Petite parenthèse.

Coucou, 

Pas de texte ici cette semaine, car j’ai écrit sur un sujet qui me tient à cœur comme cette jeune femme a à cœur de raper ce parmesan (afin de préparer une délicieuse tartiflette au parmesan à sa cousine). 

C’est :

– ICI (pour le Huffington Post)

Ou :

– ICI (pour ceux qui préfèrent Médiapart, chacun sa crémerie, je ne juge pas )





BISOUS et courage (pour ceux qui en ont besoin). 

69 réflexions au sujet de « Petite parenthèse. »

  1. Bulledesavon

    Très bel article, qui prouve une fois de 0lus s’il en était besoin, que les politiques (de très nombreux) sont des opportunistes hypocrites aux pratiques douteuses ! Affligeant …

    Répondre
  2. GRAS Marie

    Je vous remercie également.Certains marchent vraiment sur la tête et confondent humiliateurs et humiliés.Mère d’un très sympatique jeune homme gay de 22 ans(d’accord ,je ne suis peut-être pas parfaitement objective. . .), je me sens à mon tour humiliée .C’est dire si le poison est violent et fait des ravages et très largement alentours.Je suis révoltée par la bassesse de ces récupérations opportunistes dignes du caniveau.On n’avait pas encore touché le fond en matière de déréliction pré électorale.Cela ne s’arrêtera donc jamais?Cependant pour une vieille infirmière en fin de carrière,il est réconfortant de savoir que des gens comme vous existent.Il y a énormément à faire pour soigner cette société malade et intolérante qui ne sait pas respecter les humains dans toute leur diversité et préfère semer la haine et la consternation.Merci encore.

    Répondre
  3. grand33

    bonjour Bibi,
    Un jour j’humilie les ouvriers qui ne savent pas
    lire, un jour j’humilie les milliers de famille de
    pieds noirs, un jour j’humilie les homosexuels
    et leur famille, un jour …..
    Puisse les français humilier ce monsieur fin
    avril et lui donner un emploi fictif !!!
    la bise

    Répondre
  4. Nicole

    Cette homophobie me révulse à un point inimaginable ! A ceux qui ne comprennent pas, je dis juste « Mais merde bon sang !!! Ce n’est pas un choix ! ». Macron (et ceux qui pensent comme lui d’ailleurs !) n’a pas choisi la couleur de ses yeux, Macron n’a pas choisi d’être un homme, Macron n’a pas choisi d’aimer une femme (même plus vieille que lui, et pour cause puisque c’était initialement sa prof). Bref Macron n’a rien choisi du tout et les homosexuel(le)s IDEM ! Ils/elles ne choisissent pas leur orientation sexuelle et c’est navrant que cette orientation sexuelle vienne sur la scène politique, surtout pour s’en servir contre eux ! Macron ne doit pas oublier que ces personnes là, elles vont voter en avril et mai…. Bah oui Macron, ces personnes sont des électeurs/électrices qui ont le droit à votre respect !

    Répondre
  5. Marie Noelle

    A droite toute ! Marine est en tete.. Fillon apres son entretien avec Sarkozy s est « radicalise ». Il veut abaisser la majorite penale a 16 ans (c etait une proposition de Sarkozy). Ils veulent tous recuperer cette part de la societe francaise conservatrice et ou xenophobe.
    L’Homme est avant tout un animal. Meme si son cerveau s’est developpe et sofistique au cours des millenaires c’est le cerveau limbique qui gere une grande partie de son comportement. L humanite est une qualite qui ne se developpe pas chez tous les homo sapiens sapiens..
    Macron est un reptilien…

    Répondre
      1. alcina

        Comme c’est un homme politique, on peut même soupçonner qu’il cumule (c’est courant chez ces « gens là ») et que c’est un imposteur reptilien….

        Répondre
  6. Souki

    Baptiste,
    Bravo pour cet article très bien senti comme très souvent.
    2 petites corrections orthographiques (pas d’offense. Je sais que tu écris vite et c’est pour aider. Les lettres qui manquaient sont en majuscule) « Quand ces mêmes manifestants collent des stickers sur les réverbères « Non auX Enculés » et la conclusion
    « Nous ne nous laisserons plus fairE. »
    Bisous, bravo pour tout ce que tu fais

    Répondre
    1. Cath

      « Nous ne nous laisserons plus fair ».
      Je me demandais si ce n’était pas voulu.
      Jouer fair-play. It is fair or not.
      Et comme précisément ces gens ne jouent pas fair, si on leur rendait la monnaie de leur pièce ? À leur manière ? Ils le mériteraient pourtant.

      C’est peut-être un peu tiré par les cheveux, mais je ne serais pas autrement surprise.
      Merci pour cette adresse magnifique. Et si juste.

      Répondre
  7. Malia

    D’accord sur le fond, merci d’avoir si bien dit tout ça. Sur la forme, quelques typos, en plus de celles déjà signalées (Rosa Parks aiT, cÔtés, inaptE). Des bises.

    Répondre
  8. Bertrouf

    Je suis un chrétien catholique favorable à une union civile entre les homosexuels et à la possibilité d’adoption des enfants du conjoint par l’autre membre du couple. Je n’ai pas compris :

    1- Pourquoi le gouvernement a voulu mettre le mot MARIAGE sur une union civile. Les associations pro-gay ne le demandaient pas.

    2- Pourquoi le gouvernement a refusé de mettre tout de suite au clair ce qui était régulier ou non concernant l’adoption ou la GPA. Laisser cette question « pour plus tard » était le meilleur moyen de partir dans toutes les interprétations.

    3- Pourquoi les chrétiens catholiques que je fréquente chaque dimanche sont allés en famille crier leur homophobie tous les samedis dans les rues de Paris. Est-ce que si on n’avait pas touché au mot MARIAGE ils auraient réagit ? Franchement je ne crois pas, mais l’effet groupe fait boule de neige.

    4- Pourquoi Baptiste, qui a parfaitement raison dans tous ses arguments, s’en prend à Emmanuel Macron. Si j’ai bien compris, Emmanuel Macron a fait une tentative maladroite de récupérer des électeurs à droite, mais n’a jamais dit qu’il avait un problème avec l’homosexualité, ni même laissé sous-entendre qu’il voulait retoucher à cette loi. Bien au contraire. (Joke : surtout pour quelqu’un qu’on prétend en couple avec Mathieu Gallet).

    Répondre
    1. Cath

      Baptiste répond à M. Macron parce que c’est bien ce dernier qui a sorti cette phrase, non ?
      Donc, cette personne est bien la destinataire de cette réponse.
      Pour être claire, Baptiste répond à un monsieur qui s’apitoie sur des gens qui usent de violence (les insultes et les tentatives pour dénier le droit à vivre sa vie paisiblement sont bien des violences, du moins à mon sens) et il ne s’en prend pas à lui.
      Après tout, quand on ratisse large, on peut se prendre le râteau dans la tronche !

      Répondre
    2. alcina

      « 1- Pourquoi le gouvernement a voulu mettre le mot MARIAGE sur une union civile. »

      Parce que justement le mariage républicain est un acte CIVIL qui ne regarde pas les religions….

      Le mot MARIAGE devrait être finalement réservé à cet acte civil et accessible à tous maintenant quelques soient leurs croyances (ou absence de croyances)..

      Libre ensuite au adeptes de toutes religions de contracter une union catholique, protestante, juive, musulmane, raélienne, animiste, vaudou, adorateurs-du-grand-lapin-blanc et tutti quanti ;-))

      Répondre
      1. marie

        Les adorateurs du grand lapin blanc ,on les appellent les pan-pans et leur ami c’est bamby, ils font les mariages dans la clairière des fées et puis patatra , ouverture de la chasse!

        Répondre
    3. Julie

      Il a fait une tentative maladroite, soit. Mais la maladresse n’excuse pas tout. Et la maladresse peut blesser. Les mots aussi: « humilier » c’est fort, c’est violent. Je comprends qu’on ne puisse pas laisser dire sans réagir et Baptiste l’a magnifiquement fait. Les citoyens n’ont pas a être leurs pions lors de leurs tentatives de récupération d’électeurs de droite ou de gauche ou de je ne sais où.
      Je dois bien l’avouer… les politiciens me fatiguent en ce moment. Vraiment beaucoup.

      Répondre
  9. Emma

    Si je ne peux plus voter Macron, qu’est-ce qu’il me reste ? C’était entre lui et Taubira mais elle n’est pas venue. Bizarrement je me reconnais dans son discours. Mais je ne suis pas gay et je n’y connais rien à l’homophobie.
    Je ne sais pas si c’est ne bonne idée de taper sur lui … bon il a donné le bâton peut-être 😉
    De ma grande naïveté je trouve qu’il a raison : quand quelqu’un parle de manif pour tous ça m’évoque homophobie, coincés d’un autre temps, plus arriérés que ça tu meurs, donc oui pour moi ils ont été humiliés, ridiculisés dans leur homophobie.
    Je ne sais pas à quelle genre de question il a pu répondre pour dire cela mais le message était sans doute adressés à la présidente de la manif pour tous, et à la limite pourquoi pas c’est une méthode de résolution de problèmes, une façon d’ouvrir le dialogue et il n’a pas dit qu’il était d’accord avec eux.
    Mais là où je vous accorde du crédit c’est que je n’y connais rien en homophobie et je ne peux que vous soutenir.

    Pour changer de sujet, (mais évoqué dans les commentaires) Macron a dit une fois que dans le Nord je crois, il y a des alcooliques … ça c’est vrai, regardez les statistiques de mortalité alcoolique vous ne serez pas déçu.
    Je ne viens pas du nord mais un jour quelqu’un m’a dit que chez moi les gens sont ravagés par l’alcool, je lui ait répondu que de la part d’un Breton c’est très drôle, et comment sait-il que les gens sont ravagés par l’alcool ou par la vie.
    Alors oui l’alcool est un problème mais qui en cache d’autres, c’est un peu le symptôme et pas la maladie. La vérité c’est que la plupart des alcooliques que j’ai connu sont des gens formidables qui ont eu des vies de merde. Parfois selon d’où on vient, de sa couleur de peau, de son orientation sexuelle, on a des vies de merde, parfois on a de la chance on passe entre les mailles et on survit, les autres, ceux qui croient qu’on doit rester à « sa place » à cause de ce qu’on est, on raison de se sentir humiliés et ça ne fait que commencer (j’espère !),
    « Viser la Lune
    Ça me fait pas peur
    Même à l’usure
    J’y crois encore et en coeur
    Des sacrifices
    S’il le faut j’en ferai
    J’en ai déjà fait
    Mais toujours le poing levé »

    Bon je vais devoir voter blanc alors …

    Répondre
    1. Marie-Noelle

      il a aussi dit à un gréviste : »le meilleur moyen de porter un costard c’est de travailler » . C’est du même calibre que Seguela : « si à 50 ans on n’a pas de Rollex c’est qu’on a raté sa vie »… C’est gens vivent entre eux, sur une autre planète, celle de la suffisance…. Ils ne connaissent pas la misère…. à part celle des neurones de la compassion. Parlez-moi d’moi, ya qça qui m’intéresse…

      Répondre
      1. Emma

        Pour moi ce n’est pas du même calibre parce que ça ne veut pas dire que sans costard on a raté sa vie. Je n’en ai pas et je ne considère pas que j’ai raté ma vie … pas encore
        Mais par contre ne pas travailler peut-être quelque chose de très douloureux. La valeur travail est très importante dans notre société, pour aider quelqu’un il vaut mieux lui offrir un travail que lui donner de l’argent à rien faire, mais c’est une autre histoire.
        Oui ils vivent entre eux et ne connaissent pas la misère et c’est peut-être pour ça que je ne compte pas sur eux pour me rendre la vie meilleure mais au moins pour qu’ils fassent un minimum pour ne pas foutre en l’air tous les progrès déjà accomplis (dont le droit à l’avortement et le mariage pour tous par exemple)

        Répondre
    2. Emma

      Je me permet de rajouter un petit truc après avoir regardé un peu les #humiliés et tout ça …
      Pour moi ce n’est pas de l’humiliation, désolée mais humiliés c’est plus être atteint dans sa fierté, un truc dans le genre …
      Ce que les gays subissent des homophobes est bien plus grave que ça non ?
      Eux sont juste humiliés parce qu’ils passent tous pour des homophobes alors que peut-être est-il possible que certains parmi eux aient d’autres message à faire passer….dans l’hypothèse ou je suppose que ça puisse être possible.
      Mais les homosexuels, bisexuels ou tout ce que vous voulez de différents d’hétérosexuel, ce n’est pas juste de l’humiliation avec leurs slogans à la con, c’est … je ne trouve pas les mots, mais c’est quand même bien plus grave non ?
      Mais démêler le vrai du faux des manifs et des photos de manifs c’est pas facile, c’est comme quand il y a un vrai mouvement, anéanti par une bande de casseurs à la fin, on ne retiens que les casseurs …
      En vrai les catho sont pas tous des homophobes, on peut croire en Dieu et croire qu’il faut accepter l’autre tel qu’il est, croire en Dieu et se dire que un papa et une maman ça n’a pas de garantie, que un papa tout seul ça marche si on lui donne assez de confiance, une maman toute seule ça marche si elle a confiance en elle, deux papas ça marche si ….quoi ben pareil que un papa et une maman qui ont des problèmes d’éducation, merde débrouillez vous !
      (comment j’en suis arrivée la ? Bon je vous laisse tranquille avec mes commentaires bizarres, Baptiste quoi que tu décides je vote pour toi !)

      Répondre
    3. Michèle

      Bah ! Votez donc Mélenchon.

      C’est le seul « humain », tous les autres sont exécrables.

      Je vais voter pour lui au premier tour . Et s’il n’est pas présent au second comme je l’imagine, je ne voterai pas du tout – pour la première fois de ma vie.
      Car voter pour la peste pour éviter le choléra, je l’ai fait deux fois, ça m’a suffi.

      Répondre
  10. dupont

    Depuis, Macron a, me semble-t-il :
    – insulté la mémoire de l’Holocauste
    – insulté les professeurs d’histoire qui essaient vainement de faire comprendre la nécessité de la contextualisation (tant d’années d’études pour ça ?)
    après avoir insulté les dames de GAD, les hommes sans costume…

    ça fait du monde !

    Répondre
  11. Cake

    Les petits hommes que sont nos politiques sont tellement déconnectés de la vraie vie, celle qu’on vit tous au quotidien, les mains dans le cambouis, que peu leur importe au fond les mots qu’ils prononcent. Ils trichent, volent, mentent, et prétendent aimer la France. Leur soif de pouvoir est au-dessus de tout. Ils seraient prêts à tuer père et mère pour aller au bal des orphelins.
    Mais laquelle de ces têtes pensantes osera dire tout haut que l’homosexualité n’est pas un choix, et qu’elle est dans l’immense majorité des cas une histoire d’amour avant d’être une « orientation sexuelle » (Dieu que cette expression est vilaine) ?
    Merci Docteur pour ce billet salutaire sur le Post.
    Je souhaite à tout le monde beaucoup de bonheur.
    Sauf à Monsieur Macron.

    Répondre
  12. Showee

    Je suis un homme blanc hétérosexuel.
    Ce que je pense de Dieu ? Cela ne regarde que moi.
    Ce que je fais de mon cul (ou de celui de ma femme) ? Cela ne regarde que moi (et évidemment ma susdite femme).
    Je n’ai nullement envie que l’état, l’église, la presse, le voisin, me dise ce que j’ai le droit de faire et avec qui dans MA vie, MA maison, MON lit.
    Plus que l’envie je considère que personne n’a le droit de me dire ce que j’ai le droit de faire dans mon plumard.
    Ma femme et moi faisons ce qui nous plaît, quand il nous plaît, comme il nous plaît. C’est notre droit.
    Mariés ou pacsés, avec ou sans enfant, missionnaire ou levrette, à 2 ou à 12, qu’importe, cela ne regarde QUE nous.

    Si tel est mon droit et celui de ma femme, alors il est va de même pour chacun de mes concitoyens. Je ne suis ni homophobe ni gay-friendly. Je me contente de m’occuper de mes affaires et de ne pas aller regarder ce qui se passe chez le voisin. Encore plus ce qui se passe dans sa chambre.
    Je me fous bien de savoir qui couche avec qui, si il/elle avale, si il/elle partouze, qui trompe qui. Tant que c’est fait entre adultes consentants.
    J’ai bien assez à faire avec ma vie pour m’occuper de celle des autres.

    Enfin, concernant le magnifique débat autour de « 1 enfant = 1 papa + 1 maman », je me demande si ces personnes savent ce que vivent les enfants confiés à « l’assistance publique ». Ce que c’est de vivre de famille d’accueil en famille d’accueil.
    Je préfère infiniment que ces enfants grandissent dans une famille homoparentale aimante et attentionné plutôt que dans une famille d’accueil au milieu de 6 autres enfants au parcours tous plus compliqués les uns que les autres.

    On réglerait tellement de problèmes dans le monde si on élevait le je-m’en-foutisme au rang de philosophie…

    Répondre
  13. marie

    Polique,réseau,politique,opium,politique,égo,politique, caste…..imaginez les tous dans des cages vous profitez dun dimanche matin pour allez au zoo … étrangement vous en resortirez, libres, pas eux tjs dans leur cages a ressasser leurs grandes theories tissées sur le cadre  » comment manipuler pour etre leader »
    Etre libre émancipé hors d’atteinte cest surtout cela quils redoutent , plus de chaire a canon, plus de mains labororieuses, plus de ventre a fabriquer des petits robots qui travailleront pour remplir leurs coffres.
    Une seule d’entre eux garde une aura bienfaitrice, madame Taubira pcqelle est libre émancipé et hors d’atteinte cette toute petite femme qui affronte avec force tous ces rats qui lui lancent des bananes.
    Construire des ecoles pas des prisons, partager, échanger, s’ouvrir au monde, parcourir le monde, mettre les medecins aux chômages pcq plus de malades, on a tout pour que notre humanité soit harmonieuse et bein non , faut tjs un blaireau qui veut etre maitre du monde. Ego égo égo

    Répondre
  14. Ecarlate

    Bravo Baptiste, de la part d’une mamie de 70 ans, mariée depuis 50 ans, des enfants et des petits enfants ! Bravo pour votre courage, pour votre engagement, pour votre colère, pour votre optimisme. Et continuez, on est nombreux à vous soutenir, nous les muets d’en bas (mais ça ne durera pas, on va bientôt nous entendre !)
    Amicalement

    Répondre
  15. mimi

    Bonjour,
    Il y a un peu de tt dans ces posts !
    Concernant Mr Macron, sa grosse bourde est « on ne glorifie pas la colonisation » !! Mais qui l’a glorifiée ??
    Par contre, faire acte de repentance est une infamie vis à vis de nos soldats morts. Les Allemands vont-ils faire acte de repentance ?? Les Américains vont-ils faire acte de repentance ?? Etc…
    C’est l’HISTOIRE ! On ne revient pas sur l’Histoire, mais par contre on prend acte et on en tire les leçons.
    « Marie », il serait bon de vous tenir informée : Mme Taubira a une énorme responsabilité dans le recrudescence de la délinquance ! « tt délit de moins de 300 euros n’était pas »déférable » !! C’est une honte !! Tt délit doit être sanctionné. Ce n’est que de la prévention, de l’éducation… Mais avec ses consignes, ce n’est qu’un permis de recommencer… en tte impunité.
    J’ai travaillé dans le 93 et je suis scandalisée par ce que j’y ai vu, entendu, supporté…
    « Showeé », Vous avez raison, nos vies persos sont prenantes mais alors pourquoi juger celles des autres ?
    Savez vous ce que ressent un enfant qui a 2 papas ou 2 mamans ? Les enfants sont cruels. J’ai vu et entendu des petits de 6/7 ans dire à un copain ou une copine : « voilà ton papi » . Mais non, juste un papa grisonnant et bcp plus âgé que la moyenne…
    Alors, avant de répondre pour ces enfants, attendons leurs propres réactions, leur développement, leurs « casseroles »…
    La nature est ainsi faite ; un papa, une maman !!!
    Même si la société en a décidé autrement, personne ne pourra contrecarrer cette nature.
    Je ne suis pas « bégueule » mais je pense avant tt à tous ces petits qui « ne vont pas rentrer dans le moule » et Dieu sait si c’est important pour la construction d’un enfant d’être « comme les autres »….

    Répondre
    1. Emma

      …tous ces petits qui « ne vont pas rentrer dans le moule »…
      ouhlala, Dieu sait bien des choses sans doute mais là vous donnez l’air d’en savoir plus.
      j’ai un papa et une maman, même pas divorcés, vous croyez donc que j’étais dans le moule ?
      … votre moule …#?!=~&#;!

      Répondre
    2. Marie-Noelle

      ben moi j’ai perdu mon papa à 4ans et demi, grandi sans papa et j’ai appris qu’il était enfant naturel donc je ne connais meme pas mon grand-père paternel bio (mon père avait quand même été adopté par le mari de ma grand-mère)… Les enfants qui ont un papa et une maman non divorcés ne sont pas obligatoirement plus heureux que les autres, ça se saurait… et c’est quoi cette histoire qu’un enfant pourrait ne pas avoir de père ou de mère ?? il y a toujours un papa et une maman, qu’on le veuille ou non, même chez les couples parentaux homos, sauf que souvent on ne connait pas le papa ou la maman… comme pour tous les enfants abandonnés ou nés de père inconnu..
      Alors où est le problème sinon que les enfants ont d’abord besoin d’amour et que les adultes sont loin d’être tous plein d’amour… y compris envers leurs enfants bio… Bien malin celui ou celle qui peut dire qu’un enfant sera heureux ou pas !

      Répondre
    3. marie

      Euh je m’informe a moins de 300 euros madame ceux sont des contraventions , les delits commencent je crois a 7500 euros et si la délinquance explose , encore faudrait-il avancer des rapports dignes de ce nom pour connaître les vrais raisons de cette explosion et mexpliquer aussi cette facheuse manie des non lieu qui courent les tribunaux quand on a les moyens de se payer un bon avocat …j’ai en mémoire cette mere de famille qui a fait de la prison pour un cheque sans provision , pour nourrir ses enfants quelle etait seule a elever, qu’elle enseignement en a-t-elle tiré?
      Et je benis chaque jour que dieu fait que mon petit ne rentre pas dans le moule tant cette idée me répugne, les moules tuent l’audace la créativité l’émancipation et c’est pas son papa qui dira le contraire. La bonne journee a vous Mimi .
      Le 9-3 terra incognita , il faut le sauver non? C’est a ça que lon doit s’attaquer remettre de la vie dans le chaos pas rajouter du chaos au chaos ne pas avoir peur aussi , mettre de la couleur arc en ciel partout mélanger métisser se parler se respecter ouvrir son coeur cest vraiment mieux que de le faire saigner saint Paul a merder grave et Jésus cest grave chammé fait spolier

      Répondre
    4. Cath

      Dame Mimi
      Les enfants sont cruels, vous avez bien raison de le souligner. Un père plus vieux, une mère plus grande ou plus grosse, sans vous causer de l’enfant étranger ou issu d’immigrés… Que n’a-t-on pas entendu sortir de la bouche de ces petits anges, n’est-ce pas ?
      Mais voyez-vous, les enfants répètent ce qu’ils entendent et les moules bouchent non seulement les oreilles mais aussi les horizons. Enfin, quand je dis voyez-vous, c’est que je suis fille d’enseignante, que j’ai aussi travaillé un temps dans l’enseignement (pionne).
      Et je dis honte aux adultes qui profèrent les insanités que vous citez devant les enfants qui vont les répéter sans comprendre ce qu’ils disent la plupart du temps. En toute confiance, parce que ce sont les paroles de leurs parents.
      Alors, histoire de vous ouvrir l’esprit , si la chose est encore possible, laissez-moi vous décrire des gamins joyeux, curieux de ce qui les entourent, heureux entre leurs deux parents du même sexe. Pour moi, ces visages et ces comportements d’enfants heureux me suffisent. Ils poseront des questions plus tard, comme il est normal pour tous les enfants, mais je suis certaine qu’ils auront des réponses appropriées de la part de leurs parents, et non pas des jugements sentencieux de la part d’handicapés du sentiment et de la raison.
      On peut ne pas être d’accord avec la politique de madame Taubira, mais avant de répéter ad nauseam et sans réflexion les informations régurgitées, on se renseigne, comme vous à répondu Marie. Accessoirement, on ne touche pas à Marie. Elle ne vous l’envoie pas dire, mais je vous le précise.

      Répondre
      1. Julie

        Super Cath ! J’allais répondre la même chose mais je ne trouvais pas les mots. Merci.
        Je pense également à un autre texte écrit par Baptiste qui explique si justement le poids des paroles des adultes. Pensons y, car en effet, si les enfants « sont cruels », c’est bien qu’ils ont entendu certaines choses quelque part. Et où, si ce n’est dans la bouche des adultes ?

        Répondre
        1. Cath

          Julie sans les mots ? J’y crois pas !
          Une petite cure de vitamines pour booster le minet azimuté de l’avatar en photo et zou ! Ça repart !

          Répondre
          1. Cath

            Que tchi ! La tyrolienne, c’est ici
            https://youtu.be/7trldSOwvoA
            dans La belle Hélène d’Offenbach. Mise en scène de Minkowski (petit-fils du médecin qui fit tant pour les femmes et la maternité).
            À consommer sans modération, en particulier quand on a le cœur maussade. Rigolade garantie.

      1. Julie

        Hmmm, alors là je ne vois pas… Travailler le samedi est un crime trop important, je ne m’y connais pas en punition suprême ! Mais… l’empêcher de faire sa grasse mat’ le dimanche me paraît pas mal. 🙂

        Répondre
  16. Mapillou

    Il aurait dit ça pour récupérer les voix de droite. C’est donc votre pensée.
    L’homophobie n’est pas l’apanage de la droite, la tolérance celui de la gauche!
    En voilà des idées d’un autre temps!
    La France, grande championne du monde pour coller des étiquettes aux gens!

    Répondre
    1. Marie-Noelle

      c’est vrai que l’homophobie n’appartient pas qu’à la droite. je n’ai jamais aimé cette division de gauche ou droite (sans doute par rapport à l’emplacement du coeur), je préfèrerais que l’on parle de personnes plutôt centrées pour ne pas dire concentrées sur elles-mêmes et d’autres centrées sur la communauté… Ces deux catégories on peut les trouver aussi bien à gauche qu’à droite et il y en a même qui changent de camp en fonction de ce qu’on leur donne, ceux-là sont sont des centrés opportunistes..

      Répondre
  17. Showee

    Chère Mimi,
    Un papa et une maman ? Certes, c’est le schéma « classique ».
    Mais il en existe plein d’autres.

    Mon père a été adopté par une femme célibataire dans les années 50. Pas la peine de chercher, vous n’en trouverez pas des tonnes.
    Déjà à l’époque, celle qui deviendra ma grand-mère avait dû se battre et attaquer l’état en justice pour avoir le droit d’adopter. C’était il y’a très exactement 60ans et comme aujourd’hui, l’état et la société considérait que pour adopter un enfant, il fallait être un couple marié. Si ma grand-mère n’avait pas gagné son procès et obtenu le droit d’adopter, je ne serais pas là pour en parler.
    Un papa et une maman ? Mon père n’a jamais su ce que c’était. Ça ne l’a pas empêché de devenir hétéro et d’avoir magnifique/génial/sensationnel (rayez la mention inutile) garçon.

    La vision naturaliste de la famille ? Désolé, je ne connais pas. J’ai grandi sans grand-père sans jamais me poser la question de savoir si c’était normal ou pas, car justement, pour moi c’était tout à fait normal.
    J’ai rencontré une fois ma grand-mère biologique. Cela ne venait pas de moi et j’ai été mis au pied du mur. J’ai dû lui expliquer, avec le plus de tact possible, qu’elle n’était et ne sera jamais ma grand-mère.
    Les liens du sang ? C’est pas eux qui vous bordent le soir avant de dormir. C’est pas eux qui vous racontent des histoires avant de dormir. C’est pas eux qui vous font des gâteaux pour le goûter.

    Ensuite mes parents… 2 ans de mariage et je venais au monde. 2ans après, le divorce. Bel exemple de stabilité. Preuve que à ce niveau là, les couples hétérosexuels n’ont aucune leçons à donner aux couples homosexuels.
    Un papa et une maman ? Je ne sais pas ce que c’est. Pendant 15 j’ai grandi uniquement avec ma mère. Et mes grands-mères. Pendant la moitié de ma vie je n’ai grandi qu’avec des femmes et je n’en suis pas moins devenu hétéro…
    …mais certainement moins macho.

    Et puis les choses changent. Ma famille c’est devenu 2 papas, 2 mamans, 2 demi-frères et 1 demi-soeur qui a l’âge de ma mère.
    J’ai épousé une femme née sous X dont la mère est morte quand elle était très jeune. Une orpheline élevé par ses grands-parents.
    Un papa et une maman ? Désolé mais chez moi, on ne sais pas ce que c’est.

    Et voilà qu’au final, cela va faire 13ans que nous vivons ensemble et qu’on est très heureux comme ça. Est-ce que nous aurions été plus heureux en ayant eu 1 papa et 1 maman ? On en sait rien et on s’en fout. On est bien comme ça et ça nous suffit.

    Nos futurs enfants seront-ils heureux avec nous ? Peut-être que non. Peut-être que hélas, ils seront malheureux pour une raison qui nous échappe comme le sont un trop grand nombre d’enfants de couples hétérosexuels.
    Est-ce que les couples homosexuels feront mieux que nous ? Je suis sûr que non. Est-ce qu’il feront pire ? Je suis tout aussi sûr que non.

    C’est pour cette raison que plutôt d’essayer d’imposer ma propre vision du bonheur familial aux autres (à savoir 2 papas, 2 mamans, 2 demi-frères, 1 demi-soeur et 2 grands-mères) je me concentre sur le bonheur des miens.

    Je vous prierai donc, chère Mimi, de bien vouloir avec moi la même courtoisie dont je fais preuve à votre égard en n’essayant de ne pas m’imposer votre vision de la famille qui, comme je viens de vous l’expliquer, ne pourra jamais correspondre à ce que j’en ai.

    Et dans l’attente de votre hypothétique réponse, je vous prie d’agréer chère Mimi, l’expression de mes fraternelles salutations pleines de bisous.

    Répondre
  18. Christian Saingrain

    Bonjour,

    Alors voilà, ce premier e post, ici! Pouvais-je décemment rester plus longtemps en lecteur-spectateur assidu? Alors que Baptiste, déploie énormément d’énergie pour venir au plus près de chacun.e. des lecteur.rice.s de ses livres et de son blog LGBT: « Le Génial Blog Thérapique », ou Thérapeutique, c’est selon!

    Merci Baptiste, pour ton voyage jusqu’ en Normandie et pour ton chaleureux moment de partage le 9 février à la librairie l’Armitière de Rouen.
    Lors de notre court échange, j’ai évoqué l’apport des multiples commentateur.rice.s bienveillant.e.s, à tes cotés, qui argumentent, relatent, défendent des « morceaux de vraies vie » sortis  » des sacro-saint moules » qui nous sont édictés par de grandissimes personnages politique, religieux, etc… , mais tout en les fracassant sans vergogne, au premier attrait de cupidité et de gloire.

    Alors, ma plume n’ayant pas le talent de Cath, de Marie, de Mésange, d’ Hervé, de Grand 33 et d’autres…
    Je cours chercher en son « Royaume des Galaxies » ce Poète Arc En Ciel, qu’est JULOS Beaucarne
    Puissent les actuels et futurs protagonistes de FaceB… et d’ailleurs, formuler des propos avec libertance, mais respectance et écoutance auprès de chacun.e.

    Christian

    JULOS Beaucarne
    Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent

    « Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent qui tissez des tissus de mots au bout de vos dents,
    Ne vous laissez pas attacher,
    ne permettez pas qu’on fasse sur vous des rêves impossibles…
    On est en Amour avec vous tant que vous correspondez au rêve que l’on a fait sur vous,
    alors le fleuve Amour coule tranquille,
    les jours sont heureux sous les marronniers mauves,
    Mais s’il vous arrive de ne plus être ce personnage qui marchait dans le rêve,
    alors soufflent les vents contraires,
    le bateau tangue, la voile se déchire,
    on met les canots à la mer,
    les mots d’Amour deviennent des mots-couteaux qu’on vous enfonce dans le cœur.
    La personne qui hier vous chérissait vous hait aujourd’hui;
    La personne qui avait une si belle oreille pour vous écouter pleurer et rire
    ne peut plus supporter le son de votre voix.
    Plus rien n’est négociable
    On a jeté votre valise par la fenêtre,
    Il pleut et vous remontez la rue dans votre pardessus noir,
    Est-ce aimer que de vouloir que l’autre quitte sa propre route et son propre voyage?
    Est-ce aimer que d’enfermer l’autre dans la prison de son propre rêve?
    Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent
    Qui tissez des tissus de mots au bout de vos dents
    ne vous laissez pas rêver par quelqu’un d’autre que vous même
    Chacun a son chemin qu’il est seul parfois à comprendre.
    Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent,
    Si nous pouvions être d’abord toutes et tous et avant tout et premièrement des amants de la vie,
    alors nous ne serions plus ces éternels questionneurs,
    Ces éternels mendiants qui perdent tant d’énergie
    et tant de temps à attendre des autres des signes,
    des baisers, de la reconnaissance
    Si nous étions avant tout et premièrement des amants de la vie,
    Tout nous serait cadeau
    Nous ne serions jamais déçus
    On ne peut se permettre de rêver que sur soi-même
    Moi seul connait le chemin qui conduit au bout de mon chemin
    Chacun est dans sa vie
    et dans sa peau…
    A chacun sa texture
    son message et ses mots.

    Répondre
    1. Cath

      Merci.
      Ils sont trop rares ceux qui connaissent Julos Beaucarne. Je me faisais l’effet d’une extraterrestre quand je citais son nom, mais aujourd’hui, je sais que je ne suis pas seule. Merci. 😉

      Répondre
    2. barnagaud

      merci Christian pour ce texte magnifique.
      Et merci de m’avoir fait connaître l’existence
      de julos beaucarne …
      désolé @cath, mais comme il ne joue pas au barça
      je ne pouvais pas le connaître 😉

      Répondre
  19. marie

    Sweet et relire aussi rainer maria rilke lettres a un jeune poète , une bible d’envol , cest tres important de planer au dessus des nuages, d’être dans la lune, artez vous bien!

    Répondre
  20. MAG

    J’espère, Baptiste, que ton beau texte sera lu et apprécié par de très nombreuses personnes.
    Il m’a immédiatement fait penser à trois faits :
    1) un imbécile a dit, « la tolérance, il y a des maisons pour ça ». Il n’y a plus de « maison », mais l’idée perdure et fait ricaner moult imbéciles.
    Et bien non, il ne s’agit pas de tolérance, mais d’acceptation de toutes différences, quelles qu’elles puissent être.
    2) une récente affiche de prévention du SIDA, émanant du ministère de la santé, montre une photo, fort belle par ailleurs, de deux hommes épris l’un de l’autre. Certains maires l’ont interdite, pour mauvais exemple donné aux enfants. La ministre de la santé s’est insurgée et a défendu son affiche.
    Et bien non, je trouve cette affiche inadmissible par ce qu’elle donne à croire que les homosexuels sont les propagateurs de cette maladie.
    3) je vivais à la Maison de Nanterre lorsque la gauche est arrivée au pouvoir en 1981. Il y avait 2000 à 2500 hébergés, lavés, habillés et nourris, soignés dans l’hôpital maison (dans lequel exerçaient des médecins extraordinaires). Les valides avaient une occupation (potager, entretien). C’était une ville, dont on pouvait critiquer les dortoirs et les grands réfectoires, mais je n’y ai jamais vu un manque de respect envers qui que ce soit. M. Grimaldi, cousin de la famille princière du même nom, avait le même statut que l’ancien SDF qui partait en pièces détachées en raison de son alcoolisme massif.
    En 1981, un exemple devait être donné, les hébergés devinrent des résidents, les réfectoires se rétrécirent, les dortoirs furent changes en chambres. Ils n’avaient rien demandé, si ce n’est de ne plus être à la rue. Résultat, il ne pût en rester que 650.
    Et bien non, j’ai trouvé scandaleux de mettre 1500 personnes sur les trottoirs de Paris sans avoir créer de centres d’hébergement au préalable.
    Le directeur de l’époque disait à qui voulait l’entendre qu’il avait l’impression que j’avais un poignard dans la main quant il me rencontrait.

    Nos hommes politiques sont si attachés au pouvoir qu’une grande partie de leur cerveau n’abrite que mépris.

    Merci Baptiste pour ton beau texte, qui te vaudra néanmoins d’autres attaques.
    Prends soin de toi, bisous.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *