin de la trève hivernale demain, c’est moins drôle 🙁

  27. bijou

    C’est pas Bigard qui disait : Notre gros pet à nous pu toujours moins que le petit pet des autres !

    Quand je travaillais encore chez un véto (rhaaa ma jeunesse) on avait souvent en consultation un éleveur de chien… on n’a jamais trop su si c’est les chiens ou le maître qui flatulait le plus… Bref, on lui collait toujours la dernière consult de la journée pour ne pas importuner les autres clients !!!

    On l’appelé entre nous “brise d’anus” ! Souvenirs souvenirs (olfactif un des plus fort parait il !)

    1. Cath

      D’expérience, il n’y a pire traitement qu’un chat qui s’installe tranquillement à vos côtés en réunion, comme s’il vous faisait la conversation, dégaze en toute discrétion et se barre. Effet garanti dans la salle. Je vous laisse imaginer les regards suspicieux et le jeu de détectives pour identifier l’auteur de l’outrage olfactif, parce que là, ça relève de la classification des armes.

      Maintenant, on prend le même chat qui n’en peut mais, on place un galopin en culottes courtes ou en tresses à ses côtés. Entre le minet ou le minou …

  28. Christine

    Merveilleux, comme d’habitude. Bien souvent, je pleure. Mais là, j’ai tellement rit !
    L’art de la chute de Bibi est inégalable !

  29. lectrice boulimique

    Ce n’est pas de moi et c’est peut-être vieux comme le monde mais ça fait tjrs rire et comme ici on dirait que ça ne détonnera (avec 2 n! ) pas trop

    “La femme qui pète au lit
    éprouve 4 jouissances:
    elle bassine son lit
    elle soulage son ventre
    elle entend son cul qui chante
    et elle empeste son mari”

    voilà c’était ma minute trash (et féministe, na)

  30. Cath

    Pas si féministe que ça. Si on change femme en homme et mari en femme, c’est plutôt universel, non ?
    Enfin, ce que j’en dis hein…;-)

    1. Mésange

      Je croyais que c’était uniquement la fête des poissons… me voilà bouche bée (ben oui, bec bé… franchement, c’est schtroumpfant!)
      Merci Myriadelle! Vous avez déjà le pendentif “bise” de Grand mais rajoutez quand même des perles “bisou” à votre collier…
      Bonne fête à tous les plumés et déplumés… Une petite vallse peut-être?
      Caresses de plumettes

  31. Fol2

    Bonjour!
    Comment comprenez-vous que si vous vous lâchez en “ville” c’est mal vu, par contre en milieu hospitalier on ne cesse de vous réclamer: “avez-vous fait des vents?” (systématiquement, j’ai toujours dit oui, sinon on te laisse “crever la dalle”) 😉
    Douce fin de journée à tous et à toutes 🙂

  32. Fabrice

    l histoire me rapelle le papa d une amie qui etait medecin a Geneve. Au petit dejeuner, en attaquant le premier verre de cognac de la journee (non pas qu il en avait l habitude, mais il aimait bien boire un coup avec les amis de sa fille), il nous avait raconte que souvent, au cabinet, celui des consultations, l envie de peter le prenait. Silencieusment, les plus parfumes…
    En general, il se delectait du troube qui ne manquait pas d apparaitre sur le visage de son patient. In peto” ca sent le pet. Mais c est pas possible, j ai pas pete. Et ca peut pas etre le docteur, ca ne pete pas un docteur. Mais alors qui a pete,…”

          1. Cilou

            pas comprite non plus. Mais ce n’est pas surprenant venant de moi 😛
            Des explications nevousinquiétezpas ?
            Des bisous

  33. Marine

    Il vous faut absolument une boite d’allumette dans votre cabinet : vous en grattez une ou deux et adieux mauvaises odeurs.. bien mieux que les spray désodorisant senteur caca/muguet !

Répondre à Marie M. Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *