Une bonne journée.   (2/3)

Samedi, je publiais ça sur mon blog :

UNE JOURNÉE DE MERDE

(En bref, j’y racontais comment la mention « obèse » sur un brassard de la marque Spengler avait fait pleurer une patiente).

Je viens de recevoir le message suivant de Spengler :

<< En réponse votre post en date du 10/12/16 à propos des brassards Spengler marqués « obèse »

Comme certains l’ont déjà dit dans les commentaires, effectivement le mot « obèse » est un terme médical que l’on retrouve dans les enseignements en études de médecine.

Et lorsque les médecins passent commande, ils utilisent ce terme également.

Nous comprenons que depuis un grand nombre d’années, ce terme est sorti du contexte médical et a été utilisé de manière très vulgarisée et peut légitimement être vécu comme une insulte.

Nous sommes fabricants français de tensiomètres depuis 1907. Nous fournissons de nombreuses institutions comme les pompiers, les hôpitaux, Médecins du monde… qui utilisent nos produits comme le docteur Beaulieu lui-même car tous en reconnaissent la qualité historique.

Ayant pris connaissance ce matin de ce post, nous venons de stopper la chaîne de fabrication du brassard portant cette mention.

Nous sommes dans l’obligation de vérifier auprès des instances réglementaires qui veillent à la qualité de nos produits et aux normes la possibilité de faire disparaître cette mention reconnue dans le monde médical.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés sous ce post ainsi que sur notre page facebook. >>

Je pense que je n’aurais JAMAIS écrit ce billet de blog sans vos différents témoignages que je reçois depuis quatre ans maintenant, notamment sur la grossophobie. Alors MERCI. 

Enfin, je précise que je ne suis pas ici pour recevoir des cookies, faire du bad-buzz ou jeter l’opprobre sur une entreprise qui fournit du matériel de qualité et du boulot à des gens. Je ne suis pas un moralisateur et je ne porte pas les SJW dans mon cœur (je vous laisse découvrir ce terme sur Google). 
Je suis juste un type qui n’aime pas voir pleurer sa patiente pour rien (elle SAIT qu’elle est obèse : vous, moi, la société, le cinéma, l’humour, l’Univers lui disent et lui répètent depuis l’enfance.)

La marque Spengler est connue de tous les médecins pour la qualité et la durabilité de leurs produits. 

Je les remercie de leur réactivité. 

Baptiste. 

Nota : nous faisons tous des erreurs. Il faut apprendre à vivre avec et les aimer. Comme l’homme et la femme sur la photo ci-dessous. 

(OUI, c’est de l’humour noir). 

(Visited 69 times, 2 visits today)

45 réflexions au sujet de « Une bonne journée.   (2/3) »

  1. josecile

    Si je comprends bien, non seulement Spengler fournit du matériel de qualité aux professionnels de santé, mais en plus la société est à l’écoute. Et ça c’est top, et suffisamment rare pour être souligné.

  2. Manue

    Quelle réactivité ! Ça devient assez rare pour le souligner. Merci de nous partager leur réponse. La critique est souvent plus facile que le compliment, ça fait du bien de savoir que certaines entreprises sont encore à l’écoute !

  3. martinev59

    Félicitations à Spengler ! Belle réceptivité et réactivité et je les remercie au nom de toutes les patients(es) en excès de poids . Ce n »est pas grand chose , mais c’est beaucoup……Voir si cela sera possible

  4. DameMoi

    Chapeau Baptiste !!
    Je n’imaginais pas que ton message aurait eu un tel impact
    Chapeau Spengler !!
    Je les appréciais déjà pour la qualité du matériel ( je viens de racheter un tensiomètre qui devrait arriver demain)
    Parce que comme le dit bien Spengler, c’est un terme médical précis, utilisé de manière dévoyé et qui finit par blesser alors que ce n’était pas le but à l’origine
    Chapeau parce que cela démontre qu’on peut chacun à notre échelle être les bâtisseurs du monde dans lequel on rêve de vivre, dans lequel il fait bon vivre
    Chapeau, mais moi, quand même, je rêve d’un monde où on n’a pas à modifier un mot pour ne pas blesser sans le savoir. Je rêve plutôt d’un monde où on pourrait utiliser les mots qui seraient neutres de connotation, tout simplement parce qu’il n’y a pas cette pression sociale du devoir être ci ou ça

  5. Mimifalda

    Quelqu’un pourrait dire à Christophe Maé qu' »il est là le bonheur » ? Il est dans ces bonnes nouvelles qu’on reçoit alors qu’on ne les attendait pas. Il est dans ces petites contrariétés qu’on pensait ruminer en vain, ces colères qu’on évoque poliment, toutes ces petites choses désagréables auxquelles on croyait devoir se résigner. Il est là le bonheur, dans l’effet papillon d’un article, dans l’émotion de son auteur, si bien retranscrite qu’elle a un peu changé le monde autour… J’adore.

  6. Adeubé

    J’adore ce genre d’humour et surtout, merci, merci, Dr Beaulieu, de votre humanité qui est sensée être celle de tous les êtres humains! Et bon courage à tous les hors normes, ce que nous sommes tous quelque part…

  7. Emmanuelle

    arf… j’ai 3 erreurs à la maison 😀

    J’aime qu’un fabriquant d’instruments médicaux se soucie de la perception que les patients en ont.
    J’aime qu’un médecin fasse l’effort d’acheter local (et de qualité).
    Je ne regarderai plus jamais le tensiomètre de mon médecin de la même façon 8-0

  8. MarionLR

    Je dis bravo… À toi d’abord, parce que tes posts ont de l’influence…
    A la société Spengler ensuite, parce que ses produits ne sont pas de consommation courante, et on pourrait penser que ton post n’affecterait pas forcément leurs ventes… Donc ce me semble une réaction sympathique de leur part d’arrêter la chaîne de fabrication, non pas dans un but mercantile, mais pour réellement tenir compte du ressenti négatif des patients obèses.
    Bravo….

  9. Florence

    Bonjour et merci d’avoir posté la réponse de la société Spengler. C’est un exemple simple qui permet de voir que l’on soit une personne, une société, des petits gestes à faire suffisent pour que le monde tourne mieux. Alors merci pour ta contribution Baptiste et merci à la société Spengler qui a su écouter et prendre en compte l’émotion d’une patiente, qui a compris que ce qui était contenu dans le mot « obèse » il y a quelques années n’est plus la même chose actuellement et peut-être très blessant. Le monde change, c’est un bon exemple d’adaptation d’une entreprise à son époque. Merci.

  10. CELLE QUI N'EXISTAIT PAS

    Le père Noël existe, il s’appelle Baptiste et il a même touché le cœur d’une société de commerce même si celle-ci se voulait déjà exemplaire.
    Je vous signale qu’ils ont même créer un tensiomètre sans contact. A acheter pour ne pas faire pleurer les patients

  11. Kahte

    XXL ça marche aussi, c’est plus discret, n’a pas de sens critique, et ça ne fait pas pleurer les patientes ^^ et en plus on comprends bien non ?
    En tout cas merci Spengler de la réactivité.

    Bisous à tous.

  12. Anthony B.

    Excellente image d’humour noir qui me tire un énorme sourire et ensoleille ma journée.
    Pour le reste, s’agit-il d’une erreur de ta part cher Baptiste? Je pense que tu as été l’élément déclencheur de quelquechose de bien.
    Et je pense que la patiente tristounette (bien plus que ça je pense), peut désormais avoir le sourire, car elle a contribué à améliorer les choses.
    Saluons la réaction de cette marque de matériel, qui fait preuve d’humanité.
    Si la modification est envisageable (après consultations des instances etc…), on peut simplement lui reprocher de ne pas y avoir pensé avant, tant elle était attachée à maintenir sa qualité légendaire, et à continuer à faire les choses biens, sans penser à essayer de les faire mieux.
    Il fallait juste un déclic, qui trouve son origine dans ton post de samedi.
    Il ne s’agit donc pas d’une erreur à mon sens.

  13. LoveCalories

    Comme quoi les marques sont parfois intelligentes 🙂
    Surtout que ça se trouve, grâce au blog plusieurs médecins/établissements médicaux préféreront acheter désormais cette marque sans mention qu’une autre avec…
    Comme quoi il y a encore de l’espoir !

    Pour répondre à certains commentaires, je suis une femme de 30 ans en « surpoids » qui se bat depuis des années contre les kilos…. Et pourtant je fait du sport, mange sain, adore les légumes et ne grignotte jamais… je vis bien plus sainement que tous les gens que je connais et qui sont minces ! Moi aussi j’ai fondu en larmes récemment devant mon médecin qui me demandait si mon poids avait bougé. Ridicule ? peut-être. Mais quand on s’affame pendant des mois, car oui on s’affame, on se prive, on se bouge et qu’au final le seul résultat qu’on obtient est de difficilement maintenir son poids… quand on voit ses amis vivre, manger, boire, glander et être digne des magazines, bah oui dans ce cas une mention, une parole, n’importe quoi blesse énormément. La réponse de mon médecin (MrGentil) n’a heureusement pas été comme celle d’X médecins avant lui : « faut maigrir hein » ou « faut pas grignoter des barres chocolatées », juste « je sais la vie est une loterie et parfois on hérite de gênes de ME..E »
    Oui c’est une maladie, parfois lié à un comportement mais parfois non…A la base stocker est même une réaction saine du corps… mais pas pour notre société.
    Alors oui c’est un terme médical. Mais un peu de tact ça ne fait pas de mal non plus…

    Remarque ça simplifierait peut être le nom des médicaments : anti-pue-des-pieds, médicaments anticancéreux Tuvasperdretescheveux, pilule anti-bébé…. c’est un concept…

  14. Martine

    Salut Bibi !
    Grâce à ton article, les choses vont peut-être bouger et c’est ce qui compte. A présent, (tu vas dire que je chipotte…) mais pourquoi encourager la recherche de SJW par Google ??? Personnellement, je me sers des logiciels libres (Linux et non Windows), ma messagerie est Thunderbird, et mon moteur de recherche est Qwant (moteur de recherche français, comme son nom ne l’indique pas). Tu aurais pu dire : « Je vous laisse rechercher ce terme sur votre moteur de recherche préféré ». Arrêtons de tout Googleiser !!!
    Bien à toi.

  15. Caroline

    Woooouuuuhoooouuu ! 😀 C’est un petit pas pour la Médecine, mais un pas de géant pour tous les patients concernés, bravo !! J’espère que ta patiente est au courant, ses larmes auront servi à ce que tant d’autres ne coulent jamais.
    Quant à la mention XL, je ne l’aimerais pas davantage. Pourquoi ne pas indiquer simplement le diamètre ou la circonférence en centimètres ? Ce serait neutre et sans jugement, pour le coup.

  16. Marie Helene

    Bravo Spengler! Et même si je n’utilise plus des tensiomètres manuels , je pense que lorsque je vais en voir un en réserve (on ne sait jamais avec l’électronique!!), je penserai très très fort à toi Baptiste!

    1. C.Liver

      coucou toi !!

      super !! comme quoi un domino qui tombe peut en entrainer d’autres

      ce qui m’a toujours fait rire chez Sprengler sur leur brassards de tensiomètres, ce sont les mentions ADULT/ADULTE et ARTERE/ARTERY avec la petite flèche (au cas où ?) . …
      ceci dit, s’il n’était fait mention que de l’anglais, les pauvres se prendraient des volées de bois verts de défenseurs de la francophonie; et s’il n’y avait que le français, ils se priveraient du marché international :(… . il faut donc en rire cqfd

      je suis comme sofie, je ne comprends pas l’illustration… ou du moins ce qu’elle a de drôle

      1. Marie-Kikou

        C’est à prendre au millième degré ! Apprendre à aimer ces erreurs : ce sont les enfants qui sont assimilés aux erreurs, alors qu’on ne s’attend pas a l’image qui suit quand on lit la phrase : et c’est ce qui est drôle, c’est absurde ! Moi ça m’a fait beaucoup rire, normal j’adore l’humour noir.

  17. Fouzia

    Quelle influence Docteur !!!! Je suis agréablement surprise par la réaction du fabricant… tu réalises que tes propos ont un grand impact ?! Bref, en effet,belle journée. Continues comme ça Baptiste,tu fais un excellent et  » large « boulot.. Go on this way Doc.

  18. Rosi

    Une petite lueur d’espoir à la lecture de la réponse de Spengler … Il existe encore des personnes soucieuses des autres ! Des sociétés capable d’arrêter une chaîne de production pour réfléchir ! C’est Noël !
    Tout l’opposé de « l’école des loisirs » Et de sa réponse à votre confrère psychiatre au sujet d’un livre très très misogyne !

    Merci M. Baulieu de contribuer à améliorer le monde !

  19. pierre1911

    la boucle est bouclée: un seul mot de trop qui avait causé des maux, , en a fait couler de nouveaux, lesquels ont été entendu par monsieur matos et nous nous disons bravo. Yo!
    Allez! Tous ensemble faisons du rap

  20. Banane

    Suis scotchée!
    Belle réponse de la marque, dont il faut souligner la qualité et le droit à l’erreur, tu as raison.
    C’est cool qu’un espace d’échange comme le tien existe et qu’il soit efficace à ce point.
    Une journée qui commence bien, merci!

  21. Audert

    « Influent doc »!!

    Les affres d’une langue vivante et des glissements de sens.
    On imagine mal prescrire des vitamines pour un patient « débile », ou un traitement pour un « crétin »… et pourtant…!!

  22. Vizzarri

    Chapeau bas pour la personne derrière cette entreprise à l’écoute de ses clients ce qui est; à mes oreilles; très important:)
    Prendre le temps d’écouter les autres peut paraître une goutte d’eau pour certains mais elle devient une goutte de bonheur pour d’autres:)

    A demain Baptiste:)

    Jolie journée à vous!

    Marielle.

  23. Je ne fais que passer

    Les réactions me surprennent. Toutes. Et elles me font justement penser à celles qu’auraient des SJW.

    Le message de Spengler n’explique pas que la mention sera retirée mais bien la production de brassards de cette taille. N’est-ce pas plutôt dommage d’apprendre qu’un produit de qualité ne sera désormais plus disponible dans la taille XL à cause d’un terme médicale marqué dessus ?

    L’arrêt de la production est d’autant surprenant cela dit ; ce n’est peut-être pas l’article précédent qui en est la cause mais un facteur qui s’est avéré décisif.

    Bref, pour ceux qui auront lu un certain bouquin, vous savez ce qu’implique que la disparition de mots. A la différence qu’ici le but est le remplacement de ce qui “offense” par une périphrase…

    Et encore une fois, c’est un terme médical dont on parle, un terme scientifique, neutre et sans parti pris. Pas de quelque chose qu’il faut ôter de la vue et surtout pas pour une si ridicule raison.

    Merci.

    #ElvisIsNotDead
    #NoWaifuNoLaifu
    #NyanCatPresident
    #PouvoirDAchat

    1. josecile

      Ben à ce que moi j’ai compris, ce n’est qu’un arrêt temporaire, le temps de voir si la mention qui peut se révéler douloureuse même si elle n’est que médicale au départ, peut être retirée. Il n’est pas question de supprimer définitivement le produit.
      Et je pense que vous devez traverser la vie sans trop d’embûches et en tout cas sans ce surpoids qui peut faire pleurer quand on ne s’en libère pas, pour qualifier la réaction de cette femme de « ridicule ».

    2. Cath

      Comme le mentionne Josecile, l’arrêt n’est que temporaire, le temps de vérifier certaines dispositions légales et d’en prendre de nouvelles à même de répondre aux attentes des professionnels tout en respectant les sentiments des patients. Une démarche tout à l’honneur du fabricant et qui démontre une attention dont beaucoup pourraient s’inspirer, au lieu de se satisfaire de formules creuses du style  » nous collaborons avec les autorités  » quand il faut entendre  » nous ne faisons rien ».
      Puisque vous ne faites « que passer », pourquoi ne pas vous arrêter et prendre le temps de la réflexion et d’ un peu d’explication de texte ?
      Tweeter et les dangers de la réduction : ce n’est pas une vue ridicule de l’esprit, manifestement.

    3. Je ne fais que passer

      Je viens de constater mon erreur, la production est stoppée dans le sens “suspendue” et non “arrêtée définitivement”.
      L’initiative du fabricant est toute à son honneur, effectivement. Reste à savoir quelle mention remplacera la précédente…

      @josecile
      En tant que non-obèse, oui je n’ai aucune idée de la portée de ce mot sur un appareil médical destiné à l’usage de ces personnes. Je tiens aussi à revenir sur le mot “ridicule” pour le remplacer par “disproportionné”, ce qui n’ôte pas mon idée de départ (comme quoi la justesse des mots).

      Allez je me sauve ~ ~ ~

  24. Marie-Kikou

    Rhho Baptiste tu as un peu déplacé les curseurs des abérations de ce monde!! Je suis fière de toi ! Je travaille à l’hôpital et je n’ai jamais vu telle mention que je trouve inacceptable, la dame le sait bien qu’on utilise un brassard d’une taille différente, pas la peine d’en rajouter. Et la dernière image est fantastique !!

  25. Le chêne vert

    Super société quand même.
    demain vous signez vos livres à Nancy. ma sœur devait y passer pour acheter un livre et le faire dédicacer pour moi mais elle a vu que c’était à 18 h, heure à laquelle elle est prise dommage!!!

  26. Ren

    Ceci n’est pas une critique mais une constatation.

    En même temps que pouvait faire d’autre Spengler, société française, après le blame qu’ils se sont pris sur le dernier post d’un blog d’un médecin français ayant une notoriété grandissante de jour en jour ? Comme ils l’ont dit, le terme « obèse » est médical et donc objectif. Ce n’est pas leur faute si ce mot est devenu avec le temps un terme insultant. Il vaut mieux s’en prendre aux personnes utilisant à outrance ce mot dans un contexte de moquerie etc.
    Dans le cadre médical on se doit de rester objectif, la personne ne doit pas se sentir jugée sous prétexte de l’utilisation de matériel correspondant à sa condition physique et physiologique. C’est peut-être le respect de ce cadre de neutralité qui fait un soignant un bon soignant.
    Le retrait de mot obèse sur le brassard est sûrement une bonne chose, c’est bien qu’il l’est fait car ça permet de préserver le patient mais ne vous en prenez pas à une société qui pour une fois fourni du bon matériel à cause d’un mot qui a été détourné à mauvais escient…..

  27. Pas toujours patiente

    Il n’y a pas que les fabricants de matériel médical… Au CHU de ####### que je fréquente trop souvent en ce moment en tant que patiente. Salle d’examens des Urgences Gynéco. Les pieds bien calés dans les étriers, la patiente a une vue directe sur les casiers de rangement « speculum » « speculum vierge » « speculum obèse »… Heureusement que les internes que j’y ai croisé font preuve de plus de délicatesse que les étiquettes !

    Merci Dr Beaulieu pour Les 1001 vies des Urgences. Vous n’auriez pas une histoire de cancéreux qui se termine bien par contre ☹ .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *