SOUS-SOL.

Alors voilà, Adieu & à Demain me demande de lui écrire un texte. Je lui en écris cinq (oui, parce que je ne suis pas quelqu’un d’excessif : avoir plusieurs cordes à son arc, c’est bien, avoir plusieurs arcs, c’est mieux). Il en choisit un.

Je vous propose de lire ça :

http://adieu-et-a-demain.fr/post/55423653521/sous-sol

En écoutant ça :

http://youtu.be/lAwYodrBr2Q

Suivez le guide, car :
1- le jeune homme est très talentueux,
2- c’est un honneur pour moi d’être dans ses pages,
3- j’aime bien aussi écrire d’autres choses que des anecdotes médicales.

Excellent bal du 14 juillet à tous,

Prenez soin de vous,

B. B.

5 réflexions sur « SOUS-SOL. »

  1. marie

    ce billet est VRAIMENT SUBLIME écris écris nous encore et encore des mothérapies musicaux
    PS 1 bon y pas de bal le 27 novembre mais je danse quand même
    PS 2 “du bonheur” un livre qui vient de sortir de Lenoir (je crois) ça parle de SPINOZA,d’Orient et de sciences ça devrai te plaire et c’est fayard l’éditeur, tu sais celui qui trouve les pépites.
    la bise à everybody autour de la Terre

  2. Nots

    14 JUILLET 2013, je sais plus à quelle date j’ai commencé la lecture du blog hier, j’avais pas encore pleuré, trop habituée sans doute…Alors on va dire que c’est la musique. Oui, c’est ça, c’est à cause de la musique.

  3. marie

    je vous vois lire les histoires de Bibi le magicien, vous êtes dans le beau repère du Dr. BeauLieu , ce texte et cette musique ont une puissance inouïe, je pleure à chaque fois , une alchimie entre mots et notes de musique qui emporte loin …

  4. Julie

    Voilà c’est lui, le texte qui m’a le plus émue.
    Je m’y retrouve. Dans la plupart des lignes, je m’y retrouve. Il y a une grande partie de mon enfance qui ressemble à ces vacances à la plage. Toutes ces petites sensations, ces trésors, ces souvenirs, ces odeurs… C’est tellement ça. Tu as simplement et magnifiquement décris sans le savoir parmi mes plus beaux souvenirs d’enfance.
    Et pourtant tout change, c’est vrai. J’y retourne tous les ans à cette plage, mais en grandissant les dunes m’ont parues plus petites, l’océan moins impressionnant. La nostalgie peut être douloureuse parfois… mais les souvenirs tellement heureux !
    Je ne suis pas mère, mais la fin de ce texte m’a énormément touché. Brutal. Peut-être ai-je imaginé ma mère à la place de cette femme. Elle aussi nous a étalé de la crème sur nos petits corps, a chassé le sable de nos chaussures, a gonflé nos brassards. Tout cela a certainement participé à l’émotion que j’ai ressentie à la lecture de ce texte.

    Voilà c’est elle. La chanson qui me touche le plus. Celle qui me donne l’impression d’écouter de l’émotion pure. Je l’avais découverte avant de savoir qu’elle était associée à ces très belles lignes.
    Quel joli hasard: choisir cette chanson pour ce texte. En ce qui me concerne tu ne pouvais pas mieux faire. Marie a raison, quelle belle alchimie et quelle belle puissance.
    Tu ne t’en souviens certainement pas, alors je te le redis: MERCI de m’avoir fait découvrir M83. Le jour où tu as posté Outro (je ne sais plus quand, je ne sais plus où, ça n’a pas d’importance) tu m’a fait connaître un groupe et une musique incroyable.

    Dans deux jours je retourne à la plage de mon enfance. Je vais courir sur le sable brûlant, plonger sous les vagues, manger des chichis, et me souvenir à quel point tout cela est précieux.
    Merci pour ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *