UN JOUR = UN PATIENT QUI BRÛLE TA VOCATION AU LANCE-FLAMMES.

Aujourd’hui, une patiente.

Celle qui m’a volé un ordonnancier.

Alors voilà, toi tu vas pisser entre deux consultations parce que t’as pas changé l’eau des olives depuis 3 heures et HOP! dans sa musette ! Pas folle la guêpe : avoir directement de quoi se prescrire ce qu’on veut quand on veut est quand même beaucoup plus pratique !!!!

Puis… on attend toujours trop longtemps chez le docteur, c’est chiant… Autant ne pas y aller, elle a raison. 👍🏼

D’ailleurs, un confrère, en entendant cette anecdote : « Moi, Baptiste, tu sais, un patient était en arrêt de travail depuis trois mois. Il m’avait volé un paquet de feuilles d’arrêt ».

Si tu changes quelques lettres à « neutralité bienveillante » tu obtiens « pigeon » 😂

*ceint son front d’un bandeau rouge*

Eh bien, ça ne va pas se passer comme ça !

Rendez-vous demain.

Edit : n’allez pas chercher une quelconque détresse derrière son geste. Elle voulait juste « gagner du temps ».

31 réflexions au sujet de « UN JOUR = UN PATIENT QUI BRÛLE TA VOCATION AU LANCE-FLAMMES. »

  1. Chris, La Muse

    J’y crois pas .
    Les gens sont d’un sans-gêne, mais franchement !
    Mais même pas en rêve, j’oserai faire ça.

    Choquée, je suis.

    Nb : ta porte de bureau ferme pas ? Moi, mon doc, sa porte ferme et on attend dans la salle d’attente.

  2. Véronique

    Je sais, c’est pas beau mais il faut prévenir la sécu (c’est grâce à cet organisme si nous pouvons encore nous soigner!) et convenir avec eux des suites à donner.
    Comme vous le précisez, c’est pour gagner du temps. Sait-elle qu’elle risque d’en perdre avec une convocation au commissariat? C’est du VOL! Cette personne abuse de votre confiance, elle en abusera d’autres. N’acceptez plus de la soigner qu’en cas d’extrême urgence, là où vous n’avez pas le choix.
    Et continuer à laisser votre porte ouverte, car,heureusement, il y a peu de personnes indignes de votre confiance;
    Bisous Baptiste!

  3. Tsuvane

    Alors comme tous les autres je m’indigne avec véhémence, mais … mais bon sang la tronche du pigeon et la légende qui l’accompagne, je suis morte de rire !^^

  4. Loupiotte

    C’est arrivé en pire à mon médecin : on a fracturé son cabinet le dimanche, et volé toutes les ordonnances …. voulait-elle « juste » gagner du temps, ou commencer/continuer un petit trafic?
    Ne te laisse pas faire !!

  5. Herve CRUCHANT

    « N’acceptez plus de la soigner qu’en cas d’extrême urgence, là où vous n’avez pas le choix. »(sic)
    Alors, cleptomanes, pas de soins ici ! direct en garde à vue et comptez pas sur un seul soignant pour éradiquer ce défaut. On ne vole pas. C’est la loi. épicétou.

    Quelle drôle de réaction! On soigne le mal par un grand coup de trique sur la tronche.
    Du discernement, les Gens, du discernement !
    Ne croyez vous pas qu’il serait plus juste et plus efficace de punir les toubibs qui vont pisser en plein boulot ? Les petites fileuses du Bengladesh, celles qui vont vous tisser des tee-sh pour réchauffer vos petits corps cet hiver mais leur salaire est tellement fin que vous allez attraper froid et consulter e’l toubib et voir ce que le faculté va lui prescrire pour le sauver de la mort sure; mais l’homme de l’art lui dit que c’est con on vient de lui faucher sa liasse d’ordos alors on va faire u truc : j’ai un peu des notions de gravage sur le vif du temps où je visitais les canaux du nord de la Hollande, alors je vais vous graver la prescription sur le cuir le copain pharmacien est un peu myope alors je vais vous faire çà avec une police à 76 points tenez, pour patienter, il me reste un peu de la bonne du Pakistan; çà calme, vous verrez. Ce qui fut dit fut fait. Fièvre, urgences, hospitalisation, soinzintensifs… pas passé loin du trou, le gâh. alors, que doit-on faire d’un incontinent ? sympathique, certes, mais tout de même…

    Bon, aller, je vous laisse. Je dois aller aux; enfin, vous voyez…

    Que Mieux vous apaise.

  6. Pilou

    Quand elle a volé l’ordonnancier, était-elle déjà dans ton bureau quand tu t’es absenté, ou seulement dans la salle d’attente ? auquel cas il lui aura fallu un sacré culot sans parler évidemment de la malhonnêteté la plus évidente, j’espère qu’elle va le regretter ! Pas d’excuse. Gain de temps…. et puis quoi encore !

  7. TIXIER Cathy

    CA ME TROUE LE …..le culot de certaines personnes !!!!!!
    Elle ne va pas oser revenir consulter alors ????
    Moralité tu iras aux toilettes entre deux patients .Quelle honte . J’espère qu’elle lit ton blog , elle verra les commentaires .

  8. Emmanuelle

    Bon ben il vous reste les couches-culottes, hein.
    On hésite entre le rire et les larmes, là… parce que voler un ordonnancier, tout de même…
    J’attends avec impatience le dialogue de mise au point, qui a dû être croquignolesque.

  9. Emmanuelle

    … au fait, le pigeon me rappelle l’histoire de la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait caca sur la tête… rien à voir, hein… mais j’y ai pensé un instant.

  10. sarah

    J’ai du mal à croire qu’on vole un ordonnancier quand on a la tête sur les épaules. Et surtout pour gagner du temps. J’ai vraiment du mal à le croire, ça sent un peu le coup de folie quand même.
    Et c’est dommage qu’elle soit partie en courant, si elle était à ce point apte à voler un ordonnancier, c’est qu’elle était, pour le coup, vraiment au bon endroit ;-).

  11. le schtroumpf détective

    Vous êtes sûr que c’était cette patiente là. Pas une autre personne de la salle d’attente. Ou quelqu’un d’autre, par la fenêtre (souvent, les cabinets sont au rez de chaussée)…

    Si vous la connaissez, si c’est une patiente régulière, elle n’est pas maligne. (Tant mieux pour elle, d’un autre côté). Mais tellement peu maligne que j’ai des doutes.

  12. Kahina

    Cette patiente ne manque pas d’air ! J’espère qu’elle ne pourra pas se servir des ordonnances…
    Sur un autre sujet, j’ai reçu un mail de la mairie de Toulouse suite à l’intervention de la police municipale lors des petits déjeuners du dimanche.
    Voilà voilà…

  13. jean michel

    Je suis médecin et laisse dans la famille et chez les amis des ordonnances. Une grosse partie de mon activité se fait par telephone, sms, mails et benevolement depuis près de 30 ans. Le patient s’autoprescrit sous mes conseils à distance. Pas de souci jusqu’ici! Si la patiente a fait ça, il s’agit peut-être d’un cas de force majeure. Ce serait intéressant de le savoir…

  14. fouzia

    Encore un bel éclat de rire dès le matin grâce à toi Baptiste!! Que de souvenirs pour ta retraite ! ! ! Celle ci, tu t’en souviendra riiiiiiiiire !
    Bisous et bon caca (vise bien hein?!)

  15. Jac

    UN JOUR – UN MEDECIN

    J’ai trouvé un jour le bloc complet d’ordonnances sur une étagère de la salle d’attente.
    Je l’ai remis au médecin quand il est venu me chercher : il ne faudrait pas que cela tombe dans les mains de n’importe qui.
    Sourire : et vous n’êtes pas n’importe qui ?!

    Je n’ai pas trop su sur le moment s’il y avait une interrogation ou une exclamation derrière sa réponse.
    Quand on se sent en faute, l’humour est parfois proche de la muflerie.

  16. Sarah

    !!! Certains gens n’ont plus aucun respect de rien, ni d’eux mêmes d’ailleurs… C’est tout de même grave, car je me demande ce qu’il se passerait si cette personne s »était prescrite des médicaments et serait morte d’une intoxication ??? votre responsabilité serait-elle engagée ? ça serait le comble quand même !
    Très joli pigeon au passage 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *