Les héros très discrets.

Photo de René Maltete

L’anecdote c’est B., l’écriture c’est moi. Merci !

(Hier : mail du conseil de l’ordre « le blog respecte en tout point le respect du secret médical et représente même à cet égard un modèle du genre ». Vous savez ce que cela signifie ? Cela signifie que nous pouvons continuer à nous réconcilier !)
(Pour le fiston de Mr et Mme S. Pour A., un héros très discret.)

Alors voila Roméo et Juliette, 56 et 55 ans, mariés, hospitalisés pour éthylisme aigu.
Plusieurs années déjà qu’ils sont malades de l’alcool. Quand on les hospitalise en service spécialisé nous les mettons côte à côte, dans la même chambre. Ils essaient de s’en sortir ensemble, replongent souvent ensemble.
La situation pourrait prêter à sourire ou même à s’attendrir si le Montaigu et la Capulet n’avaient eu un fils, 27 ans, qui n’a aucune envie de sourire et n’a plus la force de s’attendrir.
À cinq ans, il appelait déjà les secours et roulait ses parents sur le côté pour qu’ils n’inhalent pas leurs vomissements. À cinq ans…
Étonnamment, le fiston s’en sort bien : un petit garçon, un travail stable, petite amie stable, logement stable. Sa vie est « stable ». Il ne touche pas à l’alcool, il en a été vacciné très jeune…
Il connaît la maladie qui grignote ses parents et la combat du mieux qu’il peut : étonnamment, dans toute la merde immonde que l’alcool a déversé sur sa famille, il s’est fait un devoir de protéger son père et sa mère… Seulement lui, l’adulte et l’enfant de cinq ans qu’il a été, qui le protège et qui l’a protégé ?

Quand nous marchons dans la rue, nous ne le savons pas assez, mais nous croisons des héros. Des héros VRAIMENT très discrets.

(Les illustrations sont trouvées sur les réseaux sociaux où elles sont libres de droit ce qui n’est pas le cas sur CenterBlog. Si vous connaissez les artistes, on veut bien connaître leurs noms et l’afficher ! Redde Caesari quae sunt Caesaris)

Si le site vous plait, donnez-nous un coup de pouce : partagez sur Facebook ! C’est juste là, au coin en bas à droite de chaque article ! Et rejoignez nous sur la page Facebook (lien colonne de droite) ou sur Twitter à « Alors voilà »…

(Visited 72 times, 1 visits today)

2 réflexions au sujet de « Les héros très discrets. »

  1. Julie

    Merci…. parce que ce petit garçon comme la petite fille, y’a pas grand monde en fait pour les protéger. Et franchement je me demande si un jour on est enfin sauvés de ça….

  2. Elise

    Merci … Des héros ordinaires, on en croise plein, tous les jours, partout.
    On les voit et on n’imagine pas ce qui se cache derrière leurs rires, leurs sourires et leurs blagues vaseuses.
    La réponse à la question « Ca va? », c’est toujours « Ca va ».
    Alors merci de pointer la lampe sur eux, de les faire émerger, de dire que oui, tout le monde est un héros, ne serait ce que pour une seule personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *