Dans la forêt. 

Coucou 

(J’aime bien ce mot, « coucou« ) 

J’avais prévu un post pour vous rappeler que j’étais demain en dédicace à 17 heures (c’est un bel horaire 17 heures, y a l’Après-midi qui tend la main au Soir…), à la médiathèque Jean Lévy (c’est un joli nom ça, Jean Lévy, impression de légèreté en le disant, Jean Lévy, J’enlève, Je lève, Je m’enlève…) dans la jolie ville de Lille, et j’avais prévu de donner d’autres dates en vue d’autres rencontres, parce que les livres c’est ma vie, que la littérature je ne peux pas vivre sans, que les mots, la poésie, Pessoa, Prevert, « et l’adieu c’est la nuit« , comme disait Emily, bla-bla-bla, « vanitas vanitatum », mais finalement je préfère utiliser mon Blog, ce soir, cette semaine, pour relayer cette phrase.


« Réglez cela vous même ou on s’en occupe« 




(C’est pas vraiment médical, vous me direz, mais c’est humain. Et ici on cause de ça, l’humain. )

Est-elle jolie, cette phrase ? Non ? Enfin, je ne sais pas…. D’où vient-elle ? C’est celle de la police tchétchène, qui force les parents à tuer leurs enfants gays. 

Je la note ici, parce que je me dégoûte : dans deux heures, j’aurai probablement oublié, comme la plupart des dirigeants sur la scène internationale.

Et puis y a débat ce soir, Macron-Le Pen, je dois mettre mes chaussons et m’installer devant la télé. Ce soir c’est plateau repas. 

De quoi parlait-on, déjà ?

53 réflexions au sujet de « Dans la forêt.  »

  1. Tsuvane

    Je viens de consulter l’article dont est tiré cet extrait ; je lis souvent que vous redonnez foi en l’humanité à beaucoup de vos lecteurs. Ce soir, j’aurais besoin de 1000 comme vous pour la restaurer. Comme trop souvent, hélas.
    Câlins virtuels, néanmoins.

  2. c'line

    De toute façon la nausée ne me quitte plus, ces derniers temps.
    Continuez, Baptiste: zêtes ma grande cause nationale à moi! ❤

  3. Mvuninn

    Comme si ce n’était pas déjà assez compliqué comme ça de s’aimer sans se faire (trop) de mal.
    Comment peut-on faire ça à un humain ?
    Et à son propre enfant ?
    L’espèce humaine est effrayante de ténèbres.
    Et c’est épuisant de toujours rallumer cette bougie d’espoir pour que le monde soit moins triste.
    Merci de dénoncer. Je n’en peux plus de signer d’inutiles pétitions pour qu’on laisse vivre les gens comme ils sont.

  4. Marie-Line

    L’horreur et la méchanceté. … je ne peux dire que celà sinon je vais employer des mots sales et aussi infectes que ces gens. Bises à tous et malgré tout bonne soirée.

  5. Delph

    J ai jamais osé commenter vos post baptiste, et pourtant je suis fan…. infirmière, grande lectrice, maman…et en plus tatie d une exceptionnelle petite fille née d une insimination artisanale ( fabrication tatie infirmière) qui a la grande chance d’ avoir deux mamans et deux papas ( la multiplication des pains). Depuis qu’ un jour , une des mamans de cette exceptionnelle petite fille m a annoncé à l âge de 16 ans, qu’ elle était lesbienne…. Je n’ ai plus de mots tellement cet article me touche….
    Merci Baptiste

    1. Krystel

      Et bien elle a de la chance cette petite! 2 Mamans, 2 Papas et en plus une super Tatie.
      La voilà entourée de beaucoup d’amour. Et une de ses Mamans a de la chance d’avoir une super soeurette.
      Bravo à vous tous et bravo Delph.

  6. Nicole

    J’ai lu cette phrase moi aussi, cet après-midi… C’est le paroxysme de la stupidité humaine, je ne vois pas d’autres explications ! Mais de quoi se mêlent-ils b….l ?

  7. bluetit

    quelle horreur ce monde devient fou
    de quel droit se permet ainsi de condamner d aimer
    je reste sans voix
    merci d en parler
    j aime beaucoup le mot coucou, cela me rappelle les jeux d enfants et on le reste toujours, u peu beaucoup.
    bonne soirée débat

  8. Jossé

    Quand l’horreur du réel nous rattrape alors que le simple fait d’avoir une telle pensée nous semble completement irréel … il y a vraiment des jours où je perds foi en l’humain.

  9. Syl

    Le jour où l’on aura compris que l’autre c’est soi … on aura peut- être fait un tout petit pas en avant … l’autre c’est soi … pour le meilleur et pas seulement … tu comprends ?!

  10. Charly

    Il y en a des phrases qui me donnent des frissons d’horreur (particulièrement en ce moment) mais là, c’est la pire!!!!!

    Ce soir, avant de me coucher, j’irais embrasser mes 2 petits garcons. Ils ne le comprennent pas encore mais je leur dis souvent que je les aime inconditionnellement. C’est pas ca etre parents?

    Allez Baptiste, viens boire une bière demain soir avec moi après tes dédicaces (auxquelles je n’arriverais pas à venir!), on refera le monde et ca nous donnera des frissons… de plaisir!

    1. Daniel

      La sodomie est condamnée par les religions monothéistes. Ne cherchons pas plus loin. Les meurtriers ne sont pas coupables face à la justice des hommes, ils ne font que se soumettre à la volonté de leur créature suprême. ex
      Le Coran [26:165-166] Accomplissez-vous l’acte charnel avec les mâles de ce monde ? Et délaissez-vous les épouses que votre Seigneur a créées pour vous ? Mais vous n’êtes que des gens transgresseurs». Ils dirent : «Si tu ne cesses pas, Lot, tu seras certainement du nombre des expulsés». Il dit : «Je déteste vraiment ce que vous faites. 

  11. Sarah

    J’ai un loulou de 7 ans qui clame haut et fort depuis plusieurs années qu’il est amoureux de son copain. Bien sûr à cet âge ça n’augure de rien mais je prie très fort pour qu’il garde cette confiance en lui face aux connards de ce monde. « Les autres y sont bêtes. On peut se marier, c’est des enfants qu’on peut pas avoir ensemble. »

    1. Caroline

      Que c’est beau, de savoir depuis toujours qui on est 🙂 J’ai de la peine pour celles et ceux qui passent toute leur jeunesse, parfois toute leur vie, à essayer de rentrer dans le moule et de se conformer à ce que la société attend d’eux, à ne pas se sentir à leur place, et passer ainsi complètement à côté de LEUR vie. Votre Loulou a de la chance d’être petit dans un pays où il a le droit d’épouser qui il veut. Et si, le Ciel l’en préserve, il devait plus tard s’égarer et errer dans ses amours au point de ne plus savoir qui il est, vous pourriez lui rappeler « Tu sais, quand tu étais petit, tu étais amoureux de ton meilleur copain et ça ne te posait aucun problème – et à moi non plus ! » 🙂

  12. Vizzarri

    « Petit  » oiseau, jolie fleur sauvage,

    Juste écouter la voix de Prévert : « Il y a sur cette terre des gens qui s’entretuent : c’est pas gai. Il y a aussi des gens qui s’entrevivent. J’irai les rejoindre. »

    Prenez soin de vous Baptiste:)

    Marielle.

  13. Cath

    Une horreur innommable, voilà ce que c’est.
    Mais chez nous en Europe, en France, écoutez bien autour de vous et vous reconnaîtrez ces mêmes horreurs déguisées sous les oripeaux des vertueux auto-proclamés. La peste est toujours insignifiante à ses débuts, mais lorsque le bubon noir apparaît, il est trop tard et les ravages sont incalculables. On a la mémoire courte ! On commence par les homosexuels, et puis pourquoi s’arrêter en si bon chemin alors que personne ne s’élève contre ces abominations et qu’on muselle ou assassine ceux qui dénoncent ces crimes ? Il y a crime contre l’humanité, mais les avocaillons sont plus attachés à vider de leur sens les dispositions des traités pour défendre les criminels et leurs honoraires. Et certains juges suivent…
    D’aucuns sont plus intéressés à traiter avec ces pays où le mot même de démocratie est banni du dictionnaire, tout comme le mot scrupule d’ailleurs.
    J’ai le cafard.

    1. Claire

      Cath,
      Moi non plus, comme Delph je n’ai encore jamais commenté (ou presque) un article de Baptiste (quel joli prénom…)
      Moi aussi j’ai le cafard quand je vois l’époque que nous traversons…
      Si nous voulons que cela change, il n’est sans doute pas bon de se laisser envahir… Si cette chanson pour « enfants » peut vous apporter un peu de douceur…
      https://www.youtube.com/watch?v=sGyb0VnWc1g
      Belle journée!

  14. Hervé Cruchant

    « ils leur ont dit : ‘votre fils est homosexuel. règlez celà vous-mêmes ou on s’en charge. ils ont répondu : c’est notre famille. on s’en occupe. ils l’ont emmené. ils l’ont tué dans la forêt’ (sic) …
    vs
    « ils leur ont dit : ‘votre fils est homosexuel. règlez celà vous-mêmes ou on s’en charge. ils ont répondu : c’est notre famille. on s’en occupe. sortez d’ici ou on vous emmène dans la forêt’ …

    Femme, entends-tu le vent dans les arbres?
    Gardes nos enfants au chaud
    ô, Femme, entends-tu ce vent dans les arbres?
    Je vais couper du bois, là-haut
    Femme, le vent hurle dans les arbres
    La milice rôde
    Je la tuerai bientôt.

  15. Sophie

    Juste ignoble… Je suis triste de ca, mais aussi hier, j’étais spectatrice d’une scène qui m’était insoutenable, même si incomparable à ce que vous relayée. Quoique, le fait que ce soit notre quotidien pose question : une petite fille Rom a peine 7 ans, qui mendiait, sa mère assez proche, dans la même situation, et nous passant, sans les remarquer. Et je me suis dit que si ma fille avait été dans cette situation aujourd’hui, les passants se seraient certainement arrêtés, questionnés, mais la rien. C’est une famille Rom,ils sont fait pour ca sans doute. On se déshumanise, c’est terrible.
    Il est encore temps de se reprendre, de réapprendre à se soutenir, se supporter, s’entraider, avec nos différences, nos habitudes. Luttons contre nos préjugés, d’abord les découvrir pour ensuite les combattre et continuer à dialoguer avec les moins tolérants, ne pas les laisser dans leur ignorance et dans l’isolement. Ça me semble aujourd’hui le plus important, et je lutterai encore plus tout ce quinquennat pour ca. Bise, espoir et tolérance.

  16. Nukewoman

    Milieu des années 80. Nous avons 4 fils et 1 fille. Un soir le mari d’une amie me dit « avec tous ces garçons t’as pas peur d’en avoir un homo? »… je suis restée sans voix un instant, puis l’ai renvoyé dans ses buts ! Ce même ami qui m’avait reproché peu avant d’avoir donné des préservatifs à nos ados quand nous avions réalisé qu’ils n’osaient pas en acheter. Plus actuel, un cousin proche qui depuis 30 ans refuse tout contact avec fiston n°2 (48 ans) car il est gay. Tchétchène, qu’aurait il fait ?
    Nous avons 9 petits-fils et 6 petites-filles, la seule chose importante c’est leur bonheur et leur équilibre une fois adultes, le reste relèvera uniquement de leur sphère privée. Vivre et laisser vivre, enfin !

    1. Catherine

      je profite de votre post pour pour honorer la mémoire de ma Maman!! Nous sommes 3 enfants, tous les 3 divorcés.
      J’avais l’impression qu’un de mes frères voyait beaucoup de copains mais pas de copines. Un jour ma Maman me dit : Ton Frère n’a pas de copine, je lui ai dit Maman Il a peut être un copain, nous ne savions ni l’une ni l’autre ce qu’il en était et personne n’osait aborder ce sujet tellement personnel

      Quelques temps après ma Maman a dû faire une allusion et mon Frère lui a dit, tout a été plus facile, plus de cachoterie, nous savions et nous avions un beau frère supplémentaire.

      Ma Maman n’était pas jeune mais tolérante, nous étions SES enfants peu importe la manière dont nous menions nos vies, nous étions pour toujours et jusqu’au bout SES enfants.

      Mon Papa lui l’a toujours su comme une évidence. Notre beau frère est un frère en plus il a été le gendre de mes parents, ma Maman et mon Papa étaient là pour lui autant qu’ils l’ont été pour nous et pour le reste de notre famille

      Comment peux t on juger son enfant, j’en ai 4 et peu importe leur vie ils seront toujours mes petits et ils le savent

  17. Bertrouf

    Pour ceux qui veulent se faire leur propre opinion, c’est effrayant :
    http://www.france24.com/fr/20170426-focus-tchetchenie-camp-torture-homosexuels-meurtre-kremlin-ramzan-kadyrov-poutine

    @hervé cruchant : hélas, ce n’est pas possible : la famille est convoquée à la prison secrète, et y découvrent leur fils dans un piteux état après 2 semaines de torture. L’alternative est d’être gardé dans la même prison secrète sans autre procès. Comme le dit l’anonyme qui témoigne : « Tout le monde n’a pas vocation à mourir en héros. »

    1. Hervé Cruchant

      @Bertrouf. La liberté et la paix, le dialogue et la fraternité humaine ne sont pas naturels; parfois il faut hélas prendre le maquis pour les reconquérir. Je peux croire que, dans ce cas précis, il n’y aura eu aucune échappatoire. Quoique. Laisser les bourreaux tuer eux-mêmes ? Je ne peux pas admettre que la permission de sortir de la prison ait un prix aussi exorbitant : tuer son propre enfant. Résister à tous ces propagandistes et propagateurs d’horreur. Il s’agit bel et bien, d’une guerre contre l’instinct sauvage, bestial, qui nous hante encore, parfois. Il est des combats qu’on ne peut différer. Hélas.

  18. Sidonie

    « Pour être tout à fait honnête
    Comme je n’ai rien à vous prouver
    Je vais vous dire de cette planète
    Ce qui ne m’a jamais dérangé :
    Que deux hommes se marient entre eux
    Du moment qu’ils sont amoureux
    Et qu’ils aiment leurs enfants
    Évidemment
    Et pour être tout à fait franc
    Comme je n’ai rien à vous cacher
    Tous ceux qui pensez autrement
    Vous m’emmerdez »
    Les Ogres de Barback
    Et une autre pour la route, plus douce, et pleine d’espoir. Il en faut dans ce monde de brutes.
    https://www.youtube.com/watch?v=EZTVm2RPduo

  19. dan

    c’est quand même dingue que les gens soient aussi mauvais pour d’aussi mauvaises « raisons »; dans d’autres pays, je ne sais plus où, « ils » disent que l’homophobie n’existe pas chez eux, que de toute façon il n’y a pas d’homosexuel « chez eux ». mais qu’est-ce que ça peut leur f…?

  20. Hervé Cruchant

    Ce même élan partout sur Terre. Les mêmes gens.

    Vouloir nettoyer, apurer, rendre l’Homme propre, dégagé de tous ses vices. Retrouver une pureté imaginaire, un homme neuf, un être pur de descendance pure, ancré dans la Terre comme les racines d’un fruit spermatozoïde éjaculé d’un dieu d’une olympe improbable. Une question de braquemart, court et large, impliquant le corps à corps avec le vaincu d’avance. Revenir à dieu, à sa culture, à ses flamboyances, à ses symboles, à ses fondamentaux : l’or des deniers et des traîtres, le vin sang de la vigne de la terre, le pain au levain fruit du labeur, les pointes de la lance, les épines du berbéris, les clous… Pour laver, effacer une faute; de convenance, certes, mais qui explique tout. Restez dans le cercle tête baissée, yeux baissés, pêcheurs mortels. Ou mourrez…

    Ce même élan partout sur Terre. Les mêmes gens.

    Qui nient l’explosion de la vie. L’amour. Un geste. Une main sur une épaule. Une larme dans un cou. Un murmure jetaime soufflé sur une paupière. Le dépôt des armes, la refonte des armes en bijoux, en coupes d’eau fraîche, en petites choses creuses qui versent de l’eau sur la fontanelle des nouveaux-nés en même temps que de la tendresse… Qui entravent, violent, dégradent, se saoulent et s’aviliraient bien plus s’ils pouvaient tomber plus bas dans l’horreur.
    On appelle tout çà « fascisme » dans nos régions; ou « nazisme »; ou « stalinisme »; on évoquera Guantanamo, le Congo, la Tchétchénie. Et plus encore. Le pouvoir de tuer, de violer, de pendre, de décapiter….

    L’humaniste, le républicain, l’Homme intègre, le progressiste, le vertueux, le pacifiste même doivent prendre les armes et éradiquer cette maladie de l’esprit. Toutes les armes et si possible l’éducation populaire. La réhabilitation de l’individu comme ensemble infini valorisé par une vie communautaire infinie, aux ressources et aux imaginaires infinis. Ranger les dogmatismes sur les étagères d’un coffre-fort, verrouiller la boîte, la jeter au fond des abysses, vider l’océan puis le remplir d’eaux claires….
    Aimons-nous les uns les autres, les unes les autres, les uns les unes, les uns les uns, les pleins les tous. Œil pour œil, sang pour sang….

    Et ne dites plus jamais « ce n’est pas possible ! » alors que vous avez inventé dieu…

  21. Eleanor

    Ce qui m’effraie le plus, c’est le silence assourdissant autour de cette atrocité. On SAIT qu’à deux pas de chez nous viennent de s’ouvrir de nouveaux camps de la mort et personne ne dit RIEN.
    A moins que j’ai manqué quelque chose, et dans ce cas, qu’on vienne vite me détromper, je n’ai pas entendu un mot à ce sujet de la part du gouvernement, ni des candidats à l’élection présidentielle (encore que, je préfère ne pas savoir ce que Marine Le Pen en pense..?), ça n’a même pas fait la une des grands médias.
    On ne devrait parler que de ça ou presque et tout le monde s’en fout !
    Mais à quoi pensons nous bon dieu ?!!! Tout le monde devrait être vent debout, dans la rue, dans toutes les démocraties du monde pour dénoncer cette horreur. Ça me rend malade.

    1. Cath

      La chancelière Angela Merkel a apostrophé directement Poutine lors d’une entrevue, ce qui n’a pas plus, comme on peut l’imaginer – c’est la seule consolation. Cinq ministres des affaires étrangères, dont le Français, ont envoyé une lettre pour s’émouvoir…
      Mais à ma connaissance, seule Madame Merkel a osé parler et n’a pas reculé. La France ne fait pas entendre sa voix du pays des droits de l’Homme – les élections ???- et l’Union européenne est silencieuse.
      Voilà le monde.
      Voilà pourquoi il faut continuer à se battre et à maintenir les portes ouvertes pour éviter qu’elles ne se referment comme celles d’un camp, d’un goulag.
      Voilà pourquoi j’irai voter aujourd’hui, pour faire barrage et ne pas permettre qu’une chape de plomb ne recouvre et n’étouffe l’avenir des enfants et des jeunes. Parce que comme disait Cabu, une fois qu »ils » sont là, ils s’accrochent et ne partent pas. Repensez à l’Espagne et à son caudillo ( Franco pour ceux qui hésiteraient). Ils en ont pris pour des décennies d’enfer.
      Moi je veux que les enfants et les autres aient une chance, un choix, un avenir. Voilà.

    2. mimi

      Bonjour Eleanor,
      Bien plus près de chez vous, de « chez nous » sachez qu’il se passe la même chose… On mutile les petites filles dans certaines cités, on tabasse les homosexuels, on se moque des enfants issus d’union homo…
      Pas besoin d’aller à l’étranger.
      Mais commençons par « éduquer » notre jeunesse.
      Aux parents de faire très attention à ce qu’ils disent devant les jeunes enfants….

  22. Martingoule

    Quelle horreur j’ai du mal à imaginer que des parents puisse en arriver a Cela .
    Peut ton continuer à vivre en ayant tué son enfant ?
    Je pense à cet enfant mort et j’ai mal aux tripes,

  23. MARTIN-BERNE Jacques

    Les parents qui tuent leurs enfants homosexuels sont des monstres animés par la peur et la culpabilité. J’ai toujours pensé que les LGBTQ sont des gens normaux qui appartiennent à la NATURE HUMAINE. Ils ne sont pas malades mentaux ou des pervers. La science ne sait pas comment on est homosexuel. Il y a 10 % des êtres humains qui sont gays, soit 750 000 000 sur une population mondiale de 7 500 000 000. Mon expérience en Psychanalyse et en Ressources humaines confirme ce nombre. Cette intolérance est du racisme. Il faut savoir que 15 à 20 % des jeunes homosexuels se suicident à cause de l’homophobie. C’est inacceptable. Je sais que de jeunes personnes homosexuelles sont mises à la rue par leurs parents et finissent clochard(e)s car ils ne savent pas qu’il existe des associations pour les recueillir comme le fait REFUGE .Sigmund Freud et Jacques Lacan ont toujours dit que l’homosexualité est normale et que les gays sont des gens respectables qui parfois assurent de hautes responsabilités. Il y a des génies homosexuels dans tous les domaines scientifiques et littéraires qui ont beaucoup donné aux Humains. L’un des leurs a inventé une machine à décrypter les messages secrets nazis, ce qui a raccourci la durée de la 2e Guerre mondiale de 2 ans selon Winston Churchill. Cet homme portait le nom d’Alan Turing. Il fut poussé au suicide par l’intolérance de la société britannique. C’était un génie de l’informatique et le découvreur de l’Ordinateur. La Reine Elisabeth II l’a réhabilité plus de 50 ans après. Il y a plein d’exemples comme celui-ci. Mon défunt frère était homosexuel. Toute la famille au sens large l’a accepté et beaucoup aimé. Lui aussi a assumé la responsabilité de hautes fonctions . Il a investi son amour dans ses neveux et nièces et son compagnon. Nous savions que ce n’était pas l’Œdipe Manqué mais dans la nature des choses. Freud n’a jamais théorisé l’Œdipe, il en a seulement parlé .Lacan a dit la même chose. Les parents ne sont pas responsables. C’est comme ça ; c’est tout.

    1. Rosalerat

      Attention nous même à ne pas jeter la pierre trop rapidement.. Pour les parents qui n’aperçoivent pas d’autres portes de salut, savoir que sans rien faire son enfant sera soumis aux pires tortures jusqu’à une mort « infamante »… Ne projetons pas sur eux l’homophobie de nos pays « confortables » où on jette trop souvent les « différents » à l’écart, et oeuvrons pour leur permettre de pouvoir faire des choix!

    2. mimi

      Ne jugez pas s’il vous plait !
      Que feriez-vous si l’on vous faisait chanter  » faites le vs même ou on s’en occupe » ???
      Personnellement je ne me permets pas d’émettre « mon choix ».

  24. Grand33

    Bonjour Bibi,
    La barbarie existe de nos jours encore, merci baptiste de le rappeler.
    J’ai parfois tendance à l’oublier, une forme de déni, pour se sentir mieux, et ne pas avoir envie de vomir tous les jours à cause de tout ce que l’homme peut faire subir à l’homme.
    la bise

  25. Pilou

    Tous les commentaires sont toujours extrêmement intéressants et judicieux, dommage qu’ils n’apparaissent pas toujours dans l’ordre de dates et heures, difficile parfois de savoir qui répond à qui et pourquoi. Vous devez penser que je pinaille, mais ne me grondez pas svp.

  26. marie

    C’est terrible de tuer l’amour, l’amour c’est rare comme l’eau et l’air purs.
    C’est terrible de perdre le sens de l’amour au point de tuer …au moyen age les chapiteaux des églises s’ornaient de gueules béantes de diables . On y précipitait la femme adultère, la sorcière, le bandit…et aujourd’hui on tue au fond des bois au coin des rues ceux qui s’aiment. Civilisé???

  27. Libellule

    Je ne peux pas assimiler cette information.
    Mon cerveau me renvoie une fin alternative où la famille fait cette déclaration absurde à des abrutis finis (la milice), qui y croient car ça leur parait évident… et en profitent pour faire fuir leur enfant via un réseau de résistance, comme il en a existé chez nous pour éviter la déportation vers les camps à d’autres gens, dans un autre siècle.
    Je sais que si ça existe, ça doit être rarissime. Mais je ne peux pas abandonner cet espoir.

  28. Hervé Cruchant

    Je pensais juste à ces enfants à peau noire albinos. Battus, pourchassés et souvent finalement tués. S’il ne voit pas le reflet attendu dans son miroir, misérable et gris, l’homme est souvent un sale type.

  29. Julie

    J’ai vu ce reportage. Effrayant. Je n’ai pas d’autres mots.
    Je trouve bien que tu profites du blog pour poster de temps en temps, entre deux histoires, des messages qui te tiennent à cœur. Des infos importantes.
    On parle d’humains ici, mais je n’oublie pas qu’il y a tous les jours des choses inhumaines qui se passent en dehors de mon cocon douillet. Ne pas l’oublier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *