Le secret un peu honteux de Bibi.

Alors voilà, l’autre jour, une connaissance a publié sur Facebook «ces médecins qui ont systématiquement 1 heure de retard me gonflent !!!!! Grrrrrrrr ». Avec tout plein de smileys tristes et énervés (vous savez, là, celui qui serre les dents…).J’ai réfléchi et c’est VRAI !!! Moi aussi, en tant que médecin, je suis souvent en retard !!!

À ma décharge, si je suis en retard, c’est parce que j’ai un secret (un peu honteux à avouer…) Venez ! Je vais vous le révéler quand même !

Baptiste Beaulieu

PS : MERCI à Arezki C. pour le montage et la réalisation.

311 réflexions au sujet de « Le secret un peu honteux de Bibi. »

    1. Géraldine de Châlons en Champagne

      Bravo Baptiste, vous êtes une belle personne… Comme quoi, il existe encore de vrais êtres humains. Ne vous découragez pas et surtout ne changez rien ….
      Une maman qui serait fière de vous prendre dans ses bras ….

      1. Brigitte

        C’est un très beau commentaire Madame ! Oui bravo Baptiste, résistez à ceux qui vous tirent vers le bas et accrochez vous à votre humanité !!

  1. StepHh

    Ce serait quand même dommage de vous casser les 2 mains :
    1. Effectivement ça doit faire mal,
    2. Effectivement c’est moins pratique pour palper les abdomen
    3. C’est moins pratique aussi pour nous écrire de belles histoires !
    Allez haut les coeurs Baptiste, vous faites un beau métier (difficile certes) et vous le faites bien. CONTINUEZ !

  2. AnneduSud

    Oh la la… L’importance des mamans quelque soit notre âge… Merci pour ce billet et ne change rien pour tes retards. J’ai bien aimé le commentaire sur FB : Un médecin qui est en retard c’est qu’il passe du temps avec ses patients.

  3. F.Pons

    Bonjour, Baptiste Beaulieu,
    Alors moi mon médecin il a aussi une heure de retard, mais si j’ai envie d’avaler des cachets pour en finir avec la vie, il faut que cela puisse rentrer dans les fameux 15 Mn, vous savez celle qui sont gravées dans le marbre, je ne comprends rien car annoncer une grippe ou un cancer tout cela en 15 Mn, comme il me semble que ce ne sont pas les mêmes problèmes.
    Désolé la médecine n’est pas gratuite en France, je paye avec mes impôts et mes cotisations, et oui.
    La médecine française cela fait bien longtemps quelles n’est plus à la pointe, et aussi il faut donner des cours d’humilité aux médecins français, je vous conseille de lire « les brutes en blanc » de martin winckler.
    La dernière fois que j’ai vu mon généraliste, j’ai fait une hypoglycémie, ah oui je suis diabétique et je l’emmerde enfin pas moi spécialement, mais les diabétiques en générales car ils sont trop compliqués à soigner et puis surtout ne rentre pas dans ces fameux 15 Mn.
    Donc je fais une hypoglycémie à 0.46 g/l et donc il à tél au SAMU qui m’ont emmenée en ambulance mais le généraliste m’a sermonné non pas parce que je n’avais pas de sucre sur moi, mais parce cela faisait mauvais effet pour son cabinet et que les autres patients allaient se poser des questions.
    Des anecdotes comme celle-ci, je pourrai en faire des vidéos par centaines et elle ne me concernerait pas toutes, je pourrais avoir des centaines de témoignage, je pourrais aussi un jour vous expliquer comment on est reçu dans les hôpitaux français.
    Voilà donc je trouve votre vidéo très idyllique et je trouve ayant été un de vos lecteurs de la première heure de « alors voilà », que vous vous êtes éloigné du jeune médecin qui écrivait ce livre, vous avez surement perdus vos illusions mai attention de ne pas perdre vos convictions.
    Cordialement, F.pons42.

    1. Rosi

      F.Pons, si votre médecin ne vous convient pas, vous savez que vous pouvez en changer hein plutôt que de baver sur son dos tout en continuant d’y aller …

      1. Ruaux

        A l’heure actuelle pour changer de médecin, il faut être soit très riche ou très chanceux car ils n’acceptent souvent plus de nouveaux clients (heu patients pardon) alors que ce sont des fonctionnaires payés par le système ! Peu importe pour éviter cela mieux vaut éviter le médecin et sa chimie qui soigne ou calme uniquement le symptôme et non la cause !!! Médecine chimique qui vous transforme en zombies accroc aux médocs.

        1. Aelle

          Les médecins libéraux (de ville) ne sont pas fonctionnaires, leur salaire n’est pas fixe mais dépend du nombre de patients vus dans une journée (moins toutes les charges qu’ils doivent payer).

          Toujours est-il que médecin libéral ou hospitalier, même combat: chacun n’a qu’une tête (aussi bien remplie soit-elle) et des journées de 24h (dont il faut déduire le temps de sommeil, repas, trajet, vie de famille/vie sociale, gardes, astreintes, formation continue, tutorat de futurs médecins…). Accepter un nombre infini de patients pour leur faire plaisir? Ok, mais si c’est pour ensuite se faire proposer des rdv dans 6 mois ou être expédié en 2 minutes chrono…

          Quant à vos réserves vis-à-vis des médicaments, je suppose que vous ne souffrez d’aucune pathologie grave/invalidante et je vous souhaite que cela dure.

        2. François

          C’est la sécurité sociale qui rembourse les coûts des soins, les médecins ne sont pas salarié de la sécurité sociale, c’est une erreur, les médecins généralistes font un métier libéral ( les impôts ne l’oublient pas ça) ce ne sont pas des salariés ! Voilà un nouvel exemple par t’es propos que des français ne se rendent même plus compte du système de santé. Mais peut être faudrait il alors arrêter ce système qui a tant l’air de te déplaire et laisser alors les gens payer réellement les coûts que cela représente !

        3. ferchaud

          Bonjour les clichés … !!!!!! pardonnez moi , mais je vous conseille modestement d’aller un peu plus loin dans votre réflexion et vous comprendrez vite vos méprises !

      2. F.Pons

        et oui mais le médecins n’acceptent pas les malades comme cela surtout quand vous aves des multi pathologies, je ne bave pas sur mon médecin il est au courant de ce que je pense de lui, et aussi de ces fameux quinze minutes gravées dans le marbre.
        c’est sur qu’en passant quinze minutes par patient on à une médecine de qualité, vous me critiquez mais vous n’avez même pas pris le temps me lire et de comprendre ce que je dénonçais.

    2. Herve CRUCHANT

      Bonjour, Monsieur Pons 42. Il est 06:20:10 à Toulouse et je prends sur mon temps pour vous écrire. Vous êtes inspirant (soufflez de temps en temps quand même, hein. Pas d’apnée entre nous !).
      Dans votre cas, je vois ceci. Vous avez deux solutions, si je puis me permettre : aller à l’hôpital public mais c’est cher en patience; aller en clinique mais c’est cher en tous points. Et déjà, deux choix -plus le bonus de ne rien faire- convenez avec moi que c’est un vrai luxe.
      Je n’ai pas de compassion dans mon stock de Docteur en Galéjeades, car je refuse tout net de prétendre ‘partager la douleur d’autrui’ alors je sais en être incapable (comment partager votre mal-être autant que vous ? impensable et hypocrite, convenons-en.).
      Je suis votre raisonnement pas à pas quand vous écrivez que la médecine française… Parce qu’autour du monde je n’en ai encore jamais vue de meilleure. A mon goût. Attention, je ne parle pas de camembert pure origine sans adjuvants ou de lotion capillaire qui fait même repousser les idées sous-jacentes, non, j’évoque la médecine du peuple. Le peuple d’ici ou là, d’ailleurs, de partout. Du Monde. Mais si, Le Peuple… vous savez, cette chose qui grouille autour de nous, protéiforme, insaisissable, improbable magma bio; qui a un avis sur tout et ne fait jamais rien. Qui manie la critique avec une imagination stupéfiante -c’est-à-dire qui nous endort, abêtis- et lance les anathèmes comme on crache par terre lors d’un match de football et qu’on est millionnaire en maillot ridicule. L' »armons-nous-et-partez »… Oui, oui ! ce peuple là.
      Ce peuple là, c’est lui qui rend la médecine plus improbable, qui retarde les médecins, qui nous énerve, aussi; parce qu’enfin -enfin!- nos maux personnels valent bien ceux des Autres, n’est-ce pas ? « Ce sont de drôles de types » ce genre de toubib comme le Docteur Beaulieu, c’est sur.
      J’en connais un ou deux, un peu plus loin dans mon vécu, qui pratiquent de la médecine à la sauvage, dans des cités remplies de Peuple. Qui se font braquer leur serviette en cuir reconstitué ne contenant qu’un carnet d’ordonnances et un stéthoscope le vrai seul outil qui va bien pour ausculter ces morceaux de peuple hagard qui ont un cœur grand comme çà qui souffrent d’ennui… De ces prêtres païens, iconoclastes, qui donnent des consultations à la déhottée, dans un passage, un couloir, une coursive, sans faire payer, comme on fait l’amour entre personnes consentantes et qu’on a que çà à partager quand on crève de vivre. Repeindre un sourire de soulagement transitoire sur la visage d’une mère de 18 ans deux enfants+un demi, sur le visage de madone d’une jeune femme à la peau ocre brun. Ou terre de Sienne brûlée lissée au doigt…
      C’est exact, le Conseil n’aime pas çà. Et alors ? ah, oui, ce toubib là va être en retard à la consultation? c’est de celà dont il est question? mais non ! lui, il fait libre service. Pas de rencard qui valorise le patient, même si ce dernier ne le comprend pas, n’en a pas conscience. Libre service comme dans le bouge du Docteur de Lambaréné. Comme dans les dispensaires du monde entier. « Comme dans un bordel », oui, si on veut. On peut tout dire, tout faire, ici. On se mélange le virus, on se mixe les bactéries, on se congratule le microbe, on se congressise les miasmes. Salle d’Attente de Pétri. Bouillon de Culture sans pivot, sans repère. On y parle toutes les langues, quand on en est muni. Sinon, c’est un dialecte local. D’un local perdu de l’autre côté de la planète. Comme si la planète ronde pouvait avoir des côtés ! Une seule issue: la porte du Docteur. Qui s’ouvre brusquement comme celle d’un coucou aphone déréglé, sur l’image du gaillard sans même une blouse, bras tendu, soudé au battant. Et se referme tout aussi sec après avoir avalé une femme qui avait commencé à se plaindre, litanie inaudible, dès qu’elle s’était levée de son attente.
      Des drôles de types qui n’ont plus le temps de vous parler. Qui répondent à votre ‘bonjour-çà-va Docteur?’ par ‘bonjour bonjour. et votre petit dernier, Momo, il a fini par manger ?’. Il fermé les yeux à demi, le toubib. Baissé les stores depuis longtemps. Il roule droit devant. Il éponge, il balaie, il trace, il panse et bénit de son stylo une épitre à Pharma. Et quand -c’est souvent- la maladie se pavane devant lui, le provoque, et lui dit qu’il n’aura pas un sou, il dit ‘vous verrez çà quand vous pourrez’; avant de donner une boîte de médocs refilés par le compère pharmacien stockés là ‘en-cas’. Et comme tous et toutes en sont, des ‘cas’…
      Voilà ce que je sais de mes souvenirs et de ma vue qui baisse. Et n’a cessé de baisser pour regarder vers l’horizon, depuis que je me suis aperçu qu’il n’y a rien, vraiment rien, d’intéressant dans le ciel. Ni dieux ni maîtres. Seulement un infini d’étoiles.
      Tiens, une question pour vous permettre de patienter encore quelques minutes, Monsieur Pons 47 : savez-vous combien d’étoiles l’œil humain peut percevoir par nuit claire dans de bonne conditions ? entre 3000 et 3500, officiellement. Et combien d’humains rassemblés par temps paisible et confraternel, genre « I’m a Dream » à Washington ? des centaines de milliers. un million? plus?
      Elle est belle la vie.

      Que Mieux vous garde, Monsieur Pons 47.
      (il est 10:47:00. « Pile à l’heure, pour une fois. »)

      1. F.Pons

        bonsoir,
        excusez je suis surement pas assez intelligent, mais honnêtement je n’ai vraiment rien compris à votre chiasse verbale, mais enfin merci quand même.

        1. Searem

          En gros la chiasse verbale t’explique, enfin retiens juste ça, que les médecins oeuvrent dans un univers complexe, dans des contextes complexes, que chaque cas est différent et que bel et bien nous avons le gros avantage d’appartenir à une société qui considère réellement les soins et la médecine.
          Au milieu de tout ça, le docteur t’explique que tu n’es pas seul avec tes problèmes, à double sens, que le docteur lui aussi a ses soucis mais surtout qu’il est aussi là pour t’aider à gérer les tiens.
          Car au final il ne faut pas oublier ça, c’est que leur taf ce défini aussi comme une lutte acharnée et perpétuelle contre la sélection naturelle.
          Et cette dernière mon pote, elle s’attaque à tout être vivant sans distinction de sympathie, de beauté ou de charisme. Et à la lecture de tes messages mon pote, remercie le docteur d’être ce docteur, remercie le…

        2. Idril

          Une solution à votre problème : changer de pays et tiens rejoignez donc l’auteur que vous citez qui crache depuis le Canada sur un pays qui l’a fait vivre et dans lequel il a fait ses études de médecine ,je vous souhaite bon courage parce que là bas ce sont des journées entières que les gens attendent dans les services d’urgences et des mois entier pour un rendez vous que l’on obtient dans la semaine chez nous grâce souvent à votre généraliste ou le mien qui prend du temps pour se décarcasser à obtenir ce rendez vous ( exemples vécus : 6 mois pour un rendez vous chez un chirurgien orthopédique pour un traumatisme du genou lors d’un accident de travail , 9 mois pour une échographie pour des douleurs abdominales, 12 heures pour une plaie de 6 cm pour une petite fille de 7 ans , pas de médecin dans les ambulances d’urgence donc pas de smur avec le risque de mourir d’hémorragie, d’infarctus ….)
          Je stoppe sinon je vais encore me faire taxer de diarrhée verbale

    3. Marie la mère

      Il me semble que si vous n’êtes plus en « accord » avec votre médecin il faut en changer Monsieur.
      Pour avoir malheureusement beaucoup côtoyé le corps médical dans différents « secteurs », et aujourd’hui encore, je puis affirmer qu’il y a aujourd’hui de BONS médecins toutes spécialités confondues, tout comme mon généraliste que je salue !
      Bien sûr, comme dans n’importe quel métier, il y a du bon, du très bon et aussi du mauvais et très mauvais.
      Médecins et patients se doivent d’être respectueux et tolérants, et si ce n’est pas le cas, alors il vaut mieux aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte, et arrêter de se plaindre.
      C’est bien connu, le français est un râleur né, toujours pressé, et mal embouché. Pourtant il suffit de peut de chose pour que cela se passe bien. Avec un sourire et un échange constructif cela peut aider !
      Ce matin je suis allée consulter pour une otite et c’était un jeune remplaçant de Marseille venu s’installer en Bretagne.
      Efficace, à l’écoute et souriant. Que demande le peuple ? Je l’ai remercié et lui ai souhaité une bonne 1ère journée dans cette ville qu’il ne connaît pas.
      D’autres patients ont préféré attendre le retour de notre médecin référent, car on se sait jamais, le p’tit nouveau pourrait mordre, non ?
      Monsieur, le jour où mon médecin partira en retraite je serai bien en peine car :
      vais-je retrouver un docteur aussi disponible, recevant à « pas d’heure » mais en ayant tout de même du temps pour moi ?
      Avec ma consultation de ce matin, je pense oui, que ce sera possible. La médecine française a ENCORE de bons médecins, et des jeunes motivés, quoique vous pensiez.
      Pour terminer, je vous dirai : changez de médecin et soyez moins négatif. Chaque personne est différente, ça vaut la peine de donner sa chance à un nouveau ou un autre médecin installé tout simplement. C’est en s’enfermant dans une mauvaise relation que l’on devient aigri.

    4. Pambet

      Que de tristesse, de désillusion et d’amertume en lisant vos propos, votre vécu et votre « rejet » ou défiance du corps médical; NON, NON et NON, ils ne sont pas tous comme celui ou ceux que vous peigniez. Il y a aussi des gens formidables, et je suis certain que la distribution de la « connerie » est la même chez les plombiers, les boulangers ou les enseignants; Il y a des rencontres miraculeuses, il y a des gens étonnant, et chez les patients, c’est pareil; et puis un jour vous êtes plus gracieux que la veille ou le lendemain. Il faut tellement de recul ou de paix avec soi même pour regarder les autres avec humilité, bienveillance et …amour.
      Et puis, changez, ou de médecin, et surtout votre regard sur la vie, les gens…

    5. G.

       » il faut donner des cours d’humilité aux médecins français  »

      Vous connaissez combien de médecins français exactement pour vous permettre de généraliser ? Pas tant que ça si on en croit votre post.

       » La dernière fois que j’ai vu mon généraliste, j’ai fait une hypoglycémie, ah oui je suis diabétique et je l’emmerde enfin pas moi spécialement, mais les diabétiques en générales car ils sont trop compliqués à soigner et puis surtout ne rentre pas dans ces fameux 15 Mn.
      Donc je fais une hypoglycémie à 0.46 g/l et donc il à tél au SAMU qui m’ont emmenée en ambulance mais le généraliste m’a sermonné non pas parce que je n’avais pas de sucre sur moi, mais parce cela faisait mauvais effet pour son cabinet et que les autres patients allaient se poser des questions.  »

      Pourquoi continuez-vous d’aller chez votre médecin tout en criant haut et fort qu’il est mauvais et qu’il ne vous satisfait pas ? Bien sûr, on peut douter de la pertinence et de l’éthique de la remarque qu’il vous a adressée. Néanmoins, changer de médecin est possible. Des bons et des mauvais il y en a. Partout. Et dans toutes les professions. Forcément, quand c’est les médecins, ça ne va plus et c’est scandaleux… Et expliquez nous alors comment on est reçu dans les hôpitaux français puisqu’il semblerait que vous soyez au fait du sujet. Allez, je me permets d’être aussi démagogique que vous… Qu’est-ce qui est dérangeant en France ? Le temps d’attente aux Urgences alors que la moitié des patients viennent pour des maux qui ne relèvent pas de ce service (type : j’ai mal au dos depuis 3 mois ; enrhumé depuis 5 jours ; etc) ? Bon et puis quand les internes font des semaines de 60 heures vous êtes pas le premier à les défendre… Et pourtant. La médecine est trop chère ? Ah oui, c’est vrai, l’herbe est toujours plus verte ailleurs. A combien se situe la consultation chez le généraliste dans les autres pays (européens et hors Europe) ? Elle est bien plus élevée qu’en France. Pendant ce temps-là, certains râlent d’une revalorisation de la consultation à 25€… Quand même… On a pas idée ! Une consultation à 25€ pour les  » nantis  » et ceux à qui on  » paye les études « , pour 11 ans d’études minimum et au moins autant d’années où la vie personnelle doit souvent être mise entre parenthèses ! Un petit florilège des principaux arguments démagogiques se trouve entre les guillemets, j’imagine que vous devez en être un utilisateur régulier et friand. En Angleterre, vous ne choisissez pas obligatoirement votre médecin, c’est un exemple parmi tant d’autres. Alors oui, tout n’est pas parfait dans le système de santé français, mais c’est loin d’être le pire. Les gens peuvent se faire opérer de leur cancer et avoir des soins, même s’ils n’ont pas d’argent ou pas assez d’argent. Aux Etats-Unis, on lance des collectes de fond et parfois pour moins que ça.

      Quelqu’un qui accepte la critique du système de santé français, quand elle n’est pas aveugle…

      1. F.Pons

        bonsoir,
        et pourtant vous êtes aveugle, hélas mais je n’ai pas avis d’argumenter avec vous, moi je ne faisais que répondre à la vidéo de Baptiste Beaulieu, car elle est trop manichéenne et on se croirait au pays des bisounours.
        la France est le pays ou la médecine revient le plus chère pour un résultat très moyen, alors qu’en Angleterre on paye bien moins chère pour de bien meilleurs résultats.
        mais les français aiment bien pratiquer la méthode Coué en pensant que nous sommes les meilleurs au monde, alors que c’est faux et que nous sommes la risée du monde.
        et oui en France on nous parle toujours du siècle des lumières pour prouver notre puissance mais c’était il y à trois cent ans et ce temps est bien loin.

      2. Louise

        Petite précision : en Angleterre, vous avez le droit de choisir votre généraliste tout comme en France, et la consultation est gratuite. Après, les médecins sont aussi souvent en retard, pour les mêmes raisons qu’évoquées ici.

      3. Zana so

        Bonjour,
        Sans être ni en accord, ni en désaccord avec les propos de ce monsieur, je peux vous assurer que chez moi changer de médecin est tout simplement impossible. Je peux quitter mon médecin mais plus aucun médecin dans les 50 km à la ronde n’acceptent de nouveaux patients.
        Donc même si des fois je ne m’estime pas satisfaite de l’écoute de mon docteur je n’ai pas vraiment le choix.

    6. olivier

      Venez faire un petit tour au Etat-unis, $275 a $350 pour une simple visite chez un généraliste (Family Doctor).
      Oui la France a une des meilleurs assurance maladie au monde, et les médecins sont très bien formé.

  4. Ollia

    Je ne sais pas ce qui est le pire…Ces patients impatients….ou vous qui vous justifiez. Mais mince….on est au 21e siècle, moi je ne comprends pas que vous deviez dire tout ça alors que ça semble juste EVIDENT !!!

    Merci pour ce petit rappel…ça me peine de voir qu’il faille le faire apparemment :/

  5. Celle qui n'existe pas

    Bonjour BiBi,
    J’ai aussi une médecin qui est toujours en retard au moins deux rendez-vous de retard. Mais nous sommes heureux de savoir qu’après cette attente, quand nous rentrons dans son cabinet, elle ne regardera pas sa montre, elle prendra son temps de nous écouter, de nous comprendre, de chercher la meilleure solution pour nous, comme toi.
    Elle a mis des fauteuils accueillants dans sa salle d’attente et tout le monde attend calmement.
    Un jour, une personne a rouspété du temps d’attente, et toute la salle lui a dit, gentiment, c’est comme cela. C’est notre médecin, elle nous écoute, elle nous soigne bien, elle est en retard et alors, vous pouvez partir si les fauteuils accueillants et douillets ne vous plaisent pas et si NOTRE médecin vous importune. Et c’est ce qu’elle a fait. Et nous étions bien content car nous avons attendu un peu moins et surtout une personne qui voulait un service et non une visite médicale a été voir ailleurs si les médecins qui sont toujours à l’heure soignent mieux en 10 à 15 minutes que NOTRE médecin.
    Ce médecin était avant remplaçante dans mon village. Elle s’est installée à 20 kilomètres et tout le monde a suivi. Il y a eu même une sorte d’émeute car les derniers à se décider n’ont pas pu la prendre comme médecin traitant. Et oui en 30 jours, elle ne pouvait plus accepter de nouveaux patients et patients nous le sommes. Merci à elle.

    Merci à toi, les énergumènes qui cassent les mains des médecins sont des c…s qui ne savent pas ce que veut dire soigner, VRAIMENT soigner le corps et aussi l’âme.

    Je ne peux être ta maman qui t’attend à la porte mais je suis celle qui attend tes messages si cela peut t’aider à surmonter ton cafard (!!).

    Ton livre est très bon comme les deux autres. Merci pour cela aussi.

    Je voulais te demander si tu n’avais pas fait une erreur dans le passage de Jérusalem. Tu indiques que les palestiniens de Gaza viennent dans le bar tous les soirs en passant par les tunnels. Mais Jérusalem est loin de Gaza. N’est-ce pas plutôt ceux de Cisjordanie ?

  6. Sonia

    Bonjour
    Et bien moi, mon médecin, il a souvent une heure de retard. Et pourtant, je prends systématiquement le premier RDV du matin, à 8h30. Et le gars, il arrive une heure après, presque à chaque fois. Bien sur, il a lui aussi sans doute une excuse valable, il n’y peut rien si le RER est en retard, si quelqu’un s’est suicidé sur la ligne 6, ou si au dernier moment sa voiture est tombé en panne. Mais moi non plus, j’y peux rien. Et si mon RER à du retard ou si ma voiture tombe en panne (en fait, j’ai pas de voiture, ouf), et bin le médecin me demande de reprendre un RDV, parce qu’il ne peut pas gérer mes retards. Je finie par être tentée d’arriver en retard, pour ne pas attendre trop, mais je n’ose jamais, et je suis devant la porte fermée assez systématiquement. Donc super Baptiste, qui est un super médecin, il fait son boulot comme un chef, et c’est tant mieux. Mais excuser d’emblée un collègue en retard, en présumant qu’il est lui aussi super à l’écoute et qu’il a une vraie raison valable d’être en retard systématique, bin c’est pas bien juste. Moi , c’est pas « les médecins qui sont en retard d’une heure », qui me gonflent, mais juste le mien. Comme il est super bon et qu’il habite à coté, et surtout parce que c’est bien compliqué de changer de médecin référant à la sécu, je ne change pas, mais c’est une toute toute première fois que je ne suis pas émue, amusée, intéressée ou ravie d’un message sur ce blog, mais un poil irritée …
    Sonia

    1. yoelle

      C’est pas du tout compliqué de changer ! On imprime le formulaire, on va chez un nouveau médecin, on lui fait signer le formulaire et on le renvoie. Et c’est tout !

      1. schinooka

        Yoelle, pour pouvoir changer de médecin, il faut d’abord avoir plus que deux ou trois médecins autour de chez soi, ET il faut que le nouveau médecin traitant ACCEPTE ce nouveau patient. Car il peut juste refuser, comme il peut aussi refuser tout rendez-vous même si vous souhaitez juste une consultation car vous êtes hors de votre secteur habituel. (ça m’est arrivé)
        Changer de médecin traitant, c’est peut-être facile à Paris ou dans les grandes villes, mais ça n’est franchement pas le cas partout.

        1. Zab

          Exactement. Et je ne parle pas des spécialistes. C’est bien simple, la plupart des gynécos de ma ville ne prennent plus de nouvelles patientes. Quand tu as un gynéco maltraitant tu es coincé avec.

          1. steph35

            Hé bien non, il « suffit » de prendre la liste des sage-femmes, qui font le même suivi que les gynécos… Pas question pour moi de rester avec une gynéco « froide comme de la glace », j’ai trouvé bine mieux chez ma sage-femme…

    2. stéphanie

      Moi ce qui m’irrite un poil, ce sont les patients qui arrivent systématiquement en retard…. Mais c’est une question de personne. Rien à voir avec le retard pris du aux aléas des consultations.
      Stéphanie

    3. Milkalechat

      Bonjour Sonia,

      Et pourquoi pas tout simplement en parler à votre médecin ?
      C’est un être humain comme un autre, et comme dans tout métier, on connait tous un(e) collègue qui arrive toujours en retard.
      Peut-être que sa réponse vous surprendra, peut-être sera-t-il de mauvaise foi, peut-être sera-t-il juste un être humain en fait.

      Visiblement, vous continuez à aller voir votre médecin , car « il est super bon et qu’il habite à coté ».
      Vous avez donc déjà tranché sur les avantages et les inconvénients à continuer avec lui.
      Le médecin parfait n’existe pas (même pas Bibi, il écrit des bouquins au lieu de sauver des vies, le monstre ! /joke), il faut accepter les imperfections des autres et en discuter avec eux quand elles deviennent problématiques.
      Ce n’est qu’en communiquant avec les personnes concernées que les choses peuvent s’arranger, pas en en faisant un commentaire sur internet.

  7. Laurence

    Je suis française et je vis au Québec depuis 8 ans. Ne nous plaignons pas trop. Ici je peux attendre 15 jours avant de voir mon médecin. Idem pour mes filles en bas âge. En cas de besoin rapide, tu te pointes dans le premier service appelé »sans rendez-vous » à la première heure. C’est à dire que tu arrives à 7 h00 pour voir parmi les premiers le médecin qui arrivera à 9h00. Si tu arrives à 8h00…tu ne passeras pas avant 11h. Si tu arrives à 11h00… Tant pis, repasses demain . Évidemment, il faut se présenter en personne, pas moyen de prendre rendez-vous par téléphone…oui, oui, même si tu es malade.
    Tout ça pour voir un médecin qui ne te connait pas, que tu ne connais pas… Ce qui ne facilite pas la tâche… Qui t’expédie en 5 min. Avec un traitement pas toujours approprié ( de la cortisone pour un pied-main-bouche pour un enfant de 2 ans…) Quand tu as un traitement. Parce que ici, si ta fièvre ne dure pas depuis 3 jours, pas la peine de revenir. Si tu n’es pas en détresse respiratoire évidente , ben rentres chez toi… Mais si ça fait 3 semaines que tu tousses… Adulte ou enfant.
    Du coup, on y va pas souvent… Parce qu’on veut éviter tout ça…
    Pour voir un spécialiste… Ahahah… Je sais pas. ..jamais essayer depuis que je suis ici.
    Jamais eu ce sentiment d’abandon en France… Fait que…. Évidemment , tous les médecins français ne sont pas parfaits mais dans ce cas, on peut toujours essayer d’en changer… Ici pour avoir un médecin traitant, ça prend 3 ans… Alors tu réfléchis deux fois avant de changer. Sur ce…

    1. Sonia

      Merci pour ce commentaire. C’est toujours interessant de voir comment ca se passe dans d’autres pays. Moi je vis en Australie depuis dix ans et, a vous lire, c’est la meme chose par chez nous. 15 jours pour avoir RDV chez son medecin generaliste, 2h ou 4h ou 6h d’attente pour voir un medecin sans RDV (tout comme vous dites), un an ou deux ans d’attente pour voir un specialiste… Et financierement, alors je ne sais pas comment c’est au Quebec, mais en Australie c’est hyper cher. Deja, la secu on n’en parle pas : les Australiens ont droit a globalement moitie moins de choses que les Francais en France. Et, pour en beneficier, tu ne peux pas aller voir n’importe quel docteur, oh non : donc tu te retrouves avec des « cabinets pour pauvres » et des « cabinets pour riches ». Les consultations sont, de base, trois fois plus cheres qu’en France. Je me souviens qu’une fois en France, c’etait la campagne, c’etait le weekend, le docteur s’etait plie en quatre pour nous recevoir, sans doute apres ses horaires habituels (un de mes enfants avait un truc bizarre) ; je me souviens que, rien que verifier le bouquin des medicaments pour savoir si on pourrait rentrer en Australie avec son traitement, ca lui avait pris dix minutes. Bref, je l’avais fait chier pendant une heure, et elle avait ete vraiment tres arrangeante avec nos trucs speciaux. Et elle m’a fait payer 20 euros (ou 25, je ne sais plus). Puree, 20 euros pour ca ? J’etais sur le cul. En Australie, j’aurais paye minimum trois fois ca. Je me sentais mal de ne lui donner que 20 euros vu le travail fourni derriere… J’avais l’impression d’etre une esclavagiste. Serieux, entre ses frais pour faire tourner le cabinet et tous les machins bidules, il lui restait quoi a la fin sur 20 euros ? Pour aller gagner 10 euro de l’heure, elle aurait pu travailler a l’usine… :/ Comment se plaindre des medecins quand ils sont payes au lance-pierre ? On n’aimerait pas etre traites comme ca, dans notre travail. Parce qu’il nous paie, le patron a le droit de se plaindre de 5 minutes de retard ? C’est ca, la vie qu’on veut ? Nous ne sommes pas des machines, merde. >.< (et encore, mon patron peut bien grogner tout ce qu'il veut : je ne suis pas responsable de la sante et du bien-etre de nos usagers…)

    2. Julie

      Quand à moi, je vis en Afrique subsaharienne. Où l’on soigne tout au Paracétamol et aux antibios large spectre. Où on t’imposera de faire tous les tests dispo dans la clinique (diabète, malaria, VIH…) pour une luxation de l’épaule. Où tu fais un test d’urine et dans tes résultats tu trouves ceux d’un test de selles. Où un médecin te prescrit un antibio, te fait un frottis 3 jours plus tard, puis au moment du résultat, te dit que ce dernier n’est pas probant puisque tu as pris un antibio. Où si tu as un accident de la route, tu ne seras évacué vers l’hôpital qu’une fois tamponné un certain formulaire au poste de police, même pissant le sang et une jambe écrasée. Où tu économises chaque année une forte somme d’argent pour prendre ton abonnement aux « Medecins volants », pour qu’en cas de problème on t’évacue en avion vers l’hôpital décent du pays voisin.

      Les Français sont gâtés, ils aiment râler, ils n’ont aucune idée de ce à quoi ils ont accès. Mon mec est Canadien, quand je suis venue accoucher en France, il a halluciné sur la qualité de la prise en charge et des soins, sur la disponibilité et le sérieux des médecins, sage-femmes, infirmiers…

  8. Geneviève

    Votre témoignage est très clair et très beau.
    Il y a 12 ans, j’ai le souvenir de ma fille qui avait fait un arrêt cardiaque au lycée… J’ai attendu longtemps, longtemps dans la salle d’attente des soins intensifs et j’avais des infirmiers-infirmières qui m’ont accompagnée avant que je vois les cardios de garde (très humains eux aussi).
    Ce jour-là, c’était un jour où le cardio qui allait devenir le cardio de ma fille est en consultation, pas dans les services.
    Je suis sûre qu’il a été très en retard mais, chaque fois que j’attends avec ma fille depuis (c’est arrivé si souvent, elle a un DAI) je SAIS qu’il est auprès d’un malade, d’une famille…
    RESPECT pour l’hôpital

    1. GM

      Je ne suis allée qu’une fois voir un cardiologue, je n’ai aucun problème cardiaque mais ma généraliste voulait que je le consulte avant de me donner des bétabloquants pour mes migraines. Il avait deux heures – j’ai bien dit deux heures – de retard. J’ai passé mon temps dans la salle d’attente à me dire que cela devait être vraiment grave pour un (ou plusieurs) patient(s).
      Quand, enfin, je suis entrée dans son cabinet et qu’il m’a pris ma tension, il m’a demandé si j’étais habituellement hypertendue. Or chaque fois qu’un soignant me prend ma tension, il ou elle s’exclame « Ah ! mais vous avez une tension de jeune-fille » (c’est vraiment du comique de répétition tellement c’est systématique). Je ne savais plus où me mettre et j’ai dû bafouiller un truc du genre « Non mais vous avez deux heures de retard ; non mais je sais bien que vous n’y pouvez rien, enfin que vous avez une excuse, enfin je veux dire une raison, enfin je veux dire vous avez des patients qui sont vraiment malades… »
      Le médecin très en retard, ça peut énerver, même si on comprend pourquoi !

      1. Geneviève

        Vraiment rien à voir avec ce que j’évoquais… Je parle d’un praticien hospitalier qui a des jours où il est en consultation à l’hôpital et d’autres jours (ou en même temps), il assure une garde aux soins intensifs 2 étages en dessous… Ah c’est vrai, vous n’avez pas de problème cardiaque ! je comprends que vous soyez fâchée d’avoir du attendre…

  9. MARIE-ANNE DE MARCOVITCH

    Bonjour Baptiste, j’ai énormément d’estime pour vous et j’aime vos livres. Cependant, moi je n’attends jamais chez mon médecin, ou rarement plus de 5 min. La raison est toute simple et vous ne l’abordez pas: il donne des consultations de 30 min. Ainsi il peut mieux gérer son temps entre les personnes suivant leurs besoins. Et s’il s’agit d’une première consultation, il consacre une heure à faire connaissance avec son nouveau patient.
    Il est vrai que je vis dans une région où les médecins sont nombreux. La durée des consultations est-elle réglementée ? Avez-vous le choix ?
    Amicalement, Marie-Anne

    1. Didi

      C’est simple, à 23 € la consultation , sachant que la moitié de la cette somme part en frais de fonctionnement, que 40% de ce qui reste part en impôts, voyez ce qui reste …
      Il faut vraiment aimer les gens ou avoir une bonne raison pour les garder 1 heure !
      Ce n’est tout simplement pas viable…

  10. Stéphanie

    Merci pour cette explication qui va en éclairer beaucoup certainement.
    Merci d’être aussi humain, gentil, bienveillant.
    Merci d’avoir écrit ce mot si gentil, que je n’ai lu qu’en rentrant à la maison, hier soir dans mon agenda. Merci pour ces 2 câlins sincères !
    (j’ai remarqué que vous étiez gaucher…parce que je le suis également. Mais trop timide, je n’ai pas fini ma phrase….alors vous voilà aussi parmi les gauchers que j’admire !)
    Bref, ne changez rien !
    PS : il s’en est sorti le monsieur qui faisait un infarctus ?

  11. ZWP

    Remplacer le mot médecin par infirmière (dans les unités), et vous avez décrit également certaines de mes journées… je ne suis pas votre maman mais je vous envoie un câlin de loin.

  12. Mathilde

    Merci pour ce rappel !! Heureusement qu’il y a encore des médecins suffisamment à l’écoute pour prendre le temps de soigner et de rassurer leurs patients.
    Mon propre médecin est souvent en retard, mais je sais aussi que quand j’ai eu besoin de lui et que je me suis effondrée une fois dans son cabinet, il a été à l’écoute et à pris le temps. C’est pourquoi je préfère attendre et avoir un médecin de qualité à l’écoute et attentionné.
    Merci encore pour ce témoignage à coeur ouvert.
    Belle continuation à vous.

  13. Rosi

    Moi aussi j’attends chez mon médecin, parfois 2 heures d’attente mais effectivement, quand on entre dans son cabinet il ne regarde pas l’heure, il écoute, il m’a beaucoup écouté quand ça allait mal, il ne nous traite pas comme des clients mais comme des patients uniques ! Et si je passe à 21h30 pour un rdv a 20h ma première pensée va à sa famille qui ne le verra pas avant 23h !

    Surtout continuez de faire de la médecine humaine Baptiste !

    Aujourd’hui j’ai recu dans mon infirmerie de collège un élève avec une coupure profonde dans la main, quand je lui ai demandé pourquoi il n’était pas allé aux urgences pour avec de points il m’a répondu qu’il y était allé et reparti car son père et lui avait faim et qu’il y avait trop d’attente … Il va en baver plusieurs semaines mais bon, ils n’auront pas attendu ….

  14. elnats

    Merci de rappeler cette évidence : quand un médecin passe plus de temps en consultation avec un-e patient-e c’est qu’il/elle en a besoin. Du coup ça peut finir avec du retard, et on le comprend très bien. C’est même pour ça qu’on nous appelle des patients, il paraît 😉

    Par contre, il existe des médecins (trop) qui ont systématiquement 1h, 1h30 voire 2h de retard. Systématiquement. A tous les coups. Témoignage des autres patients à l’appui, c’est pas moi qui suis poissard. Et bizarrement, c’est toujours ceux qui sont pas foutus de prendre 30 secondes pour s’excuser dudit retard.

    Quand je sais que pour aller chez le Dr. X je peux prévoir un livre de 200 pages pour la salle d’attente à tous les coups, c’est que les consultations du Dr. X ne tiennent pas en 15 minutes et qu’il devrait en prévoir 20. Ca n’a rien à voir avec l’exercice de la médecine (les retards imprévus peuvent arriver dans tous les boulots), c’est juste un problème de gestion d’agenda.

  15. Cécile

    Je suis ostéopathe et j’ai moi aussi très régulièrement du retard. Pas autant que toi,pas tous les jours, et heureusement pas pour des motifs aussi graves. Mais je m’excuse systématiquement et j’explique aux rares qui râlent que le jour où ce sera eux qui ont besoin d’un peu plus que les 3/4h réglementaires ils seront bien contents que je prenne le temps de bien faire. Mon généraliste est comme toi. Très souvent en retard et je ne lui en tiendrai JAMAIS rigueur. Mais il m’a déjà avoué que ça soulage de savoir qu’on a un patient compréhensif de temps en temps qui ne ralera pas sur le retard. Je trouve ça dommage que les gens ne comprennent pas. Je comprends qu’on puisse avoir autre chose de prévu et ça m’est déjà arrivé de repartir en m’excusant au secrétariat parce que je ne pouvais plus attendre. Mais je n’en voulais pas pour autant au médecin ! !! Ma précédente généraliste avait la solution. Plus de rdv que des consultations libres. Du coup pas de retard vu que tu ne sais pas quand tu vas passer… mais attendre 4h pour un vaccin… c’est dur ! Alors les gebs râlent. La solution parfaite n’existe pas.
    Je te souhaite bon courage et continue à prendre le temps qu’il faut.
    Et merci pour ce message et pour tous les autres

  16. Danielle38

    Je ne suis pas votre Maman, mais je suis une Maman de 3 grands enfants et je peux aussi vous serrer dans mes bras le lundi, mardi….. et aussi le vendredi si votre Maman ne peut être à la sortie.

  17. Thomas

    Mettre une pancarte sur la porte qui affiche le temps de retard , ça me parait jouable. Sinon anticiper et ajouter 1/4 d’heure de temps entre chaque consultation pour faire tampon c’est faisable aussi.
    Quand on va chez le médecin, c’est une forme de respect que d’accueillir le patient à l’heure convenue ou alors de l’en informer.
    Bonne continuation

    1. Herve CRUCHANT

      çà vous gratouille ou çà vous chatouille, Thomas ? calez donc votre glande pinéale sur un autre méridien et vous verrez, si vous faites le bon choix, vous aurez de la musique et des vahinés pour vous détendre et attendre patiemment, relax. le gilet de sauvetage est sous votre siège!

  18. Jub

    Moi aussi je suis un peu gênée aujourd’hui, parce que mon médecin est toujours en retard. Et vraiment, vraiment, toujours. Alors je pense que quand c’est toujours le cas, le médecin pourrait tout simplement positionner différemment ses rendez-vous, parce que notre vie à côté est importante aussi, c’est l’enfant qui s’inquiète à l’école parce que toutes les mamans sont venues chercher leurs enfants sauf la sienne, et ce genre de choses.

    On ne sauve pas des vies nous, mais on est aussi une petite partie d’engrenage qui en fait fonctionner d’autres autour, et parfois quand ça bloque c’est gênant pour tout un tas de personnes qui font la chaîne d’engrenage.

    A l’heure d’internet, j’espère que quelqu’un inventera un jour un moyen de prévenir automatiquement tous les patients suivants d’un décalage important, pour que simplement ils s’organisent différemment dans l’attente de l’heure du rendez-vous.

    PS : et non on ne peut pas toujours changer de médecin si ça ne convient pas, on n’a pas tous un choix énorme à portée de main.

    Je suis aussi une vieille habituée, d’avant la célébrité, et j’aime qu’on puisse en parler quand on a des points de vue différents. Sereinement bien sûr.

    1. akb

      je demande à ma secrétaire de prévenir les suivants qd j’ai trop de retard surtout les parents avec enfants qui ont autre chose à faire que d’occuper leurs enfants dans une salle d’attente pendant une heure.

  19. Rainette

    J’ai un(e) médecin qui n’est jamais en retard ! elle a l’oeil rivé à sa montre et on n’a juste pas intérêt à avoir trop de choses à lui dire ou à lui demander. D’ailleurs, quand on prend rdv il faut annoncer au standard médical ce qu’on a, ce qu’il nous faut….
    Ok, bon, c’est dit.
    Maintenant, Baptiste, tu es LE médecin comme on aimerait tous en avoir un.
    J’ai déjà attendu 5h chez le gynéco (eh ben oui, une urgence, une césarienne….. ça peut arriver). Au lieu de 15h, je suis passée à 20h, parce qu’il était revenu pour terminer ses consultations jusqu’à la dernière.
    Mon psy, il est toujours en retard, mais mince, c’est un médecin des âmes et ça ne se minute pas de rassurer les patients.
    Alors, j’ai une parade : quand j’ai un rdv chez un « soignant » je ne prévois rien d’autre après. Je ne ME stresse pas, je ne LE stresse pas, je suis dans la compréhension.
    Merci à toi d’être toi, et si j’étais dans ton environnement géographique (même si je suis un peu plus jene que ta maman) je viendrais chaque soir t’attendre, te faire un hug pour t’appaiser et retenir tes soucis et tes craintes comme un filtre.

    1. Zab

      Je travaille. J’ai 3 enfants. J’aimerais beaucoup « ne rien prévoir après », mais je ne vois pas comment faire, et je pense que je suis loin d’être la seule dans ce cas.

    2. Herve CRUCHANT

      « Baptiste, tu es LE médecin comme on aimerait tous en avoir un. »(sic) Dans mon oreillette, on me dit que « la Maman du Docteur Beaulieu » citée dans le clip « n’a pas retenu l’option du clônage,préférant garder son Bibi à soi(e)… ».
      (e) je de mot.

  20. claire

    Merci pour votre blog et votre quête : réconcilier soigneurs et soignés.
    Une contribution sur le retard d’un médecin qui n’est plus le mien qd j’ai eu des enfants et que je ne voulais pas rester dans une salle d’attente pleine de gens malades pendant 2 heures… Le pb (et en même temps la grande valeur) de ce médecin était qu’il ne refuse aucun patient. Et dans ma grande banlieue, on manque cruellement de médecins généralistes donc on était souvent 2 ou 3 patients avec le même horaires de rdv; ses journées de consultation se terminent vers 23h-minuit… j’en ai trouvé une autre qui n’a jamais plus d’une heure de retard mais qui n’a pas de créneau dispo avant 2-3 semaines… Faut choisir… Et j’ai choisi d’éviter d’être malade…
    Merci encore pour tout ce que vous apportez à notre monde ❤️

  21. Dewallens

    Merci pour ce beau message je suis entièrement d’accord avec toi bien que je n’ai que 15ans tu es quelqu’un de bien et ton métier et à la fois merveilleux et indispensable continue d’être autant à l’écoute tu es formidable félicitations

  22. Fanette

    Que dire …?
    Moi je veux bien venir t’attendre à la sortie de ton cabinet un vendredi soir pour un free hug. Malheureusement je ne pourrai pas te dire que ce n’est qu’un jeu, que ça n’existe pas en vrai des gens qui se plaignent d’attendre trop longtemps aux urgences pour un ongle incarné pendant qu’un type est entrain de se faire faire un massage cardiaque …
    Oui ça existe … mais j’espère que ça ne t’enlevera jamais cette passion pour ton métier et cette bonté d’âme.
    Merci !!!

  23. Tsuvane

    Ah oui, à ce point ? …

    Mon médecin de famille a systématiquement une heure de retard. C’est acté. Je ne pense pas qu’il ait des impondérables à chaque fois. Juste, il discute, il prend le temps, demande des nouvelles de mon conjoint, de ma fille, et ça va au boulot ? Pas de stress, l’ambiance est bonne ? Des fois que derrière le bobo au corps, j’aie un bobo à l’âme dont je n’oserais parler. Bref, en plus d’être un diagnosticien au top, c’est une belle âme. Raison pour laquelle je m’arme de patience et des jeux sur mon smartphone quand je dois aller le consulter.

    Cela étant dit, pour parler spécifiquement du facebookien sujet de votre post, je ne pense pas que seuls les médecins soient la cible de ce genre d’individu râleur et égocentrique. Voir violant …

    De tout coeur avec tous ceux qui doivent composer avec l »infinie bêtise humaine chaque jour, et je sais que vous êtes nombreux !

  24. Philippe Renève

    Ah c’est du joli de commencer en ironie – fameux pince-sans-rire ce Baptiste – pour finir en nous remuant les tripes avec Maman. Limite facile.
    Mais zut : vous nous eûtes.

    Je vous suspectais depuis longtemps d’être un brave homme, Baptiste.

  25. Breegeek

    Merci Baptiste ,
    Mon « fils spirituel » , si je peux me permettre ….
    J’ai 54 ans , je suis généraliste en province , et tout ce que je lis ici est le reflet de notre réalité ….
    Le bon , le  » méchant  » , toute la société que nous avons la chance, oui la chance , de côtoyer …..
    Tous les jours j’ai des anecdotes qui feraient fuir n’importe quel médecin ….. Mais tous les jours , j’ai au moins une ( souvent plus) …1 personne , pour qui je me dit que ma journée valait le coup …..que j’ai aidé , écouté et parfois même sauvé…….
    Je les retrouve en lisant les commentaires et c’est bon …..
    Les vrais gens …. Ils savent qu’on souffre aussi , beaucoup ….. Et ils arrivent en disant  » et vous Docteur , vous allez bien? »
    On est tous dans le même bateau …..
    Baptiste , je veux un successeur comme toi !
    Bises à tous ( sauf aux râleurs , et encore …. Qu’ils ouvrent les yeux) …..
    On fait de notre mieux , et c’est pas simple …..

  26. Solène

    « Le courage dans le désordre infini de la vie qui nous sollicite de toutes parts, c’est de choisir un métier et de le bien faire, quel qu’il soit : c’est de ne pas se rebuter du détail minutieux ou monotone ; c’est de devenir, autant qu’on le peut, un technicien accompli ; c’est d’accepter et de comprendre cette loi de la spécialisation du travail qui est la condition de l’action utile, et cependant de ménager à son regard, à son esprit, quelques échappées vers le vaste monde et des perspectives plus étendue. » Jaurès

  27. Sylvaine

    Je suis secrétaire dans une maison de santé et je vous avoue que ce soir je suis particulièrement sensible à votre message. Pendant des années, je n’ai été qu’une patiente (plutôt patiente !) et depuis 2 ans et demi que je fais ce boulot j’hallucine complet (j’ai 60 ans) ! Je n’avais jamais imaginé qu’il soit possible de traiter les médecins comme le font un grand nombre de patients (?!?). Oui le médecin est en retard… même à 8h du matin, mais ce n’est pas parce qu’il a fait la grass’mat ou qu’il buvait son café tranquille en lisant le journal… c’est parce qu’il a fini ses consults à minuit et qu’il a été appelé à 5 h du mat pour ramasser un crétin qui avait jugé bon de conduire avec 3 gr d’alcool dans le sang ou parce qu’il est allé au chevet de la mamie qui en finit avec son cancer….
    Et puis franchement, c’est quoi tous ces gens qui exigent des ordonnances pour le jour même sans venir consulter, qui nous engeulent parce que le rendez-vous chez le spécialiste n’a pas été pris séance tenante… les gens exigent, demandent, pestent… alors que je peux garantir qu’aucun d’eux n’accepterait de faire ce métier dans ces conditions.
    Je l’avoue, je finis par ne plus les supporter… vivement la retraite… et quand ce médecin dévoué sera parti aussi à la retraite… ils vont avoir du mal à en trouver un autre corvéable à merci comme celui-là et après on se demande pourquoi il y a pénurie de médecins à la campagne… moi je ne suis pas surprise !

  28. Pierre

    J’avais RDV avec mon médecin en fin de matinée. J’ai attendu plus une heure et demi. Le voilà enfin. Il s’excuse… Des complications avec un patient. Il était déjà une heure passée. Il lui restait 2 patients du matin à voir. Je lui ai demandé quand il aurait le temps pour manger. Il m’a répondu ce soir…. que dire de plus ?

    1. Catherine s

      J avais un médecin de famille qui passait tard quand il s agissait de visite a domicile je lui réservais toujours un petit truc à manger

  29. Rérolle

    Bonsoir,
    Je suis entièrement d’accord avec vous sur les urgences beaucoup moins pour certains médecins qui acceptent des urgences qui n’en sont pas, bon ok pas facile de faire le tri.
    Je suis suivie par 2 médecins qui se partage la semaine. L’une a du retard rasionnable ok. L’autre a beaucoup de retard parce qu’elle creuse, demande beaucoup de choses, commente énormément. On a l’impression qu’elle a 2 heures devant elle. Quand, je lui dis « bon, plein de monde dans la salle d’attente, parce que je culpabilise, ben oui… » elle s’en fout. Cà ce n’est pas normal.
    A ce moment-là qu’elle mette des RDV toutes les 1/2 h et non pas tous les ¼ d’heures.
    Elle aime prendre son temps…Beaucoup de ses patients beaucoup moins.

  30. tara biscotte

    Eh les raleurs, vous les avez vu toutes ces pubs sur ces sites de consultations médicales en ligne qui fleurissent ces derniers temps ? C’est ce que vous vouliez? C’est ça la médecine dont vous rêvez? Ben voila, on arrete pas le progrès, internet l’à fait…..vous gênez pas , allez-y.
    Mais venez pas vous plaindre après, parce que entre nous, faut pas avoir fait médecine pour se rendre compte que le médecin online, les sociétés privées qui font des soins à la place des infirmières et infirmiers libéraux, le pharmacien qui veut vacciner. ..et j’en passe, c’est juste le début de la fin de notre système de soin accessible à tous.
    Encore une fois, il va falloir que l’on perde tout ça pour se rende compte de sa valeur. Incorrigibles humains que nous sommes.

  31. Maglérie

    Hello Baptiste,
    Mon médecin a aussi tout le temps du retard. Oui, c’est agaçant. Et je sais depuis une discussion dans la salle d’attente qu’elle prend un rendez-vous toutes les 5-10 mn. Le scandale quoi.
    Mais voilà, je sais aussi que dans ma ville, pourtant de taille moyenne, il n’y a plus assez de médecins généralistes. Alors il faut parfois attendre 3 à 4 jours pour avoir le rendez-vous qui soulage.
    Un jour que je disais à mon doc que là j’avais mal depuis longtemps quand même, elle m’a expliqué. En gros, faut appeler après le départ de la secrétaire médicale, parce qu’elle FILTRE. (Elle fait son job, quoi) Et que du coup, on tombe sur elle, le médecin, et qu’elle dit de venir dès qu’on peut, si c’est nécessaire.
    Alors, c’est sûr que ça gonfle le carnet de rendez-vous. Mais c’est parce que des gens comme moi ont mal ou besoin d’elle. Et qu’il n’y en n’a pas assez des comme elles. Alors je patiente. C’est mon rôle, non, après tout? 🙂
    Courage Baptiste, hauts les cœurs!

  32. Libellule

    Je crois que mes médecins sont des révolutionnaires : avec eux pas besoin de rendez-vous, les consultations sont ouvertes. S’il y a du monde on attend, s’il n’y en a pas on passe de suite, si on a besoin de temps ils le prennent, si le problème est simple la consultation est réglée en 5 minutes. Et surtout, pas besoin d’attendre un rendez-vous, quand j’en ai besoin, j’y vais de suite. Et ça fait plus de 30 ans que leurs patients patientent et trouvent ça normal. Pour les consultations généralistes je ne suis pas prête de changer de système. Sinon pour les rendez-vous chez le spécialiste, rien de tel qu’un bon bouquin (et accepter qu’on ne saura pas pour combien de temps on en a 😉 ). Merci pour vos billets et pour partager un peu de votre quotidien, bon et mauvais.

  33. Kaylee

    Merci Baptiste, pour ce beau message.
    Mon médecin aussi, il a régulièrement 1 heure de retard, parfois un peu plus, mais ça m’est égal : quand j’arrive dans la salle d’attente, je sors mon Kindle de mon sac et je plonge patiemment dans « Alors voilà, les 1001 vies des urgences », ou dans « Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part » (Anna Gavalda), ou tout autre livre dont on peut (re)lire les chapitres dans le désordre. Ou dans le dernier roman policier. ça m’est arrivé même d’échanger mon tour avec une maman et un enfant mal en point qui chouine.

  34. Hashigirl

    Merci Baptiste de remettre les pendules à l’heure. Mon médecin a parfois du retard et pour avoir déjà été une de ses urgences imprévues, je lui suis infiniment reconnaissante de prendre le temps pour ses patients.

    Je prévois toujours un bon livre pour attendre et je savoure ce moment où je ne le revois qu’une fois par an pour le certificat médical.Je pense que ceux qui arrivent à grogner chez leur médecin ne sont pas si malades que ça…. Je t’embrasse fort.

  35. Bulledesavon

    Mon médecin généraliste n’est jamais en retard … il travaille sans rendez-vous ! J’attends donc toujours mon tour, parfois assez longtemps (2 heures) et souvent son repas de midi est …. reporté au soir.
    Et pourtant je n’en changerais pour rien au monde, je sais que j’attendrai et j’attends.
    Courage Baptiste ♡

    Un prochain billet sur les maisons de retraite est-il prévu ? Mon beau-père y est entré il y a 2 semaines et ce qu’il y vit me mine profondément le moral …. en parler me ferait du bien .

    1. Herve CRUCHANT

      Il n’est pas que généraliste ou qu’urgentiste. il est humaniste. il est foutu, quoi ! :-))
      (les choix non / oui, surtout ceux qu’on nous ‘conseille’ sont les marques d’affectueuses incapacités à rêgler soi-même le problème. Louis ix faisait çà sous un chêne, ce gland !)

  36. Cath

    Par principe : ne jamais râler parce qu’un médecin a du ou un retard. Si celui-ci présente une explication ou une excuse, j’en suis contente, si il ne dit rien, je m’en accommode.

    En règle génèrale, toujours se demander si il n’y a pas une raison plus que valable avant de râler qu’elle que soit la situation, tout simplement pour éviter d’avoir à regretter une remarque désobligeante qu’on ne peut pas rattraper ou de se sentir bête après coup, honteux et confus. Enfin, pour les gens qui ont un modicum d’intelligence.
    Et si on n’est pas content, on s’en va et on change de praticien, voilà tout. De toutes les façons, si on récrimine en entrant dans la salle de consultation, il n’y a plus vraiment de relation de confiance. Alors, à quoi bon ?

          1. Herve CRUCHANT

            (aparté : j’ai divorcé grave d’avec le mien de correcteur d’orthographe; il y a un bail. il prenait de plus en plus de place, le goret ! il avait pris l’habitude de me conseiller, de remplacer les mots, d’angliciser -à l’époque du brexit ! – de faire le malin, de reprendre mes formules, bref, de me castrer l’azerty ! insupportable neurones de plastic, ridicules impulsions improbables dans un ‘système à quatre cœurs’… comme si j’avais besoin de quatre cœurs ! déjà avec un seul, bio et bien chevillé, j’en ai plein à raconter des histoires de cœur. mais çà se soigne pas par la médecine, la maladie d’amour, n’est-ce pas? elle est bien trop en retard pour çà…)

          1. Cath

            Hélas, j’ai vérifié ma grammaire et vous avez raison. Je me filerai des baffes, la prochaine fois, bien sûr 😉

  37. Grandvuillemin

    Wahoo Baptiste tu as lâcher les chevaux. Bravo. Et si je peux me permettre un petit message pour la Maman de Baptiste, demain c’est vendredi….c’est bien foutu une semaine, non ? Moi, mon généraliste à son prochain rendez-vous chez moi, et Bein il sera comme Baptiste parce qu’il était pas prévu que mon cœur fasse des siennes et que le reste s’aggrave aussi. Et je sais qu’elle puisque c’est une fille. Anne. Anne va vouloir prendre du temps pour me dissuader d’aller finir mes jours en Suisse. Et oui, je pense qu’elle va perdre du temps pour m’en convaincre. Et oui, ses patients, au cabinet, vont encore raler parce qu’elle aura son heure de retard……au minimum. Alors Merci Baptiste, Anne et tous les autres, grâce à vous, j’ai tenu jusqu’à aujourd’hui. Merci. Et ceux qui ne comprennent pas, je vous plains sincèrement. Bonne continuation Baptiste ne change rien. Et encore Merci. Merci. Merci

    1. Mariakani

      Vaste débat. Je ne peux pas répondre à la place de l’auteur du blog, mais je peux donner mon point de vue de jeune médecine ayant souvent 1h de retard surtout en fin de demi-journée.

      Pour répondre aux patients qui demandent pourquoi les médecins répartissent pas différemment le temps de RDV (en mettre toutes les 30 min par exemple). Quand j’étais étudiante, j’ai eu l’occasion de le faire au début. J’aurais bien aimé continuer, c’était agréable de pas stresser toujours sur le temps. Sauf que quand une famille de 4 ne vient pas, ça fait 2h de trou où aucun argent ne rentre … (du vécu).
      A moins de 3 patients « programmés » par heure en secteur 1, c’est difficile d’être rentable. Déjà comme ça, ça nécessite de faire pas mal de concession (limiter au maximum les frais du cabinet, pas de comptable, pas de secrétariat sur place, importer soi-même tous les courriers etc), qui se traduisent par d’avantage de boulot hors consultations (le travail en back office qui me fait venir plus tôt le matin et finir plus tard le soir sans que les patients le voient).

      Donc malgré moi, je suis en 3 RDV par heure et quand quelqu’un ne vient pas, ça me permet de rattraper un peu de mon retard. D’ailleurs, les RDV sont à 9h, 9h15, 9h30 alors que je pourrais les mettre à 9h, 9h20, 9h40 précisément, parce que ça me permet de passer plus de temps avec les suivants si l’un d’eux ne vient finalement pas ou si le créneau n’est pas pris sans générer plus de retard sur l’heure suivante.
      Ca me gène quand même sur le principe, alors j’essaie de trouver plein de façon de limiter le retard tout en laissant un maximum de temps d’écoute pendant la consultation : je bloque des fois un créneau après une mamie qui a 10 maladies et dont la consultation est toujours intenable en 20min. J’essaie de mettre les réévaluations rapides / vaccins en début de matinée pour ne pas prendre le retard dès le début. J’essaie de préparer certains papiers à l’avance quand je sais pourquoi les gens viennent (renouvellement de 100% etc), je fais des protocoles de soins préremplis sur ordinateur pour les situations fréquentes. Sauf que même comme ça, ça déborde régulièrement. Pour les raisons citées par Baptiste Beaulieu et bien d’autres : la patiente analphabète enceinte isolée à qui je dois remplir tout l’arrêt de travail enveloppe incluse parce que sinon ça ne sera pas fait, celle qui nécessite que je fasse toute la consultation avec son fils au téléphone pour traduire, le patient pour lequel j’ai besoin d’une imagerie en urgence et où je dois la négocier moi-même avec le radiologue car lui n’a pas réussi à avoir de RDV par la voie standard en pleine vacances de Noël, le jeune couple hyperstressé dont le bébé a juste un rhume mais où il faut réexpliquer comment laver le nez (dosette à l’appui) et les signes de lutte devant réellement les inquiéter (alors que techniquement, si je ne leur expliquais rien, ils pourraient juste revenir régulièrement pour une consultation « rapide » de rhinopharyngite). La dame cancéreuse en hospitalisation à domicile que j’ai vu avant hier et où il faut gérer à distance par téléphone sur les horaires ouvrables pour adapter son antibiotique à son bilan. Parfois le téléphone sonne 6 fois par consultation et je décroche quand même au cas où on ait vraiment besoin de moi. Alors j’accepte que ça va encore prendre du temps, que je vais encore être en retard, que je n’aurais encore pas de pause de midi, que je vais peut-être encore avoir des patients énervés dans la salle d’attente. Le sans-RDV me culpabilise moins mais ça n’arrange pas les patients d’avoir jusqu’à 3h d’attente (au moins sur RDV, ils ont une petite chance que je sois à l’heure et en tout cas de passer maximum en 2 fois moins de temps)

      J’ai pas trouvé de meilleure solution pour le moment, malgré de nombreuses discussions avec des médecins autours de ce problème (les seuls épanouis à une consultation/30 min sont en secteur 2). Des fois, je me dis que ça vient peut-être de moi, que j’ai une fausse vision du travail bien fait (trop perfectionniste sur des détails sans importance ?). Je continue à y réfléchir et essayer d’optimiser le temps de consultations, mais si quelqu’un a une solution magique permettant de tout concilier (ponctualité, écoute, salaire horaire correct), je suis preneuse. En attendant, j’essaie de continuer à soigner les gens comme j’aimerai être soignée. Et même si je comprend l’agacement des patients face au retard, je me sens un peu soulagée quand ils sont compréhensifs ou quand ils sortent de la consultation visiblement moins tendus qu’il n’y étaient entrés.

      Je ne me prétends pas représentative de tous les médecins et que tous les retards sont excusables. A chacun ses choix. Je donne seulement mon point de vue en espérant qu’il puisse apporter quelque chose au débat.

      1. Banane

        Merci pour cette réponse très complète.
        Je n’avais pas imaginé que c’était pour une question de rentabilité, je pensais qu’il y avait simplement trop de demandes (ce qui n’est pas faux non plus, dans mon département).

        Pour participer au débat, je raisonne toujours comme aux urgences : oui, ça me gave un peu d’attendre mais je ne râle jamais à voix haute parce que je sais, pour avoir été du mauvais côté de la barrière, que c’est une chance d’attendre (la place de celui sur qui on doit se ruer pour le sauver n’est pas enviable). Mais je reste une éternelle optimiste : je me mets une pression de dingue pour être à l’heure, puisque c’est bien sûr la seule fois où on ne l’est pas que le médecin poireaute (et ça n’est pas excusable).

        Bon courage à tous ceux qui rencontrent l’incivilité et le nombrilisme.

  38. sarah

    Il y a 2 raisons pour lesquelles j’ai toujours aimé les médecins en retard :
    la 1ère, l’essentielle, c’est qu’ils prennent le temps. et ça m’a aidé un paquet de fois quand j’en avais gros sur le coeur.
    la 2ème, c’est que je suis souvent moi-même en retard, du coup je ne dérange personne, ni le médecin en retard, ni les autres patients. Ce n’est pas une belle raison, mais c’en est vraiment une, une source de stress en moins ;-).

    Et je ne suis pas étonnée qu’il y ait des pétages de plomb dans vos cabinets, attendre attendre sans savoir combien de temps, ça peut être angoissant, c’est un moment qui retourne le cerveau, qui pose plein de questions, qui soulève les idées noires. Ça ne m’étonne pas que ceux qui flippent en attendant un bus un jour où ça va bien, pètent un plomb en attendant leur médecin généraliste un jour où ça ne va pas. Ce n’est pas pour excuser. Juste pour aider à faire passer le râleur du vendredi.

    Merci à vous tous, médecins généralistes qui êtes en première ligne de nos coups de mou. Et qui nous font parler même quand on n’en a pas envie. Surtout quand on n’en a pas envie … les médecins qui prennent le temps finissent par connaître notre tête des mauvais jours :-).

  39. Caroline

    J »ai beaucoup apprécié la vidéo, mais une expression m’a gênée : en France, on ne bénéficie pas d’une « médecine gratuite », mais d’une médecine financée pas la collectivité (les contribuables).

    1. Herve CRUCHANT

      oui. question : pour vous, le Service Public doit-il continuer à être mutualisé par l’impôt ou bien être disponible immédiatement par l’économie que procure la fraude fiscale ? d’après vous, si l’impôt est un achat ou un placement obligatoire (« pas gratuit ») le(a) citoyen(ne) doit-il(elle) continuer de payer son dû; doit-il(elle) donner son avis aux gouvernants par les voies naturelles ou seulement les voies basses des manifs? ou s’exclure de la communauté totalement (ne plus payer = ne plus bénéficier des services publics)? impôt et santé publique. en voilà un débat qu’il est bon, non?

      1. marie

        Autre question comment ne pas « tomber » malade? Ce mot tomber…je sais que tu n’aimes pas les adages mais celui ci « il vaut mieux etre riche et en bonne santé que pauvre et malade » il claque au vent des injustices, sauf que quand tu es pauvre tout ce ligue pour que tu » tombes « ….. une société qui laisse sur le chemin les plus faibles n’est pas digne. Je paierai toujours avec joie des impots pour des ecoles et des soins

  40. Lily Crist

    Merci pour votre message plein de courage et d humanité. Dans ma vie ce sont des médecins qui m ont aidé à passer des caps difficiles.
    C est bien différent ici à Vancouver, le corps médical est respecté.

    en espérant que vos patients comprennent la chance Qu ils ont de vous avoir,

  41. Vizzarri

    J’Aime votre franchise Baptiste:)
    Continuez d’écouter vos patients, de prendre de votre temps pour eux : même si c’est votre métier, c’est tout à votre honneur quand même:)
    Prenez aussi du temps pour vous car un bon médecin en a besoin afin « d’évacuer » son quotidien:)

    Je vous envoie mes plus jolies pensées:)))

    Jolie journée à vous:)

    Marielle.

  42. Jo

    Bonjour Baptiste
    Et merci pour ce beau témoignage.
    Vous êtes le médecin que beaucoup rêveraient d’avoir pour son humanité, son écoute, sa patience… Mais comme dans toutes les professions, il y a des personnes plus ou moins investies, plus ou moins respectueuses,…
    J’ai aussi l’exemple de ma gynécologue, qui a systématiquement 1 heure de retard. Alors même que je prends le premier RDV à 8h30 du matin. Je ne suis pas du genre râleuse et je peux tout à fait comprendre qu’on puisse être en retard, avoir des impondérables,… Mais quand même, chaque matin à 8h30 ??? Pourtant lors de mes grossesses, j’y allais tous les mois et le retard était systématique. Alors, je ne lui en tient pas rigueur. Elle est à l’écoute, j’ai confiance en elle et elle semble être une bonne médecin et tout ca est plus important.
    Mais quand même, un petit « excusez moi pour le retard » ne serait pas en trop car, même si on ne soigne ni ne sauve personne, on peut aussi mériter le respect, avoir une vie et ses impératifs…
    malgré tout, restez comme vous êtes ! La société actuelle est difficile avec beaucoup d’intolérance, d’impatience, d’irrespect (je le vois malheureusement tous les jours).
    Courage et merci pour ce que vous faites !
    Jo

  43. Claire

    Bonjour Baptiste, Quand j’ai changé de région j’ ai cherché mon gynécologue dans les pages jaunes. Ce n’est pas facile de changer de région, pas facile de quitter sa famille même si c’est par amour. Ma gynécologue elle était toujours en retard, toujours de plus d’une heure! et moi toujours en avance de plus d’au moins 20 mn(j’ ai toujours peur d’être en retard). Dans son cabinet ma gynécologue elle commençait toujours par au moins 1/4 d’heure de discutions, dans son cabinet je savais que je pouvais avoir une écoute attentive : mon corps chez elle reformait un tout avec mon esprit. Cher Baptiste, au fil du temps je prenais de plus en plus rendez-vous avec ma gynéco parce que ma vie était de plus en plus compliquée et elle avait toujours de plus en plus de retard parce que je n’était pas la seule a attendre une écoute. Alors dans sa salle d’attente je faisait ce que cette salle indique, j ‘attendais. Et je savourait parce que je savais que ce temps était de l’or pour tous!! Je crois que cette situation est devenue compliquée avec le temps pour elle, alors elle a déménagé son cabinet à la campagne, et elle a pris des rendez vous beaucoup plus espacés et moi je l’ai suivie avec délectation!!! Je voudrais tant savoir que tous les médecins et acteurs de la santé aient le droit d’être droit dans leurs bottes. Je voudrais surtout savoir que chacun comprenne qu’il fait partie d’un tout : l’humanité! Que tout seul il n’est rien que son individualité ne sera jamais un fin en soit. Merci Baptiste pour votre témoignage vidéo il m’a touché à l’âme

  44. nicolas

    Evidemment devant les explications de Baptiste, on se sent tout petit de parfois râler quand on attend 1h son rendez vous (en plus, la 4G passe pas dans la salle d’attente du mien).
    Mais le problème c’est que 15mn pour une consultation, ce n’est pas assez, ça devrait etre 20mn, et là on s’en sortirait dans la plupart des cas. Mais forcément, ça voudrait dire théoriquement moins de patients, ou consultation plus chère.
    Notre pédiatre prend 30mn par rendez vous (mais aussi 60€…), et c’est sur que c’est beaucoup plus confortable.

  45. Ninon

    Bonjour,
    Je suis une fervente lectrice qui ne commente jamais.
    Mais ce matin, je dois avouer que c’est moi, la patiente qui met le médecin en retard.
    Mes deux fils sont malades. Ils ont des troubles neurologiques. Ce n’est pas héréditaire, ce n’est pas la même maladie, c’est pas de chance.
    Il y a un an, j’avais rendez-vous avec la pédiatre de mes fils avant l’ouverture du cabinet, pour un renouvellement d’ordonnance. Sauf que j’avais oublié qu’elle ne pouvait pas renouveler le traitement sans examiner mon fils aîné. Et quand elle me l’a dit, j’ai fondu en larmes. Elle a pris ma main et m’a fait entrer dans son cabinet.
    Entre deux sanglots, j’ai réussi à lui raconter que mon plus jeune fils, jusqu’alors en parfaite santé, était tombé malade pendant l’été, qu’il avait été hospitalisé en urgence, qu’il avait passé deux semaines à l’hôpital, à enchaîner les crises d’épilepsie toutes les deux heures jusqu’à ce qu’on trouve enfin la cause et le traitement adapté. J’ai raconté la ponction lombaire, les EEG, les IRM sous anesthésie générale, le corps mou, les yeux absents de mon petit garçon de même pas trois ans. La folle inquiétude de le voir mourir, de ne pas savoir si il pourrait avoir une vie normale. L’immense fatigue induite par le médicament, son incapacité à rester éveiller plus de trois heures d’affilée… Et donc, l’oubli total des modalités de renouvellement du traitement de mon fils aîné. Tous les barrages que j’avais dressés depuis des semaines pour rester digne et forte ont craqué à ce moment-là. Et elle a été là pour moi.
    Elle m’a écoutée. Elle m’a consolée. Elle a appelé la neuro-pédiatre et elles ont réfléchi ensemble à des solutions pour les effets secondaires du traitement de mon tout petit garçon. Puis elle a renouvelé le traitement de mon fils aîné en me faisant promettre de faire prendre sa tension le lendemain.
    Ça lui a pris une heure. Elle a eu du retard toute la journée à cause de moi. Elle ne m’a même pas fait payer la consultation parce qu’elle n’avait examiné aucun enfant.
    En consultation, elle n’est jamais pressée. Elle prend le temps d’écouter, d’ausculter, de réfléchir à des solutions. Parfois, elle n’a pas le dossier de mon fils aîné parce qu’elle l’a emmené chez elle pour y réfléchir le week-end.
    Elle prend sa retraite à la fin de l’année. Elle n’a pas trouvé de remplaçant, le cabinet va fermer. Ce sera une douloureuse perte pour tous ses patients.
    C’est un médecin exceptionnel, un être humain exceptionnel.
    Elle m’a proposé de continuer à suivre la scolarité (compliquée) de mon fils aîné bénévolement, pendant encore deux ans. Elle continuera à chapeauter les relations entre tous les intervenants, soignants, enseignants, MDPH, etc.
    BÉNÉVOLEMENT.
    J’entends parfois des parents se plaindre de ses retards permanents. Et je me dis qu’ils sont comme les patients qui se plaignent d’attendre des heures aux urgences… Ils n’ont pas de vrais problèmes, sinon ils sauraient la chance qu’ils ont d’être si bien soignés.

    1. mimi

      bonsoir Ninon
      je suis touchée par votre histoire et vous envoie plein de hugs à vous et à vos petits. Puissiez vous trouver un medecin aussi humain pour la suite, ils sont si rares et si précieux !

  46. josecile

    Jolie vidéo Baptiste.
    Mon médecin a souvent pour ne pas dire systématiquement du retard. Entre 35 et 60 minutes en moyenne. Du coup, si je sais toujours à quelle heure j’ai rendez-vous, je ne sais jamais à quelle heure je sortirai de son cabinet. C’est un fait, c’est tout. Pas de quoi s’énerver ou lui briser les mains. Si ça ne me convient pas, je n’ai qu’à m’en aller. Ce que je ne fais pas, parce que si je vais chez le médecin, c’est que j’en ai besoin et donc je suis prête à attendre le temps qu’il lui faudra pour qu’il me consacre le temps qu’il me faudra.
    Il m’est aussi arrivé de me trouver dans la salle d’attente de ma kiné avec une maman en panique qui tenait un bébé pour lequel sans avoir fait médecine, je pouvais clairement diagnostiquer une bronchiolite carabinée. Eh ben, j’ai pris mon sac et mon mal de dos, et je lui ai laissé mon rendez-vous.
    Ne pas faire à autrui ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fasse, certes, mais faire à autrui ce que vous aimeriez qu’on fasse pour vous aussi.

  47. chaourcinette

    Il faut tenir ! et même si parfois je « ramine » quand le mien est en retard, je comprends tout à fait…et je sais que s’il passe autant de temps avec les malades, c’est pour eux et non pas pour lui…..je suis atteinte de Névralgie pudendale et cette merdalgie m’empêche de rester assise…debout non plus, c’est pas la joie..donc, c’est vrai qu’après une longue attente, j’ai parfois le corps tellement douloureux que je m’impatiente…et puis, il sort de son cabinet, raccompagne un papy avec son déambulateur jusqu’à la porte, et il y met une telle tendresse, une telle attention que j’oublie mes douleurs…..
    Alors, courage à vous ! je vous embrasse !

  48. Marie

    Je me suis trainée une dépression pendant des années, au fond du gouffre, mais trop fière pour accepter que j’avais besoin d’aide. Il y a un an et demi, je suis allée chez un médecin trouvé dans l’annuaire, au pif, pour avoir une attestation pour mon école, parce que je ne m’étais encore pas levée ce matin là… J »invente une histoire de migraine, et elle a du sentir un truc qui puait, parce qu’elle a creusé. Je me suis retrouvée en larme dans son cabinet, elle a pris le temps, a trouvé les mots, et pour la première fois, un médecin m’a convaincu de donner une chance aux anxiolytiques. Ce médecin, que je n’ai jamais pu retrouver, a pris 1/2h de retard pour moi et a du se faire engueuler par un certain nombre de patients ce jour-là, mais elle m’a probablement sauvé la vie. Depuis, j’ai tendance à faire bien plus confiance aux médecins systématiquement en retard, qu’à ceux toujours à l’heure. Si ce médecin, une jeune remplaçante à Montrouge se reconnait, du fond du cœur, merci.

  49. rosalie

    ma maman a un médecin généraliste qui est souvent surbooké, il faut du temps pour avoir un rdv et bien souvent attendre longtemps en salle d’attente quand on en a un.. c’est le médecin qui a accompagné la fin de vie de la maman de ma maman et il a fait ça très bien, c’est pourquoi elle continu de le voir lui malgré cette situation… et puis il y a quelques mois, ben ma maman a découvert qu’elle avait une très très (mille fois très) grave maladie et là ce médecin, ben il a plus jamais fait attendre ma maman, il a même pris un samedi matin entier pour elle alors qu il était en congé car il sait lui que c’est maintenant qu’il doit l’accompagner. les médecins savent… ils savent que le cancer du pancréas ne se guérit pas…

  50. Hélène

    Bonjour,

    La vérité se trouve surement au croisement des deux réactions :
    « Mon médecin est toujours en retard, c’est systématique et ça m’énerve. »
    Versus
    « Les médecins sont en retard parce qu’ils sauvent des vies, excusez-nous, pauvres mortels ».

    Une anecdote :
    J’ai changé récemment de médecin traitant, systématiquement en retard.
    Médecin qui ne sait pas terminer avant 21h (de son propre aveu!), avec des rendez-vous s’arrêtant à 19h je crois.
    Je suis patiente, mais quand je suis avec un enfant en bas age malade d’une gastro, qui n’a besoin que de sommeil et d’eau, j’aimerais éviter d’attendre plus d’une heure en salle d ‘attente. Pourquoi aller chez le médecin alors , encombrer sa salle d’attente avec un enfant qui n’a pas à être là ? Pour avoir un ou deux jours enfant malade, qui permettra de justifier auprès de mon employeur que ma présence est requise chez moi.
    Et bien quand ce médecin met plus d ‘une demi heure, pour cette consultation entamée par « ma fille a une gastro, je vérifie son hydratation, pas de souci, j’ai juste besoin d’un certificat pour mon employeur », et que je ressors après plus d’une demi heure, avec une ordonnance de médicaments purement symptomatiques que j’ai dit vouloir éviter, je considère que c’est un médecin qui ne sait pas prioriser. Et il prend ses RV tous les 1/4h. Donc si même pour un bête certificat d’enfant malade il ne met pas cette durée minimale comment pourrait-il tenir son planning ??
    Et je trouve ça inquiétant, ce médecin qui ne sait pas s’arrêter, au bord du burn out constamment. Qui ne pourra pas me recevoir avant 21h le jour où j’aurai un vrai pépin. Donc je change. Coup de bol, dans ma ville c’est encore possible, on n’a que 2 ou 3 fois la réponse « Le docteur Machin ne prend plus de nouveaux patients » avant de trouver quelqu’un, pas trop loin.

    La vérité est surement entre toutes ces anecdotes. Mais non, tous les médecins ne savent pas gérer leurs horaires de consultation.

    Bref, je trouve cette video un peu trop dans la justification, et pas assez dans la réconciliation.
    Tant pis, on peut ne pas être d’accord. Je reviendrai quand même te lire 😉

  51. VALERIE

    bien évidemment que vous avez des raisons très valables de prendre du retard dans vos consultations, mais je pense qu’un petit mot d’excuse lorsque vous recevez les patients suivants avec 1h ou plus de retard, rendrait la situation plus acceptable. Le but de ce blog étant d’améliorer la communication entre patients et médecins, j’espère que ma remarque ne sera pas mal interprétée.

  52. fab

    Une question certainement dénuée de sens mais pourquoi continuer à prendre des rdv toutes les 10 ou 15 min si l’on sait que l’on ne peut pas tenir ce rendement (et heureusement d’ailleurs!!) ??

  53. Grand33

    Bonjour Bibi,
    C’est bien pour cela que l’on nous appelle des « Patients » ou c’est une coîncidence ?

    Sinon j’ai plusieurs solutions pour aider tes PATIENTS à PATIENTER ….
    – Lire : « La ballade de l’enfant gris »
    – Re Lire : « Alors vous ne serez plus jamain triste »
    – Re Re Lire : « Alors voilà les 1001 vies des urgences »

    – A la fin du mois rester à l’heure d’été

    -Avant la consultation aller faire ses courses pour le repas du soir

    – la dernière est imparable : NE PAS ETRE MALADE !

    Comme je ne suis pas mumbibi je ne te prends pas dans mes bras mais je t’embrasse, je pique aussi.
    La bise

    1. Biquette

      Grand33 : je penserai à ta dernière solution, c’est vrai que c’est IMPARABLE!

      J’attends parfois chez mon médecin traitant, mais elle prend du temps pour écouter et ça c’est important. Je m’y sens en confiance.

      Ceci dit, c’est surtout à l’hôpital que les patients attendent le plus. J’ai l’habitude de dire que je sais quand j’arrive mais que je ne peux jamais savoir quand je pars de ce foutu CHU que je fréquente assidûment depuis 3 ans.

      Ainsi jeudi dernier, pour un examen de contrôle, j’ai attendu plus de 2 h. Et j’ai un autre rendez-vous mardi prochain avec un spécialiste à 11 h. Dans le meilleur des cas je sortirai avant 13 h.

      Ce n’est pas par plaisir que je cumule ces RV, c’est par nécessité vitale. Et impossible de changer de médecin! Déjà je parcours 80 km pour me rendre dans ce centre spécialisé. Alors je patiente: lecture, écriture, crayonnage, broderie, parfois échange avec d’autres patients…avec souvent la peur au ventre…

      Baptiste, ne te justifies pas, reste comme tu es!

          1. Cath

            Mais avec les dessins accompagnant les noms qui changent, je n’avais pas reconnu Biquette. Avez-vous remarqué chère amie que maintenant votre icône ressemble à un diamant taille coussin ( je crois) ? C’est du beau et du solide. 😉

  54. Sophie

    Bonjour !

    Bon en fait je ne sais pas trop comment introduire mon commentaires donc je vais un peu écrire comme je parle pour cette fois ci hein. Je vous lis depuis longtemps avec plaisir en étant de plusieurs côtés parce que je fais partie du « côté obscur » à savoir que mon papa a moi est un médecin (et non un gangster! :D) et donc ça me fait plaisir de retrouver le point de vue un peu pro de ce blog. Après si j’écris là c’est parce que ça me touche beaucoup aussi comme sujet. Parce que bon les gens qui râlent parce que le DR il est en retard c’est ceux qui ne savent pas que nous ses enfants on ne le voit pas le matin, quand il part on est pas réveillé, ni le soir parce qu’on est couché quand il rentre. Le week end des fois on le voyait quand il n’était pas de garde, mais heureusement on avait les vacances!

    Mon papa c’est aussi un médecin en retard, des fois c’est parce qu’un enfant s’est un peu ouvert en tombant, des fois c’est parce que sa fille s’est fait marché dessus par son labrador et qu’elle a peur de perdre un oeil et qu’ensuite faut lui expliquer que non une suture de papa c’est pas comme mémé qui recoud le jean (mais vraiment pas!… Et pardon aux gens pour le retard…). C’est aussi celui chez qui on va frapper un dimanche soir alors qu’il n’est pas de garde a 22h30 parce qu’on a été mordu par un chien au visage et qu’il faut se faire recoudre.

    Et maintenant je suis secrétaire médicale! … Enfin pas vraiment, je travaille sur une plateforme spécialisée dans le secrétariat médical ce qui regroupe beaucoup de médecins, beaucoup de spécialités, beaucoup de patients différents. Et j’avoue que sachant cela quelque soit le praticien c’est toujours dur d’entendre « Avec combien de temps de retard? » quand on donne un rendez vous. Alors j’ai décidé de tourner cette difficulté en dérision « Je ne sais pas j’ai pas ma boule de cristal pour deviner l’avenir! » souvent ça marche, le patient un peu impatient rigole avec moi. Alors vraiment de tout coeur MERCI pour cette vidéo.

    Au plaisir de vous relire, tous, toi et ceux qui contribuent a ce blog!

  55. Lise

    J’ose croire qu’une majorité de patients sont conscients qu’il s’agit là d’un métier qui ne peut pas (et ne doit pas) être réduit à une histoire d’horaires …
    Bien sûr qu’il est important de passer du temps avec ceux qui en ont le plus besoin, quitte à ce que cela se répercute un peu sur l’organisation de ceux qui viennent consulter pour des maux moins urgents …
    N’empêche que parfois (je dis bien parfois), cela se transforme en un mode de fonctionnement permanent. Et c’est vrai que quand on est tombé du lit (alors qu’on est malade quand même …) pour être à la 1ère consult’ du matin et que notre toubib ne se prive pas de papoter de looooongues minutes avec sa collègue (si si, je le vois par la porte vitrée 😉 ), ben oui, c’est vrai que des fois, j’aimerais bien qu’il se presse une chouillette 😉
    Tout est question de mesure quoi …

  56. MarieDesAlpes

    Baptiste, je t’aime (même si je pourrais être ta mère) ! Merci merci merci pour tes récits, merci pour cette vidéo (d’abord, ça fait plaisir de te voir hein, et les mots que tu prononces sont d’autant plus percutants quand on entend ta (belle) voix). Je viens chaque semaine ici et chaque semaine je me régale de tes chroniques. Mon médecin traitant a très souvent 1h de retard, et parfois c’est à cause de moi, ou à cause de ma mère ou à cause de mon fils. Elle prend le temps. Le temps de vraiment s’occuper de ses patients. Avant, j’avais un médecin traitant qui faisait de l’abattage, 10 mn grand max pour chaque patient. Un jour, de retour de voyage au Vietnam où nous rentrions mon mari et moi avec notre tout nouveau fils adoptif âgé de 7 mois, on était tous malades, ce médecin nous a diagnostiqué à tous les 3 la même chose (un refroidissement dû au choc des températures), en 10 mn, alors qu’on avait trois pathologies bien différentes, surtout le petit qui a dû ensuite être hospitalisé en urgence… Alors, vive les médecins qui font preuve d’humanité et qui prennent le temps.
    Des bisous !!

  57. Kahte

    Viens faire un câlin mon grand ! Je suis pas une maman, mais je suis le genre de personne qui demande toujours à son médecin comment il va et j’attends vraiment une réponse. (Bah vi c’est un être humain, il saigne, il s’enrhume, il a mal parfois).
    On est tous des humains, les policiers si décriés sont humains, les juges sont humains, les infirmières sont humaines , etc… On oublie que ceux qui s’occupent de nous, on aussi besoin qu’on s’occupe d’eux.

    Merci de prendre le temps de vous occupez de nous. Une heure de retard pour une vie c’est rien.

    Gros bisous Bibi, et gros poutoux à tous et à toutes.

  58. lotte

    Le patient contrairement à son appellation ne l’est pas toujours. Je suis infirmière à domicile, et certains patients malgré le fait qu’ils soient chez eux, ne le sont pas toujours non plus. Moi même quand je dois poireauter 1h à 1h30 dans une salle d’attente, ça me gonfle, même si j’ai capacité à comprendre pourquoi.
    Je ne casse pas les mains du spécialiste, je ne l’insulte pas ni ne lui en veut, mais ça n’empêche que ça me gonfle. J’accepte que l’usager râle, pour cette même raison. Et quand on en discute l’espace d’un instant, la plupart du temps ça passe bien.
    En tant que soignant, on est aux premières loges tant pour recevoir les louanges que l’agressivité. Louanges parce qu’on attend de nous une guérison presque divine, ou agressivité parce que la souffrance rends rarement heureux et épanoui.
    Et puis il y a des gens tranquilles, qui prennent simplement le soin qu’on leur prodigue. Ces personnes m’apporte la ressource necessaire pour affronter les autres.

  59. MP

    Bonjour Baptiste,

    Merci pour cette petite remise au point.
    Je suis (jeune) interne en médecine, et cela remonte un peu le moral de voir que tu es capable de faire réfléchir les gens, les patients, sur l’un des nombreux problèmes qui les mènent à … ne jamais être contents.
    Je ne parle pas de tous les patients bien sur, et heureusement que ceux qui disent « merci » ou nous gratifient d’un sourire de remerciement en sortant du box de consultation sont là pour nous rappeler pourquoi nous nous sommes lancés dans ces longues études et que cela en vaut la peine.

    Si tu le permets, j’aimerai faire passer deux petits messages personnels :
    1) Chers patients, lorsque vous consultez aux urgences à 6 heures du matin, il se peut que le médecin en face de vous travaille depuis 22 heures (et par là je veux dire que cela fait 22 heures d’affilée, moins 2 x 20 minutes de pauses repas s’il a eu de la chance, qu’il prend des patients en charge). Soyez donc un minimum indulgent.
    2) Lorsque l’on vous demande de patienter parce que le personnel s’occupe d’un cas urgent, merci de ne pas faire de scandale. Vous aussi vous préféreriez que les médecins et infirmières s’occupent de votre enfant arrivé mourant aux urgences, même si cela implique que l’enfant arrivé avant lui attende 30 minutes de plus avant d’avoir sa prise de sang.

    Encore merci pour tes écrits Baptiste, c’est toujours un plaisir de te lire. Bon courage !

    1. Baptiste Beaulieu

      EDIT :

      On me fait la remarque judicieuse que cela n’est pas sous-titré, ce qui n’est pas cool du tout pour les malentendants (à vrai dire, à la base, j’avais envie de faire une video pour justement permettre aux malvoyants d’avoir l’équivalent de mes textes sur le blog… Bref, gros gros fail de ma part).

      Du coup j’ai fait une retranscription écrite de la video… Voilà, (avec toutes mes excuses auprès des malentendants) :

      L’autre jour, une connaissance a publié sur Facebook « ces médecins qui ont systématiquement 1 heure de retard me gonflent !!!!! Grrrrrrrr « . Avec tout plein de smiley tristes et énervés (vous savez, là, celui qui serre les dents…).

      J’ai réfléchi et c’est vrai qu’on est souvent en retard.

      Ça a commencé lundi : une patiente qui avait pris rendez-vous pour un certificat s’est mise à pleurer. Quel toupet ! Pleurer ?!?! Dans mon cabinet ? Et pourquoi, je vous le demande ? Madame m’annonce que, quand elle voit une fenêtre, elle a envie de sauter. Tout simplement. Et le pire, c’est que cette sans-gêne ne savait MÊME PAS pourquoi ! Juste que, parfois, elle pensait à son corps qui tombe. « Et je me dis que ce serait bien pour tout le monde ». Aurais-je dû lui annoncer, au bout de quinze minutes, en tapotant ma montre : « DING ! DONG ! Je vous ai écoutée, mais maintenant, c’est au patient suivant. Au revoir madame » ? Aurais-je dû lui dire cela ? Histoire de la remettre à sa place, un peu, cette pleureuse !

      Mardi, j’ai encore une heure de retard : des policiers ont déposé un SDF dans ma salle d’attente. Il venait de prendre un coup de couteau et, comme il ne voulait pas aller aux Urgences, les agents de police l’ont « largué » chez moi. Comme ça. Sans un mot. Sans me prévenir. Je terminais avec mon patient précédent, quand je l’ai découvert, en sang, dans ma salle d’attente. Il était ivre, il n’avait donc pas mal, mais qu’est-ce qu’il saignait ! (Après, on est d’accord : il aurait quand même pu aller se faire poignarder deux cents mètres plus loin. J’ai des horaires à tenir, moi !)

      Mercredi, j’ai eu encore une heure de retard : le patient qui avait pris un rendez-vous pour des douleurs au dos se retrouvait en fait avec un infarctus. Le chieur !!!! Me faire un infarctus, chez moi, sans prévenir ! J’ai un peu paniqué et j’ai attendu que le SAMU arrive. 50 ans, c’est jeune. Il pourrait être votre frère, votre oncle, votre père. Il va mieux et je le reprendrai en main quand il sortira de soins intensifs (je ne suis pas rancunier !).

      Jeudi, j’ai encore eu une heure de retard. J’avais prévu large, pourtant ! Mais madame C. avait encore été tabassée par son mari, alors j’ai dû faire le certificat, et l’écouter me parler des coups qu’elle reçoit. Son œil était tout rouge et gonflé. Une grosse framboise écrasée ! Elle ne voulait pas se séparer de sa fille de quatre ans qui était là. Moi, j’aurais préféré la voir seule parce que chaque fois que j’approchais de sa mère où que je faisais un geste, la gamine pleurait et hurlait. Ça m’a remué. Très fort.

      Les patients du vendredi ont eu de la chance : aucun retard. Mais je me dis que cela leur aurait fait du bien de savoir que, si un jour, ils ont envie de se jeter par la fenêtre, qu’une rencontre malheureuse les amènent à se faire poignarder dans le dos, ou que les petites artères qui serrent leurs cœurs déconnent et pompent de traviole, je suis le genre de Docteur qui se fiche un peu de savoir si les autres patients après eux devront attendre une demi-heure, ou une heure de plus. Ou même deux heures, tiens !

      Ce jour-là non plus, je ne regarderai pas ma montre.

      Alors je ne sais pas pourquoi les gens râlent, en attendant :

      – des soins de pointe (ben oui, la médecine française est perfectible, certes, mais c’est une des meilleures au monde) ;

      – qu’ils ne paieront pas, car la collectivité s’en charge.

      Non pas que je dise « c’est pire ailleurs alors ne vous plaignez pas » je ne dis pas ça, non, ce ne serait pas « politiquement correct » et je tiens vraiment à rester « politiquement correct » (un débat stérile sur le Net est si vite arrivé), je dis juste que si votre médecin est en retard, c’est que 9 fois sur 10, il a une raison plus importante que vous et votre propre emploi du temps.

      Ça ne justifiera JAMAIS qu’on soit agressif envers lui au point de lui casser les deux mains. JAMAIS (on pourrait pousser le bouchon à dire que ça ne justifiera jamais d’être agressif tout court, mais on ne va pas demander la lune, hein !).

      Il soigne beaucoup moins bien, après !!! Si, si, je vous assure ! C’est plus difficile de tenir le stéthoscope ! C’est aussi plus difficile de palper un abdomen ! Et puis, c’est vrai quoi, ça fait mal, les deux mains cassées !

      Moi, je ne vous l’ai pas dit, mais ça m’arrive souvent d’être agressé. Verbalement. Au téléphone, en salle d’attente, dans le cabinet. J’ai déjà déposé plaintes plusieurs fois contre des patients qui confondent « médecine gratuite » et « médecin paillasson ». Maintenant je ne dépose plus de plaintes. Pas le temps. Mais la violence, elle, est là tout le temps et je vais même vous avouer un truc, dont j’ai un peu honte : certains vendredi soir, je suis content de fermer la porte. Je suis soulagé d’avoir encore mes deux mains et qu’aucun patient n’ait osé passé le cap de « je traite le Doc de gros con » à « je traite le Doc de gros con APRÈS lui avoir cassé les deux mains ! »

      Même que, je sais pas si je peux dire ça à 31 ans, mais j’ai des moments, le vendredi soir, lorsque je sors du cabinet, où je crois que ma maman pourrait venir me chercher comme avant, à la sortie de l’école. Elle me prendrait dans les bras et me dirait que tout va bien, que tout ça est un jeu, que la vraie vie n’est jamais si violente, ni si dure, que le cynisme est une impasse et que les humains ne se font pas tant de mal entre eux.

      Je crois que ce serait le plus beau moment de ma semaine.

      1. mimi

        Bonsoir Baptiste
        Ca me fait pareil que lorsque je vous ai écouté : ça fait se serrer le cœur , de vous imaginer souffrir de faire du bien. J’espère que votre maman, qu’un/e amoureux/se sera toujours là pour vous montrer que la vie est AUSSI belle, gaie, heureuse. Vous faites un métier si difficile, quand on le fait bien…
        Je me permets de vous faire un gros hug magique de maman !

    2. Dotchka

      Ne nous voilons pas la face non plus.

      Quand tu arrives aux urgences à 6 mois de grossesse après avoir appelé au préalable et expliqué avoir de mega contractions (sortie la veille de 14 jours hospitalisée pour MAP) et qu’une fois arrivée, la secrétaire à l’accueil te dit d’attendre en salle d’attente avec les familles qui patientent. Et que l’infirmière t’examine comme si de rien n’était après 20 minutes d’attente sur une chaise en bois, à te prendre la tension et la température et que tu dois ton salut à la sage-femme qui passait par là et t’a reconnu et a compris la situation en clin d’œil, mais il était déjà trop tard malgré tout son professionnalisme, elle m’a littéralement porté, aidée de mon compagnon jusqu’en salle d’accouchement pour stopper les contractions.

      Quand tu es conduite par les pompiers à l’hôpital suite à un malaise pour tension très élevée et que tu attends pendant 8 heures sur un brancard dans le couloir sans être ni auscultée, ni nourrie et que l’interne te renvoie chez toi malgré une tension relevée à 19 par les pompiers. Heureusement, cette personne a été conduite par les pompiers à l’hôpital le lendemain matin, après s’être rendue chez son médecin traitant. 15 jours d’hospitalisation, une tension montée à 25 et un pronostic vital engagé.

      Alors moi je dis que la problématique du retard dans les cabinets est la conséquence d’une problématique beaucoup plus vaste de l’organisation des soins en France. Et que renvoyer la faute au manque de tolérance de la part des patients c’est refuser la critique du système et quelque part le légitimer.

      Alors, je propose davantage de lucidité de la part des soignants sur leur rôle dans le schéma d’organisation de soin et le fait qu’ils subissent les conséquences induites par un système de soin inadapté, au même titre que les patients d’ailleurs.

      1. Dotchka

        Tous les jours des soignants investis dans leur travail compensent d’autres personnes moins investis, désinvoltes voir incompétentes, pallient une organisation inadaptée (exemple accueillir les femmes qui vont accoucher aux urgences, moralité à force de non urgence, il n’y a plus d’urgences, mettre une personne incompétente à évaluer une situation d’urgence à l’accueil des urgences, faire travailler les médecins pendant 24h d’affilées, laisser seuls les internes).

        Que doit-on faire les médecins qui en font trop, les remercier pour leur surinvestissement au bénéfice de leur santé ? En faire de ces stakhanovistes des héros des temps modernes ou leur dire d’arrêter, de réfléchir à changer le système ? A commencer par leur rôle au sein du système de santé. Replacer le malade au centre du dispositif et ne jamais oublier que le médecin est une personne comme une autre, qu’il peut être fatigué, malade, avoir des problemes, etre bon comme mauvais, égoïste et altruiste, vénale et généreux, qu’il a sa propre pratique développée avec les années et ses sensibilités propres, qu’il a des faiblesses, qu’il a souvent la tête dans le guidon, erainté par un rythme de vie de fou commencé pendant ses années d’études, qu’il peut avoir un melon formaté par une corporation et une societe qui le met sur un pied d’estale. Bref ne le déifions pas. Mais reconnaissons que les médecins, une partie seulement, certes majoritaire, souffre également de la situation.

  60. Myriam FdF

    Mon médecin, en métropole, était toujours en retard. Toujours. Et la seule fois où moi, je suis arrivée en retard… ben il était à l’heure et m’attendait ! Au cours de la consult, il me regarde surpris « qu’est ce qu’il t’arrive ? Tu as 14 de tension !! « (à l »époque je plafonnais à 9, 10 les bons jours 😉 )… je pense être la seule patiente à n’avoir jamais râlé après son médecin parce qu’il était en retard mais à l’avoir engueulé parce qu’il n’était PAS en retard. Après quelques secondes de stupeur, il a éclaté de rire, et m’a confirmé ce que je savais déjà : je suis une emmerdeuse.
    Ici, aux Antilles, mon médecin est toujours en retard. Toujours. Les antillais étant ce qu’ils sont, ils soupirent bien un peu, histoire de marquer le coup, mais c’est surtout le signal de départ pour des discutions, anecdotes, fou rires avec les autres patients, ainsi le temps parait moins long pour tous et le médecin profite de la bonne humeur générale.
    Baptiste, en général, un médecin en retard, c’est un médecin à l’écoute de ses patients. Ne change rien.
    Free hug du vendredi soir

  61. Blin

    Certes il faut savoir écouter ses patients mais pourquoi lorsque je discute avec ceux qui comme moi attendent dans la salle d’attente je constate que 5 à 6 rendez vous sont pris sur 1h alors que mon médecin prend toujours 15 minutes pour les consultations les plus rapides et 25- 35 minutes pour la majorité des autres. ..

  62. Coco

    Pour travailler dans un cabinet de groupe et côtoyer tous les jours 4 médecins comme tu les aimes…
    Eh bien oui, certains jours il y a un retard énorme, le jour où on a vu arriver les pompiers pour Me X qui nous a fait un gros malaise dans notre salle d’attente de kinés-ortho et que notre médecin avait lâché sa consult pour intervenir en urgence ( Me X va bien ) , le jour où les gendarmes sont arrivés en cherchant un chauffard qui avait tué un motard et abandonné sa voiture sur notre parking…, le jour où un jeune VTTiste s’est abîmé l’œil avec une branche d’arbre… Mais il n’y a pas que ces extrêmes, tous les jours, parce que la population du village ne cesse de s’agrandir, parce que des médecins sont partis à la retraite et ne sont pas remplacés, parce qu’il y a épidémie de gastro, grippe et j’en passe et qu’on ne laisse pas des gens dans l’angoisse…les plannings sont remplis et on y rajoute les « urgences », alors oui certains soirs, il y a plus d’une heure de retard, mais pensez-y , quand vous serez cette personne qui appelle pour votre mére, votre enfant, et que votre médecin vous dit : venez je vous prendrai entre 2 patients…
    Non, je n’appartiens pas à un cabinet d’exception et je suis fière de travailler avec toutes ces personnes
    Merci Bibi pour toutes ces petites phrases…
    Bisous à toi

  63. kath de Belgique

    Message affiché dans le cabinet de ma chère médecin généraliste depuis plus de 30 ans « ici on se hâte lentement  » tout est dit ! Hé oui elle est systématiquement en retard mais oui elle a déjà pris au moins deux fois plus d’une heure et demi de retard juste pour moi. De tout coeur avec tous les GM.

  64. Leclercq

    Felicitations pour cette belle explication que tous les patients devraient regarder. Nous en kiné liberale, on a plutôt du patient qui vient quand il a envie et qui t’engueule si tu lui fais une remarque lorsqu’il arrive comme si de rien n’etait le rendez vous suivant, on a les patients qui te piquent du papier toilette aussi, tu peux trouver aussi celui qui ne te payera pas les 9 premieres seances realisees( pas les moyens d’avoir une secretaire qui ferait payer à chaque seance). La kinesitherapie liberale est en danger, beaucoup de collegues sont en depression profonde… Merci pour ta video…

  65. isabelle

    On est parfois en retard parce qu’on a pris le temps de discuter longuement avec un patient, appelé le SAMU ou plus simplement pris un rdv d’urgence avec un spécialiste, parfois parce qu’on vient d’apprendre qu’un de nos patients est parti faire du poney multicolore et qu’il faut un peu de temps pour encaisser, mais on est aussi parfois en retard parce que Mr Y qui avait rdv à 11h vient à 14 parce qu’il a oublié de se réveiller, et qu’il lui faut absolument son renouvellement pour le jour même, parce que Mr Y qui avait rdv la semaine d’avant pour son certificat de sport mais n’est pas venu retourne le bureau parce qu’il a un match cet aprem et que c’est « juste un papier à signer », ou parce que on a longuement expliqué à Mme X que si on ne renouvelle pas à la fin de sa consult à elle la pilule de sa fille ce n’est pas pour « encaisser 23 euros », mais parce qu’il y a un minimum de choses à vérifier, ou encore parce que Mme W qui a rdv pour elle nous dit qu’elle en a profité pour amener le vaccin du petit et comme il n’est plus dans le frigo et bien on le fait, ou parce que Mme A ou Mr B a amené sa mère ou belle-mère parce que « elle a plus de pansements pour son ulcère et docteur si vous pouviez y jeter un œil vite fait » (mais il est tout emballé et rien que le temps de tout débobiner les 20 minutes du rdv suivant n’ont pas suffit); Baptiste a raison, le soir, et parfois bien avant le vendredi, on se dit qu’on a bien du mal à faire face à toutes ces demandes, à toutes ces maladies qui déciment…

  66. Aurélien

    Cher monsieur Beaulieu,
    Je me rends compte, peu à peu à travers vos textes, du poids qui pèse sur les épaules des médecins en France.
    Ne vous laissez pas arrêter par le cynisme et l’agressivité des gens. Beaucoup, sinon la plupart des patients sont très satisfaits du fonctionnement de leur système de santé, même s’il est plus rare d’exprimer une satisfaction qu’un mécontentement.
    Moi-même je suis très heureux de savoir que des milliers de médecins très compétents sont présents partout en France pour soigner mes petits ou gros maux. Surtout quand on sait qu’il y a parmi eux des perles telles que vous, tellement pleines de compassion et d’amour de chacun.
    Merci pour tout ce que vous faites, sois comme textes, les deux mettent du baume aux plaies ou au coeur !
    Sincèrement,
    Aurélien

  67. Dotchka

    Oui, le quotidien du médecin est difficile, la gestion de l’imprévu encore plus.

    Mais il faut aussi comprendre les gens, ceux qui ne vont pas chez le Medecin parce que se traîner chez le Medecin et attendre 1h avec 39°C de fievre entouré de personnes malades et contagieuses alors qu’ils seraient bien mieux chez eux, alors ces personnes préfèrent prendre 1 ou 2 jours de RTT plutôt que d’aller chez le médecin pour un arret de travail pourtant nécessaire.

    Mais il faut aussi comprendre les parents (souvent les mamans hein) dont les enfants sont malades 1 , 2 voire 3 fois dans le mois, devraient aller attendre 1h en salle d’attente avec leur enfant malade, entourés de personnes malades et contagieuses. Ce temps d’attente ajouté à la consultation plus le déplacement à la pharmacie font que les mamans préfèrent l’auto médication et prendre un RTT ou 2 ou 3 plutôt que d’infliger le passage chez le médecin à leur enfant pour l’attestation de garde enfant malade et la prescription de paracétamol parce que c’est viral.

    Pourquoi les médecins généralistes ne se déplacent plus au chevet de leur patient ? Oui parceque quand tu as une gastro, ou la grippe, c’est un calvaire de se rendre chez le Medecin. Souvent on attend d’aller mieux avant d’aller chez son medecin.

    Enfin, n’accorder que 20 minutes tout compris par malade me semble insuffisant en cas d’imprévu quotidien.

    Enfin, ce n’est que mon avis de patiente et mère.

    1. MP

      Je vous propose un petit changement de perspective :
      Qu’attendez-vous de votre médecin lorsque vous allez le consulter pour une gastro ou une grippe ?
      Je conçois qu’il soit difficile de patienter en salle d’attente dans ces conditions, mais (sauf exception, enfant en bas âge ou personne âgée), la consultation n’est pas justifiée.
      La plupart des patients consultant pour ces deux motifs connaissent leur diagnostic. Il n’y a pas de traitement spécifique, le patient repart donc avec une ordonnance pour des produits qui sont tous accessibles sans ordonnance et que le pharmacien aurait très bien pu leur conseiller.
      Cela coûte cher à la société, fait perdre du temps au patient comme au médecin (qui va rajouter quelques consultations « en urgence » pour ces motifs), engorge les salles d’attente (où le patient va pouvoir contaminer les autres personnes présentes).
      Je pense qu’il a à l’heure actuelle un problème certain d’organisation des soins, mais également un problème d' »éducation » de la population générale. Sinon, nous ne ferions pas aux urgences comme c’est le cas actuellement 80% de consultation non urgente, voire injustifiée.

      1. Emma

        Qu’est-ce que j’attends de mon médecin quand je consulte pour une gastro ou une grippe ? Un arrêt de travail. Le sacro-saint papier qui dit que non, je ne suis pas en train de prendre des vacances aux frais de mon employeurs et que je suis bel et bien malade.
        Et dans le fond, je me passerais bien d’aller « engorger la salle d’attente » et faire dépenser 23 € à la sécu pour rien mais on ne me laisse guère le choix.

        C’est d’abord ça qu’il faudrait revoir, avant de parler « d’éducation » du patient.

      2. Hervé CRUCHANT

        on raconte, sous l’arbre de la sagesse, au centre du village où parlent les Vieux et chante le Grillot, que septante cinq pour cent des patients consultent surtout pour parler avec le toubib.
        « justifié » et « injustifié » sont du vocabulaire d’un autre monde….

  68. Caroline

    J’ai beaucoup lu l’expression « Mon médecin prend le temps », et je n’ai pu m’empêcher de penser qu’il le prend bien A QUELQU’UN, ce temps, et en l’occurrence il le prend à ceux qui attendent leur tour. Et pour dissiper une fois pour toutes cet amalgame qui me gonfle, « patient » ne vient pas de « patienter », mais du mot latin désignant la souffrance, comme dans « pâtir ». Donc, dire « on patiente, c’est bien notre rôle », non, je ne suis pas d’accord. Je veux bien attendre mon tour, je suis d’accord pour que le premier arrivé soit le premier servi, mais alors dans ce cas, pourquoi donner des horaires de rendez-vous dont on sait d’avance qu’on ne pourra pas les tenir ? Si vous SAVEZ que vous prendrez le temps, ne mettez pas de rdvs toutes les quinze minutes. Et si tout à coup vous avez une consultation qui déborde, style la dame qui se met à pleurer, pourquoi ne pas passer la tête dans la salle d’attente et dire « je m’excuse, mais ça va prendre un peu plus de temps que prévu », on comprendrait. Juste, tenez-nous au courant, ne faites pas comme la SNCF qui nous laisse une heure arrêtés en rase campagne sans rien nous expliquer, ni s’excuser après. Les humains n’aiment pas être traités comme des objets, mais ils supportent énormément quand on leur a expliqué le pourquoi de la chose. En fait, vous pouvez en tirer beaucoup plus en leur expliquant qu’en les les laissant dans l’ignorance…

    1. Dotchka

      Je plussoie.

      Je dirais même que si le retard est quotidien, c’est qu’il y a un problème de planning. La cadence des consultations planifiées toutes les 20 minutes est intenable à tenir. Les patients ne sont pas dupes. Il y aurait comme un probleme de gestion du temps, de planification du travail des médecins. Les patients se rendent bien compte quand le médecin les expédient pour rattraper son retard d’une heure. C’est contreproductif pour leur santé en plus. Le medecin bâclé la consultation et risque de faire des erreurs. Il faut aussi savoir entendre la critique.

      Qui n’a pas vu son Medecin s’éclipser en douce pour aller faire une pause de 5 minutes ? Ah bah c’est sûr que ça passe moins bien quand ça fait 45 minutes que tu attends, que tu as négocié avec ton employeur de quitter plutôt et que tu dois être dans 10 minutes devant l’école pour la sortie de ton enfant, que tu sais que tu vas te faire passer un savon pour ton retard de 15 minutes par la directrice. Le patient est également soumis à des contraintes horaires, il n’est pas à l’entière disposition des médecins. Il faut aussi descendre de son pied d’estale, entendre la critique. Alors non ce n’est pas normal de faire attendre ses patients, c’est irrespectueux. Après avoir une urgence ça peut arriver mais pas tous les jours. C’est problématique inhérente à tout système, toute organisation, toute structure, c’est de la logistique.

      Le patient n’est pas dupe aussi que le praticien a prévu une journée à X consultations pour faire son chiffre d’affaires, une toutes les 20 minutes. Les médecins gagnent moins depuis la crise, le coût de la vie a augmenté, comme tout à chacun, mais certains d’entre eux le répercutent sur leurs patients pour garder leur train de vie, soit en réduisant le temps de consultation, soit en faisant payer plus cher. Car l’exercice libéral est une entreprise, et le Medecin doit la faire tourner son entreprise, maîtriser les coûts et les dépenses, évaluer son temps de travail et ses charges. Certains sont médecins et gestionnaires, d’autres ne sont que médecins, certains s’associent dans des cabinets, d’autres sont salariés ou encore travaillent en milieu hospitalier. Les contraintes ne sont pas les mêmes.

      L’exercice en liberal suppose la liberté, le Medecin est libre de fixer les tarifs, le patient est libre de le consulter ou non, c’est la loi de l’offre et de la demande. Le patient est en droit de demander à ne pas attendre en salle d’attente. Apres les problemes de l’hôpital sont autres, c’est un service public, problèmes de crédits financiers, d’organisation, d’effectifs, de locaux etc.

    2. Myriam FdF

      Quelle belle idée… lâcher une patiente en pleine crise émotionnelle pour aller papoter 2mns avec les patients de la salle d’attente… mettez vous un peu à la place de cette patiente. Vous penseriez quoi du médecin à cet instant précis ?

    3. Hervé CRUCHANT

      « Les humains n’aiment pas être traités comme des objets, mais ils supportent énormément quand on leur a expliqué le pourquoi de la chose. »(sic).
      Mais… mais demander de passer à son tour (« son »?), selon un protocole sorti d’on ne sait où, respecter (« respecter » ?) la procédure… aïe aïe aïe… c’est, justement, se placer en objet ! alors, si vous pensez que quelqu’un vous traite comme un objet, vous devriez être à demi guérie.
      Dans cette affaire de temps (Mon médecin ne prend pas LE temps. Ou alors, c’est le sien. Ou il a une ordonnance, va savoir…), ce qui me fait sursauter c’est, à la question « qu’attendez-vous de votre médecin? », une réponse soit « un arrêt de travail ». Et bien, justement, le médecin aussi a besoin parfois d’arrêter un peu. Qui se souvient ici de l’histoire de ce toubib qui a fondu les plombs -a nervous breakdown, sir!-, qui a laissé toute sa salle d’attente en plan et qui est parti loin loin, avant de devoir s’injecter un cocktail létal ? Et puis, pour celle qui attend un arrêt de travail, pourquoi ne pas faire une pétition nationale qui demanderait l’instauration d’un distributeur d’arrêts de travails genre « tirez avec les deux mains 20 cm d’arrêt propre et sec » ?
      Comme dit le bédouin, la tente rapproche les esprits saints.
      Je campe sur ces positions.

  69. Rose C

    Merci beaucoup je pense que ça permettra à beaucoup d’ouvrir les yeux
    Et quel plaisir de voir que tu t’exprimes aussi merveilleusement bien à l’oral qu’à l’écrit (même si je n’en doutais pas) !
    Je t’embrasse
    Rose

  70. Ma

    Vous êtes un médecin mais aussi et surtout une personne extraordinaire. Vos patients ont beaucoup de chance de vous avoir alors ne changez pas, si vous avez 1 heure de retard pour une raison ou pour une autre tant pis; mais continuez à exercer votre profession avec autant de passion et de conviction.

    Big hugs à vous et bon courage!!

  71. Isabelle

    L’autre jour quand je suis allée chez l’ophtalmologue il y avait un monde dingue. Je crois que le médecin était en retard mais je ne sais plus trop. Par contre ce je j’ai remarqué c’est qu’il n’a pas eu le temps de manger un casse croûte le midi et je me suis demandé s’il avait une sonde reliée à un sac caché dans un poche… pas une seule pause pipi! C’est aussi ça la réalité des soignants.

  72. Gaële Duriez-Mise

    Salut Baptiste, je suis moi aussi médecin généraliste et je comprends bien ce que tu dis. Alors même si ta mère n’est pas là le vendredi soir, pense aux patients qui te sont reconnaissants pour ton travail et ton implication. Et peut être que quelqu’un d’autre peut te prendre dans ses bras? C’est ce qu’on fait sans notre cabinet du bonheur, quand c’est trop lourd…. bises, Gaële

  73. Audrey

    Bonjour !

    C’est vrai que je suis super sensible tout le temps mais bon c’est comme ça. Et là en vous écoutant, en lisant votre texte; j’ai pleuré en pensant (entre autre) à cette pauvre femme qui doit, malheureusement, être encore triste ce soir avec sa fille à ses côtés; à tout ce que vous voyez et entendez. Difficile après tout ça de profiter pleinement d’une bonne soirée.

    Ne changez rien, je vous aime déjà en une vidéo et en un texte ! ( NB smiley clin d’oeil… et encore un)

    Au fait Baptiste, la vie est vraiment belle !

  74. nostradamiss

    Bonjour Baptiste,
    Déjà, je voudrais te remercier, pour tes articles en général, et pour cette vidéo, qui remet un peu les points sur les i comme on dit. Moi, ma médecin, elle a souvent 1h de retard.
    Je suis tellement habituée, que depuis que j’ai un petit bout de chou de quelques mois, pour qui l’attente est un concept encore un peu flou, j’appelle pour connaitre le temps de retard… Bon, c’est pas la solution idéal, parce que du coup, elle m’expliquait que les patients qui sont arrivés AVANT vous, mais qui ont rendez-vous APRES vous (car ils n’ont pas appelé pour savoir avec combien de retard y’avait) ne comprennent pas, et en arrivent parfois aux mains, du coup, elle prend dans l’ordre d’arrivée. Ca évite surement de devoir perdre encore un peu plus de temps à séparer les barbares et éventuellement à les soigner. Après, pour ma pomme, et bien, je prend un bon ouvrage (Alors voilà, les 1001 vies des urgences par exemple), pour patienter.
    Il m’arrive aussi de patienter en regardant les affiches de son cabinet, celles où la docteur explique ces « demandement » : être poli avec les secrétaires médicales, honorer les RDV ou les annuler, venir chercher les papiers que l’on a réclamer, ne pas faire 3 RDV en un (le certificat médical + l’otite de bébé + la grippe de l’ainé + l’examen gynéco…), anticiper les RDV pas urgent, ne pas faire du chantage à l’urgence qui n’en ai pas une…
    Je regarde aussi la liste des patients qui ont demandés des documents et qui ne sont pas venus les chercher, afficher sur sa porte…
    Parfois, le temps de me signaler à la secrétaire médicale, j’entends les conversations, et je les plaint, du manque de respect qu’on a pour elles.
    Alors, oui, ma médecin, elle a souvent 1h de retard, et pas à cause de cas gravissime déposé dans sa salle d’attente. Non, tout simplement pare que, entre sa conscience professionnelle qui fait que boucler, même un RDV « bateau », en moins de 15 minutes (parce que faut quand même compter un peu de temps de transition d’un patient à l’autre, c’est difficile, et la non civilité des patients, qui font perdre le temps des autres mais supportent pas qu’on gaspille le leur, c’est pas possible.
    Et puis oui, je vis en province, dans une ville de taille humaine, mais qui commence à être désert médical, un quartier de plus de 6000 habitants n’ayant pas un seul médecin ! Donc de toute façon, même si je voulais changer, ça ne serait pas possible, puisque aucun médecin ne prend de nouveau patient. Pourquoi ? parce qu’être généraliste, c’est dur. et pas si cher payé que ça qu’en on regarde de plus près. Et qu’en plus, si on veut une vie de famille, et qu’il faut concilier l’emploi d’un conjoint, c’est pas évident.
    Alors les seul reproche que je pourrais peut-être faire, c’est juste m’étonner, quand tout le monde est conscient que ce sacro saint 1/4 d’heure est ridicule, de le conserver comme référence…
    Mais surtout, je voudrais remercier tous ses médecins qui ont la foi pour poursuivre dans une branche du métier ingrate et mal reconnue.
    Et oui, mon médecin aussi à une heure de retard, mais quand je passe la porte, elle m’écoute, elle observe, elle soigne, elle fait de la prévention, elle prend le temps de l’échange sur des décisions parfois difficile. Alors non, je ne veux en changer. Parce que comme je le lui ai dit, je préfère un médecin en retard, qui prend le temps avec ses patients (et donc moi), qu’un médecin à l’heure qui expédient les rendez-vous (et donc ma santé).
    Merci Baptiste, et merci tous les autres !

  75. Tarte aux framboises

    Bonjour,
    Les sages-femmes libérales assurent le suivi des grossesses mais également les consultations gynéco pour les suivis de contraception, les frottis, les petits tracas gynéco etc. Elles sont beaucoup plus dispo, vraiment à l’écoute et ne pratiquent souvent pas les dépassements d’honoraires. Vous pouvez avoir un rendez-vous rapidement et près de chez vous. Beaucoup plus simple que d’aller consulter un gynéco. C’est une petite astuce maintes fois testée que je partage avec les mamans débordées et toutes les femmes en galère de gynéco.

    C’est vrai que l’on attend souvent chez le médecin et que cela perturbe l’organisation familiale mais quand ma généraliste accepte de me recevoir à 18h30 avec mon petit bout qui hurle depuis que je l’ai récupéré chez sa nounou à 18h parce qu’il a une méchante otite. Et que ce médecin prend dans son stock de médocs et me donne de quoi le soulager jusqu’à l’ouverture de la pharmacie le lendemain parce qu’à 19h30, la pharmacie de mon petit village est fermée et que la pharmacie de garde est à 30 km. Et bien je ne râle pas, je la remercie chaleureusement et pense aux propres enfants de ma toubib qui dormiront déjà quand leur maman rentrera après ses consults. Et à la prochaine fournée de confiture, je lui réserve un pot ou un cageot de fruits. Elle est gourmande, ses enfants aussi.

  76. Pierre GASNE

    Bien dit. Chaque patient demande du temps.
    Quand c’est au tour de l’impatient, il est content
    qu’on lui consacre le temps voulu. Alors… comme je leur dit….
    venez avec de la bonne humeur et un bouquin.

  77. genevieva

    Baptiste ne perdez pas le moral, il y aura toujours des mécontents dans notre société bien trop gâtée, qu’ils aillent voir un peu à l’étranger comment ils sont soignés, merci à tous nos médecins qui sont là quand on ne va pas bien et qui sauvent des vies. Chez mon médecin traitant, une femme, on attend toujours car elle prend le temps qu’il faut pour ses malades, bien sûr quelque fois c’est plus rapide cela dépend de la pathologie et comme vous l’expliquez lorsque des personnes s’interfèrent entre les patients, il faut comprendre cela. Je prends un bouquin en attendant

  78. Julie

    Mais moi je viens te faire un calin du vendredi soir quand-tu-veux!!! Les généralistes sont de merveilleux soignants dans la plupart des cas, et vous savez pourquoi?? Parce qu’il font un métier difficile, qu’ils entendent et voient des horreurs tous les jours (mais ça, Baptiste l’a bien expliqué avec des mots faciles, et tout et tout), et qu’ils le font SEULS. Ils n’ont pas d’équipe, pas de moment de déconnade avec le collègue, pas de petit clin d’oeil complice qui te dit « allez bichette, ça va aller, respire et pense à la france »… Et ça, eh ben ça fait oublier encore plus vite que les horreurs, même si on voit que ça toute la journée, eh ben c’est pas ça la vraie vie de vrai. Pourtant, ils sont là, et ils continuent… Alors les relous qui pleurent parce qu’il faut attendre un peu… Essayez de penser juste trois minutes à votre doc et aux autres patients. Juste trois minutes, allez, c’est pas beaucoup. Baptiste, tes patients ont une chance inouÏe de t’avoir. Mais vraiment. Gros bisous-calins serrés d »une collègue (infirmière)
    P.S: mon mari est sommelier caviste, j’aime qu’ il me parle de son métier quand le mien est relou. Tu viens quand tu veux prendre l’apéro à la maison, on est dans les alpes de haute provence, le ciel est bleu, les oiseaux chantent et l’herbe est verte. Et le vin, la bière, le crémant, le champagne de toutes les couleurs. En plus ya une super librairie (je dis ça, je dis rien…) Re bisous

    1. Aude

      Ah ah, c’est marrant je viens de passer le week-end ds un village des Alpes de hte Provence sous le ciel d’un bleu incroyable, avec une librairie tout aussi incroyable (oú j’ai acheté Alors vs ne serez plus jamais triste!)
      On ne devait pas être bien loin! J’y serai bien restée!

  79. Béatrice

    Bonjour, je n’ai pas pris le temps de lire les commentaires mais je pense que le problème n’est pas d’attendre, mais souvent, certains médecins ne prennent pas le temps de « s’excuser » (ce n’est pas vraiment le terme à employer, mais je n’en ai pas trouvé d’autre) pour leur retard.
    Et j’ai également vu des médecins, alors que j’avais le 1er RDV de la journée, papillonner entre leur cabinet, leur secrétariat, en riant, pendant plus d’1/4 d’heure (de retard donc). Et ça, ça, c’est crispant !!!
    En tout cas, je dis quand même merci à tous les médecins qui font leur métier par humanisme et avec humanité, qui sont là pour leurs patients quoi qu’il arrive. MERCI !

  80. ROSSI LEOST Anne

    bonjour !
    Merci de ce rappel .
    ça semble tellement evident …..
    Les gens acceptent de faire des heures d’attente pour la sortie d’un nouveau , telephone, livre , concert , etc …
    mais pas pour se faire soigner ???
    Je suis souvent comme la Venus de Milo
    les bras m’en tombent !
    Dahl Mad , comme on dit en bretagne !
    Amicalement

    Anne
    Une infirmière pas tout à fait désabusée 🙂

  81. Iceberg

    Comme tu le sais je ne suis pas ta maman.
    Mais moi j’ai envie de te faire un câlin comme à mon enfant.
    Un câlin pour rien, un câlin pour tout.
    Juste pour se dire qu’il y a toujours une chance, que l’humain peut être sublime.
    Pardon, pardon car je suis de celle qui râle , pardon car lasse des nuits trop courte et des nez qui coule à trop l’attendre j’ai imaginé changé de pédiatre.
    Et puis en pleine nuit ça a convulsé sévère du haut de ses 9 mois, et je n’ai pas attendu deux sonnerie de téléphone.
    Merci d’y croire encore, et de prendre le temps de nous éduquer.
    Merci pour ta bienveillance.

  82. Shakti

    Bonjour,
    je commente peu et je j’avoue ne pas avoir lu tous les commentaires.
    Lorsque j’allais chez mon doc (assez peu finalement), je savais que j’allais attendre. Mais il avait toujours un petit mot d’excuses.
    Depuis qu’il a été remplacé suite à son départ en retraite, j’attends moins, j(e pense que certains clients ne sont pas revenus) et c’est plutôt bien, de moins attendre. Sauf que, sur 20 minutes de consultation, il répond 5 fois au téléphone, alors qu’il y a un secrétariat téléphonique.
    Alors bien sûr, il peut y avoir une urgence qui nécessite qu’il réponde à l’appel transmis par le secrétariat, mais il ne peut pas y avoir systématiquement 5 urgences en 20 minutes. Qui font durer la consultation plus que raison et qui surtout, me donne la très désagréable impression qu’il se contrefiche de ma présence et de la raison de ma venue.
    Il faut donc que je me mette en quête d’un autre médecin, qui ne sera pas forcément mieux parce que nous sommes dans un monde imparfait, mais je vais tenter.
    Quand même, quand on parle de respect, il faut que cela aille dans les 2 sens… Attendre, oui, mais pas avant ET pendant la consultation !
    Bonne journée à toutes et tous

  83. Rousset

    Merci de rappeler à chacun que soigner quelque soit la « branche médical » c’est avant tout une aventure humaine qui ne peut se dénombrer en minutes… et que le soignant est avant tout un être humain.

    Prendre le temps de regarder et écouter les gens (et même de parler à sa secrétaire en arrivant), traiter chacun comme un être unique, comme si on avait tout son temps, c’est important même si ca fait prendre 10 minutes de retard!

  84. Krakoucass

    Bravo Baptiste,
    T’es un super medecin, et meme si c’est penible que je m’impatiente je prefere un medecin qui prenne le temps necessaire pour etre sur que son patient parte avec le sentiment qu’il a ete ecoute et traite correctement.
    Je suis aux Pays-Bas, il y a 10 jours j’ai appele pour prendre un rendez-vous, car oui ici si vous n’etes pas a l’article de la mort il faut prendre RV, j’ai la secretaire au telephone je lui explique la raion de mon appel. Je precise que j’aurai 2 aures questions, la reponse qui claque « Ah mais vous ne pouvez pas venir avec toute une liste, la consultation ne dure que 10mn ». J’ai du lui explique gentiment mais fermement que mes questions etaient importantes que je n’avais pas l’intention de venir avec toute une liste mais que je controle pas non plus mon corps afin de ne pas avoir plus d’un probleme a la fois. Et ceci est standard dans ce pays, meme les britanniques se plaignent de la medecine neerlandaise.
    Alors oui Baptiste continue a prendre du retard car cela peut etre necessaire.
    Je precise malgre mes questions supplementaires on a tenu les 10mn.

  85. Johnson

    C’est bien expliqué. J’ai eu la même chose la semaine dernière : oui ok j’ai 1h30 de retard, oui c’est vrai j’ai plaqué le cabinet sur appel du SAMU pour rejoindre le VSAB des pompiers (pas loin du cabinet qui est en zone blanche!), ce qui m’a bien sabordé l’après-midi.
    Il y a bien sur un patient pour râler quand je reviens (alors que j’ai scotché un mot dans la salle d’attente disant « je suis parti sur une urgence, désolé, à toute, bisous »). On commence à s’expliquer, puis je sors ma phrase magique : « bon et demain si c’est vous qui faites le malaise chez vous et que le SAMU m’appelle, je viens ou je reste faire mes consults au cabinet ? » … ça stoppe le débat.

    Et pour répondre à un intervenant plus haut, et bien SI, des urgences imprévues, que ce soit sortie pompiers, suture, psy, blessures diverses… ça arrive TOUS LES JOURS, et surtout, surtout, surtout en MEDECINE GENERALE puisqu’on s’occupe de tout (votre rhumato ou votre dermato ne sera jamais dérangé par un patient qui pisse le sang, par la police, par les pompiers…), et surtout quand on travaille loin. C’est aussi l’intérêt du job à mon avis. C’est plutôt la journée où tout se passe comme prévu qui est exceptionnelle (reposante pour le coup!), c’est le jour où il faut que je joue au loto mais le bureau de tabac est déjà fermé quand j’ai fini 🙂

  86. Claudine Parsy

    Le probléme actuellement est qu’on ne peut pas changer de médecin traitant car aucun médecin ne nous accepte , tout au moins dans ma région , du côté de Valenciennes …
    La région n’est pas attirante je le conçois aisément , mais que faire ?
    Mon médecin actuel est une jeune roumaine , charmante et certainement efficace mais la communication est souvent difficile …
    Alors , que faire ?

  87. Jfk

    C’est curieux que ce ne soit pas vous qui ayant des idées suicidaires ou un infarctus.
    Tous les jours vous avez un patient qui fait un infarctus. Tous les jours une patiente veut se suicider en vous voyant. Tous les jours la police qui vous connaît bien, vous dépose les sdf de passages glanés pendant leur maraudes. Et puis c curieux quand même, toutes vos urgences sont différentes et entraînent toutes une heure de retard. Chaque jour. Faut changer de boulot mon gars. Vous n’êtes pas fair pour ca.

  88. CHRISTIAN VERNIER

    Salut Baptiste,
    Cette vidéo me fournit l’occasion de te te saluer et t’adresser mes confraternelles salutations, et un conseil que tu as je l’espère anticipé: le jour ou tu as une heure de retard, commence déjà par virer de ta salle d’attente celui qui râle. Ça fait un bien fou.
    Et tu regagneras 20 minutes.
    Amitiés

  89. Cyril

    Bonsoir,
    Vos propos sont affligeants… Vous ne parlez que de vous. OK, vos journées sont chargées, parfois complexes et pleines de tarés. Très bien. Mais ce ne sont très certainement pas TOUTES vos journées !
    Vous dites ne pas avoir de temps. Juste une idée : arrêtez d’écrire des bouquins… Vous parlez de médecine gratuite : étudiez son fonctionnement, vous verrez qu’elle ne l’est pas.
    Enfin, je ne sais pas qui vous a reproché un retard d’une heure (ce qui est énorme !), ni dans quelles conditions (fin de journée ou pépins avec d’autres clients). Quoiqu’il en soit, parmi vos clients, certains ont eu à poser une journée de congé ou un RTT. Certains souffrent (vous cité un client qui fait une crise cardiaque ; et si c’était lui que vous aviez pris avec une heure de retard, donc peut-être mort dans votre salle d’attente). Certains ont pris le deuxième rendez-vous de votre journée, et vous voient sortir en vous marrant avec un représentant médical avec déjà 30 minutes de retard. Il y a aussi ce client qui a pris rendez-vous à 14:00 justement pour éviter toute dérive, et vous voit passer devant la salle d’attente à 14:20 tout juste sortant du restaurant…
    Vous êtes peut-être parfait. Vous pensez sans doute être un sauveur. Oui. Peut-être. Ou peut-être pas…
    Vous avez sans doute fait de loooongues études de médecine, mais vous êtes passé à côté de la formation concernant la gestion du temps. Si j’ai bien compris, vous placez 4 rendez-vous de 15 minutes chaque heure. C’est vraiment ric-rac, 15 minutes pour s’occuper d’un patient. Vous n’avez donc aucune marge. Vous ne prévoyez donc pas l’imprévu… Vous voulez nous faire pleurer avec votre humanité ? Alors pourquoi absolument vouloir faire un CA de 92 EUR de l’heure ??? Lors de ma formation, on m’a appris qu’un emploi du temps plein à plein de 90% sera un échec. Il semblerait que vous soyez en échec 4 jours sur 5. C’est énorme et anormal ! Il est appris, dans les bonnes écoles, que pour être à l’heure, il ne faut remplir ces journées qu’à 75%, les imprévus et autres débordements se chargeront de remplir les 25%, et, en plus, sans stress.
    Donc, monsieur le docteur en médecine générale, ne cherchez pas à vous justifier ou à vous trouver des excuses : ne positionnez qu’un rendez-vous toutes les 20 minutes. Tout le monde s’en portera mieux. Vous ; vous ne serez plus obligé de gérer l’urgence, votre confort de vie en sera grandi. Vos clients ; ils n’auront pas envie de vous étrangler, on étrangle pas pour 5 minutes de retard. La CPAM ; 69 EUR de CA à l’heure (et donc, moins de charges à payer pour vous), ce n’est pas véritablement perdu, vous avez vos bouquins.
    Allez, bon courage quand même, et merci pour vous occuper de nous.
    Cyril

    1. marie

      Un monde par-fait à 75% on croirait entendre un pilier RH de la rentabilité, ca doit marcher dans un monde inerte bien mort très pourvus en soignants, va falloir que j’en cause a l’olphtalmo que peut etre je verrai dans 6 mois

    2. poline

      Sérieusement?!!!

      Rien n’est linéaire dans la vie , et j’imagine que ca vous arrange aussi parfois qu’on surcharge les agendas quite à attendre parfois.
      Je ne sais pas de quel bonnes écoles vous parlez mais je suis à peu prés sur que la fac de médecine fait partie des bonnes écoles et que la médecine (le soin) n’a rien à voir avec le rendement et tout avec l’imprévu.

      Vous devriez prendre encore un peu de temps pour re-regarder la vidéo, en tentant d’être impartiale sans penser seulement à vous en train d’attendre, quite à être en retard, ca doit valoir le coup.

      Allez, bon courage à vous.

    3. Cath

      Si c’est pas de l’envie, ça y ressemble fort dites-moi. Et puis non, ne me dites rien, c’est déjà épuisant de lire votre prose, l’envie et le dénigrement…. c’est plutôt écœurant.
      Ici on cherche à améliorer l’ordinaire et le quotidien, pas à écrabouiller le voisin à la cheville duquel on n’arrive pas.

        1. Cath

          Je me dis qu’il y a peut-être une idée perdue digne d’être relevée, qu’il faut peut-être donner sa chance, qu’il faut écouter. J’essaie, un peu, parfois… et je m’en mords les doigts d’avoir perdu du temps. Enfin, y’apas mort d’homme 😉

  90. Bourgeois Bulteau

    Qu’est-ce qu’une heure dans la vie ?
    Tout le monde court, compte les minutes ……, les secondes …… On a la fibre pour gagner 3 secondes et demi pour avoir ce qu’on veut sur internet !!!!! Pourquoi ?
    On aura tous le temps de mourir …..!
    Profitez de chaque minute que vous donne la vie sans râler .

  91. Johnson

    Cyril, qu’est ce que vous croyez?

    A peu près tous les médecins que j’ai remplacés ne remplissent leur planning de rdv qu’à 75% (c’est pour ça que parfois on ne donne un rdv que dans 6 à 8 jours pour un renouvellement d’ordo ou une licence de sport), et gardent les 25% restants pour les urgences du jour. Et bien vous savez quoi? Ces 25% se remplissent vite le jour même et ça permet de prendre dans la journée voir dans l’heure les patients avec un problème aigu ! (le tout admirablement géré par la secrétaire, grace lui soit rendue). L’autre possibilité c’est de dire « tous les trucs aigus -> aux urgences! » mais c’est excessif non?

    Quelques uns fonctionnaient en consultation libre sans rdv. Comme il n’y a pas d’heure, il n’y a pas de retard. Mais certains patients restaient 3h dans la salle d’attente. Et ça ne m’empechait AUCUNEMENT de faire passer avant tout le monde la plaie à suturer ou le nourrisson avec de la fièvre.

    On ne vous a pas attendu pour réflechir à la gestion de l’emploi du temps.

    Ah et c’est vrai que quand j’ai du retard, j’avoue espérer que quelqu’un me pose un lapin. J’aime bien rentrer à un eheure correcte chez moi, je ne dors pas sur les fauteuils de la salle d’attente la nuit vous savez…

  92. heliotrope

    j’ose un message dissonnant,
    je ne sais trop comment le dire : je vois bien le dévouement, l’altruisme, mais ce système « no limit » m’impressionne, me questionne, m’inquiète …
    j’entends quelque chose comme « je n’ai pas le choix » ! oh-oh !
    cordialement et respectueusement

  93. ma

    Si je peux me permettre , je dirais que les 23 euros pour la consultation doivent revenir à peut près à 12 € net… c’est pas lourd quand même. Confier ma santé et celle de mes enfants pour moins que le prix d’un brushing ça m’a toujours paru fou, sans même parler d’une consultation vétérinaire…
    Etre médecin ça permet d’écrire et de vivre de belles histoires c’est certain mais c’est quand même un vrai sale boulot, j’en suis persuadée. Une responsabilité de folie pour très peu de reconnaissance .
    Alors s’il vous plait ne leur rajoutez pas la pression des horaires à respecter.

  94. Cath

    Et pense-t-on au patient tétanisé à l’idée que son médecin puisse être à l’heure, qui prie pour que le médecin ait une urgence à soigner avant, qu’un cataclysme arrive et lui permette de se carapater avant que le toubib ne l’attrape pour lui faire son affaire ?
    Hein ?
    Qui compatira et écoutera ma complainte dans la salle d’attente du dentiste ?
    J’ai jamais eu de pot : mon dentiste est toujours à l’heure et ne m’a jamais fait faux bond. Trente ans que ça dure ! Vous rendez compte ? Et je vais juste prendre rendez-vous, là…. Et il aura toujours un créneau pour moi >< Dèjà que pour prendre ce rendez-vous, faut que j'y travaille deux ou trois mois, alors pensez à mon émoi quand je m'entends répondre " pas de problème, on va se voir samedi !", même que je suis toujours la dernière patiente. Toujours à l'heure… 😉

    1. marie lex bleue

      démystifier la problématique Cath même pas peur ! ultréia !
      Autrement je veux bien écouter ta complainte si ça peut t’aider ou alors y’a le whisky ou alors on se relaie à te lire de la poésie ( Musset),ou on convoque Cyrano himself, des chippender, des majorettes , une fanfare, un dresseurs de chats japonais , dis et on fera tout pour occire ta terreur.
      autrement sérieux tu l’as mordu combien de fois ce brave homme ?

      1. Cath

        D’abord J’l’ai jamais mordu. Et j’aime pas le wouisky, ni la fanfare, ni les majorettes ni les chippendales : tout ça est fort bruyant. Maintenant, si tu convoques le Cyrano de l’Edmond ou Musset, je vais chiaaaaler, c’est affreux d’être bon public…
        C’est quoi un dresseur de chats japonais ?
        Non, ne réponds pas, je n’aime pas le mot dresseur accolé à chat.

        J’ai toujours pas pris rendez-vous…..

  95. Co

    Bonjour,

    Je ne peux m’empêcher de commenter cette vidéo, moi qui ne le fait jamais. Plusieurs raisons à cela.
    Je pense que le problème de l’attente va au-delà de problèmes d’individus : de patients impatients ou de médecins qui prendraient trop leur temps. Cela révèle un problème systémique.
    En effet, je ne jette pas la pierre au médecin qui gère les urgences, qui prend le temps d’écouter. Cela me paraît absolument normal à vrai dire. Mais je ne jette pas la pierre non plus au patient qui a dû sûrement aussi organiser son emploi du temps pour venir, poser une journée de congés, prendre sur sa pause au travail et qui a tout autant d’obligations que le médecin.
    Le temps du médecin n’est pas plus précieux que celui du patient. Ce n’est pas une question de qui a besoin de qui : nous avons besoin de médecins, mais les médecins ont aussi besoin d’éboueurs, de caissiers, de professeurs, d’ouvriers automobiles et j’en passe. A ceux qui disent qu’ils prennent leur mal en patience avec un bon bouquin, je veux leur répondre : Tant mieux pour vous si vous avez la possibilité de prendre du temps. Ce n’est pas le cas de tout le monde : un patron qui vous blâme pour un retard, c’est une réalité. Des enfants qui ne peuvent pas attendre après 17h et vous n’avez pas prévu ou alors vous n’avez pas les moyens de prendre une nourrice ou une baby-sitter, c’est aussi une réalité.
    La difficulté de la gestion de l’emploi du temps n’est pas le monopole des médecins même si eux aussi en font les frais.
    Alors entendons nous bien, c’est important de prendre du temps pour le patient, de mettre l’humain en premier, l’humain d’abord auraient dit certains. Pourtant, oui on continue à planifier les rendez-vous toutes les 15 min, parce qu’il faut rentrer dans les frais, parce que comme quelqu’un l’a dit dans un commentaire précédent, on ne peut pas se permettre de perdre 2h si quelqu’un ne vient pas.
    Sortons de cette logique rentable : pourquoi pas des cabinets médicaux où les médecins généralistes seraient fonctionnaires. On pourrait alors mettre des RDV toutes les 45 min, et si il y a trop de patients et bien c’est qu’il y a un besoin supplémentaire de soignants ! Et si certains patients ne viennent que pour un certificat médical,un renouvellement et bien ce n’est pas grave : le médecin aura une consultation moins longue, moins chargée et personne n’en pâtira.

    Oui je remets en cause l’organisation de la médecine libérale parce que c’est cette organisation qui fait que certains endroits sont des déserts médicaux, que dans certains cabinets nous avons l’impression d’être à l’usine. Oui, j’entends déjà dire que dans la fonction publique à l’hôpital, les temps d’attentes sont comparables. Par manque de personnel. Donnons les moyens à la médecine de répondre aux besoins dans des conditions décentes. Donnons les moyens aux urgences de répondre aux grosses urgences mais aussi aux plus petites, de ne pas faire attendre 4h quelqu’un qui a une entorse parce que personne ne peut s’occuper de lui. Donnons les moyens aux médecins, infirmières, aides-soignantes de ne pas devoir laisser de côté des patients, s’épuiser à la tâche.

    Voilà pour moi le vrai problème. Je comprends pourquoi les médecins doivent faire attendre, je comprends aussi pourquoi les patients râlent. Et pourtant je n’admets ni l’un ni l’autre. Quand on pensera en terme de besoin, et qu’au lieu de fermer des services d’urgences, des hôpitaux, des centres de soins municipaux sous couvert de rentabilité, quand les médecins libéraux (sacré corporations mine de rien) défendront eux aussi une médecine comme un service public ( on en parle des spécialistes qui utilisent les infrastructures publiques pour des consultations privées ? ), on arrivera à une médecine humaine.

    Alors comme quoi sous cette vidéo, se cache un problème éminemment politique, comme souvent.

  96. Hervé CRUCHANT

    #Co. Ben ouais. La maladie, dont le mal être, est-elle un sévice public ou non? Vaste débat; facile. J’ai été Agent de l’Etat pendant presque toute ma vie; par hasard, par opportunité, par passion pour mon savoir reconnu dans ma spécialité. Et je suis contre le statut de « job à vie » pour les fonctionnaires. Tout au moins dans le profil actuel du fonctionnariat.
    Oui, l’Humain d’Abord. Non pas comme disent « certains » mais comme dit la raison. On a oublié l’humain en route, quand la « logique » a pris le chemin de la rentabilité, de l’efficacité, du coût du travail (formule odieuse et hypocrite), etc. Tu vois de quoi je parle, Camarade.
    Ainsi, nous sommes devant une drôle de manière de fonctionner. Jadis, je présentais un projet et on discutait en table ronde avec des décideurs, des ingés, des techniciens et ouvriers pour échafauder, faire surgir des points essentiels mal ou non perçus à la genèse. Le tout donnerait peut-être une chose différente de celle qui aurait été inventée au départ mais qui serait solide, d’utilité, efficace au regard de l’acquisition de connaissances.
    Aujourd’hui, si j’étais encore en fonction, j’irais voir mon responsable et lui parlerais une demi-heure de mon idée. Nous sommes proches, aussi apporterait-il son expérience. Et puis nous irions voir un seul garde-barrière auquel nous présenterions notre projet. Une seule question nous serait posée. Tu as déjà deviné : « combien çà coûte ? « . Non seulement la pensée unique du moment nous a individualisés mais aussi, comme sa propagande est efficace et peu combattue, a rendu toutes nos actions, idées, objets, sentiments même, monnayables. Le « tout à une valeur » et « tout s’achète, il suffit d’en mettre le prix » est passé dans les mœurs.
    Quel rapport avec un rendez-vous chez le toubib? Et bien, notre dressage a fait que le temps lui-même a une valeur. Que la rencontre entre deux individus qui échangent a une valeur temps. Que ces temps ont une valeur ajoutée puisque il s’agit de la rencontre de deux investisseurs sur un même projet : soigner. Alors, les temps doivent correspondre au plus près, sans « temps mort » (qui dévalue. quoi que…). L’efficacité du rapport entre les intervenants doit-être maximale. Trad.: malade, je dois prendre rendez-vous au plus vite (afin que la maladie ne dévalorise pas l’investissement temps futur), que ce rendez-vous (rapport temps espace de deux individus) soit le plus rentable possible. C’est à dire, pour faire court, vite fait bien fait. Et pas trop cher (mais il y a la sécu. on paie suffisamment de « charges » -ce que d’aucuns appellent plus justement « cotisations sociales »). Tout glissement genre décalage dans les heures de rendez-vous ou proposition de suivi thérapeutique (« on se revoit dans quinze jours ») est une perte d’investissement. Le tâtonnement dans le diagnostique est dommageable. Mais le patient doit, comme le médecin, se montrer au mieux de sa spécialité : exhiber son tableau et ses antécédents. Tout ceci ressemble furieusement à un contrat. A un deal.
    Et ton propos, #Co, me désole parce qu’il fait croire que la médecine est un deal, à la limite crapoteux, vu de mon Humain d’Abord chevillé à l’âme.
    Quoi donc, alors ? Et bien, une autre organisation de la médecine ? probablement. Laissons faire les spécialistes. Et s’il faut aller à Grasse pour se faire piquer contre la grippe, et bien, c’est une possibilité infaisable dont la responsabilité revient à l’organisation territoriale de la santé publique. Libre ou pas, le toubib? L’autre face de la Force, c’est la prise de responsabilité de l’Etat, par l’incitation du Gouvernement en place, de gèrer la Santé Publique. J’ai une petite idée pour semer dans le désert médical français, mais ce n’est pas le moment d’en parler.
    Le propos des décalages des rendez-vous, les rendez-vous eux-mêmes, « c’est du lourd ». Comme je le pense et ne suis pas loin de le croire, la maladie ne prend jamais rendez-vous quand elle devient incapacitante, la médecine de soins ne devrait pas prendre rendez-vous pour officier. Le mode « dispensaire » suffirait, comme évoqué plus haut. Un médecin + une secrétaire médicale + une infirmière DE, constituant un package de base. Pas de rendez-vous. L’infarctus viendrait avant le poinçonné avant le dépressif avant le fracturé avant l’entorse, qui pourrait attendre deux ou trois heures tranquillement sur un brancard le temps de faire ce qu’il faut aux autres. Plus de deals, plus de 15mn l’acte (j’étais persuadé que c’était 20mn par acte…), tout gratuit pour le patient, rémunération simple et clairement contrôlable pour le toubib conventionné dans le job (aux syndicats à faire leur boulot).
    Voilà, M’sieur #Co. Ce n’est pas idyllique. Tout existe déjà sur le terrain. Seul moderato : bien séparer médecine libérale et médecine conventionnée. Sé-pa-rer ! qu’on ne voit plus des services de patrons implantés dans l’établissement public se servant des outils modernes pour soigner les malades privés et glanant les dépassements, voir les enveloppes underground.
    Politique ? ben ouais. Çà veut dire « gestion de la cité ». Personne ne devrait dénigrer ce devoir citoyen. A moins d’être un jean-foutre ou un inconsistant. Un malade, peut-être ? Dans cette gestion, toutes les idées, sauf de haine, doivent être prononcée. Le consensus établi provoque l’action laquelle induit une autre gestion des récentes dispositions, etc. Etant entendu que le minoritaire accepte la décision majoritaire dans tous les cas. (nb: un homme (ou femme), une voix; on n’achète pas un vote; on ne bourre pas les urnes; on ne triche pas; on ne fait pas voter les morts, etc.) !
    #Co. Salut et Fraternité, si l’Humain d’Abord te parle (encore ?) et ce serait bien. Sinon, et bien, que Mieux t’inspire un moyen tranquille et serein pour casser le « combien çà coûte » dans quelques endroits que toi seul connait et qui nous étrangle, nous empèche de respirer. HC

    1. Co

      Cher Hervé,

      Je crois que je me suis fait mal comprendre et je suis désolée si mes propos ont été pris à l’inverse de ce que je pensais.
      Je dénonce justement ce combien ça coûte qui gangrène notre société et notre système de santé, puisqu’il s’agit ici du propos. Où avez-vous lu que je considère la médecine comme un deal si ce n’est que dans notre système, elle est aujourd’hui marchandisée,, comme beaucoup d’autres choses. Ce constat n’est ni une acceptation, ni une résignation. Je cherche à comprendre ce qui dans mon commentaire vous avez fait croire une chose pareille.
      Je ne prétendais pas présenter une alternative parfaite, ni d’avoir pensé à tous les aspects de la question. Et je vous rejoins sur la dispensaire et la question qu’il ne devrait pas avoir de rendez-vous et que le temps ne devrait pas être pensé en fonction de rentabilité. Je n’ai pas dis que c’était simple.
      J’ai simplement dit que ce n’était pas en terme individuel que se pose la question de l’attente mais en question système ( médical mais on peut largement élargir…)
      Ne prenez pas mon analyse de la réalité actuelle avec mon avis. Je ne prône pas de mettre le temps rentable en premier mais bien l’HUMAIN.

      Quant à ma conclusion sur le politique, ce n’est aucunement pour moi un gros mot, c’est justement inviter à dépasser le débat qui semblait avoir lieu ( le patient est-il légitime à râler, le médecin est-il légitime à avoir du retard) autour de cette vidéo. Une invitation à chacun de s’emparer des problèmes et à réfléchir à quelle sorte de société nous voulons.
      Pour ma part, quelque soit l’impression que mon commentaire vous a laissé, j’ai une petite idée :son mot d’ordre c’est l’Humain d’abord.

      Fraternellement

      PS : De la même façon que je ne comprends pas ce qui vous a amené à cette interprétation faussée de mon commentaire, je ne comprends pas ce qui vous a fait croire que j’étais un « M’sieur » : je suis une femme. Sans rancune 😉

      1. Eulalie

        Il est chaud Hervé !! Il est chaud !! =P Veilleur et défenseur des libertés, au taquet !
        Mais je dois avouer que je n’avais pas pensé non plus, avant ta lecture, l’idée de service public en terme de prise de pouvoir des politiques sur les santés des patients (des restes de naïveté, que veux-tu !). Bon, une fois que c’est dit, en effet, la lumière rouge s’allume.

        Yep Co ! J’ai bien aimé ton analyse globale et justement ton équilibre entre les différents points de vue… Au delà du « pour ou contre », tu poses une vraie question sur l’organisation du système : « On pourrait alors mettre des RDV toutes les 45 min, et si il y a trop de patients et bien c’est qu’il y a un besoin supplémentaire de soignants ! ».
        Et juste après, Fred fait écho « Dans ma fac,en 1973,il sortait 600 medecins par an .Là,Il en sort 80.Aussi bons soient ils,ils vont faire comment? »
        Je sens qu’on touche un gros noeud du problème là… je ne peux pas vous dire si c’est le coeur, je n’y connais rien (du moins en chirurgie) !

        1. Hervé CRUCHANT

          @Co. « Co », çà veut pas dire « ensemble? tous ensemble, tous ensemble, ouaip ! » allons bon. Pas de panique, Mademoiselle Co, pas de panique. Ce n’est pas une attaque perso, c’est un dialogue à partir des mots, avec des mots, épicétou. Si tu fais dans l’associatif qui brasse des idées, l’ambiance doit être super à mon goût: çà doit pulser, nom de nom !
          Sinon, je tu elle ont soulevé des questions, des idées, des principes… Si on se connaissait, tout çà finirait derrière une tasse de café ou autre si affinités.
          Bisou? Que Mieux te garde en pleine forme, Mademoiselle CO !

  97. Fred

    Bonjour à tous.D’abord un grand merci à Baptiste pour avoir ouvert ce blog de réconciliation.C’est vrai que,étant médecin,j’ai été un peu agacé par les critiques portant sur le nombre de médecins vus à l’heure.Ce n’est pas une question d’argent,c’est une estimation qui est prise en compte même dans les dispensaires,même dans les CHU,là où les médecins sont salariés.
    C’est vrai que parfois on a du retard pour commencer,il faut se jeter à l’eau,parfois pour 10h sans pause,car les pauses prévues ne suffisent pas à éponger le retard et les surprises.C’est vrai que parfois on rigole au téléphone et heureusement,non?
    T,malheureusement,c’est vrai que les patients sont de plus en plus captifs de médecins qui son seuls et parfois en abusent.Mais pourquoi les autorités universitaires de ce pays continuent à en former si peu? Dans ma fac,en 1973,il sortait 600 medecins par an .Là,Il en sort 80.Aussi bons soient ils,ils vont faire comment?

  98. Gab gynéco

    Merci pour ce beau témoignage humain qui va faire peut-être taire les râleurs !
    Moi aussi, j’ai systématiquement du retard, pas à cause des urgences , qui sont moins fréquentes chez une gynéco en fin de carrière. Mais , quand il arrive une patiente quivient de se faire « plaquer » par son mari , après 40 ans de mariage, qu’une autre a des problèmes de travail avec un chef qui la harcelle, qu’une autre ne dort plus etc.. On ne peut pas ne pas être en empathie et essayer de soulager la souffrance morale.

  99. adèle

    Pourquoi les médecins sont-ils surchargés ? Parce qu’en France on consulte au moindre « pet de travers » pour des affections virales qui guérissent toutes seules. Pour les arrêts de travail qui vont avec.
    Quand vous êtes artisan, commerçant, profession libérale, vous travaillez avec de la fièvre, avec mal au ventre ou la migraine.
    On a dévoyé la Sécurité Sociale, qui rembourse tout, on ne se rend même plus compte de notre chance en France.
    Et c’est comme ça qu’on en arrive à taper sur les médecins.
    Consumérisme.
    Il est urgent de ralentir.

    1. lectrice boulimique

      Oui Adèle il est urgent de ralentir. Et pas que pour les (bons) médecins , professions libérales, commerçants, artisans.

      Parce que quand vous êtes intérimaire, vous travaillez aussi avec de la fièvre, avec mal au ventre ou la migraine. Et aussi avec un zona ou 3 vertèbres déplacées (et 4 dafalgan par jour pour ne pas gémir de douleur, ceci pendant 5 jours temps plein, à horaire variable et décalé en soirée).
      Parce que le jour où vous, intérimaire, osez poser un certificat maladie, vous êtes payé par l’agence d’intérim jusqu’à la fin de la semaine dans le meilleur des cas et puis fini contrat, allez vous faire soigner ailleurs, pour vous remplacer dans l’entreprise-cliente la chair à emploi ne manque pas.
      Cette chair fraiche entendra à répétition, à l’agence et chez le client, ce genre de phrase: « au moins l’intérim ça garde motivé…. la preuve: dès qu’on les prend sous contrat fixe, dans le mois qui suit hop certificat médical !  » (sic, et je vous passe certaines questions à l’entretien d’embauche, lourdes de sous-entendus sur les « projets familiaux » des travailleuses, ces feignasses qui tomberont enceintes sitôt le contrat signé)
      On peut remplacer le mot et le contrat « intérimaire » par toute une série de sous-contrats à subventions, de statuts emploi-et-formation, contrat-jeune et autres joyeusetés dont les points communs sont 1) l’effet d’aubaine 2) le mépris de la santé physique et psychologique du travailleur au profit de la rentabilité et de la sacro-sainte motivation au travail.

      Aujourd’hui même un salarié n’est-il pas à peine plus qu’un chômeur avec emploi censé être reconnaissant qu’on lui permette de bosser ? parce qu’avec la crise, qui sait si demain… Et donc on va bosser aujourdhui avec anémie pernicieuse ou burn-out…
      La pression elle vient d’abord de là. Le reste – retards, stress, coups de gueule des patients et contrecoups de gueule des généralistes – en découle.
      Alors oui, Adèle, ralentir on en rêve… et changer de priorités sociétales aussi…

      Hélas il se trouve tjrs quelques cas de « ralentissement abusif » en clair des tire au flanc. La visite médicale sert à délivrer un certificat d’arret-maladie justifié (Hervé ce mot-là est bien de notre monde!).
      Hélas il existe aussi des médecins-distributeurs généreux desdits certificats: argent facilement gagné, visite vite faite rattrapant le retard du planning.
      Et quand les deux cas de figure se rencontrent, ça donne cette collègue qui après avoir fait la noce le WE rentre le lundi matin un arrêt maladie, l’arrêt gueule de bois n’existant pas dans la nomenclature. Ou, mieux, elle pose un certificat couvrant 5 jours pour pendant ce temps arrondir sa fin de mois par des petits travaux freelance

      L’être humain est faillible et imparfait. Alors réjouissons-nous quand même d’en rencontrer des comme Bi-Bi, des qui font leur possible pour colmater la faille tout en acceptant humblement sa présence et en veillant à ne pas la laisser devenir gouffre où sombrer à son tour… Et faisons notre possible pour arriver à l’heure (avec autre chose que de la fainéantise à camoufler…) et pour patienter si nécessaire.

  100. Anne-Claire

    Baptiste ,moi , je serais enchantée d’attendre dans VOTRE salle d’attente !

    Et nous devrions peut-être arrêter de râler sur le peu de généralistes qui osent encore s’installer ….

  101. Roz.S

    Bravo à vous, et merci de continuer à écouter et vous occuper de vos patients sans chrono !
    Mais voilà je dois faire mon mea culpa, j’ai fait « perdre » 1h30 à ma généraliste il y a quelques années lorsque j’ai fait ma dépression… Et je tiens à présenter mes excuses pour les patients suivants qui ont dû attendre, mais elle a su m’écouter, prendre les bonnes décisions pour moi, et ça ça n’a pas de prix, en tous cas pas ce dérisoire 23 ou meme 25€ ! Sinon aujourd’hui je ne sais pas ce que je serais devenue…
    Avant de râler sur le retard du médecin, Il faudrait d’abord se poser la question sur soi-même, en tant que patient… Et à mon sens finalement, on devrait peut-être justement prendre en compte cette durée de retard dans les qualités d’un médecin…

  102. Yogi

    Mon médecin a systématiquement 4 à 6h de retard. Tout le monde le sait et s’en accomode. Les derniers rendez-vous sortent entre 1 et 2h du matin. Le premier rendez-vous est à 6h45.
    Des fois ça fait raler. Et puis dans la salle d’attente on discute et on apprend que certains viennent de très loin pour le voir et se faire soigner : Londres, Pays Basque, Marseille.
    On est en région parisienne.
    Ce médecin est un génie alors oui c’est lourd 4h d’attente, mais on sait pourquoi on le fait.
    Courage !

  103. Isabelle

    Bien cher Baptiste,
    J’avais justement cette discussion avec mon médecin. Suite à un commentaire d’un kiné qui disait qu’il était insupportable que les médecins aient du retard, que lui avait un emploi du temps, et qu’une heure d’attente parce que le médecin avait passé du temps à écouter les doléances de petits vieux, il en avait assez. Mon médecin de me dire que la part psy dans le soin était très important, alors oui, elle allait continuer à écouter les petits vieux. Et moi de rajouter que quand je vais la voir pour un petit bobo, OK normal, ça ne prend pas de temps, mais que je ne pourrai jamais lui en vouloir d’avoir du retard, parce que parfois, moi aussi j’en ai besoin, elle est aussi présente et attentive pour m’écouter, et m’aider.
    Et accessoirement, la consultation reste au même prix, et remboursée pour moi, mais sans rallonge pour elle.
    Merci Baptiste d’être là pour tes patients.

  104. Lou

    Pourquoi ne pas espacer les horaires de rendez-vous pour éviter trop de retard ? Pas à outrance mais légèrement. D’un médecin à l’autre, les retards sont très différents, et certains qui acceptent les urgences et font des journées à rallonge sont pourtant moins en retard que d’autres.
    Il y a certes les aléas, mais aussi la bonne volonté.

  105. Looklike

    Alors voilà vous êtes un ange et nous rêvons tous d’avoir un médecin comme vous qui affiche autant de professionnalisme ; merci pour votre témoignage.

  106. Laure

    J’ai repensé à votre chronique aujourd’hui à 13h15, lorsque la secrétaire de ma gynéco, avec laquelle j’avais RV à 12h, est venue m’indiquer qu’il allait falloir patienter un peu. Venant de prendre un nouveau poste, j’étais déjà embêtée m’absenter en cours de journée (eh oui à Paris, on ne peut pas bien partir à 11h30 en prétextant qu’on prend sa pause deJ…), mais quand on arrive enfin à obtenir un RV chez un spécialiste mieux vaut ne pas trop mégoter sur l’horaire.
    Bref, tout ça pour dire que j’ai fait des petits exercices de méditation pour me convaincre que ma gynéco avait sûrement une bonne raison d’être en retard, ce qui m’a permis de ne pas être trop agacée lors du RV. Donc je vous confirme que votre volonté de réconcilier patients et personnel médical porte ses fruits 🙂

  107. FPC91

    Pour celles et ceux qui ne tolèrent pas le retard du médecin, il existe un remède simple mais très efficace : la consultation libre, premier arrivé, premier servi. Il faudra juste prévoir de patienter 1 heure voire 2 mais ce ne sera alors plus Son problème mais le votre.

  108. koehrer

    merci et bon séjour en patagonie de la part d’un médecin généraliste qui a souvent 1h de retard pour les mêmes raisons que vous (sauf le sdf déposé ds mon cabinet) bien qu’elle prévoit déjà des rdv de 30mn… je me dis que je suis une vraie catastrophe… mais je ne vais plus chez mon médecin car j’ai un lourd paquet à traîner au quotidien (raisons familiales) et je ne tolérerai jamais qu’elle commence à étudier sa feuille de rdv ou ses résultats d’inr au bout de 20mn !! alors que je la dérange 1 à 2 fois par an. Les patients sont des êtres humains et pas des marchandises. Les êtres humains ont besoin qu’on prenne soin d’eux, qu’on les écoute avec bienveillance.

  109. Nicole Fragante

    Moi aussi mardi dernier je suis allée chez mon médecin, et j’ai attendu une heure, il y avait trois personnes avant moi, et je les écoutai râler contre le retard , ( elles venaient pour un renouvellement d’ordonnance), donc pas très urgent puisque c’est affiché dans la salle d’attente de prendre r-d-v 15 jours avant, un père qui avait r-d-v à 11h20 pour la même chose, lui râlai parce qu’il ne serai pas sorti pour récupérer sa fille à la sortie de l’école. Moi pour consulter (sur la plage réservée aux urgences), mon appel de bon matin, comme j’ai dit estimons nous heureux d’avoir des médecins et de ne faire que 6 km. L’an dernier mon mari a été hospitalisé d’urgence le 30 avril un cancer foudroyant, elle ne consultait pas ce jour là, hé bien au reçu des résultats du scanner, elle s’est occupée de tout, l’ambulance , la clinique, elle nous a aidé, m’a appelé le 2 juin au soir et m’a laissé un message pour dire au revoir à mon mari, message que j’ai conservé, elle savait que je passai la nuit à la clinique , il est décédé à 4h. Voilà le médecin que j’ai la chance d’avoir, sûre qui je peux compter, qui sait écouter, alors quelle importance le retard . Ne changez rien , si une chose prenez soin de vous. Nicole Fragante.

  110. Lala

    Bonjour,

    Jamais, je ne reprocherais à mon médecin d’être en retard. Par contre, j’aime bien que ce dernier s’excuse si c’est le cas, c’est juste une question de respect.

    Que les raisons du retard soient bonnes n’a même pas à être remis en question. Mais lorsque le médecin vient chercher le patient suivant en salle d’attente, cela ne lui coûte pas grand-chose de préciser « tous les rdv auront au moins 3/4 d’heure de retard. Merci de votre compréhension ». Cela permet aux gens de s’organiser, d’envoyer un message, de vérifier s’ils peuvent se permettre de rester dans la salle d’attente sans risquer qu’un enfant se retrouve à la gendarmerie parcequ’il n’aura pas été récupéré en garderie, qu’un pv ne soit mis sur un parebrise…

    Suis-je la seule à trouver que depuis qu’il est indiqué, dans les abri-bus ou dans les gares, que les bus/trains seront à l’heure ou qu’ils auront tant de retard a sérieusement contribué à calmer les gens et les énervements ?

    Suis-je la seule à penser que si le médecin sauve des vies, cela ne le met pas systématiquement au-dessus du lot du commun des mortels et qu’il peut quand même faire preuve d’un peu d’empathie pour les patients en salle d’attente ?

    En résumé : OUI aux retards, NON au fait que cela dispense de respecter les gens qui attendent ou de les traiter d’égoïstes sous prétexte qu’eux n’ont que de « petits problèmes » en comparaison. C’est à mon avis, comme cela, sans qu’on s’en rende compte, que doucement, on peut commencer à glisser vers le mépris, la « maltraitance », et cela me rend triste pour vous.

  111. GAY

    Bonjour,

    J’ai découvert sur la newsletter legeneraliste.fr votre vidéo, et votre blog, etc. et je tenais à vous remercier pour le temps que vous avez passé à expliquer à vos patients, aux patients en général que nous sommes tous, ce que le mot « patient » signifie, et ce qui le distingue d’un client.
    Merci pour votre action au quotidien..
    Un jour, vous aurez peut-être à expliquer aussi à vos enfants, pourquoi vous rentrez 1h en retard le soir.. j’espère qu’ils comprendront, car vos mots sont justes.
    Une fille de médecin

  112. Grâce M.

    Je débarque un peu mais je voudrais quand même réagir à ce que tu viens de dire Baptiste. Pour avoir travaillé dans le milieu médical, au contact direct avec les patients pendant presque 9 ans, je suis tout à fait d’accord avec tes arguments et j’ajouterai même que ceux qui se plaignent sont ceux qui prennent aussi du temps au médecin, et même s’ils disent n’en avoir pour peu de temps. Si ce n’est pas pour un contrôle de routine, en général lorsqu’on va voir le médecin, quel qu’il soit, c’est que quelque chose ne va pas. Ayant été à l’accueil, j’ai constaté que le nombre de personnes qui avaient besoin de parler était énorme (de tous âges, tous rangs et toutes personnalités). Un problème ou un mal peu être plus grave qu’un autre et un médecin, au delà d’un emploi du temps est humain et cherche à exercer son métier au mieux, au cas par cas. C’est ce que je tentais d’expliquer à chaque patient qui venait se plaindre à moi. Certains comprenaient et d’autres pas. Et ça peut être violent parfois lorsque certains ne comprennent pas. C’est vraiment triste parce qu’après les rapports patients/soignants (corps médical en général parce que tout le personnel peut en prendre pour son grade) en sont affectés (parfois toujours).

  113. Julia

    Oui… mais… dans la salle d’attente il y a aussi la dame qui a arrêté de travailler car elle est aidante de sa mère et qu’elle a deux enfants en bas age. Cette dame qui a pris ce seul rendez-vous possible. Oui un seule rendez-vous alors que sa fille a 39 de fièvre et sa maman 38. Car il n’y a plus qu’une place. Tant pis, elle fera passer sa mère et subir l’attente à sa fille de 3 ans qui a 39 de fièvre, oui 38 de fièvre sur une personne atteinte de DFT c’est plus problématique que 39 depuis 3 jours sur un enfant de 3 ans. Et au lieu de lui faire subir 30 minutes d’attente, cette maman épuisée des nuits sans sommeil à regarder l’écran relié à la caméra dans la chambre de sa mère… cette maman attendra 1 heure. Et elle passera a 16h15. Et elle arrivera à 17h à l’école… ou l’attend son fils en pleurs, le tout avec une petite fille brûlante et une mère déstabilisée car elle a été pressée. Et la journée se terminera pas une sensation de grand gâchis… La situation n’est jamais toute blanche ou toute noire. Mais si nous ( ceux qui attendent ) connaissons maintenant les dilemmes auxquels sont confrontés les médecins grâce à ta vidéo, il serait bon que les médecins connaissent aussi les difficultés des patients… Alors oui dans les 9/10 des cas je pouvais/peux attendre… mais des fois cette attente à été intolérable car elle touchait, car elle effritait, car elle usait cette patience d’aidant. Et contribuait à faire en sorte que l’aidant n’est rien d’autre qu’un subordonné que personne ne respecte. Celui de l’être proche, qui ne se rend plus compte ou celui du médecin pour qui il peut bien attendre.. desolée je suis acide, je m’en rends compte… mais tout le monde a le droit d’être écouté.

  114. Leslie

    Mon médecin traitant à toujouuuurs une bonne heure de retard…parce qu’il prend le temps avec chaque patient, parce qu’il est doux et ne brusque pas mon nourrisson, parce qu’il nous appelle pour prendre des nouvelles quand c’est un peu plus sérieux que ce qu’on pensait à la base, etc. Je ne sais pas comment il fait pour donner autant et toujours avec le sourire. Bravo !

  115. Gaillard

    Alors voilà je vous découvre et la je tombe raide devant tout ce que vous venez de dire . Bon comme il est un peu tard 23h41 je ne vais pas faire ma grosse bavarde habituelle mais vous venez de ensoleiller ma nuit merde le soleil la nuit ça va pas trop ensemble !!!! Et bien tant pis !!!!!! continuez d être en retard continuez d écoutez vos patients et surtout continuez d etre un humain au jour de aujourd’hui notre monde est en manque comme je pourrais amplement être votre mère et je serai sacrément fière je vous embrasse jeune homme changez rien

  116. Ur

    Je sais ! ce n’est pas drôle ! et pourtant j’ai bien rigolé ! Mr le Médecin … et j’en avait bien besoin ! merci Baptiste pour ces quelques minutes de détente …

  117. Gaud Anne

    Alors voilà, votre petite maman vous prendrait dans ses bras et vous dirait : « Tu as bien travaillé, mon petit ? C’est bien, tu es un bon petit. Viens, on va se faire un bon chocolat chaud, tu l’as bien mérité. Et aussi des bisous. »
    D’accord ?

  118. Dandy sabrinz

    Merci pour l’attention que vous portez à tous vos paient, ils ont vraiment beaucoup de chance de vous avoir. Malheureusement tous les praticiens ne sont pas, comme vous, autant attaché à leurs patients.
    Alors oui je veux continuer à vous suivre et lire vos récits sur la vie réelle d’un médecin.
    Surtout n’arrêtez jamais, rester comme vous êtes, ça nous fait du bien d’avoir un médecin proche de nous et qui se soucis de nos problèmes, certes, malgré une ALD, je ne suis pas à plaindre j’ai un médecin qui me comprend quand ça ne va pas et fait tout son possible pour m’aider. Je ne suis qu’un cas parmi tant autre.
    Je voulais juste vous dire MERCI BEAUCOUP POUR TOUT

  119. Laure

    Les raisons évoquées pour vos retards sont légitimes et tout à chacun peut les comprendre. Le gynécologue a 2h de retard car elle a eu une urgence OK; le matériel du pneumo le lâche dès la 1ère consultation, 1h de retard OK; le train de l’ophtalmo est tombé en rade OK. Mais le généraliste qui a tous les jours 2h de retard parce que pannes d’oreiller récurrentes et consultations durant en moyenne 30 min alors que les rdv sont pris toutes 15 min…. quand ton enfant a 39° depuis l’avant veille au soir (eh oui, car tu attends 48h avant de te précipiter chez le médecin) que le seul trou c’est à 19h et que tu passes à 21h (et il faut réveiller ton môme qui vient juste de s’endormir sur les sièges) quand même t’as un peu les boules….

  120. Karine HAHN

    …. c’est drôle ça… en général, quand un médecin est en retard, je suis plutôt contente… je sais que je vais avoir -enfin- un temps particulier, un vrai temps dédié, un moment entre parenthèse pendant lequel je vais pouvoir -enfin- poser ma valise et son bric-à-brac, et prendre quelques minutes -enfin- (et hop! un peu de retard en plus!…) pour parler de moi, m’occuper de mon corps -enfin- avec son âme dedans, sous le regard bienveillant d’un Autre… alors merci d’être chaque jour en retard…

  121. Najar

    Cher Monsieur, je comprend votre sentiment; votre vidéo est très bien expliquée – néanmoins, je tiens même si vous ne le lirez peut être jamais à vous dire ceci- je n’ai jamais été physiquement violent à l’égard d’un médecin, et je crois qu’il est juste de rappeler que rien ne justifie la violence. Mais il y a des abrutis dans tous les corps de métier. Alors bien qu’attendre une heure me provoque plus d’angoisse qu’autre chose, certaines attitudes ou réponses de certains de vos confrères (ceci afin d’éviter toute généralisation) mériteraient tout de même des réprimandes. Au delà de la bêtise profonde de certaines conduites, c’est bien du patient que l’on devrait s’occuper en priorité, mais comme vous l’avez expliqué, savoir écouter (et palper les abdomens) est déjà un premier pas essentiel. Vous ne faites pas un métier facile, et cette vocation à aider les autres est très respectable, mais le ton de certaines déclarations laisse parfois penser que les médecins se sentent un petit peu supérieurs à cause de leur précieux savoir. Puisque votre Blog porte sur la réconciliation des soignants / soignés, sachez que ce qui me rapproche de la paix c est de ressentir une certaine part d’humanité chez les soignants, qui trop souvent se protègent de la réalité en faisant barrière avec celle ci. Votre vidéo, très claire, en est un très bon exemple. Alors Merci.

  122. Calypso

    Bonjour.
    Il y a sans doute de nombreuses raisons honorables pour être en retard. Mais bien souvent, cela sert d’excuse facile. Pour ma part, mon ex-médecin étant de ceux-là, j’ai demandé le 1er RV de la journée, afin d’être sûr de le voir à l’heure. Et le voici qui se pointe, après quarante minutes de retard.
    Pas étonnant qu’à la fin de la journée il en ait une heure et demi. (Je comprend et tolère le quart d’heure de retard, bien évidemment. Une heure et demi systématique, non !). A la suite de ça, j’ai changé de cabinet.
    A mon kiné qui m’expliquait qu’à cause de l’habillage et du déshabillage, il perdait du temps, pourquoi ne pas prendre des RV toutes les vingt minutes au lieu de tous les quarts d’heures, puisqu’ils savent ne pas pouvoir les tenir.
    Oui, Mesdames et messieurs, notre temps est aussi précieux que le vôtre. Faites un effort. C’est possible. La preuve, mon médecin actuel est toujours à l’heure, et son cabinet toujours plein.

    1. DADBIBI

      Bonjour Calypso ,
      Pour parler d’un médecin que nous connaissons tous , comme probablement de nombreux autres , avant son premier rdv , il va faire quelques visites à domicile , prendre des nouvelles et revoir des patients qui l’inquiète , et cela très tôt le matin , il lui arrive donc d’être en retard dès la première consultation au cabinet , si ce n’est pas le cas de votre médecin , le jour où vous serez malade , qui viendra vous voir à 7h du matin ?.Bonne journée à Tous .

  123. jess

    Merci pour l’homme que vous êtes et ce que vous faites 🙂
    Soyez assuré que les dires de cette personne sont « puérils » ils ne signifient que « moi moi je… ».
    La planète se porterai tellement bien, si l’empathie était en chacun de nous.
    Je comprends bien que vous ayez envie que votre mère vous prenne dans ses bras, c’est pas n’importe qui une maman, ou un papa, on peut aller chercher auprès d’eux notre nourriture d’Amour-Tendresse 🙂 En espérant les avoir encore… Sinon on compense auprès d’autres personnes aimantes…
    Je vous souhaite de belles choses dans la vie. Et de bons soins entre vous et vos proches et vos patients 🙂
    Bisou Jess

  124. Céline

    Je vous découvre ce soir par le biais de facebook et je vous dis bravo pour vos retards car vous êtes un VRAI docteur qui prenez le temps avec vos patients et il n y a rien de plus rassurant que de se savoir écouté. Plein de courage.

  125. Esperluette

    Bonjour cher Baptiste,
    Oui je dis cher même si je ne vous connais pas (enfin si un peu quand même ,à vous lire de manière assidue!)
    Continuez à être vous même mon cher Baptiste,vous allez l’insolence de la jeunesse et l’insolence de l’amour du genre humain!
    Je suis infirmière depuis …31 ans ….J’ai choisi d’exercer en hopital à ma sortie d’école d’infirmières,maintenant ,on dit Institut de formation en soins infirmiers,je ne sais pas si le patient saisit la nuance ;moi ,oui!Avant nous devenions infirmières ;maintenant , ce sont des personnes qui font des soins,donc des actes et plus une prise en charge du patient.Pendant 5 ans ,j’ai appris ,puis j’ai quitté cet hôpital qui se déshumanisait pour le domicile qui ,à l’époque était tellement gratifiant .Puis ,la nomenclature a évolué et sous prétexte d’économies et de brebis galeuses qui surcotaient des actes,il a fallu renoncer à certains actes désormais non tarifés ;mais j’ai continué à faire certains soins sans les facturer puisque les patients ne seraient pas remboursés.Et puis ,les hôpitaux ont commencé à réduire les durées d’hospitalisation et la charge de travail de l’infirmière libérale a augmenté ,augmenté ,augmenté;j’ai fini par ne plus prendre le temps de respirer,ou plutôt de ne plus prendre le temps chez « mes « patients qui devenaient patients face à mes retards;enfin pas tous ,certains voulaient une prestation à l’heure ,pas une infirmière sympa,me reprochaient le café que je n »avais pas même pris chez le précédent patient.
    Ma vie personnelle a entraîné des choix différents ensuite ;infirmière de la chair de ma chair ,j’ai cru un temps ,ne plus pouvoir exercer quand la médecine a été impuissante .
    Et puis ,le goût des autres qui revient ….
    Aujourd’hui ,je suis infirmière en psychiatrie de puis 4 ans ,et j’étais heureuse ;enfin je retrouvais le temps de prendre le temps….les mots pour les maux.
    Et pourtant ,le monde de la psychiatrie est à son tour parasité par la « performance »;oui ,je vous assure ,Baptiste ,depuis quelques mois ,nous avons un directeur de la performance.Incroyable dans le monde de la santé!
    Alors que vais je faire ?Fuir encore vers un ailleurs meilleur?non, Baptiste ,je vais rester et je vais résister parce que je vous ai découvert ,il y a déjà un moment ,je ne sais plus quand ,ni où,mais j’ai ,chaque fois que je vous lis ,l’impression de travailler avec vous et je me sens plus forte.
    Merci.

  126. Nadia

    Cher Baptiste,

    J’ai simplement envie de vous dire merci, pour ce que vous êtes, pour la vocation que vous avez choisie, pour le cœur et le dévouement que vous y employez. MERCI pour tout et pour tout ceux que vous avez écoutés, soignés , aidés et sauvés … et merci de prendre le temps de bien faire. Je vous dis merci à la place de tout ces gens qui ne voient pas tout ce que vous êtes et faites. Gardez bien tout ça car nous avons besoin de vous !
    MERCI Baptiste

  127. Lule

    Bonjour/bonsoir Baptiste,

    enchantée. Touchée. Je savais qu’un médecin qui a du retard a de bonnes raisons, ce serait m^me plutôt bon signe selon mes critères. Pas simple de « gérer » le temps avec des êtres vivants sensibles!
    Ce que je voulais te dire c’est que je t’envoie un immense hug plein d amour et de confiance, et je souhaite que tu puisses t y ressourcer quand tu en as besoin. Merci pour ta contribution pour un monde tel qu on le souhaite.

  128. Myriam

    Merci d’être ce que vous êtes tout simplement, à savoir, prioritairement, un homme bon, aimant et attentif et puis le médecin que nous aimerions avoir, à l’écoute et respectueux.
    J’espère que vos patients ont la capacité à le reconnaître. Vos amis et votre famille, eux, le savent probablement mieux que personne.
    Encore merci pour vos écrits tellement généreux et objectifs.

  129. gendan

    Merci pour cette vidéo. Continuez à faire votre métier avec autant de sincérité et de bonté. Ça fait chaud au cœur. Mon médecin est également à votre image. Vous êtes nos anges gardiens.

  130. pasquié laurette

    Cher Baptiste,
    Je ne pourrais pas changer ce monde fou pour toi mais en temps que maman,je peux te serrer dans mes bras à la sortie de ton cabinet,tous les soirs ,si tu veux et si cela doit apaiser ta souffrance,ton impuissance face à cette dégringolade des êtres humains!
    Garde espoir: »La vie n’est pas belle,on se la fait belle »!….aussi songe à te préserver,à garder des moments secrets,à te ressourcer auprès de ta famille ,tes amis…et de longues marches dans la nature ;elle ne ment pas,ne te trahit,ne profite pas de toi…elle donne tout simplement alors reçoit ce vent qui chuchote à tes oreilles,reçoit ce rayon de soleil qui réchauffe tes os,reçoit cette averse qui te lave de tous les maux et surtout écoute le chant des oiseaux qui te glorifie …
    Si je te dis tout ça,c’est parce que moi-aussi,on a essayé de me dégouter de mon métier à vouloir y laisser ma peau et heureusement j’ai eu ce médecin qui a su m’écouter…mon médecin m’a sauvé la vie : il a su détecté en moi cette grande détresse qu’on appelle le »burnout »et que je ne connaissais et que je nai pas senti venir!
    Alors ,cher Baptiste,cher fils crois encore en ce que tu fais et ne te laisse jamais dicter ni comment le faire,ni pourquoi le faire…fais-le..avec ton coeur,avec tes tripes…ça ne peut qu’être BEAU!
    On ne casse pas une vocation auusi difficile que se soit pour y arriver!Bon courage à toi et « bon vent »!

  131. Marie-Line D

    Tout d’abord merci pour ce partage Baptiste.
    Je tenais simplement à ajouter à tous ces commentaires que personnellement, je ne me plains pas de mon médecin qui est en retard (et ils le sont systématiquement depuis le premier que j’ai consulté) parce que je me dis que ce sont de très bons médecins que j’ai choisis. Lorsqu’un médecin est très bon, il ne s’arrête pas simplement à une demande tel un ordinateur avec une commande,… point. Il y a un échange et on ne se sent pas « expédié » parce qu' »il y a 10 personnes dans la salle d’attente (c’est déjà arrivé, si si!). C’est vrai aussi que pour avoir un RDV, ce n’est pas forcément simple mais c’est bien normal! Un bon médecin attire plein de personnes désireuses des meilleurs diagnostics, conseils et traitements. Cela semble tellement évident tout ça! Il suffit juste de prendre un peu de recul et de se concentrer sur autre chose que son propre point de vue et son intérêt personnel.
    A nouveau Merci Baptiste!

  132. De passage

    Mon médecin est TOUJOURS en retard. Mais en même temps c’est comme les boulangeries: c’est quand il y a la queue devant qu’on reconnait les bons. Je le sais, et le peu de fois où j’y vais je prend un livre et puis c’est tout… Je respect même beaucoup ce médecin qui pratique dans un quartier moyen de la ville la plus pauvre de France (Roubaix pour ne pas la citer) qui a accepté de me prendre en charge en visite à domicile, alors que je ne faisait pas parti de ces patients (je venais d’emménager) durant les vacances, pour un arrêt de travail. (Ben oui en France quand tu sors de plusieurs jours d »hospitalisation avec une double fracture à la jambe il faut que tu te dépêche d’aller chez ton médecin G pour avoir un arrêt de travail car ils t’en font pas un direct!).

    En tout cas bon courage à toi et tient le coup. C’est pas simple, les gens sont ingrat (il n’y a qu’à lire certains commentaires) mais le monde a besoin de gens comme toi.
    Et pour répondre aux mauvaises langues, oui il y a des mauvais médecin mais rien ne vous empêche d’en choisir un autre (même quand on est diabétique) ;).
    Pour les mauvaises langues bis, ceux qui disent que les médecins gagnent bien leur vie, oui mais ça reste peu pour un 60h/semaine et pour le niveau de diplôme. Ce ne sont pas les impôts qui payent leurs études mais l’inverse Il faut savoir que les internes et externes que vous trouvez dans les hôpitaux sont bien souvent des étudiants payé 400€/mois pour un 35h… Prenez vous en aux banquiers qui eux se gavent bien sur votre dos, pour moins d’heures.

  133. Joëlle GRISPIN-KAMIDIAN

    coucou Baptiste !
    Trop fort…
    je suis arrivée sur ton blog, par le biais d’un partage FB, qui m’a déjà fait monter une sensation imminente de montée de larme… logique, me suis précipitée sur le blog, regardé la vidéo, les larmes ont coulé…
    Trop fort ou… qu’est-ce qui m’arrive ? (j’ai 57 ans, suis psy…) Mais vraiment bravo, c’est beau, c’est poignant, c’est dense, intense ; mais si j’achète ton livre, est-ce que je vais pleurer tout le temps ?
    Merci, hug !

  134. Joëlle

    coucou Baptiste !
    Trop fort…
    je suis arrivée sur ton blog, par le biais d’un partage FB, qui m’a déjà fait monter une sensation imminente de montée de larme… logique, me suis précipitée sur le blog, regardé la vidéo, les larmes ont coulé…
    Trop fort ou… qu’est-ce qui m’arrive ? (j’ai 57 ans, suis psy…) Mais vraiment bravo, c’est beau, c’est poignant, c’est dense, intense ; mais si j’achète ton livre, est-ce que je vais pleurer tout le temps ?
    Merci, hug !

  135. Caro

    Bonjour,
    Mon gynéco est toujours en retard, c’est systématique. Et c’est même pour ça que je l’aime beaucoup. Ces dernières années, je l’ai beaucoup vu. Un bébé qui ne voulait pas arriver, puis deux fausses couches… Je sais que malgré tout j’ai de la chance, parce que je suis encore jeune, et bien suivie. Mais toujours est-il que mon gynéco, je le vois, par la force des choses, plus souvent que certaines amies.
    Bref, à chaque rendez-vous, il faut compter au moins une heure de retard. Je le sais, et je prends un livre, c’est tout. Je me disais simplement que c’était pour de bonnes raisons. Et puis un jour, le jour de ma première fausse-couche, je suis allée le voir immédiatement. Je ne savais pas encore que j’étais en train de perdre mon bébé, mais il y avait du sang, et ça m’inquiétait.
    Arrivée sans rendez-vous à un moment où sa secrétaire s’était absentée, j’ai demandé aux patientes en train d’attendre si je pouvais passer devant elle. Que j’étais désolée, que je n’avais pas de rendez-vous, mais qu’il fallait que je vois ce médecin. Quatre femmes attendaient, de tous âges. Quatre refus, parce que bon, « il y avait déjà assez de retard comme ça hein ». Je voulais leur répondre que dans ce cas, je prendrai rendez-vous pour perdre mon bébé. Mais, superstitieuse, je ne voulais pas le formuler.
    Toujours est-il que j’ai beaucoup plus été marquée par ce manque d’empathie (alors non effectivement, je n’étais pas rentrée dans les détails, mais je peux assurer que mon visage devait parler pour moi. Et puis, on vient rarement au pied levé chez son gynéco parce que tout va bien non ?) que par les multiples retards de mon médecin.
    Par chance, la secrétaire est ensuite arrivée. Je l’ai prévenue, elle a appelée le médecin qui s’est immédiatement occupé de moi. En me disant que dans ces cas là, je ne demandais rien à personne et je « l’attrapais au vol » entre deux patientes.
    C’était il y a deux ans et demi, mais je reste profondément marquée par ces refus. Je n’aurais pas imaginé que l’on puisse laisser une jeune femme en pleine détresse. Car c’était cela, j’étais perdue et ne savais pas comment réagir.

    J’ai depuis développé une très bonne résistance à l’attente chez un médecin… Au point que la dernière fois que j’ai vu mon dentiste, j’ai laissé couler l’heure de retard. Bon, en fait, j’avais été oubliée dans la salle d’attente… Et il a été très étonné quand il a réalisé que j’étais bien là, mais très patiente !

  136. Christiane Foglia

    Vous êtes un véritable médecin …. et cela fait vraiment du bien ! Merci, continuez ainsi !
    Vous avez toute mon amitié et mon affection.
    Chris

  137. RM

    Je comprend ce que vous dites, mais j’aimerais que si les médecins sont en retard, qu’ils aient la politesse de prévenir leurs patients, le mois dernier, j’ai attendu 1h pour finalement partir sans avoir vu le médecin, pour un rappel de vaccin, juste pour qu’il m’écrive sur un papier la seringue à aller chercher à la pharmacie.
    Et non la médecine n’est pas gratuite, on cotise chaque mois pour elle, et en tant que célibataire, je peux vous dire que la cotisation me coûte beaucoup plus cher que le remboursement de mes quelques consultations annuelles chez le dentiste ou le gynécologue…

    1. altrumour

      RM, J’espère que vous avez pu « vous en sortir » et que, surtout, l’avenir ne vous contraigne pas à acheter (sans remboursement) des médicaments dont le prix de la boite (sans compter ce qui va avec, hosto. ambulance….) avoisine les 500 euros/pièce……… Pour une ordo. comme ça, soit c’est l’avance de la pharmacie soit c’est un coup de téléphone et l’ordo. est dispo, gratos, au cabinet. Vous qui êtes soucieuse des dépenses en matière de santé, voici comment éviter le prix d’une consultation et, du même coup, libérer votre médecin de charges indues dans le sens où il mérite mieux que d’être un « gratteur de papier »….

  138. Eve

    Vous me semblez tellement fragile… prenez soin de vous et sachez que chez mon médecin, il y a toujours une heure, une heure et demie d’attente et comme on se le dit à chaque fois dans la salle d’attente entre patients, on ne change pas de médecin même si on doit attendre parce que… notre médecin est un bon médecin!!! laissez les mécontents ronchonner, prenez les sourires et la reconnaissance de vos patients comme des bonheurs, car sans vous, moi en tout cas, je ne serais plus. Alors merci, merci d’avoir tant travailler pour réussir vos études, alors merci d’y avoir passé de si longues années, alors merci pour les autres et moi que vous aidez à vivre, survivre avec nos saloperies de maladies, et alors merci nos maladies, oui, qui nous permettent de rencontrer des médecins comme vous, des « vrais » gens!!!

  139. Thierry Rajaud

    Oh ! En tous cas pour être sur le plateau du du Quotidien, on est à l’heure ! C’est un miracle de la part d’un médecin généraliste débordé visiblement…

  140. Emline

    Bravo pour cette vidéo, je ne connaissais pas ton blog. Je suis moi aussi dans le soin depuis 5 ans en libéral (paramédical) et te comprends tout à fait. Une des leçons que j’ai apprise dernièrement (en en parlant chaque mois aussi auprès de ma psy !), c’est de ne pas oublier de prendre soin de soi aussi pour se préserver et continuer à les soigner aussi bien que ce que tu fais.

    Je suis aussi patiente et ai eu la chance de rencontrer une médecin généraliste super car très à l’écoute et qui a pris au sérieux des symptômes (pas le cas de tous les médecins), ce qui a permis de diagnostiquer et enrayer un peu une maladie (heureusement bénigne à l’heure actuelle).

    Alors courage, ne change rien mais prends soin de toi

  141. TARDY

    Bonjour,
    Ce moment d’émotions, de fraternité , d’humanisme avec YAN … quel réconfort !!
    J ‘aimerai avoir la chance de vous côtoyer … en attendant je vais me pencher sur vos écrits …
    MERCI MILLE FOIS

  142. Anne

    Oui…..
    Ça m’attriste ces réactions.
    Je suis infirmière. Depuis 2001. Et
    ça me rapelle quand en service de médecine palliative, après une réanimation compliquée dans une chambre où nous étions 4 à agir (médecin, infirmière, aide soignante), j’ai poursuivi mon « tour du soir » (qui dure 2h en moyenne). À peine entrée dans la chambre d’une dame j’ai reçu comme une gifle ses paroles :  » Et voilà même pas à l’heure pour me donner mes médicaments ».
    Courage tenons le coup soignants et soignantes et surtout restons solides/solidaires.

  143. Shatterredsoul

    Ca m’énerve tellement quand mon médecin à une heure de retard! C’est dingue, l’autre jour ce même médecin a accepté de me rajouté à son planning ultra chargé (ben oui, forcément, c’est le seul médecin pour 5000 habitants, et en plus, comme il est super mauvais et toujours en retard, il y a même les gens des villages d’à côté qui viennent le voir, c’est fou ça!) Enfin bref, ce médecin horrible et super en retard a accepté de me voir pour une broutille, une simple histoire de dépression et de harcèlement au travail, parce que bon, je suis comme toutes ces autres pauvres connes qui profitent du système pour se mettre en arrêt maladie au premier coup dur. Alors voilà (!!!) ce médecin a rajouté de l’attente à l’attente pour m’écouter et en plus, il a insister pour m’ausculter entièrement comme ça faisait longtemps qu’on ne s’était pas vu. Il a voulu savoir où en était mon traitement quand à ce syndrome de raynaud aggravé, savoir comment je tenais le choc auprès de mon père atteins de Parkinson (un de ces patients qui lui font avoir beaucoup de retard, tiens!) Il a même insisté, le bougre, pour que je repasse lui poser les analyses de sang prescrites (et il a même pris ce temps qu’il n’a pas pour me les déchiffrer à postériori.)
    Quand je suis sortie, il y avait encore plein de monde qui attendait, en retard aussi. Et puis ces gens là, pour en avoir déjà fait parti, ils n’ont pas attendu plus parce qu’il était déjà midi. Non, ils ont continué à se faire ausculter, écouter, palper… tour à tour, sans interruption. Jusqu’au soir.
    Et moi je me dis que quand même, avec tout ce retard, c’est inadmissible.
    Inadmissible de savoir que mon médecin en retard, il n’a surement pas mangé pour me voir et pour voir ces gens et il est surement rentré tard chez lui auprès de sa famille le soir. Mais ce médecin, on en a besoin! Alors il va falloir apprendre à se détendre un peu et à arrêter de s’offusquer pour un rien. On a le temps bordel, de perdre une heure pour en gagner beaucoup plus d’autres, comme cet homme qui faisait un infarctus, ou cette femme qui aurait pu se faire tuer sous les poings de son compagnon, ou cette autre femme qui aurait pu rentrer chez elle et sauter par sa fenêtre….
    N’oublions pas que ça pourrait être nous aussi, un jour. Et si on ne meurt pas d’un rhume, on pourrait très bien crever d’épuisement, à force de courir après ce temps que l’on refuse de prendre.

  144. Ravot Nathalie

    Bonjour Baptiste. Je suis une ancienne aide -soignante, devenue coordinatrice dans une maison de santé rurale, je voulais juste vous soutenir : vous êtes juste humain. Comme les médecins avec qui je travaille : retards, fatigue mais toujours là. Restez comme vous êtes : en colère ! A bientôt

  145. natoo

    Alala mon médecin s’il n’avait qu’une heure de retard
    je serais ravie, mais non c’est deux voir trois heures
    parfois avec ou sans rdv c’est pareil….
    quand j’y vais pour renouveler mon ordonnance c’est
    15 min, mais il lui aussi arrivé de me garder 1 heure
    parce que j’étais très mal…. chacun son tour
    et si ça ne plait pas’ a ceux qui attende qu’il aient voir ailleurs
    moi j’ai choisis…quitte à attendre c’est ainsi mais c’est ce médecin que
    je garde…..

  146. Vl

    Bonjour,
    Il est sûr qu un medecin consciencieux, c est top !
    Mais ne pourrait il pas exister une appli permettant au patient d avoir de la visibilité sur le temps d attente ?
    Ca ne resoudra pas le problème mais evitera a certains de courrir pour rien :-).

  147. Aurélie

    Je suis moi aussi médecin (psychiatre).
    Pour avoir eu le même problème de retard récurrent quand j’ai commencé à consulter, j’ai fini par opter pour une solution : je me cale des créneaux de « battement » tout au long de la journée, c’est-à-dire que je ne remplis pas tous mes créneaux. Cela me permet de prendre plus de temps avec les patients qui en ont besoin, sans trop décaler les suivants. Car outre le fait qu’attendre est toujours pénible, pour certains patients c’est impossible s’ils ont d’autres impératifs après la consultation… Cela évite donc des consultations manquées.
    Bref, je te recommande de tester 🙂 Et si jamais certains jours tu es bien dans le timing, ces petits créneaux de rab’ sont parfaits pour faire un courrier qui traînait / appeler un confrère / aller sur facebook 😉
    Bises et bonne continuation 🙂

  148. KHALFI FATIMA

    Ma plus jeune soeur travaille en milieu hospitalier et aux gens pressés, elle leur demande s’ils attendent un greffon. Les réponses sont bien sûr négatives. Alors, elle leur dit qu’ils ont bien de la chance. Un petit tour en cancérologie où elle a officié, bien des malades auraient aimé avoir le temps…… de vivre. Bon courage à vous car il est vrai que nous allons vous consulter le plus souvent dans les mauvais moments de notre vie, rarement pour vous dire que nous sommes heureux.

  149. Vulcan

    Et bien moi, mon médecin généraliste, il est toujours à l’heure, et je lui en suis reconnaissant, car je suis également toujours à l’heure à ses rendez vous.
    Que dois-je en conclure?

  150. Masoni

    Bonjour!!
    Je viens de visualiser cette vidéo et je dois dire que hélas je me suis reconnue dans le fait de « râler » lorsque mon médecin avait du retard mais cela c’était avant que je tombe malade , que mon époux lui aussi tombe malade et que je sois obligé d’aller aux urgences et à l’hôpital , avant oui car depuis j’aie vue, j’aie entendu, j’aie compris combien votre métier était difficile, préoccupant’ demandait une implication de chaque heure, et désormais je vous comprends, je vous ESTIME ET VOUS RESPECTE car vous pratiquez un BEAU MAIS HO COMBIEN DIFFICILE METIER !!COURAGE A VOUS ET MILLE MERCI D’ETRE LA POUR NOUS!!

  151. isabelle geoffroy

    bonjour
    juste un coucou pour saluer ce témoignage, bien que je n’ai jamais râler après un médecin trop long je dois même dire qu’un médecin à l’heure pile me parait « douteux » !
    merci M Toubib d’être un vrai médecin, un médecin attentionné, juste un humain en fait ! …. il en faut du courage pour essuyer tout les bobos des mondes … Merci d’avoir tenu toutes ces années pour apprendre à nous soigner …

  152. Darracq Régine

    Merci, ça remet les pendules à l’heure. Le facteur humain!! ah le fameux facteur humain, plus facile de l’oublier que de la prendre par la main. Keep on!!

  153. Dr Marie-Anne DURAND-FONVIEILLE

    Bravo, cher confrère, médecin dans l’âme …
    étant moi-aussi , régulièrement en retard en fin de matinée ou de journée, recevant de plus en plus des réflexions désobligeantes de certains patients qui, eux aussi , me mettent en retard et parfois de façon moins honnête : l’éternelle fin de consultation, qui reprend : » il me faut mon ordonnance de pilule , j’ai oublié le certificat « ……, plus souvent , c’est le départ avec les pompiers , l’attente du SAMU en essayant d’arrêter une hémorragie, de soulager une douleur intense ou de masser… la rectification d’un diagnostic ( pneumothorax se présentant comme un lumbago… ) en tentant de convaincre pour sauver une vie , …….. qui retarderont le plus : qu’importe; mais c’est aussi l’écoute d’un patient dans le deuil, après la prise en charge de son épouse, l’essai de soulagement… jusqu’à la fin, bien au-delà des heures ; pendant se temps, critiquée , jugée … parce que ne pouvant partir de suite vers ma petite maman du même âge, attendant des heures , à plus de 750 kms, dans le service d’urgences d’un hôpital , que j’essaie de contacter , sans succès souvent.

    1. altrumour

      Respects à vous Dctrs….
      N’oubliez jamais que le vrai patient, celui qui souffre profondément, est nécessairement le même que celui qui se moque d’avoir attendu très longtemps. Dans sa douleur il entend que la détresse de ses semblables est similaire à la sienne… La cause du râleur qui estime avoir trop attendu est indéfendable d’autant plus que je suis convaincu que c’est ce même type d’individu qui cherche, en dépit de la moindre pertinence, à monopoliser votre attention. Le jour ou vos confrères psychiatres seront armés d’un vaccin contre la c……. YES!!!!!!!!!!!!!

  154. Sane

    Mon médecin traitant a mis une petite affiche dans sa salle d’attente, priant les gens de ne pas s’offusquer s’il a du retard, parce qu’un jour, ce sera peut-être pour eux qu’il se mettra justement en retard.
    J’ai trouvé ça étrange qu’il soit obligé de l’afficher mais de partout où l’on regarde, il faut avouer que les gens ne connaissent plus (et ne savent plus mettre en pratique) cette notion essentielle qu’est le RESPECT.

    Merci à vous de l’égard et la bienveillance que vous portez à vos patients,

  155. laurence

    Ben moi je ne suis pas votre petite maman, mais je vous fais quand même plein de poutous, comme ma petite tata à moi. Et continuez à avoir 1 heure de retard, en plus vous savez quoi: ce qui râlent parce que les médecins ont 1 heure de retard, sont les même qui râlent parce que les généralistes les expédient en 1 quart d’heure en palpant un max. Alors surtout ne changez pas quoi qu’ils disent !
    Et bravo pour votre humanité, c’est pas toujours évident de le rester « humain ».
    Et encore plein de poutous…..
    Laurence.

  156. Titia Maz

    Ceux qui grognent contre les médecins en retard sont des gens qui ne regardent pas plus loin que le bout de leur nez (vous savez? Les « moi je ») Pour ma part, je déménage souvent, du coup je ne fais pas la fine bouche, dès qu’un médecin m’accepte en tant que nouveau patient, ça me va, je prends! Et pour la petite histoire, le dernier que j’ai eu m’a prise la première fois avec 1h50 de retard. J’avais mal au pied gauche et il était un peu rouge. A la base je vais rarement voir le médecin, j’ai la chance d’avoir un très bon système immuntaire. Mais là, je pleurais de douleur… En passant les détails, une petite ampoule s’était infectée, et ganglions + traînée fongique = empoisonnement du sang. Et là, le doc m’a tout expliqué, il a pris le temps de me dire avec des mots clairs ce qu’il m’arrivait. Et surtout  » vous allez à la pharmacie chercher les antibiotiques et vous les prenez tout de suite! Vous avez compris? Sinon demain vous finirez à l’hôpital ». 35 min de condultation sur 15 de prévues à la base… Donc pour ça, OUI, je veux bien d’un médecin en retard! Les fois d’après, je ramenais mon livre!
    Alors surtout, ne changez rien!

  157. Franćoise

    Bonsoir Baptiste ,

    Vous m’avez émue et vous avez mille fois raison. J’espère que certains réfléchirons avant de râler.Combien aussi arrivent en retard, ou vous posent un lapin…Combien refusent un rendez vous car c’est pendant » les feux de l’amour » ou autre…
    Je pense que c’est difficile pour vous , pour ceux qui travaillent en hôpital etc…
    Bon courage…et profitez de votre maman !

  158. patrick

    Bonjour,
    Dans le cabinet medical de ma petite ville, sur 3 médecins, 2 sont 90% du temps à l’heure et 1 est le plus souvent en retard d’1h au minimum (le mien) dans ses RDV. Est ce que cela veut dire que 2/3 ne font pas correctement leur travail ou remplissent très mal leur mission?
    Je comprend et j’adhère à votre explication mais comme pour tous les cas elle ne s’adapte pas à tous je pense.

  159. AROLES marguerite

    Bonjour Docteur, juste un mot pour vous dire que votre maman a beaucoup de chance d’avoir un fils comme vous et je pense que de son côté elle doit être très fière de son fiston de médecin
    Ne changez rien et continuez d’être en retard puisque c’est pour la bonne cause
    marguerite

  160. Pauline

    Je m’en veux en lisant ton blog, je m’en veux de ne pas l’avoir découvert plus tôt. Tu es une sacrée belle personne et ça me réchauffe le cœur pour la semaine.
    Bonne semaine à toi

  161. Hervé CRUCHANT

    Elle lui dit :
    — Çà te dirait de jouer au docteur ?
    Lui, soudain tout guilleret dans son canapé-foot-bière :
    — Ben ouais !… Chouette ! Et comment tu fais çà ?
    — Tu restes assis à attendre sur ton cul pendant une heure à faire monter la pression.
    Et puis tu donnes 23 balles contre un bon d’achat chez le pharmacien…
    — C’est… c’est tout ?
    — Non, non. Si çà persiste, tu prends rencard et on se revoit dans six mois….
    — …

    juste pour rire un peu « en attendant » ! 🙂

  162. Laudela

    Alors je vous raconte mon histoire: des saignements hors menstrues depuis avril , bon, je vais bien mais c’est gênant quand même. Des menstrues de plus en plus abondantes. Bon allez, on prend rendez vous chez le gyneco (je déteste aller chez le médecin, vraiment)  » en juin . »premier rendez le 8 août, mais allez faire un tour quand même aux urgences , on ne sait jamais! ». Je vis en Allemagne. Aux urgences « tout va bien, si ça saigne plus fort revenez ». C’est quoi plus fort? Bref je profite d’un passage à Paris pour passer dans un centre médical. Auscultation par une remarquable gyneco.on parle de la situation en Syrie (elle est syrienne) du concert de Beyoncé « top vous avez de la chance,profitez bien! » (J’assume mes goûts musicaux :-)) .A la fin de la consultation « bon vous avez deux polypes , ce serait bien de les retirer assez vite, ils sont quand même gros… »bon bon….je rentre en Allemagne, en me disant que je me ferai opérer la bas, vu que j’y vis…mon rendez vous du 8 août arrive. Après papotage : »tout va bien madame, pas d’inquiétude à avoir! » Euh…vous êtes sûr?parce que je les ai vus mes petits polypes quand même..d’où ma question « vous êtes sûr que je n’ai pas de polype? » Il rechecke: »non je ne vois rien….mais revenez à un autre moment de votre cycle, là la muqueuse est quand même épaisse! » Je reviens donc 2 mois plus tard: « ah oui vous avez un (un!!???!non on j’en ai deux!!! Par pitié cherchez encore!!) Bon si vous continuez à saigner revenez, on va penser à opérer! » Alors dans ce cas, j’avoue, je regrette mes si méchants médecins français…parce que là je flippe de me faire opérer par quelqu’un qui ne voit pas en 2 rendez vous ce qu’une gyneco en France à vu en 15 min (oui oui 15 min)… je veux dire:je flippe VRAIMENT de me faire opérer….médecins français, je vous aime.et Bibi, je te kiffe encore plus.

  163. Dominique Remi

    Merci Baptiste, pour ton témoignage et ceux que tu partages sur ton blog.
    Tu incarnes la médecine dans sa mission première et j’aimerais être ta patiente… mais j’habite un peu loin.
    Avec toute ma sympathie et mes meilleurs vœux pour une heureuse continuation

  164. Gateau

    Vous m’avez tellement touché que j’en pleure en vous ecrivant.
    Qu’elle belle personne que vous etes !
    On a tellement besoin de gens comme vous , vous etes tellement humain !
    Continuez a etre vous et courage pour affronter chaque jour .☺

  165. campel johanna

    Bonjour! Je vous découvre sur France 5, j’espère que vos activités ne vous feront jamais quitter votre job de médecin généraliste! J’espère que vous aurez l’occasion (mais peut-être le faites vous déjà!!) de former d’autres médecins à cette empathie bienveillante. Votre sensibilité, votre écoute du patient, votre relation de proximité avec votre patientèle, non pas comme le « sachant » mais bien « l’aidant/l’accompagnant » m’ont beaucoup ému. Vous êtes une très belle personne. Peut être que votre simplicité fait très justement l’écho de notre humanité… Bien chaleureusement,

  166. cannac

    Merci Docteur pour ce témoignage tellement honnête, beau et bienveillant. Je suis maman d’un fils en 4eme année. Comme votre maman je suis fière de lui mais j’ai peur aussi pour lui. Alors voilà merci de dire tout haut les difficultés de ce métier, de vivre avec le coeur chaque acte médical et de me donner l’espoir qu’un jour il y aura beaucoup d’autres Dr Beaulieu qui regarderont les êtres humains derrière des n° de dossiers.
    Bien à vous

  167. lingrand Bouchery

    il en faudrait beaucoup des médecins comme vous; j’ai fait votre connaissance dans « thé ou café » et je crois que c’était Patricia Kass l’invitée et vous m’avez beaucoup intéressée; c’est pourquoi je me suis connectée à votre blog que je lis assidument; merci à vous d’exister

  168. Florence

    Bonjour Baptiste, Je viens de lire votre livre « Alors vous ne serez plus jamais triste ». MERCI. J’ai éprouvé beaucoup de sentiments : joie, tristesse, colère, incompréhension, amitié, folie … et je vous en remercie. C’est une lecture vivante qui fait du bien. Je suis donc venue sur votre site et je viens de visionner votre témoignage. Je vous entoure de mes bras comme votre maman pourrait le faire (je suis moi-même maman de 2 enfants 19-22 ans). J’ai envie de vous dire et de vous écrire que je vous aime, que je suis contente que vous existiez car vous dites les choses telles qu’elles sont. MERCI de faire tous ses petits pas pour être dans l’écoute, la gentillesse, la bonne intuition. MERCI de ne pas céder aux autres et d’être comme vous le souhaitez. Les autres changeront dans votre entourage. Je fais des maraudes avec les Restos du Coeur pour créer du lien avec les sans-abris depuis 4 ans, l’impatience, la violence, la solitude, ce n’est pas pour les humains. La patience, l’amour de soi, la confiance en soi, la gentillesse (c’est ma religion), la joie, le rire, la compréhension, l’écoute ….. toutes ses possibilités sont en nous, sont en vous et vous les partagez. MERCI. J’espère un jour pouvoir être cette grand-mère un peu fofolle décrite dans votre livre. Je vous remercie pour ce cadeau de lecture. Bien à vous. Florence

  169. de oliveira jacqueline

    Je suis entièrement d’accord du travail remarquable que font les médecins. Toutefois lorsqu’on est le premier client rendez-vous à 9 h et que le médecin arrive à 10 h sans s’excuser c’est un peu dérangeant. Lorsque vous travaillez à l’usine, travail bien utile lui aussi et si peu reconnu… soit on vous retire une heure sur votre paie soit on vous la fait récupérer, ou pire on vous demande de rentrer chez vous…. les patients ont eux aussi des milliers de choses à faire….

  170. Libellule

    – Le secret un peu honteux de Libellule –
    Alors voilà, paramédicale issue d’une famille de soignants, je sais bien que tout le monde fait ce qu’il peut, et je n’ai jamais critiqué mon médecin quand elle est en retard. Je l’aime bien.

    J’ai un bébé, génial, mais avec une santé fragile. vraiment. depuis sa naissance, je fais 1 à 3 consultations médicales par semaine, avec des tas de spécialistes qui ne trouvent pas. Je ne leur en veux pas de ne pas trouver. Par contre ça commence à me gonfler qu’on essaie de me faire croire que la prise en charge est « en réseau » (alors que ces médecins n’échangent pas d’info, ils se refilent juste la patate chaude voire se critiquent mutuellement) et que c’est pour ça que je dois me taper des mois d’attente à chaque renvoi d’un confrère à l’autre. En plus, c’est pas facile avec mon employeur actuel, qui est très rigide, ça complexifie la prise de rendez-vous. Et comme tout le monde, 2/3 problèmes perso qui m’occupent bien. Je suis bien embêtée et très fatiguée. Donc plus très diplomate (mais je reste polie je crois).

    L’autre jour, mon bébé a subi une intervention. Le spécialiste a dit : « si y a du pus, faudra mettre tel antibiotique X pendant 10 jours ». Y a eu du pus. Donc jonglage dans le planning, prise de rendez-vous chez mon médecin, qui me fait payer mes exceptionnelles 3 minutes de retard par 10 minutes d’attente pour la peine. J’entre en mode survie et je débite « voilà, le bébé a été opéré, y a du pus, le spécialiste a dit qu’il faudrait 10 jours de X mais j’ai pas pu en acheter, je n’avais pas d’ordonnance ». Ca semble avoir vexé mon médecin, qui me dit « c’est sur que c’est du pus ? » « oui » « c’est moi qui décide »… « et puis pour le X, c’est aussi le médecin qui décide ». Le médecin vérifie. « Y a dus pus, va falloir 10 jours de X, mais c’est un bébé vous utiliserez des demi-doses, j’en prescrit la moitié ». C’est pas faisable vu le conditionnement en dosette à usage unique. Je lui dit mais j’ai vraiment du la vexer, elle ne veut pas.
    Bêtement, parce que je suis fatiguée et en mode survie, je demande aussi une ordonnance de kiné respiratoire pour la prochaine -et inévitable – bronchiolite… Ca m’éviterait une énième consultation, et surtout les difficultés que ça entraîne au travail. J’ai du la re-vexer, c’est hors de question dit-elle froidement. C’est elle le médecin.

    Je ne suis pas médecin. Il y a plein de maladies que je ne sais pas reconnaître, mais le pus et la bronchiolite oui – c’est aussi mon métier. J’aurais dû y mettre les formes. Le pharmacien a fait une entorse au règlement pour que j’ai la bonne quantité de traitement sans avoir à reprendre un rendez-vous pour renouveler l’ordonnance. Il dit que lui aussi a eu le même souci avec son médecin, même pour ses maladies banales et chroniques il doit formuler « savez-vous ce que j’ai docteur ? » et non « c’est encore mon psoriasis, voulez-vous bien me re-prescrire du Y comme d’habitude ? »

    Du coup j’ai craqué : le bébé, sa santé, le travail, ces médecins qui sont plutôt condescendants (désolé Bibi, c’est pas pour toi).
    3 séances de psy, très difficile à caser dans le planning, mais ça me paraissait incontournable. Un test qui m’a fait un peu peur. Diagnostic : Haut Potentiel Intellectuel, d’où une hypersensibilité et un sens exacerbé de l’injustice…
    Moi j’ose rien dire, je me sens bête, je vois surtout l’immensité de ce que je ne sais pas – un potentiel c’est pas forcément un résultat qui s’est concrétisé, dans mon cas il me semble. Et à moins de me balader avec le résultat du test, ce qui me ferai irrémédiablement passer pour une vantarde, je suis condamnée à écouter des gens condescendants parce que je ne suis « que » paramédicale. Moi aussi j’aimerai bien qu’on me prenne dans les bras ce week-end

    1. Libellule

      ça a fonctionné !
      un médecin / parent éloigné qui m’a reconnue dans le post m’envoie des hugs, une ordonnance de « si besoin » pour les maladies que je sais reconnaître, et un petit mot « sympa, je ne savais pas que lisions le même blog… Pour le HPI t’inquiète pas, on vit très bien avec, même s’il y a des effets secondaires – dont le syndrome de l’imposteur »
      Donc merci Baptiste, une fois de plus ton blog a bien réconcilié les soignants et les soignés (qui sont d’ailleurs parfois les mêmes).
      Hugs et bon dimanche à tous !
      🙂

    2. marie

      M’enfin libellule la dragonfly du blog a bibi tu nous avais pas dit pour le baby , je peux pas te faire d’ordonnance pas doc mais distributrice d’énergie deforce de courageet éventuellement je peux te faire un mot pour la maicresse « notre libellule a besoin de quelques jours de rechauffage on la garde a la maison, et cest comme ça! » Hugs et papaoutes et gouzi gouzi a baby

    3. Cath

      Le commentaire m’avait échappé et je me demandais justement ce que devenait la Libellule. Suis pas déçue.
      Ma mère de cœur, infirmière dans son jeune temps, me disait que dans les hôpitaux du temps jadis, où on appelait  » filles de salle » les aides soignantes, justement, ces filles de salle avaient une sûreté de diagnostic pour dépister les maladies contagieuses avant même qu’un médecin se prononce. Ce que je veux dire, c’est qu’elle reconnaissait les qualités et l’intelligence des gens avec qui elle travaillait, et qu’elle ne se gaussait pas d’un quelconque diplôme pour rabaisser son entourage professionnel.
      Alors Libellule, alias Dragonfly, oublie la bonne femme qui se croit sortie de la cuisse de Jupiter ( c’est près d’un orifice que la tenue de ce blog m’interdit de nommer, mais faut admettre que la confusion est possible) et qui se prétend médecin : elle n’en a que le titre de papier, manifestement pas les qualités de cœur qui en font un vrai docteur.
      Et surtout, courage pour le petit qui a besoin d’une maman capable de montrer les crocs et de remettre les pendules à l’heure 😉

    4. Grand33

      Coucou Libellule,
      j’avais zappé ton post moi aussi.
      Beaucoup de courage et je t’envoie plein de force pour 2017.
      La bise

      PS : l’orifice près de la cuisse j’appelle ça UN trou du cul (pardon Cath pour la tenue de ce blog) mais ça marche aussi pour les nanas toubib ou autres.

  171. Catoche

    Bonjour à vous Baptiste,
    ravie d’avoir fait votre connaissance à travers l’article vous concernant sur Causette de janvier.
    Mon généraliste à Montpellier a toujours eu 1 voire 2 heures de retard et malgré l’agacement que j’ai peu avoir de temps en temps, je ne lui en ai jamais tenu rigueur car il a toujours été à mon écoute. Il est forcément aussi à l’écoute de ses autres patients, d’où le retard.
    Aujourd’hui, ce médecin a passé des concours et est allé bosser pour la sécu des professions libérales et je le regrette. Il a beaucoup donné (trop ?) et a aspiré à une vie plus « normale » me semble-t-il.
    Maintenant, je recherche à Montpellier un médecin ayant cette empathie pour ses patients, comme vous. Et tant pis si je passe 1 h de plus dans la salle d’attente. C’est aussi le moyen d’avoir un peu de temps pour lire, par exemple.
    Je vais mettre en favori votre blog pour y passer de temps en temps.
    Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *