L’histoire honteuse arrivée à un mec qu’je connais…

(Photo : ancêtre du radar de recul. Quand ça grouine, t’es trop près du mur. #merciAudi #cestlavie #désolé #jaipastrouvédautresphotos)

Alors voilà, il est possible qu’un jeune médecin (qui n’est pas moi) ait récemment écrit une tribune sur le massacre de Orlando.
Il est possible que ce médecin (qui n’est pas moi) ait reçu suite à cela des menaces de mort, des insultes, et qu’un type chelou se soit renseigné sur son adresse personnelle.

Parce qu’il a beaucoup de gens qui tiennent à lui, ce jeune médecin s’est vu offrir une bombe lacrymogène dernier cri « au cas où » (Notez bien : je ne fais que répéter ce que ce jeune médecin m’a dit…).

Le jeune médecin, un matin, avant d’aller au travail, était tout nu dans son salon. Il tournait la bombe dans tous les sens : « peut-être y-t-il une sécurité à retirer pour que ça marche  ? ». Il se voyait mal découvrir comment fonctionne le truc au dernier moment !

Ni une ni deux, il ouvrit la fenêtre de chez lui, vérifia la bonne orientation de la bombe et la testa. Pshitttttt… Un grand nuage toxique s’élança et se dispersa. Du liquide lui coula sur la main mais, comme il ne sentit rien, le jeune médecin songea « Bof, je pensais que ça serait plus impressionnant… » et fit alors ce que font 90 % des hommes le matin.

Il se gratta les testicules.

((((( ces parenthèses ne sont pas des parenthèses, mais un cri muet de douleur )))))

Le jeune médecin (qui n’est pas moi) écrivit à un ami neurologue pour savoir comment faire passer l’incendie qui s’attaquait à son scrotum (on prend parfois de mauvaises décisions, il avait des amis dermatologues, pourtant ce fut son ami neurologue qu’il appela à l’aide… Les mystères du cerveau, allez savoir…).

Quelques instants plus tard, notre jeune ami (vraiment, mais alors vraiment idiot) bailla.

Oui et alors, me direz vous ?

Eh bien après avoir baillé, il se frotta les yeux.

C’est ainsi qu’il arriva au travail, boitant, les yeux rouges et enflés, à temps pour recevoir un texto de son ami neurologue :

« J’ai demandé à un pote, il est formel. Pour tes testicules : tu dois les rouler dans la farine ».

Ce matin-là, le jeune médecin fut VRAIMENT reconnaissant aux gens qui l’aimaient de ne pas lui avoir offert de taser. 

#mercimaman

#mercipapa

(Visited 132 times, 4 visits today)

80 réflexions au sujet de « L’histoire honteuse arrivée à un mec qu’je connais… »

  1. Grand33

    Bonjour Bibi (qui n’est pas toi)
    J’espère juste que le résultat ne correspond pas tout à fait à ce que l’on voit sur ton illustration, parce que je pense qu’en plus de boiter tu devais marcher les jambes sacrément écartées ………. 😉
    Allez je te tase !!! mais la bise uniquement

  2. tara biscotte

    Désolé, mais j’ai besoin de savoir: alors « il » les a roulés ou pas dans la farine?
    A part ça je n’aurai qu’un mot…. mheumheuMOUHHAAAAHAHAHA (se roule au sol les pattes en l’air)……….désolé. .

  3. lectrice boulimique

    y a pas de honte
    y a pas de honte
    y a pas de honte
    à aimer ça,
    sûr’ment pas… (Michel Berger)

    P.-S.: je parle du texte et de ses effets sur les zygomatiques !
    %-))

  4. Aurelie

    L article m à fait beaucoup rire.
    Mais je voudrais juste savoir quel texte tu as pu indiquer dans ta barre de recherche Google pour trouver cette photo ! !
    (« Grosses testicules enflées ? !^^)

    Je ne me lasse pas de te lire.
    Bravo.
    Aurelie

  5. Ahava

    Conseil de la part d’une naine ex-agent de sécurité bien burnée:

    – C’est injuste, mais les flics ont tendance à laisser les bombes lacrymos et autres pulvérisateurs aux femmes quand ils en voient dans leur sac à main. Pour un mec, parfois, ils la confisquent. 🙁
    – Si tu es gaucher, la bombe dans la poche gauche, si tu es droitier, dans la poche droite, jamais dans ton sac, toujours à portée de main.
    – la plupart de ces bombes ne s’utilisent qu’une seule fois. Mauvaise idée de faire un test.
    – si tu tombes sur un agresseur, pas de quartier, pas d’économie, tu lui vides la bombe dans la tronche.
    – plutôt que de se faire offrir une bombe – bonne intention, hein je critique pas 🙂 – il vaut mieux que tu ailles direct dans une armurerie(c’est légal) où le type t’expliquera comment se servir de ton arme d’auto-défense.
    – si pas d’armurerie près de chez toi, je peux te donner l’adresse d’un site sur ta messagerie. (ça reste LEGAL)
    – il existe des bombes qui ne font pas de nuage mais qui lancent un gel qui vient se coller dans la tronche de ton agresseur façon toile de Spider-Man. Le nuage cependant n’est pas forcément une mauvaise idée. Même si tu es trop loin pour qu’il atteigne directement la face du sale type, il sera obligé de passer dedans.
    Les deux armes ont leurs avantages et leurs inconvénients.
    – Prends des cours d’auto-défense. Ne serait-ce que pour ton mental. Pour être apte psychologiquement à lui rentrer dans la gueule. Il ne s’agit pas de devenir un va-t’en-guerre ou un bagarreur, juste de se défendre au cas où. 🙂

    1. Herve CRUCHANT

      Non, « tout le monde » n’a pas peur.
      Et puis, le temps et le geste de fouiller pour sortir la bombe…
      Perso, je sors plutôt en armure moyenâgeuse; çà fait sonner les portiques, grincer les rotules et on perd un temps fou à vérifier si la ceinture d’explosifs ou pas… mais j’ai les côtes protégées.
      Cependant, je me demande si la rouille constatée sur mes burnes vient du fabriquant ou de l’ancêtre qui m’a vendu le costume d’occaz.
      Docteur Nobody, on peut y mettre du dégraissant carbonée triple action ou bien ?…

  6. Saphyra

    Et c’est bien heureux que ça ne soit pas vous… et j’espère que le roulage dans la farine fut cependant salvateur…
    je profite de cet article plus léger (il va sans dire que ce ne fut léger que pour nous et pas pour ce pauvre médecin de votre connaissance…) pour vous remercier de l’ensemble de vos articles…
    Et pour la défense, pensez (ou dites le plutôt à votre ami) à éviter la bombe ou de prendre des cours avant… Nous tenons à vous, enfin à lui…

    1. Herve CRUCHANT

      @Saphyra. L’humour, volontaire ou non, reste l’humour. Et j’aime ! Je te cite : « … et j’espère que le roulage dans la farine fut cependant salvateur…
      je profite de cet article plus léger (…) pour vous remercier de l’ensemble de vos articles… ».
      Ben oui ! Comme le cochon à roulette, notre Bibi me semble avoir des articles qui méritent la dévotion dans l’ensemble. Et je pèse mes mots….

  7. Marie R.

    (Attention, féminisme primaire) : qu’un homme appelle un neurologue quand il a un problème aux testicules, ça étonne quelqu’un? Pourtant c’est très exactement là qu’est leur cerveau, non?? … ok, je sors…..
    Vraiment, heureusement que ce n’était pas toi! Ouf! Tu as échappé à un bien désagréable moment, mais heureusement, pas à une super occasion de nous faire rire! Et comme je suis dans un séjour funérailles (bon, il avait 94 ans et très bien vécu, mais c’est jamais une barre de rire quand-même…), c’est exactement ce dont j’avais besoin.
    Merci!!!

    1. Myriam FdF

      Marie R., votre première réflexion m’a fait rire. Bien vu !!! 😉

      Sinon, Baptiste, quelle rigolade ! Bien que compatissant sincèrement aux mésaventures de ton « ami », je n’ai pu m’empêcher d’imaginer la scène et… ben, c’est pas très gentil de ma part, mais j’étais pliée de rire.

      La farine, ça donne quoi ? C’est efficace ? (Je me renseigne, avec le piment que l’on a ici, ça peut toujours servir 😉 )

      Des bises !

    2. marie

      Si fait mais ne dit-on que le nerf le plus long va de la région analogonadoziziyale jusqu’à loeil car si poil de roupette tire dessus, larme a loeil tu auras!!!!! DONC pourquoi pas un noeudrologue option offtalniquekoko pour un fire roupétique

      amis de la poésie bonjour

  8. Frenchie au Canada

    Haha très drôle cette mésaventure 🙂 Merci de l’avoir partager.
    Je note quand même que c’est sacrement flippant d’avoir des gens qui cherchent votre adresse (ou celle de ce médecin anonyme) suite à un article contre l’homophobie… La tolérance tout ça tout ça…
    En tous cas j’adore votre blog, très humaniste avec une pointe d’humour en plus

  9. Nicole

    Le jeune médecin, un matin, avant d’aller au travail, était tout nu dans son salon (ce n’est pas très courant les médecins nudistes). Ni une ni deux, il ouvrit la fenêtre de chez lui, vérifia la bonne orientation de la bombe et la testa (ouf, aucun voisin en face ne peut voir parce que sinon, bonjour les problèmes). Il fit alors ce que font 90 % des hommes le matin. Il se gratta les testicules (ceux que je connais, n’ont pas la même notion de matin parce que eux, c’est toute la journée qu’ils se grattent). Désolée d’avoir bien rigolé aux dépends d’un médecin (qui n’est pas vous, nous sommes bien d’accord), j’imagine le tableau et ça m’a fait du bien !! Bises

  10. Lise

    C’est pas du gaz lacrymo en ce qui me concerne, ce serait plutôt du gaz hilarant !!!
    j’ai bien ri, huhu
    j’espère seulement que ce médecin (qui n’est pas toi ^^) s’en est sorti 🙂
    la bise

  11. Bulledesavon

    Pauvre jeune médecin … transmets-lui tous mes voeux de farinade préventive (pour cela .. faire de la pâtisserie à poil, ça fonctionne bien), et dis-lui que Ahawa a bien raison, je plussoie tous ses conseils !

  12. Mésange

    😀 Pour nous, c’est une bombe hilarante… et ça fait du bien ! Merci Baptiste d’avoir partagé cette mésaventure (de ton collègue) avec tant d’humour.
    Je sens que mes bocaux de farine vont me faire sourire un sacré moment… Oui chez moi, le jeune médecin aurait eu en plus le choix de la farine… y compris sans gluten !
    J’imagine la tête de ses patients quand ils l’ont vu « boitant, les yeux rouges et enflés », et surtout les idées qui leur ont traversé l’esprit.
    Que ton… presque jumeau suive bien les conseils de Ahava désormais. A défaut, avoir toujours de la farine à portée de main (tant que la main est dans la poche de farine, elle ne se balade pas ailleurs !)
    Caresses de plumette… non non pas là ! Sur les joues !

  13. JULIEN CHAL

    Le Best doc audio

    Alors voilà : Les 1001 vies des Urgences, de Baptiste Beaulieu
    Résumé : Alors voilà le récit au quotidien d’un interne en médecine qui joue des claquettes entre les différents services des Urgences avec ses co-internes. Se nourrissant de situations bien réelles, vécues par lui ou par ses collègues, chirurgiens ou aides-soignants, Baptiste Beaulieu passe l’hôpital au scanner. Il brosse avec légèreté et humour les chefs autoritaires, les infirmières au grand cœur, les internes gaffeurs, les consultations qui s’enchaînent, les extraordinaires rencontres avec les patients…

    Critique : Je l’ai lu, ou plutôt écouté… Eh oui, toujours aussi fan des livres audios !
    Ce livre ne vous laissera pas indifférent. Baptiste Beaulieu y parle de la vie, de la mort, en passant des petits bobos au vilain crabe… Pas toujours très fun comme sujet me direz-vous mais c’est tellement bien raconté… avec de l’humour, de la tendresse, beaucoup d’humanité, la vrai avec un grand H !
    Vous y trouverez aussi de nombreuses anecdotes cocasses, sur les patients, mais aussi, sur eux-mêmes les soignants, nos super-héros. Alors voilà…

  14. Pastelle

    Dites à ce médecin que vous connaissez que son histoire m’a bien fait rire. Même si rire aux dépends d’autrui cémal. Pardon. Mais c’est bon de rire… 🙂
    Cependant je m’interroge : quel type de farine ?

  15. Cath

    Alors voilà un petit garçon qui a l’habitude de cavaler tout nu dans la maison. Et une maman qui ne sait pas comment lui dire de mettre un slip pour éviter des accidents.
    Et puis il y a un chat dans la maison.
    Le petit garçon se pointe dans la cuisine quand la maman prépare une salade niçoise, il attrape une olive et s’appuie dos à la table pour la déguster.
    Le chat aime bien les olives, lui aussi.
    Et le chat essaie d’attirer l’attention du petit garçon sur la nécessité de partager l’olive… Ou comment gauler les olives sans attendre qu’elles ne tombent 🙂 Depuis, le gamin, devenu grand est toujours en slip à la maison.
    Moralité, si ton ami médecin avait eu un chat, le minet aurait fait son éducation…

    1. Herve CRUCHANT

      Sauf que depuis ce temps là, le petit devenu grand miaule sans arrêt aux filles au lieu de leur parler. Et quand elles lui disent « alors, mon minou… qu’il est doux le minou là… » çà lui gonfle les olives. Bast !

  16. Alcina

    Heureusement que ce jeune médecin (qui n’est pas vous) ne saura jamais à quel point le récit sa mésaventure m’a fait rire….

    Surtout en imaginant le farinage qui a suivi s’il a écouté les conseils de son ami neurologue 😉

    J’espère simplement que si un jour ce jeune médecin reçoit un patient « boitant, les yeux rouges et enflés » il ne pensera pas immédiatement à un accident de bombe lacrymogène.

  17. Boyer

    Bonjour.
    Ce n’est pas le bon endroit mais je manque de chois malheureusement : j’ai suivi la procédure de dés inscription une bonne dizaine de fois, je vous ai écrit au moins autant mais malgré ces demandes, je reçois toujours vos mails.
    MERCI DE SUPPRIMER MON ADRESSE MAIL DE VOTRE LISTE DE DISTRIBUTION (vous la trouverez, vous avez plein de mail)
    … parce les commentaires, je sais que vous les lisez

    1. Baptiste Beaulieu

      Bonjour

      Je ne peux malheureusement pas être le service après vente des internautes.
      Vous avez la barre d’inscription qui est faite pour ça : vous mettez votre mail, vous cochez désinscription.

      JE SUIS SÛR QUE VOUS Y ARRIVEREZ TOUT SEUL COMME UN GRAND (oui je peux aussi utiliser les majuscules ! C’est dingue !)

      des bisous

      PS : et NON je n’ai pas reçu vos mails de demandes de désinscription. Renvoyez-en un et je le ferai pour vous, comme une gentille maman attentionnée qui vous lasse vos chaussures. Mais je n’ai pas reçu vos mails.

      1. mimi

        Peu importe Mr Beaulieu ! Ne rentrez pas dans son jeu. Il est juste à ignorer !!!
        Je pense que c’est la meilleure des défenses ».
        Il n’aime pas ! Qu’il parte. Il a su s’inscrire, il saura se désinscrire !!!!

  18. Lily

    visualise sa mère avec son petit sac plastique rempli de farine pr paner les ris de veau
    mouhahaahahahaahah

    (oui je suis vilaine, je ferai pénitence)

  19. Christine

    Ah ! Ah ! Ah! Baptiste, tu transmettras toute ma rigolarde compassion à ton infortuné jeune confrère (qui n’est pas toi évidemment ! Non, non, non! …Toi, tu ne te grattes jamais les testicules nu dans le salon ! … Et puis ce jeune homme m’a l’air un peu couillon…)
    Je suis une bonne mère (légèrement flippée) : je viens donc d’offrir une bombe lacrymogène à mon grand benêt de fils aîné qui vient de quitter le nid…
    Suis inquiète pour le coup… Très.
    Bon je vais lui faire parvenir un gros sac de farine… (et la recette des beignets de fleurs de courgettes)
    Et puis je vais lui rappeler les bonnes manières : pas d’exhibitionnisme dans le salon fenêtres ouvertes et pas de grattouilles intempestives au niveau de l’entrejambe <= au passage attitude bien masculine moyennement rétine/friendly pour l'entourage féminin. Hier, à l'heure du petit déj', j'ai failli gerber mes Chocapics du matin en voyant débarquer mes garçons échevelés ET la main fourrageant furieusement dans le slip. Merci d'en tenir compte messieurs !

  20. Lemm

    Après m’avoir fait pleurer de tristesse au bureau, votre blog (puisqu’il est bien entendu que nous ne connaîtrons pas l’identité de ce jeune médecin anonyme: chouette, je vais pouvoir imaginer que c’est arrivée à n’importe quel médecin de mon taf 😀 ils ne vont pas comprendre pourquoi je ris en cherchant des signes d’yeux rouges, bref) m’a fait pleurer de rire.

    Avec Baptiste, les émotions sont toujours au rendez-vous ! :p

    Et sinon, si les parents de votre ami qui lui ont offert cette bombe lisent votre blog, ils ont du eux aussi visualiser la scène 😀 J’imagine déjà les taquineries bien gratinées (pardon: poivrées).

    Bise

  21. blutch

    Cette histoire hilarante m’en rappelle une autre. Ayant eu à intervenir à domicile pour l’hospitalisation d’office d’une personne très agitée, un collègue avait trouvé sur place la police municipale. Un des policiers avait une bombe lacrymogène et, une fois à l’intérieur, s’est demandé, en cas, comment marchait ce bidule. SANS OUVRIR UNE FENÊTRE ET SANS REGARDER OU ÉTAIT L’ORIFICE DE SORTIE, il a appuyé. Résultat : KO par terre ! Le collègue a dû s’occuper de lui en plus du patient…

  22. aurélie

    Bon alors si je pige bien le fonctionnement d’une lacrymo, il faut s’en mettre sur les mains et aller gratter les burnes du méchant ?

    Une fois qu’on à fait cela, doit on obligatoirement se frotter les yeux ?

    Mouarhhahahahahaaa

  23. sarah

    ahahahah merci baptiste :-)), les médecins sont donc vraiment des hommes comme les autres !! merci marie pour ta blague de féministe :-)) ! merci aurélie pour ton cours t’autodéfense :-)) !! (…c’est qu’en plus d’être drôle, ça peut vraiment être une bonne idée)! vous m’avez bien fait rire ! bonne journée !

  24. josecile

    Ben pourquoi j’en ai pas un comme ça de voisin, moi ???
    Merci à ce jeune médecin (qui n’est pas toi évidemment), pour ce bon moment de rire.
    Pour autant, je compatis !!!

    1. http://www.hackcheatstool.us/

      Bukan setakat pemimpin BN sahaja. Ini termasuklah ketua polis negara, ketua hakim, peguam negara, General, KSN, serta ketua2 jabatan tertinggi….bayangkan berapa ratus billion akan malaysia perolehi…..so tugas semakin banyak jika PAS memenangi Pilihanraya ke 13 nanti…pastikan ini adalah salah satu manifesto Pakatan Pembangkang….

  25. Mère Cailloux

    Je suis tombée par hasard, sur mon fil d’actu facebook (qui est le mien donc), sur votre article. Comment dire… j’ai ris (d’un rire limite avec la larmichette) et en même temps j’ai eu mal (aux yeux hein, je ne peux pas savoir pour la douleur testiculaire, n’étant pas dotée de ces dernières)
    J’ai une question du coup:
    Est ce que ce jeune médecin (qui n’est pas vous :p), a roulé ses bourses dans la farine?

      1. Libellule

        d’où questions complémentaires : est-ce que ça a marché ??? ou bien est-ce que le jeune médecin s’est juste fait rouler dans la farine par un ami neurologue pas très charitable ?
        faut-il ajouter un pochon de farine de châtaigne cévenole dans toutes les trousses de secours ?
        bon courage !

  26. fouzia

    juste….T’es bon pour le moral; je viens de me frapper une belle barre de rire!!!!!!!! J’en ai pour des jours à me marrer en re-pensant à cette histoire (qui est arrivée à ton ami 😉
    Le rire est vital et là, je me sens carrément vivante !!! Merci !!

  27. Daya

    Après une journée plus que déprimante, je tombe sur cet article. Tu remerciera ce merveilleux médecin pour ce fou rire

    ( Ca m’est arrivé aussi… Je n’ai personnellement pas de testicules, mais les yeux c’est dejà pas mal. Au moins, on sait que ça fonctionne. )
    ( merci d’exister, Baptiste. )

  28. Virginie

    Hé hé, il ne manque plus qu’un peu de persil sur les rognons blancs!
    Blague à part, la fécule de maïs (ou de pomme de terre) est un bon remède pour les érythèmes fessiers des bébés, alors pourquoi la farine sans gluten ne serait pas bonne pour les coucougnettes de jeunes médecins tête-en-l’air? (Non mais quand même, le grattage testiculaire avec le spray anti-ours, passe encore quand on est mal réveillé, mais se frotter les yeux ensuite, alors, voilà, quoi! 😉 )
    Bon, on est tous en train de rigoler sur les mésaventures coucougnesques de ce jeune toubib anonyme, mais qu’en est-il de ses yeux verts?
    Prends soin de toi, Baptiste
    Prenez soin de vous, les gens

  29. Nanou

    « Alors, aujourd’hui, Maïté? »
    « On preng les cacahuètes et on les imprègne de liquide lacrymo, ensuite ong les roule bieng dans la farine (hein? Sans gluten? Mais non Micheline, c’est ce qu’y a de meilleur!) et puis on passe à la chapelure et zou galinette, dans l’huile bouillante. Les yeux maintenang… »

  30. Pretty Woman

    Désolée mais le rire l’a emporté sur la compassion !
    J’espère vivement que ça va mieux, partout…

    Dans un registre quasi identique, en tant que secrétaire dans un service d’Urgences Médicales dans un CHRU, j’ai reçu un jour une équipe de 4 policiers en tenue, pleurant à qui mieux mieux, accompagnés d’un chef qui rigolait pas du tout. Les 4 lascars s’étaient amusés dans les vestiaires à jouer à « la patate chaude » avec une grenade lacrymo et ça rigolait dur jusqu’à ce moment très précis où….
    Imbibés qu’ils étaient tous les 4.
    Ma collègue et moi avons largement profité de leur « amusement » et rien qu’en établissant les dossiers d’entrée, même en ayant demandé à ce qu’ils reculent « far far away » du guichet, nous avons été incommodées par le gaz.
    Faut pas rigoler avec ces trucs-là !

    Question : ça marche vraiment l’histoire de la farine ?

    OK, je sors…

  31. Virgule

    Merci à vous de nous rouler dans la farine ( sans gluten , 😉 ) avec cette histoire de jeune médecin (qui n’est pas vous, hein)
    Jeune médecin téméraire soyez prudent 😉

  32. marjitj

    Oh pardon… Mais qu’est ce que j’ai ri…
    On saura également que ce jeune médecin (qui n’est pas toi) n’a pas de vis a vis à sa fenêtre, ou que sa fenêtre est « haute » vu qu’il s’y met à poil pour tester sa bombe lacrymo
    Merci pour ce partage d’expérience!

  33. Rofine

    Baptiste, tu remercieras ton « ami » de t’avoir raconté son expérience maladroite avec une bombe lacrymo.
    Grâce à lui, j’ai appris comment éviter une mauvaise manipulation, étant ignare dans la matière. Mais quelle tranche de rire je me suis payée !!! À en pleurer…. et puis en voyant la photo, je suis restée pensive…des coucougnettes qui deviennent aussi énormes que celles-là, ça doit faire vraiment mal !
    Bises à toi et à ton « ami » pour le partage de cette anecdote hilarante.

  34. Carole

    Ah ah, j’ai fait pareil… 2 fois ! mais je devais avoir 15 ans, pas plus… et je n’ai frotté que les yeux (faute d’organes génitaux masculins)

  35. Julie

    C’est pourtant sympa de se balader tout nu chez soi !
    Surtout quand on a des chats. AH ! Sentir leur pelage doux comme du velours sur la peau du ventre… jusqu’à ce qu’il perde l’équilibre… et sorte ses griffes pour se rattraper.
    Je compatis sincèrement pour ton ami-qui-n’est-pas-toi. Mais il (tu) aura(s) le mérite de m’avoir bien fait rire !

  36. Kim

    Bonjour,
    je viens de découvrir votre blog.
    Ce serait vraiment topissime de vous rencontrer un jour. mais ce jour-là, pourrais-je vous serrer la main ?
    hum, celui du jeune médecin, bien sûr %-))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *